2016 Starleague Saison 1 – Finale

La Starleague est une des deux ligues coréennes faisant partie du circuit WCS de la Corée. Lors de cette ligue, 16 joueurs coréens se sont qualifiés sur 65 joueurs participants, afin d’obtenir le titre de champion et les 4000 points de circuit WCS (offrant une qualification directe à la Blizzcon).

On retrouvait parmi ces 16 joueurs énormément de grandes stars coréennes menant à un tournoi très impressionnant sentant le skill, la tactique et le mind game à son état le plus pur.

Les deux derniers joueurs étant ressortis du massacre furent Dark et Stats, deux joueurs d’exceptions des structures rivales SK Telecom et KT Rolster, qui étaient prêts à se lancer dans leur duel à mort.

La Finale – Une Redéfinition du PvZ 

Lors de cette magnifique finale, Dark a joué un style totalement différent de ce que l’on pouvait attendre d’un Zerg contre un Protoss.

Au lieu de partir sur une compo assez classique Roach/Ravager, Dark a décidé de jouer la totalité des games sur des run-by de Zerglings, des drops de Banelings pour finir sur des macros games avec une compo Ultralisks/BroodLords/Corrupteurs/Zerglings/Banelings.

WCS Spring Starleague

Stats s’est ainsi retrouvé dans une position défavorable où il devait s’adapter à ce style particulier de son adversaire et trouver une solution pour pouvoir remonter dans ce Bo7.

Ce dernier jouant sur une compo beaucoup plus classique pour un Protoss à base d’Immortels/Traqueurs/Archonte/Phénix puis rajoutant des Tempests et un Mothership dans les games les plus longues.

Ainsi, les deux seules games que perdra le Zerg de SKT aura été la troisième game où il sera parti sur du Roach/Ravager sur Ulrena et la cinquième game se déroulant sur Central Protocol, où il n’aura pas réussi à avoir une assez bonne économie pour pouvoir reproduire son armée de Corrupteurs et où ces run-by de Zerglings/Banelings n’auront pas été aussi effectifs que sur les autres games.

Toutes les autres parties seront menées par Dark où le joueur ne joua quasiment jamais directement en frontal, préférant attirer l’armée de son adversaire dans des guet-apens et en profitant pour effectuer des dommages sur les expands de Stats, même si le Protoss aura réussi à rendre le Bo de plus en plus serré s’adaptant de plus en plus à son adversaire.

Stats perd cette finale 2 à 4 sur une dernière game où Dark le surprendra avec l’utilisation de ver de Nydus pour attaquer sa base, donnant à Dark la première victoire de sa carrière avec cette Starleague 2016 Saison 1, et montrant qu’il est  peut-être l’un des meilleurs Zerg du monde (si ce n’est le meilleur) avec sa redéfinition totale de la méta PvZ en un seul Bo7.

Dark – Le premier champion Coréen de LOTV

WCS Spring Starleague

Dark n’est pas un joueur inconnu, loin de là. Jouant dans la structure SK Telecom depuis 2012 et ayant fait ses premières armes aux côtés de BoxeR chez SlayeR juste avant, Dark était destiné à un jour gagner une ligue coréenne.

L’année précédente fut très bénéfique pour le joueur parvenant à se qualifier aux 3 saisons du Code S de la GSL, mais n’allant jamais plus loin que le Ro16, et se qualifiant pour l’événement principal de la StarLeague 2015 Saison 1.

Néanmoins si cela peut paraître être une succession d’échec, le joueur n’était jamais parvenu à se qualifier pour un code S auparavant ou même pour une StarLeague, et lors de la saison de la Proleague, il fit des performances qui lui ont permis d’obtenir le titre de “Rookie de l’année”.

L’année précédente fut le début de l’ascension de Dark vers les sommets, mais c’est véritablement l’arrivée de Legacy of the Void qui va propulser Dark. Le joueur commencera très bien l’année en se qualifiant pour le Code S, et parviendra au Ro16 sans avoir perdu une seule carte. Il sera éliminé par Losira, élimination qui sera considérée comme une grande déception aux vues des performances de Dark.

Le joueur est également choisi par SKT comme étant leur ACE player lors du premier round de  la Proleague 2016 Saison 1 montrant l’importance qu’il a pris au sein de l’organisation en peu de temps.

Lors de cette Starleague, il ne perdit que 4 cartes sur l’ensemble du tournoi, 2 en finale Winner contre Solar et 2 en Grande Finale contre Stats, se montrant définitivement comme un des joueurs les plus importants de la scène coréenne actuellement.

Conclusion

A la fin de la StarLeague, Dark parvient à atteindre le premier titre de sa carrière illuminé par des performances en hausse ces derniers temps. Le joueur est solide et extrêmement intelligent, inventant une toute nouvelle métagame en PvZ basée sur son utilisation des Zerglings/Banelings.

Destiné à arriver au sommet, il l’a atteint lors de cette StarLeague, sous les yeux de son mentor BoxeR. Parviendra-t-il à suivre les pas de ce dernier et à accumuler les titres importants dans les saisons de GSL/SSL à venir cette année ?

 

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur LoL et passionné d'esport depuis 2011

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.