Finale Overwatch Open

Avec des qualifications aux coudes à coudes et des finales aux playoffs, la Grande Finale de l’Overwatch Open est en vue. On retrouvera les gagnants des playoffs des régions Amérique du Nord et de l’Europe. le 30 septembre ces 2 équipes s’affrontent pour le titre de grand vainqueur ainsi que pour remporter le cashprize en jeu qui s’élève à 100.000$ pour la première équipe, 32.000$ pour la seconde place, 24.000$ pour les troisième et quatrième, 18.000$ pour les cinquième et sixième et 6.000$ de la septième place à la seizième place. Le match sera diffusé en direct via sa chaîne Twitch.

Finale

La team Envyus de la régions NA, s’est qualifié pour la Grande Finale, en affrontant en finale playoffs les Fnatic en BO5. Les Envyus réussirent à s’imposer 3 à 1 face à leur adversaire. Les playoffs EU se sont terminés il y a peu et contre toute attente la team Rogue à su se hisser vers la finale playoff où ils ont dû affronter l’équipe challenger, Misfits. C’est sur beaucoup de stress et de sueur que les Misfits ont réussi à remporter leur match et ainsi vaincre Rogue qui était en forme, sur un score très serré 3 à 2. On connait le nom des deux équipes maintenant et se sont les Envyus qui affronteront les Misfits. Le stress et l’excitation est au maximum pour chacune des équipes et c’est d’ici quelques heures que tout va se jouer pour remporter la 1er place ainsi que le cashprize de 100.000$. Fnatic et Rogue finissent donc 3ème et 4ème de ce championnat et remportent 24.000$ chacun.
Rappelons que la Grande Finale se joue en BO5.

Grande Finale

envyusEnvyusMisfitsMisfits

1er match :
Carte : King’s Row

L’équipe européenne s’empare de la première carte de justesse sur l’overtime, ouvrant les scores à 1-0 contre les Envyus.

envyusEnvyus01MisfitsMisfits

2éme match :
Carte : Népal

Le prochain point se joue sur Népal, où les équipes devront s’emparer d’une zone et la garder jalousement le plus longtemps possible. Et les Envyus se voit être plus performant sur cette carte repoussant tous les contres des Misfits égalisant ainsi leur score 1 à 1.

envyusEnvyus11MisfitsMisfits

3éme match :
Carte : Gibraltar

Envyus prend la place d’attaque et doit escorter le payload jusqu’au troisième checkpoint mais se fait très vite stopper par une défense béton des Misfits arrêtant le payload à seulement quelques mètres du second checkpoint. les rôles s’inverse et Misfits plus en forme que jamais écrase la défense d’Envyus s’emparant du second checkpoint et de la troisième carte.

envyusEnvyus12MisfitsMisfits

4éme match
Carte : Tour de Lijang

Peut être la dernière carte pour les Misfit. La tour de Lijang est une prise de zone. Les deux équipes ne tardent pas et c’est Misfits qui s’empare des lieux le premier le cédant assez vite aux Envyus. Misfits revient à la charge et c’est sur l’overtime que la manche se joue en faveur des Misfits. Envyus prend la deuxiéme manche de justesse sur l’overtime en parant les Misfits. La troisième manche est remportée par Misfits et la quatrième manche se lance sur beaucoup de stress. Si Envyus perd cette map, les Misfits sont couronné vainqueur ! Après plusieurs assauts les Misfits s’empare du point et écrase leur concurrent leur permettant de prendre la manche et le point. Misfits est le grand vainqueur de cet Overwatch Open et repart avec les 100.000$. Envyus prend la second place et repart avec 32.000$.

envyusEnvyus13MisfitsMisfits

 

 

 

Patch 6.1.3 : Il est venu le temps de Nerfs

Une nouvelle vague d’équilibrages

Souvent accueillis assez froidement, les équilibrages représentent une dynamique indispensable au renouvellement et à la stabilité d’un TCG aussi jeune que HearthStone : c’est en quelque sorte un « mal nécessaire ». Blizzard a toujours fait le choix du nerf plutôt que du up en se concentrant sur les cartes les plus jouées ou celle dont la mécanique pose ou posera problème à l’avenir. Jusqu’à ce jour, cela n’a pas nui au succès du jeu, notamment grâce à l’influence des joueurs les plus populaires de la scène eSport qui réinventent régulièrement la méta. Ces nerfs seront appliqués très bientôt mais seront rapidement suivis de la prochaine rotation Standard. Nous vous proposons de voir ensemble quelles cartes sont concernées dans ce patch qui devrait arriver avant les tournois de la dernière chance du championnat du monde (dès le 3 octobre) :

Arme croque-roc

La force du chaman face n’est plus à démontrer et son pendant totem midrange n’est pas en reste. Quelle que soit la version jouée, [Rockbiter Weapon] se retrouve dans toutes les decklists. Elle est souple d’utilisation et permet de nombreux combos dont le plus dévatstateur : [Doomhammer] + [Rockbiter Weapon]. On peut y voir une manière de retarder l’arrivée des combos et de minimiser son utilité en early game sans pour autant rendre la carte inutile.

patch 6.1.3

Rohart totémique

L’invocation de [Totem Golem], [Mana Tide Totem] et dans une moindre mesure [Flametongue Totem] peut suffire à verrouiller la partie dès les premiers tours. Cela rend la carte assez déséquilibrée et finalement assez peu technique puisqu’il est très difficile voire inutile d’anticiper le totem invoqué. Si ce nerf réduit beaucoup le potentiel de la carte, il ne la rend pas moins intéressante à jouer. Elle n’aura plus vraiment sa place dans chaman face, ce qui est encore un coup porté à cet archétype aggro.

patch 6.1.3

Appel de la nature

Même avec un board vide, l’impact de cette carte est toujours très fort. On peut comparer ce sort à [Dr. Boom] qui, en son temps, était systématiquement attendu au Tour 7. Rajouter un cristal de mana permet avant tout de créer un ou deux tours de répit après l’arrivée de [Savannah Highmane] et oblige à davantage de réflexion quant à l’utilisation de La pièce. Jusqu’à présent, on la gardait essentiellement pour jouer [Savannah Highmane] dès le Tour 5 ; désormais on y réfléchira à 2 fois et cela pourrait décaler la curve du chasseur vers le end game. Cette modification est loin d’être anodine car elle punit les mauvais choix stratégiques lors d’une partie.

patch 6.1.3

Exécution

Le guerrier possède énormément d’anti-bête et autres sorts de gestion. Et [Execute] est sans aucun doute sa meilleure optrion. Son très faible coût permet de jouer d’autres cartes dans le même tour sans trop de contrainte. Une fois de plus, il s’agit de rendre son utilisation plus décisive car elle conditionne davantage le reste du tour. Blizzard nous laisse aussi entendre que son équilibrage est également lié au futur contenu : « Nous portons donc le coût d’Exécution de 1 à 2 cristaux de mana afin de rapprocher le niveau de puissance de cette carte des autres options de suppression existantes et à venir. »

patch 6.1.3

Charge

La sanction est claire et irrévocable : Blizzard  ne veut plus des guerriers OTK. On se retrouve avec l’équivalent de [Icehowl], soit une carte totalement injouable en compétition. Ce type de combo suit le même chemin que Grim Patron qui régnait en maître : direction la poubelle. Il reste maintenant 2 options viables pour cette classe : contrôle ou tempo.

patch 6.1.3

Sergent grossier

Un cas d’école comparable au nerf de [Knife Juggler]. Blizzard cherche à enrayer le dynamique aggro qui revient encore et toujours se faire une grande place dans les lineups de tournoi. Avec seulement 1/1, il devient difficile d’envisager de jouer ce serviteur au Tour 1 ou pour sa présence de board. Il est ramené à son effet : alors qu’on le trouve dans une majorité des listes aggro, il ne sera plus qu’une option destinée aux trades plutôt qu’aux dégâts directs.

patch 6.1.3

Yogg-Saron, la fin de l’espoir

Certainement LA carte qui a le plus divisé la communauté et créé le plus de débats ! A l’origine conçue comme une carte fun, cette légendaire a fini par conditionner une bonne partie de la méta. Ses effets aussi divers qu’imprévisibles sont censés rendre son utilisation totalement aléatoire. Malgré cela, le gros problème est qu’il y a au moins un effet constant et quasi fiable qui survient lorsqu’on l’invoque : au-delà d’un nombre suffisant de sorts lancés (8-10) on est assuré de raser tout ou partie du board. Rien que cet aspect justifie qu’on le joue et que l’on construise une decklist autour de [Yogg-Saron, Hope’s End]. Si en plus on ajoute les possibilités démentes qu’il déploie et que cela joue rarement en la totale défaveur du lanceur, on a bien affaire à un gamebraker surpuissant.

patch 6.1.3

Pour y remédier, Blizzard a apporté plusieurs corrections à la carte. La première est plus minime puisque Yogg va désormais appliquer la surcharge des sorts du Chaman. La deuxième, beaucoup plus importante, interrompt l’effet de Yogg s’il est détruit, métamorphosé, silence ou retiré du terrain.

Blizzard affirme une nouvelle fois sa volonté de créer la diversité dans la construction des decklists et de favoriser le skill des joueurs à la part d’aléatoire inhérente à HearthStone. Au regard de ces équilibrages, on est en droit d’attendre un spectacle de qualité qui fait la part belle aux meilleurs joueurs internationaux, figures populaires ou outsiders. Ces décisions profitent avant tout à l’eSport et même s’ils ne mettent pas tout le monde d’accord, ils prouvent le succès du TCG online et laissent entrevoir un avenir à long terme pour ce type de jeu vidéo.

l’eSport de HotS en 2017

L’année 2016 n’est pas encore finie, est pourtant Blizzard voit déjà dans le futur. Avec une grosse refonte de leur ligue eSport, Heroes of the Storm veut nous vendre du rêve. Mais alors, pourquoi donner de telles informations maintenant alors que les championnats ne sont pas encore finis ?

eSport

Unifications des régions

Avant, les régions de ligues en ligne de HotS était séparées. En 2017, cette séparation va disparaître au profit d’un système unifié et donc plus facile à gérer. L’Amérique du Nord, l’Europe, la Chine et la Corée pourront alors normalement se rencontrer.

Chaque région ayant un fuseau horaire plus ou moins différent, il restera tout de même assez rare de rencontrer des Chinois ou Coréen. Cette unification reste donc un système qui va simplifier le travaille de Blizzard. Les joueurs ne devraient pas voir de grandes différences entre avant et après.

La grosse nouveauté : les huit meilleures équipes de chaque région seront maintenant sous contrat et auront donc une garantie de compensation et de compétitions régulières.

Augmentations des évènements

Dans le cadre du nouveau programme, Blizzard veut augmenter le nombre d’événements internationaux qui opposeront des équipes de régions différentes. Entre chaque championnat, les équipes auront la possibilité de participer à trois événements.

Les joueurs de Taïwan, d’Asie du Sud-Est, d’Amérique Latine et d’Australie/Nouvelle-Zélande pourront également participer à des tournois locaux spécialement créés pour eux. Ce qui permettra d’alimenter le planning des événements.

eSport

Accessibilité de l’E-Sport

Blizzard va intégrer un système de promotion et de relégation pour les équipes sponsorisées, pour pouvoir faciliter leur accession en ligue du championnat du monde. Deux fois par an, après avoir prouvé leur talent dans une série de tournois hebdomadaires, les deux meilleures équipes pourront se mesurer aux équipes professionnelles sur la scène.

Voulant avoir une meilleure visibilité sur la scène eSport, Blizzard commence enfin à passer aux choses sérieuses. L’année 2017 risque d’être riche en intensité, mais attention les informations données ne sont normalement qu’une infime partie des modifications qui seront apportées à HotS.

Pour toute autre information rendez-vous sur le site officiel.

Au revoir Spirit

Spirit, ancien jungler de légende sur League of Legends, ne fait plus partie de l’équipe Fnatic : « Adieu Spirit ». C’est en ces termes que Fnatic a annoncé sa séparation avec le jungler Coréen sur leur site.

Spirit

Une arrivée surprenante, un départ certain

SpiritA travers leur annonce la structure rappelle les conditions de son arrivée au sein de l’équipe.

« C’est le cœur lourd que nous disons aujourd’hui au revoir à Dayun « Spirit » Lee, qui avait rejoint notre escouade League of Legends aux côtés de son compatriote Gamsu au début de la saison 2016. « 

En effet, il faut rappeler que l’arrivée de Spirit dépendait grandement de celle de Gamsu avec qui il noue une réelle amitié. En revanche les résultats escomptés par ont été loin des espérances de tous les membres de l’équipe et du staff.

L’arrivée de Spirit sur une condition personnelle et non professionnelle a été le point de départ d’une saison et d’une gestion assez hasardeuse de la part de la méga-structure européenne. Après la mise à l’écart de Gamsu, il n’est pas surprenant aujourd’hui de le voir quitter Fnatic. En revanche il semble qu’il gardera un très bon souvenir de cette saison sur un plan humain.

« Je suis très heureux d’avoir travaillé avec Fnatic. Ils m’ont vraiment aidé à m’améliorer en tant que joueur mais aussi en tant que personne. J’ai beaucoup évolué et je veux simplement envie de dire : »merci Fnatic« . De plus, le management de Fnatic est énorme, je les adore ! 😀 »

La nécessité de refonder l’équipe

SpiritAvec de tels moyens et cette expérience, Fnatic n’a clairement pas l’intention de se laisser aller et à l’ambition de remonter sur les sommets de l’Europe voire du monde. La saison 6 est clairement à oublier pour eux mais cette situation n’est pas une fatalité.

Les championnats du monde n’ont pas encore commencé et les équipes n’y étant pas présentes commencent déjà à travailler la saison à venir à l’image de Vitality qui a déjà réalisé un recrutement avec Steeelback. Réaliser un mercato dés maintenant afin de préparer au mieux la saison à venir semble également être la volonté de Fnatic :

« Arrivant en 2017, nous cherchons à refonder de manière significative notre équipe et la structure League of Legends Fnatic alors que Spirit souhaitait se diriger vers de nouveaux challenges. C’est pourquoi nous sommes convenus de nous séparer. »

Malgré le départ de Spirit, aucune annonce n’a été faite sur un éventuel remplaçant. Mais il reste encore beaucoup de temps avant la reprise des LCS, le 22 janvier. Fnatic étant en pleine restructuration on peut s’attendre à de nombreux changements et le départ de Spirit n’est sans doute pas le dernier.

Championnat National ESL

[nextpage title= »Présentation »]

L’ESL plateforme mondiale majeure dans l’organisation de tournoi eSport a annoncé la seconde édition de son Championnat National : la Winter season 2016 à partir du 26 septembre. Lors de ce championnat, 8 équipes s’affrontent dans une phase de championnat ou chaque équipe va se rencontrer deux fois ( comme pour l’ESL Pro League ). A la fin de la septième journée, les quatre meilleures équipes seront qualifiées pour les playoffs et les deux dernières devront céder leurs places au deux meilleures équipes du ESEA Open France saison 23.

Championnat national

Cette année deux nouvelles équipes apparaissent : Doge eSports et eXeS eSport. Ces deux équipes vont devoir faire face à 6 autres équipes qui étaient déjà présente la saison dernière et qui ont faim de victoire. Millenium, Red Instinct, BeGenius, LDLC, eCorps Bumpers et We Got Game sont les anciens du championnat et donneront tout pour remporter le titre. Chaque équipes a ses chances, le niveau est assez homogène. En effet, même si on peut croire que Millenium et LDLC seront favoris, Red instinct a aussi une carte a jouer au vu de ces derniers bons résultats.

Coup de théâtre, Millenium est disqualifiés de la compétition, sans doute à cause des trop nombreux changement qui sont intervenu dans leur roster. 

Les matchs seront a suivre sur le Twitch ESL France ( ici ).

[nextpage title= »Classement »]

bandeau

R.TeamsPointsMatchsMatch W-D-L
1600px-team_ldlcTeam LDLC361412 – 0 – 2
2Vexed Gaming331411 – 0 – 3
3begeniusBeGenius311410 – 1 – 3
4Queen consolidated301410 – 0 – 4
5logo_dogeDoge eSports13144 – 1 – 9
6ecorpseCorps Bumpers13143 – 4 – 7
7eXeS eSport8142 – 2 – 10
8milleniumMillenium0140 – 0 – 14
[nextpage title= »1ere Journée (28/29 septembre) »]

bandeau

Mercredi 28 Septembre 

20h

begeniusBeGenius1614Team LDLC600px-team_ldlc
Dust2
600px-team_ldlcTeam LDLC1610BeGeniusbegenius
Cache

22h

Vexed Gaming1316Queen consolidated
Cache
Queen consolidated0716Vexed Gaming
Cbble

Jeudi 29 Septembre 

20h

eXeS eSport10Milleniummillenium
milleniumMillenium01eXeS eSport

22h

logo_dogeDoge eSports1515eCorps Bumpersecorps
Train
ecorpseCorps Bumpers167Doge eSportslogo_doge
Cache
[nextpage title= »2eme Journée (3/6 octobre) »]

bandeau

Lundi 3 octobre

20h

600px-team_ldlcTeam LDLC1614Vexed Gaming
Dust2
Vexed Gaming0316Team LDLC600px-team_ldlc
Cache

22h

milleniumMillenium01Queen consolidated
Queen consolidated10Milleniummillenium

Jeudi 6 octobre

20h

eXeS eSport1515eCorps Bumpersecorps
ecorpseCorps Bumpers1515eXeS eSport

22h

logo_dogeDoge eSports1316BeGeniusbegenius
Train
begeniusBeGenius1610Doge eSportslogo_doge
Nuke
[nextpage title= »3eme Journée (10/14 octobre) »]

bandeau

Lundi 10 octobre

20h

Queen consolidated163eXeS eSport
Overpass
eXeS eSport216Queen consolidated
Cache

22h

milleniumMillenium01BeGeniusbegenius
begeniusBeGenius10Milleniummillenium

Vendredi 14 octobre

20h

600px-team_ldlcTeam LDLC1606Doge eSportslogo_doge
Overpass
logo_dogeDoge eSports1609Team LDLC600px-team_ldlc
Cache

22h

Vexed Gaming1611eCorps Bumpersecorps
Overpass
[nextpage title= »4eme Journée (14/15 Novembre) »]

bandeau

Lundi 14 Novembre

20h

600px-team_ldlcTeam LDLC1612eCorps Bumpersecorps
Train
ecorpseCorps Bumpers616Team LDLC600px-team_ldlc
Cache

22h

Queen consolidated1609Doge eSportslogo_doge
Mirage
logo_dogeDoge eSports0416Queen consolidated
Dust2

Mardi 15 Novembre

milleniumMillenium01Vexed Gaming
TBD
Vexed Gaming10Milleniummillenium
TBD

20h

begeniusBeGenius1607eXeS eSport
Nuke
eXeS eSport416BeGeniusbegenius
Mirage

22h

Vexed Gaming1607eCorps Bumpersecorps
[nextpage title= »5eme Journée (21/22/23 novembre) »]

bandeau

Lundi 21 novembre

milleniumMillenium01Doge eSportslogo_doge
TBD
logo_dogeDoge eSports10Milleniummillenium
TBD

20h

begeniusBeGenius1515eCorps Bumpersecorps
Cache
ecorpseCorps Bumpers0916BeGeniusbegenius
Train

22h

Vexed Gaming10eXeS eSport
TBD
eXeS eSport01Vexed Gaming
TBD

Mardi 22 novembre

20h

600px-team_ldlcTeam LDLC1316Queen consolidated
Nuke
Queen consolidated716Team LDLC600px-team_ldlc
Cbble

Mercredi 23 novembre

21h

begeniusBeGenius1602Queen consolidated
Dust2
milleniumMillenium01eCorps Bumpersecorps
TBD
600px-team_ldlcTeam LDLC10eXeS eSport
TBD
Vexed Gaming1612Doge eSportslogo_doge
Cache

22h

Queen consolidated01BeGeniusbegenius
TBD
ecorpseCorps Bumpers10Milleniummillenium
TBD
eXeS eSport01Team LDLC600px-team_ldlc
TBD
logo_dogeDoge eSports1116Vexed Gaming
Dust2

 

L’ELEAGUE accueillera le prochain major

Le dixième major CSGO sera organisé par l’ELEAGUE et se déroulera du 22 au 29 janvier au Fox Theatre d’Atlanta.

ELEAGUE

En effet, en août, Valve avait annoncé le souhait de varier les organisateurs de Major, et la surprise fut d’apprendre qu’il n’y aura pas de major en cette fin d’année, ne laissant aux joueurs que deux major dans l’année ( MLG Colombus et ESL One Cologne ). Dans les rangs des organisations prétendantes au major, Dreamhack était favori après avoir organisé 3 majors sur les trois dernières années ( DH winter en 2013 et 2014 et Cluj en 2015 ) mais ce fut l’ELEAGUE qui a été choisie.

Le major se tiendra donc à Atlanta, du 22 au 29 janvier. Seuls les 3 derniers jours seront surement ouverts au public afin qu’ils puissent assister aux playoffs. Sachez que les tickets sont déjà en vente. La salle est le Fox Theatre, avec une capacité de 5 000 places, c’est la plus petite salle depuis la Dreamhack Winter 2014. Enfin, dernier point technique, la finale sera bien sure, diffusée sur Twitch mais aussi à la télévision sur la chaine américaine TBS.

ELEAGUE

SK est donc le seul vainqueur de major en 2016 avec 2 victoire. 

Comme à chaque major les équipes qualifiées seront dans deux groupes, les challengers et les légendes. Pour les challengers, tout se jouera lors d’un qualifier qui se déroulera du 15 au 18 décembre au studio de l’ELEAGUE à Atlanta. 16 équipes, 8 venues de différents minors régionaux et 8 étant les équipes qui n’ont pas fini dans le top 8 de l’ESL Cologne : Dignitas, Ninjas in Pyjamas, mousesports, FaZe Clan, Counter Logic Gaming, OpTic Gaming, EnVyUs et G2 eSports. On peut voir que les deux équipes françaises vont devoir passer par le tournoi de qualification pour atteindre le major.

Les 8 équipes qui ont le statut de « Légende » sur ce tournoi, sont les 8 meilleures équipes de l’ESL Cologne : SK gaming, Team Liquid, GODSENT, Virtus.Pro, FlipSid3, Astralis, Gambit et Natus Vincere.

Pour finir, voici la vidéo de présentation fourni par l’ELEAGUE :

OCSLOL – Rencontre avec Neko Light Orchestra

L’Occitan Championship Series a commencé par un concert de la formation Electric Waves des Neko Light OrchestraCONNECTESPORT a eu la chance de pouvoir interviewer Alex Mc Fly (Guitarise), Eley (Violoncelliste et chanteuse) et Jessy (Batteur).

Neko

Pouvez-vous nous présenter votre formation ?

Alex – « Le Neko Light Orchestra est ce qu’on appelle un collectif de compositeurs. Dans la formation Electric Waves qui a joué à l’Occitan Championship Series, on est composé de 7 musiciens tous toulousains (même si Saturne, la chanteuse, est arrivée de Paris il y a peu de temps), mais le Neko Light Orchestra est « national » avec des musiciens qui viennent d’un peu partout en France.

On est un collectif de compositeurs de ce qu’on appelle les cultures de l’imaginaire (pas uniquement « geek »), on est influencé par beaucoup d’univers qui vont du jeu vidéo aux films en passant par les films d’animation ou la culture japonaise en général. On a différentes formations basées chacune sur un thème. Par exemple, la formation Electric Waves est plutôt basée sur les univers du jeu vidéo avec des reprises de chansons de League of Legends ou encore de Mortal Kombat (qui a beaucoup plu au public). D’autres formations comme Echos de la Terre du Milieu (Seigneur des Anneaux) ou Echos de la Vallée du Vent (Musiques des films de Miyasaki) ne sont pas basées sur les jeux vidéos mais sur d’autres univers qui nous plaisent. »

D’où vous est venu l’idée de former ces groupes ?

Alex – « C’est Neko Nico, notre Manager, Pianiste, Compositeur, Directeur Artistique, Grand Yaka des Nekos qui voulait depuis très longtemps faire un groupe qui fasse un hommage à tous ces compositeurs de l’ombre qui font ces musiques de films et de jeux vidéos. Les groupes sont là pour faire sortir de l’ombre ces compositeurs qui sont facilement oubliés et dont on connait rarement le nom mais qui font toute l’ambiance des œuvres, jeux comme films. Quand on va voir quelqu’un dans la rue et qu’on lui demande s’il connait John Williams (Star Wars, Harry Potter) ou Joe Hisaishi (le Voyage de Chihiro, Le Château dans le Ciel), ils répondent généralement « non », alors qu’ils connaissent les musiques de Princesse Mononoké ou Star Wars. Un des buts du Neko Light Orchestra (en plus de s’amuser), c’est de rendre hommage à ces compositeurs en réinterprétant leurs musiques qui méritent d’être connues. On cherche à s’approprier ces musiques avec notre propre style pour que les spectateurs n’aient pas simplement l’impression de venir voir un CD mais bien de participer à un concert. En plus, ça nous permet de se la péter un peu en pouvant dire qu’on est entre un groupe de Rock et un Orchestre ! »

C’est vrai que vous avez un style très Rock voire Métal avec cette formation, d’où vous est venu l’idée d’intégrer un Violon et un Violoncelle à un groupe de Rock ?

Eley« Personnellement, je suis rentrée dans le groupe avec la formation Echos de la Terre du Milieu, qui est un Quatuor plutôt classique. Ensuite, on a créé la formation Electric Waves en ajoutant cette partie de groupe plus Rock avec les instruments électriques (guitare, basse, clavier) plus orientée sur les musiques de jeux vidéos. »

Comment vous choisissez les chansons ?

Alex « On a plusieurs processus de sélection pour les morceaux que l’on va jouer. On a en partie ce qui nous plaît, des morceaux que l’on veut absolument jouer et arranger, mais aussi les propositions des fans qui nous on fait découvrir de très belles chansons comme la musique de Portal par exemple, que l’on a connu via une ou un fan sur facebook que l’on a adoré et qu’on a décidé d’adapter (NDLR : La chanson a été jouée dans le concert de clôture de l’Occitan). Il y a tellement de spécialistes dans les univers de l’imaginaire qu’on nous propose des choses que l’on ne connait pas et qui nous permettent de découvrir des perles sur lesquelles on se serait jamais penché seuls. Dans certains cas, on essaie de suivre l’événement auquel on est invité comme l’Occitan Championship qui est basé sur du League of Legends où on a arrangé les chansons du jeu. D’ailleurs, on est tombé amoureux du compositeur des chansons de LoL Christian Linke qui chante notamment sur « The Curse of The Sad Mummy » la chanson d’Amumu et on invite tous les fans de LoL et de musique en général à écouter les musiques de l’univers qui sont magnifiques. »

Eley« Pour l’histoire, Christian Linke est un compositeur qui travaille avec les équipes de Sound Design de Riot Games mais aussi un joueur qui joue beaucoup Amumu Support, d’où la chanson puisqu’il adore le personnage d’Amumu. »

Neko

Comment avez-vous étés invités à l’Occitan Championship ?

Alex« Si je me trompe pas, c’est Neko Nico qui a été contacté par une de ses connaissances qui s’occupe des lumières pour l’événement parce que les organisateurs cherchaient un groupe de musiques « geek » et il a pensé à nous. C’est quelque chose que l’on adore avec les fans des univers imaginaires, on fait généralement de belles rencontres dans tous les événements, que ce soit parmi le staff ou le public grâce à l’ambiance très collaborative de ce milieu. Par exemple, on s’entend très bien avec les gens de la websérie Noob ou encore avec Kayane (Championne de Street Fighter) avec qui on a collaboré et passé de très bons moments. Ce qui est génial avec ces personnes c’est qu’ils vivent aussi pour leur passion, ils veulent aider au développement de ce milieu relativement fermé qu’est la culture geek ou l’eSport. »

Jessy« Il y a aussi une ambiance différente des autres types de concert. D’une manière générale, le public est bienveillant, qu’il aime ou pas ce qu’on lui donne, il l’accepte de toute façon, il ne vient pas au concert pour juger. Dans d’autres circonstances, si le public n’aime pas le concert, il renvoie une image et une attitude qui fait que l’on sent que le concert n’est pas apprécié et c’est quelque chose que l’on ne retrouve pas avec les fans d’imaginaire. Je suis moi même geek et je peux dire que le geek est respectueuxtolérant. Bref, le geek est cool !« 

Alex« Effectivement, on voit que dans le « monde geek », chacun à sa propre culture et c’est quelque chose que Neko Nico a voulu mettre en avant en faisant participer le public dans le processus créatif du groupe, même sur scène ! On a parfois des concerts où le public fait le concert tout seul. »

Jessy « On s’adapte généralement à ce que le public nous renvoie, au point que le concert se transforme parfois en grand n’importe quoi. Je me rappelle d’un concert de fou où le public est monté sur scène pour danser ! Pour nous autant que pour eux, ce genre de concert est génial, le public n’aura jamais deux fois le même concert ! »

Et vous avez pensé quoi du public de l’Occitan ?

Alex« Déjà on a pris plusieurs claques sur cet événement, la première a été quand on est monté sur scène et qu’on s’est dit que c’est notre premier Zénith. »

Jessy« Pour moi, c’est un rêve de gosse qui se réalise ! Jouer dans un Zénith c’est une sorte d’accomplissement dans une carrière de musicien, on peut faire une carrière complète sans jamais en faire un seul. »

Eley « Effectivement, on a fait des belles scènes, mais le Zénith a un certain prestige en plus, on se dit que des grands noms sont montés sur cette scène et que d’autres y monteront après nous. »

Alex« Par rapport au public, on veut avoir une patate de fou pour qu’ils s’amusent autant que nous et on a pas été déçus ! On a vu qu’ils ont été très réceptifs et pas que sur les morceaux de League of Legends, et ça nous a fait super plaisir ! En plus, le concert était en début d’après midi et le public était quand même chaud, ce qui arrive assez peu, ça nous fait vraiment plaisir. »

Un dernier mot pour vos fans ?

Tous « C’est classique de dire merci, mais pour nous c’est super important. On est arrivé là grâce à vous et on espère que vous continuerez à nous soutenir parce qu’après tout, vous faites partie du Neko show, et grâce à vous les Nekos sont chauds !« 

Neko

 Vous pouvez retrouver le Neko Light Orchestra sur leur site officiel ainsi que sur Facebook, Twitter, SoundCloud et YouTube !

Natus Vincere remporte l’ESL One New York

[nextpage title= »Presentation « ]

Après un passage fort réussi à la LANXESS Arena de Cologne qui avait vu SK Gaming s’imposer, L’ESL, plateforme mondiale majeure dans l’organisation de tournoi eSport, revient pour un nouveau tournoi estampillé ESL One. Se déroulant à New York, la sublime salle du Barclays Center (salle où jouent les basketteurs des Brooklyn Nets, mais aussi les hockeyeurs des New York Islanders) qui compte 17 732 places assise, accueillera une compétition de Street fighter V et un tournoi autour de Counter strike : Global Offensive le 1er et 2 Octobre prochain.

ESL One New York

Même s’il sera possible pour des chanceux d’affronter Olofmeister en 1v1 et même de suivre les matchs en réalité virtuelle, ce qui nous intéresse ici est le tournoi CSGO. Ce tournoi va réunir 8 équipes pour un cash prize de 250 000$. La compétition se déroulera dans un premier temps en rondes suisses composées de 5 matchs en BO1 qui auront pour objectif de faire émerger les 4 meilleures équipes. Ces 4 équipes vont ensuite participer à des playoffs, elle seront reparties dans un arbre à simple élimination ou chaque match se disputera en BO3.

ESL One New York

Ce week end au Barclays Center, le hockey va ceder sa place à CSGO !

Les premières équipes à avoir été invitées par l’ESL One New York ont été SK Gaming et G2 Esports après leur finale lors de la saison 3 de l’ESL Pro League. Suite à l’ESL One Cologne, c’est le second finaliste, Team Liquid qui a été invité. Virtus.Pro, après sa victoire lors de l’ELEAGUE, a ensuite été appelé pour se rendre à New York. Les dernières équipes à avoir été invitées sont Natus Vincere et Fnatic. Au vu des grands noms invités a cet ESL One New York on s’attend à du spectacle et à des matchs fous. Les deux dernières places font l’objet de deux tournois de qualifications, le premier pour l’Europe a été remporté par Astralis, et le second pour la région américaine va se jouer entre Cloud9 et OpTic Gaming !

[nextpage title= »Phase de poule »]

Ronde Suisse

Round 1

Virtus.Pro1606FnaticFnatic (black bg)__small
Cbble
G2 Esports__smallG2 Esports1316Astralisastralis__small
Dust2
SK Gaming1610OpTiC Gaming
Train
Na`Vi__smallNatus Vincere1609Team Liquid
Mirage

Round 2

Matchs des gagnants 

Virtus.Pro0916Natus VincereNa`Vi__small
Train
SK Gaming1613Astralisastralis__small
Overpass

Matchs des perdants

OpTiC Gaming0316FnaticFnatic (black bg)__small
Train
G2 Esports__smallG2 Esports0716Team Liquid
Train

Round 3

Matchs des équipes à 2-0 

Na`Vi__smallNatus Vincere1606SK Gaming
Mirage

Matchs des équipes à 1-1

Team Liquid0816Virtus.Pro
Mirage
astralis__smallAstralis0916FnaticFnatic (black bg)__small
Dust2

Matchs des équipes à 0-2 

OpTiC Gaming1607G2 EsportsG2 Esports__small
Cache

Round 4

QualifiéesEliminées
Natus VincereG2 Esports
TBDTBD
TBDTBD
TBDTBD

Matchs des équipes à 2-1 

SK Gaming1608Virtus.Pro
Train

Matchs des équipes à 1-2 

astralis__smallAstralis1216OpTiC Gaming
Overpass

 

Fnatic (black bg)__smallFnatic1416Team Liquid
Dust2

Round 5

QualifiéesEliminées
Natus VincereG2 Esports
SK GamingAstralis
TBDTBD
TBDTBD

OpTiC Gaming1416Virtus.Pro
Overpass
Fnatic (black bg)__smallFnatic1216Team Liquid
Dust2

Classement Final :

QualifiéesEliminées
Natus VincereG2 Esports
SK GamingAstralis
Team LiquidFnatic
Virtus.ProOpTic Gaming
[nextpage title= »Playoffs »]

demi-finales

17 h : Natus Vincere vs Team Liquid

Na`Vi__smallNatus Vincere0716Team Liquid
Cbble
Na`Vi__smallNatus Vincere1613Team Liquid
Train
Na`Vi__smallNatus Vincere1610Team Liquid
Dust2

20 h 30 : SK Gaming vs Virtus.Pro

SK Gaming1916Virtus.Pro
Mirage
SK Gaming2125Virtus.Pro
Overpass
SK Gaming0716Virtus.Pro
Nuke

Finale

Natus Vincere vs Virtus.Pro

Na`Vi__smallNatus Vincere0316Virtus.Pro
Cbble
Na`Vi__smallNatus Vincere1608Virtus.Pro
Train
Na`Vi__smallNatus Vincere1917Virtus.Pro
Mirage

 

ct0ikrpusaajykc

Cosplay : Moment privilégié avec WIP

L’Occitan Championship Series s’est déroulé au zénith de Toulouse avec la cérémonie d’ouverture et le concert des Neko Light Orchestra. Afin d’assurer l’animation et l’accueil des spectateurs, le cosplay était également à l’honneur avec l’association Winter Is PastCONNECTESPORT a réalisé pour vous l’interview de Vi Séductrice, Capitaine Miss Fortune, Annie et Yasuo Lune de Sang .

Cosplay

Bonjour, Vous pouvez vous présenter pour nos lecteurs ?

« On est l’association Winter Is Past, principalement basée sur Toulouse. Vous pouvez nous voir aussi dans le Sud-Ouest pour pas mal de conventions, on s’est déplacé à Marseille et une fois pour la Japan Expo à Paris. »

Comment vous êtes venus à l’Occitan Championship ?

« Les organisateurs nous ont contactés pour organiser le concours de cosplay qui devait se dérouler entre les matchs mais il à été annulé faute de participants. Ils nous ont quand même demandé de venir pour montrer les cosplays et pour l’animation. On a accueilli les spectateurs qui arrivaient à l’entrée du Zénith et on a accompagné les joueurs sur scène lors de la finale. »

Cosplay

Qu’est-ce que vous avez pensé de l’événement ? Du public ?

« On a pas trop eu l’occasion de voir les matchs à cause des cosplays qui sont impossibles à porter dans la salle sans les abîmer à cause du monde et de la salle très sombre. On est principalement resté dans les loges ou dehors pour accueillir les gens. En revanche quand on est monté sur scène, le public était vraiment chaud ! (NDLR : VI reste persuadée qu’il pouvait faire mieux) »


Vous qui avez l’habitude des conventions, l’ambiance était-elle vraiment différente ici ?

« L’ambiance était effectivement très différente. Ici, les gens connaissent tous très bien l’univers du jeu et sont beaucoup plus réceptifs aux cosplays ce qui nous permet d’avoir plus de contacts avec le public que dans une convention type TGS (Toulouse Game Show). En revanche, il est aussi plus exigeant, il voit tous les détails grâce à sa connaissance de l’univers alors qu’en convention, certains prennent des photos parce qu’ils aiment les cosplays mais on nous demande régulièrement qui sont les personnages. »

Concernant vos cosplays, combien de temps mettez-vous à les préparer ?

« Le temps qu’on passe sur nos cosplays dépend vraiment de la complexité de celui-ci ainsi que du temps que l’on a de disponible pour les faire. Pour ceux qu’on porte aujourd’hui, Yasuo a passé 1 mois sur le sien, Annie y a passé 2 à 3 semaines, Miss Fortune y a passé 3 mois à cause de ses horaires de boulot difficiles et Vi a travaillé 100h sur son cosplay en étant aidé (200h se elle l’avait fait seule).

Il faut aussi savoir faire des compromis pour éviter de passer trop de temps sur un cosplay. Par exemple pour le cosplay de Vi, un travail particulier a été réalisé sur les poings, quitte à moins détailler les vêtements. Cela permet un cosplay avec des poings articulés ainsi que les effets de lumière similaires à ceux du jeu tout en ayant un temps de travail raisonnable dessus. »

A vous entendre, vous passez beaucoup de temps sur la préparation de chaque cosplay. Combien de fois vous pouvez les porter ?

Cosplay

« Généralement, on porte chaque cosplays 2 ou 3 fois. Cela dépend surtout de la conception du cosplay : s’il a été fait en rush, il sera généralement porté une seule fois avant de devoir être réparé ou de devenir carrément inutilisable. De plus, les cosplays ne s’abîment pas aussi vite lors d’événements comme l’Occitan Championship qu’au TGS ou à la Japan Expo, où le site de la convention est noir de monde.

En fonction de ce dont est constitué le cosplay, il tiendra aussi plus ou moins facilement. Généralement, une traîne ou une arme devra être refaite ou réparée après le premier jour de convention car ils ont tendance à s’abîmer très rapidement. Et dans le cas où un cosplay a besoin de réparation, on sait qu’il ne tiendra de toute façon pas longtemps à cause d’un problème de conception (le même que l’on a du réparer). »

Une dernière question : Vous auriez un conseil pour nos lecteurs qui voudraient se mettre au cosplay ? On va faire un tour de table pour avoir plusieurs avis :

Yasuo : « Le principal conseil que j’aurais à donner, c’est d’être patient et de persévérer. Faire un cosplay est difficile et prend du temps, mais la satisfaction de le voir terminé vaut largement le temps investi dedans. »

Annie : « Persévérer, prendre son temps et surtout s’inspirer du travail des autres cosplayeurs. Il ne faut surtout pas hésiter à aller poser des questions aux cosplayeurs qui sont toujours très ouverts et heureux d’aider les nouveaux qui s’intéressent au cosplay. »

Miss Fortune : « Prendre un personnage qui nous plaît. Généralement, la difficulté lors de la conception d’un cosplay est de garder la motivation pour le terminer. C’est toujours bien plus facile si le personnage nous plaît. Il faut avant tout se faire plaisir ! »

Vi : « Ne pas s’attaquer à quelque chose de trop grand dès le début. Quand on fait un premier cosplay, on a tendance à faire des erreurs qui rendent certains projets complètement irréalisables. Les premiers cosplays doivent avant tout servir à s’entraîner, à se faire la main et à apprendre des techniques. S’attaquer directement au cosplay de ses rêves risque d’aboutir à une situation où on se décourage parce qu’il est trop compliqué à réaliser et qu’on en arrive à se dire qu’il ne vaut ni le temps, ni l’argent investi dedans. »

Nous tenons à remercier les membres de l’association Winter Is Past pour cette interview et pour leurs superbes cosplays que nous avons pu admirer tout au long de l’événement. Vous pouvez les retrouver sur leur site pour les concours ou encore sur facebook. Qui sait, vous les croiserez peut être au détour d’une convention ?

Pour les amoureux du cosplay vous pouvez également retrouver notre entrevue réalisée avec Lady Sunday lors de la Lyon eSport #9.

Une journée d’esport occitane

C’est ici à Toulouse, ville réputée pour sa bonne ambiance, que se déroulait la première édition de l’Occitan Championship Series. Événement nouveau, nous proposant un visionnage des meilleures équipes françaises de la scène League Of Legends. Cette édition, proposait un tournoi accessible à tous, en prévision d’une place pour le Challenge France. A l’issu du tournoi c’est Millénium qui en est sorti vainqueur avec un Kaze de folie lors de la finale. Cherchant à promouvoir l’eSport francais, l’organisation a permis un accès gratuit aux spectateurs, mais a aussi proposé une gamme de pass, accompagnés de cadeaux divers.

occitan championship series

Une cérémonie flamboyante à Toulouse

L’eSport est un milieu en pleine expansion, ayant un potentiel futur énorme. C’est pour cette raison que Mathieu R et Morgan S ont décidé d’organiser un événement de jeu vidéo dans Toulouse. Un tournoi ayant rassemblé de nombreuses équipes. Olivier Morin, connu pour être présent à tous les grands événements d’eSport, a animé la cérémonie. Étaient présents CaelanTweekz, LRB ou encore Doigby, pour commenter les parties ainsi que Zerator pour une séance de dédicaces.

occitan championship series

C’est dans une ambiance très musicale que l’Occitan Championship Series a débuté, avec comme invité le groupe « Neko light orchestra », reprenant des musiques de jeux vidéo, et mettant une ambiance folle sur scène. Leur version de « Get jinxed » a notamment beaucoup plu au public. Leur énergie sur scène était impressionnante, le public dansait et chantait. Nous avions rarement vu un public aussi pétillant dans un événement League of Legends. Le groupe de cosplay WIP était aussi de la partie, avec des cosplays remarquables et beaucoup de détails, des finitions parfaites.

 

occitan championship series

Un public conquis

« Le fait d’avoir proposé des places gratuites est une bonne chose pour l’événement, cela permet en plus à l’eSport de se développer, un événement Toulousain qui a su répondre à mes attentes« 

Pour avoir une vision globale du déroulement de cet événement et du ressenti des personnes, nous sommes allés questionner les spectateurs. Ces joueurs et joueuses de League of Legends sont venus d’un peu partout de l’hexagone pour pouvoir assister a cet événement eSport, que ce soit de Rodez, Lyon ou encore Paris. L’événement était ouvert à tous, avec la multitude de places gratuites disponible en ligne. Mais étonnament, la plupart des personnes présentes ont préféré acheter des billets silver, gold et diamants, pour une seule et même raison : soutenir la scène française et contribuer au développement du monde de l’eSport. Des familles étaient présentes, avec leurs enfants, tous suivent les grands matchs, comme les LCS ou les worlds, ils sont relativement plus attachés à la scène internationale, ce qui prouve que cet événement a permis de faire connaitre les meilleures équipes françaises, comme Melty ou Millenium.

occitan championship series

L’événement, ils l’ont connu de toutes les manières imaginables, par des affiches dans les métros toulousains, dans le journal et aussi sur les réseaux sociaux, où l’audience était importante. Quelques-uns avaient assisté à la viewing party et cherchaient un événement similaire, d’autres voulaient soutenir leur équipe favorite et les joueurs. D’un autre côté, ils s’attendaient tous à plus de monde, même si l’ambiance a été appréciée. En effet, la mise en avant et les informations relatives à cet événement ont été publiées relativement tard comparées à d’autres événements, ce qui nous pensons, a fait perdre un peu d’audience. Tous les spectateurs étaient tout de même ravis, nous avons rencontré un public très respectueux et très souriant. La séance de dédicaces, prévue à la fin de l’événement a fait de nombreux heureux, tous ont fait signer leur t-shirt ou verre qu’ils avaient eu dans les cadeaux offerts par l’Occitan Championship Series. Ils ont tous l’intention de revenir l’an prochain.

L’univers qu’est l’eSport a une capacité d’épanouissement immense. Et nous espérons que la communauté et les événements continueront de grandir avec lui.

76ers de Philadelphie se lancent dans l’esport !

La NBA ( Championnat de Basket Nord Américain ) qui est souvent très en avance sur son temps, fait encore parler d’elle dans l’eSport. C’est au tour de la franchise de Philadelphie, 76ers, d’acquérir pas une mais deux équipes eSport !

76ers

En effet, la franchise NBA est désormais propriétaire de Dignitas et Apex deux structures légendaires dans l’esport. Apex a un sport sécurisé en LCS (League of Legends) pour le spring 2017 et Dignitas est reconnue dans de nombreux jeux eSport comme CS:GO.

La valeur estimée rien que pour Dignitas serait entre 5 et 15 Millions de Dollars d’après les experts américains. A cela il faut rajouter minimum 1 million de dollars pour Apex Gaming, valeur autour de laquelle se situe le coût d’un spot LCS. Fait important, 76ers devient par cette transaction la première franchise sportive professionnelle d’Amérique du Nord à posséder leur propre team eSportive.

76ersScott O’Neil ( Dirigeant des Sixers ) a déclaré au sujet de cet achat vouloir être acteur du changement, et non être là à attendre que cela se passe !

Rassembler ces équipes et dirigeants « nous place en position de construire la plus respectueuse et dominante franchise de l’univers eSport. »

Un des aspect principal de cette acquisition pourrait être la vente des maillots, dans ses partenaires la franchise NBA travaille avec Fanatics le plus gros site de maillots sportifs aux USA.

Le monde de la NBA est de plus en plus présent dans l’eSport notamment depuis l’achat d’Echo Fox par l’ancienne star NBA Rick Fox ou encore l’investissement de Shaquille O’neil dans l’équipe RNG. Mais jusqu’à présent tous ces rachats n’ont jamais encore été couronnés de succès. Cette franchise 76ers parviendra-t-elle à inverser la tendance ? Et pensez-vous que la ligue de basket américaine serait un bon modèle pour l’esport ?

Vous pouvez retrouver tous les détails et la déclaration officielle de 76ers via leur annonce.

 

Vainqueur de l’OCS, Kaze répond à nos questions

C’est en ce mois de septembre que s’est déroulé le tournoi Occitan Championship Series, où les phases finales se sont passés dans le Zénith de Toulouse. La finale opposait les deux meilleures équipes françaises, avec d’un côté l’équipe Melty esport Club et de l’autre l’équipe Millenium. Nous avons pu assister à des matchs très serrés avec des deux côtés un niveau équivalent, mais une erreur d’un des côtés peut changer toute une partie. Les vainqueurs de cette première édition sont Millenium, ils ont pu nous éblouir avec un niveau de jeu dépassant ce que tout le monde avait pu imaginer.

14466238_673109372837917_3249841_o

Faisant suite à leur victoire, Kaze, leur toplaner qui a fait une véritable démonstration lors de la game décisive, a bien voulu répondre à nos questions accompagné de Samishh leur manager.

Vous venez de gagner le tournoi, vous vous sentez libérés après cette victoire ?

Kaze – «  Complètement, car ça faisait longtemps que nous n’arrivions plus à battre Melty, deux LANS de suite qu’on perdait et on a enfin pu prendre notre revanche et on a pu leur mettre une raclée « .

Quel est ton ressenti sur l’événement complet, sur le zénith et l’organisation de cette première édition de l’OCS ?

K –  » Au niveau de l’événement j’ai trouvé que le public était adorable comparé a d’habitude, quand on criait il répondait à chaque fois. Pour moi il y avait un vrai contact avec le public comparé aux autres lans que nous avons fait. Par contre au niveau de l’organisation du tournoi ce n’était pas assez bien géré, il y avait un problème au niveau des pauses entre les games on était à la limite de devoir négocier ces pauses là, alors que c’est quelque chose de normal, habituellement il y a une pause entre chaques matchs. C’est là qu’il y a eu un gros problème d’organisation. « 

Étiez vous plus stressé du fait que cette demi-finale était faite sur un format B01 ?

Samishh –  » Le fait que ce soit en b01 est dommage, car d’un côté si on fait 7 heures de route pour venir et perdre le premier match c’est décevant, car on se dit qu’on a fait ça pour rien. L’avantage pendant ce tournoi, c’est que durant la première game nous avons joué contre Grosbill et on savait qu’on était largement au dessus. En revanche si nous avions joué contre Melty, nous aurions eu bien plus de stress. Mais je pense qu’il ont décidé d’adopter un format b01 pour caler les matchs sur une journée. « 


ctjej0lwcaaw8xnLe public toulousain par rapport aux autres publics ; tu disais qu’ici il y avait un vrai contact avec lui.

K –  » Nous avons déjà vécu des phases finales, où il n’y avait pas énormément de public, car ici il y avait quand même pas mal de monde. On est déjà tombé sur des publics qui ne répondaient pas, tu n’as pas de public, pas de réponse donc du coup tu fais ta partie, tu gagnes et tu t’en vas. Ici, voilà on avait vraiment l’impression que les gens applaudissaient, criaient. L’ambiance était très sympa. « 

Niveau ambitions de carrière comptes-tu rester dans l’eSport, ou as-tu des plans de secours si ça se passait mal ?

K –  » J’aime ce que je fais c’est d’ailleurs pour cette raison que je fais ça depuis 2 ans maintenant. Je comptes continuer dans l’eSport, après si un jour ça se passe super mal avec Millenium je sais pas si je reprendrai, tout dépend si j’ai une offre au dessus, mais sinon, je ne resterais pas dans cet univers. Pour l’instant je suis bien chez Millenium et comme je suis. « 

Et si tu avais des offres d’autres teams, par exemple des teams LCS?

K –  » J’ai déja eu des offres venant de team LCS, et j’ai refusé, car tout dépend de la team LCS. Ce n’est pas parce que t’es aux LCS que t’es content, des fois c’est pas rentable d’y aller. Car quand tu vis à Berlin que tu n’as pas de réel contrat et que tu gagnes presque autant d’argent, c’est pas très rentable. « 

Au niveau des ambitions de Millenium cette saison, est-ce que vous rempilez avec toujours l’objectif LCS, ou alors vous allez vous concentrer sur les LANS francaises qui se multiplient ?

S – «  En ce moment  c’est la période française, nous faisons donc ici L’OCS, ensuite fight arena, et Challenge France. Ensuite courant janvier, février nous verrons. « 

Merci à vous d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et félicitations.

Kaze & Samishh –  » Merci !! « 

Nous tenons encore à Féliciter Kaze et l’équipe Millénium pour cette belle victoire lors de cette première édition de l’OCSLOL à Toulouse.

Top Legends Guides : Sorcier midrange

Pour le second deck de la série Top Legends, j’ai choisi une liste un peu plus fun et rafraichissante, mais très compétitive tout de même puisque j’ai atteint le top 20 avec. Le deck de cette semaine est une nouvelle mouture du sorcier midrange,  un deck protection presque mono-violet qui vise à écraser les decks tempo en combinant tempo et value.

Liste complète du deck

sorcerer

The_elder_scrolls_legends_logo

Le coeur du deck

wardcrafterLe plan de jeu du deck Sorcier Midrange est de prendre le board tôt dans la partie avec les protections et les créatures over-stattées violettes. Wardcrafter, Dragontail Savior, Wind Keep Spellsword, Stalwart Ally et Young Mammoth sont les seules cartes capables de rivaliser contre Mournhold Traitor, que tous les verts midrange jouent désormais.

La seconde moitié du deck est constituée d’une curve 4-7 de créatures qui constituent un bon follow-up au très fort early et permettront de clore la partie. Black Worm Necromancer et Bone Colossus sont des bons exemples de telles cartes ; le Necromancer en profitant de l’avance acquise dans les premiers tours, et Bone Colossus en repeuplant le board après une AOE.

The_elder_scrolls_legends_logo

Choix des cartes

iliacsorcererL’iliac sorcerer n’est pas la meilleure carte du jeu, et les drops à 1 ne sont généralement pas fantastiques, mais il reste un meilleur Argent Squire, avec une bonne synergie avec le Wardcrafter. De plus, si avec l’élixir on préfère généralement jouer élixir T2 et ensuite T2, ce jeu a beaucoup d’excellents T3, alors jouer T1, élixir T3 puis T3 est définitivement un plan viable.

Daggerfall mage est un peu lent mais a beaucoup de synergie avec le reste du deck (particulièrement Wardcrafter) et reste une carte qui peut souvent aller chercher 2 pour 1, voire 2 pour 0 avec le cycle.

Haunting Spirit et Lucien Lachance sont des créatures qui sont très puissantes lorsqu’elles sont jouées en follow-up sur un board déjà existant, et très mauvaises dans le cas inverse. Dans cette liste pleine de créatures résilientes en early, on est presque toujours content de les avoir en main.

preserveroftherootPreserver of the Root est un 4-4 pour 4, donc un drop à 4 jouable pour le tempo, mais qui devient encore plus fort T7. Même dans un deck sans ramp, il arrive souvent qu’on le joue pleine curve et que l’adversaire ne puisse pas le gérer parce qu’il doit encore s’occuper des créatures jouées plus tôt, et qu’il prenne le +2/+2 quelques tours plus tard. C’est au pire un minion correct, et au mieux un excellent T4, et avec le Stalwart Ally il permet bien de jouer le rôle du contrôle contre aggro.

L’ensemble Restless Templar et Black Worm Necromancer est inclus dans la liste parce que chaque créature du deck est forte par elle-même; même les drops à 1 peuvent aller chercher une certaine value. Dans cette optique, si toutes les cartes sont choisies pour trader au minimum 1 pour 1, souvent 2 pour 1, en ressusciter une est généralement très payant. Le Templar est là en tant que Moonlight Werebat des pauvres pour avoir un peu de soins dans le deck, et ainsi gagner plus souvent contre aggro et activer le Necromancer plus facilement.

Les autres minions 5 à 7 sont tout simplement les créatures les plus puissantes accessibles en bleu-violet pour clore la partie avant le T8-T9, après lequel les mages contrôle peuvent généralement stabiliser la partie.

The_elder_scrolls_legends_logo

Gameplay 

blackwormnecromancerContre aggro et midrange, cherchez à gagner la course aux PVs dès le T1 pour les empêcher d’activer leurs cartes à conditions de points de vie. Mulliganez pour toutes les créatures 1-2-3 ; si vous réussissez à sortir en curve il est pratiquement impossible de perdre car contre les decks aggro/midrange vos minions feront presque toujours du 2 pour 1 et vous obtiendrez le contrôle du board rapidement. Une fois que vous avez le board, il n’est pas nécessaire d’attaquer davantage tant que vous êtes en avance aux points de vie. Il est généralement préférable de jouer autour des prophéties lorsque c’est réalisable jusqu’aux tours 4-5. Assurez un meilleur contrôle du board et commencez à aller face lorsque l’adversaire n’a plus le temps de revenir de l’arrière.

nahagliivContre contrôle (mage et scout), la stratégie de mulligan est essentiellement la même, mais la stratégie de jeu est différente. Ici, il faut absolument aller face à chaque occasion possible et ne faire preuve d’aucune prophétie. Vous êtes le deck aggro et vous devez absolument finir la partie avant le tour 9-10. Ne prenez de trades que pour protéger vos minions plus menaçants, ou pour jouer autour d’Ice Storm ou Chaurus Reaper. Généralement, vous devriez être en mesure de clore la partie avec un de vos excellents T7 quand l’adversaire est déjà tombé autour de 10-15 points de vie.

The_elder_scrolls_legends_logo

Matchups

earthbonespinnerLe sorcier midrange est un deck value midrange (plutôt qu’aggro-midrange comme archer) dont l’objectif est de faire plusieurs trade 2 pour 1 avec ses créatures value pour prendre le contrôle du board et le card advantage simultanément, tout en étant relativement low curve. Dans cette optique, il est à son plus fort dans les metas avec beaucoup d’aggro, à qui il peut manquer de cartes, et de mage contrôle qu’il peut courser.

Archer: La Murkwater Witch et le Earthbone Spinner sont excessivement forts contre les créatures bleu-violettes, et le sorcier ne peut tout simplement pas gérer la vitesse de l’archer lorsqu’il perd la value qui constitue le coeur du deck. C’est un matchup difficile si l’adversaire pioche plusieurs exemplaires de ces deux cartes.

Mage contrôle : Un très bon matchup pour ce deck qui est fait pour battre le mage contrôle en jouant beaucoup de minions résilients que le mage ne peut pas gérer, des T1 aux Bone Colossus et Nahalgiiv.

bonecolossusScout : Tous les scouts sont plutôt corsés parce qu’ils ont accès aux mêmes créatures résilientes en early game et peuvent souvent stopper l’agression du sorcier aux tours 1-3, pour ensuite prendre le contrôle de la partie avec les excellentes créatures vertes aux tours 3-5. C’est une combinaison de couleurs difficile à gérer.

Decks tokens : Les decks tokens sont très difficiles à gérer pour un deck midrange avec aucune AOE ; il est impossible de battre des tokens à la value puisque les Ward sont absolument inutiles contre eux. Heureusement, l’accès au Shadowfen Priest rend le matchup équilibré tant que le joueur adverse ne pioche pas Fifth Legion Trainer into beaucoup de tokens dans les cinq premiers tours.

The_elder_scrolls_legends_logo

Options Budget

lucienlachanceL’avantage de cette liste est qu’elle ne nécessite pas de synergies particulières, et se prête donc particulièrement bien aux remplacements budget. Si vous n’avez pas une créature, vous pouvez sans problème la remplacer par une autre du même coût de mana, qui a un bon tempo et de bonnes chances d’aller 2 pour 1, comme le Breton Conjurer au lieu de Lucien Lachance, des Stalwart Ally au lieu des Daggerfall Mage, ou Royal Sage au lieu de Preserver of the Root. Si vous n’avez aucun remplacement pour les légendaires à 7 mana, vous pouvez même jouer 3 Swamp Leviathans pour des résultats corrects.

Maintenant que vous savez tout ce qu’il faut pour les jeter, il ne vous reste qu’à préparer vos sorts. Bonne chance sur le ladder et faites-nous part de vos commentaires concernant Top Legends et de vos exploits en ladder à travers les commentaires !

 

 

Master Decklist #11 – Démoniste Zoo Défausse

«  Tout sacrifier pour mieux gagner « 

Le zoo est un archétype qui est apparu au tout début d’HearthStone tout en traversant toutes les métas. Il a toujours su se réinventer, en grande partie grâce au formidable pouvoir héroïque Connexion. Une Nuit à Karzhan a suffi à changer l’orientation d’un grand classique :  2 des 3 nouvelles cartes de classe démoniste permettent enfin à la défausse de s’imposer comme une mécanique compétitive. On doit cette version à Xixo qui est connu pour ses decklists particulièrement efficaces en aggro, voyons ensemble de quoi elle se compose :

master decklist

Démoniste Zoo Défausse

Decklist

2 – [Abusive Sergeant] 2 – [Flame Imp] 2 – [Malchezaar’s Imp] 2 – [Possessed Villager] 2 – [Soulfire] 2 – [Voidwalker] 2 – [Dark Peddler] 2 – [Darkshire Librarian] 2 – [Knife Juggler] 2 – [Dire Wolf Alpha] 2 – [Darkshire Councilman] 2 – [Imp Gang Boss] 2 – [Silverware Golem] 2 – [Defender of Argus] 2 – [Doomguard]

Courbe de mana

Coût en poussière

ArcaneDustIcon-62x90

     1740

Les bases tu apprendras

icon-hearthstone

Cette liste Zoo, à la fois simple et diablement efficace, repose sur le principe classique de poser un maximum de petits serviteurs sans épuiser sa main. La nouveauté vient de ses 2 nouvelles cartes : [Malchezaar’s Imp] et [Silverware Golem] qui transforment la défausse en avantage.

Même s’il y a un nombre conséquent de cartes de la classe démoniste qui synergisent avec la défausse, cette liste semble donner un bon équilibre en se limitant à 5. Contrairement à la plupart des listes aggros, le placement des serviteurs (avec [Dire Wolf Alpha] et [Defender of Argus]) et le fait de trade ou non seront 2 notions à bien prendre en compte.

Cartes et combos importantes

[Malchezaar’s Imp] : Une des clés de voûte du Zoo défausse. Son effet fonctionne avec [Soulfire], [Darkshire Librarian] et [Doomguard]. Il apporte encore plus de pioche et du tempo puisque vous n’aurez pas besoin d’activer le pouvoir héroïque pour 2 manas. Il sera souvent une cible prioritaire à la manière de [Mana Tide Totem]  à cause du card advantage qu’il procure.

[Dark Peddler] : On cherche le plus souvent soit un serviteur utile selon la situation (fortes stats, effet utile ou provocation) soit un sort comme [Soulfire], [Mortal Coil] ou [Power Overwhelming].

[Darkshire Librarian] : Elle est en concurrence directe avec [Succubus] qui offre le même effet de défausse avec de meilleures statistiques. Toutefois, on préfère ce serviteur car il se recycle grâce à son râle d’agonie, rendant sa destruction beaucoup moins handicapante.

[Silverware Golem] : La deuxième star de la decklist. Il sera souvent facile de minimiser l’aléatoire propre à la défausse pour pouvoir l’invoquer gratuitement. Dans le cas où vous n’auriez pas de quoi activer son effet, son rapport coût/mana reste correct.

[Doomguard] : Là où on s’efforçait de défausser le moins possible avec son effet, c’est désormais un avantage dès lors que vous avez [Malchezaar’s Imp] sur le terrain ou [Silverware Golem] en main.  On privilégie son invocation à la plupart des plays tant son impact est fort pour seulement 5 manas.

séparateur

Les bonnes cartes tu garderas

icon-hearthstoneOn a une majorité de serviteurs à 2 manas ou moins et ce sont ces derniers que l’on va chercher à garder pour flooder totalement le board. Contre les classes capables de gérer les serviteurs dans les 2 premiers tours, [Voidwalker] et [Possessed Villager] sont 2 options résistantes qui assureront les trades.

Il ne faut pas chercher absolument à obtenir une combo avec [Silverware Golem] en main de départ. Cela limite vos possibilités et vous n’êtes pas certains de pouvoir le placer tout de suite. L’occasion viendra d’elle-même au fur et à mesure que la partie progresse et n’est pas une win condition indispensable.

Contre un deck contrôle, il faut maintenir la pression avec ses serviteurs tout en faisant en sorte d’en perdre le moins possible : [Imp Gang Boss] et [Defender of Argus] vous aident à garder un board stable. [Soulfire] peut faire office d’anti-bête pour seulement 1 mana.

Tes adversaires tu connaîtras

+ Chasseur :  Un duel au dégâts que vous devez remporter rapidement : à partir du tour 6 [Savannah Highmane] annonce un midgame qui deviendra très compliqué à gérer.

+ Chaman Face : Les trades sont la clé de ce matchup. Si vous contrôlez les plus grosses menaces comme [Flamewreathed Faceless] et [Thing from Below], les autres serviteurs ne devraient pas trop vous inquiéter.

+ Mage Tempo : Vos 2 principaux ennemis sont les sorts à dégâts comme [Arcane Blast] et les AOE. Si vous renouvelez suffisamment votre board, le mage ne devrait pas pouvoir résister trop longtemps. Faites surtout attention au tour 6-7 du [Flamestrike].

= Druide Yogg : Cet adversaire a beaucoup de moyens de gestion à sa disposition. Gérer ses serviteurs importants comme [Violet Teacher] et jouez en fonction de [Swipe] pour ne pas vous faire déborder.

= Chaman Totem :  Vous craignez surtout les AOE et [Hex]. Jouez en fonction de ces cartes en forçant l’adversaire à les utiliser avant de lâcher trop de cartes. Le spell power est toujours une plaie pour le zoo, prenez soin d’éliminer les totems et autres [Azure Drake].

Guerrier Tempo : Les effets de tourbillon, et en particulier avec [Ravaging Ghoul] et son body 3/3, contrent votre capacité à poser un board. A cela s’ajoutent [Fiery War Axe], les provocations, les sorts comme [Execute] et le pouvoir héroïque du guerrier. Vous l’aurez compris, ce matchup est fortement défavorable au zoo.

Voleur Miracle : Le voleur a de nombreux moyens de temporiser et gérer les serviteurs comme [Eviscerate], [Backstab] ou encore [SI:7 Agent]. Avoir la Pièce peut vraiment jouer en votre faveur car elle est particulièrement utile à l’early du voleur et vous permet de poser plus de board. De plus, que ce soit les versions avec [Leeroy Jenkins] ou [Malygos], vous êtes très sensible au burst. [Doomguard] est votre meilleure menace, jouez-le dès que possible.

séparateur

icon-hearthstoneNous espérons que cet épisode de Master Decklist vous aura été utile et qu’il vous permettra de progresser en ladder. Cet article est rédigé en collaboration avec l’équipe eSport HearthStone de CONNECTESPORT. N’hésitez pas à poser vos questions et apporter votre expérience en commentaires. Nous vous donnons rendez-vous dès la semaine prochaine pour une nouvelle analyse de decklist.

OCSLOL : Phases Finales

Nous y sommes enfin, samedi 24 septembre c’est le jour J pour la finale de l’OCSLOL. Après 2 tournois qualificatifs le 10 et 11 septembre, les quatre équipes restantes que sont Millenium, Melty eSport Club, Eclypsia, et Grosbill eSport  vont devoir se faire face dans le grand Zénith de Toulouse.

OCSLOL

S’il est une chose certaine, c’est que les matchs seront d’une extrême intensité et l’erreur ne sera pas permise. En effet tous les matchs hormis la finale se joueront en simple BO1. Et même avec une finale en BO3, la moindre erreur risque de fortement entamé les chances de victoire pour l’équipe perdante.

Dés 14h, retrouvez Tweekz, LRB, Caelan et Doigby pour le cast sur la chaîne twitch d’Eclypsia pour un cast de haute voltige durant toute l’après-midi.

img_0043

Demis-finale

Match 1 : 14h

meltyesportMelty eSport Club10Eclypsia32731

Bans : Gnar – Jayce – Karma – Gangplank – Zilean – Syndra

Composition Melty : Trundle – Reksai – Orianna – Sivir – Taric

Composition Eclypsia : Shen – Hecarim – Ryze – Caitlyn – Bard

Avec une composition EC clairement orientée late game, ces derniers ne peuvent se permettre d’erreurs en early. Malgré un first blood concédé, ils tiennent le choc et arrivent également à répondre. Le quart d’heure de jeu est marqué par un kill en 1V1 au mid de Nisky sur Polyokov. S’en suit le first blood de tourelle ce qui porte l’avance Melty à 2,7K gold. EC réagit et parvient à récupérer 2 kills au bot avec la T1 mais de l’autre coté de la map Melty tue le Shen et récupère eux aussi la T1 mais également la T2.

Le premier vrai TF a lieu lors de la 25ème minute et est fortement à l’avantage d’EC. Melty veut du sang et greed un peu trop. Grâce à un pick up de Caitlyn, Melty récupère sans plus attendre un Baron Nashor qui sera décisif car il remporte la partie dans le timing du buff.

Match 2 : 15h

e2eb5-logo_milleniumMillenium10Grosbill Esportiyd4cdrb

Bans : Gnar – Braum – Ryze – Jhin – Lee Sin – Shen

Composition Millenium : Trundle – Nidalee – Syndra – Lucian – Alistar

Composition Grosbill : Swain – Elise – Vel’Koz – Caitlyn – Nami

GrosBill dans un BO1 tente l’originalité par des picks assez surprenants. Malgré ça, Millenium n’est pas dupe et s’impose dés les premières minutes en équipe d’expérience. La différence se fait essentiellement dans la jungle. Là où Djoko clean très rapidement sa jungle, Skeanz perd énormément de temps à chercher des occasions de gank qui, de plus, ne sont pas efficaces. L’écart entre les deux joueurs montera à plus de 50 cs.

Seule victoire de GrosBill dans ce match : le first blood de tourelle. Mais cela ne change pour Millenium qui écrase son adversaire à partir de la 20ème minute de jeu. La 22ème minute est marquée par une accélération M qui ramasse (c’est le terme approprié) 3 kills, 4 tourelles (dont 2 T3) et l’inhibiteur mid. Après la récupération de quelques kills supplémentaires et un back, Millenium conclut la partie en écrasant Grosbill sur les murs de leur base.

Petite Finale

16h

iyd4cdrbGrosbill Esport10Eclypsia32731

Bans : Jayce – Rek’sai – Jhin – Malzahar – Gnar – Nidalee

Composition GrosBill : Shen – Elise – Ryze – Lucian – Nami

Composition Eclypsia : Trundle – Evelyn – Cassiopeia – Caitlyn – Bard

Il faudra attendre 12min de jeu pour voir une première véritable action au top. GrosBill récupère 2 kills pour 1 sur un dive raté d’Eclypsia. Cette première phase de jeu est largement à l’avantage des GrosBill qui mène 6 – 1, concédant première tourelle et farm.

Le tournant se fait à partir des 20min de jeu. Un fight 4 pour 1 en faveur d’EC leur permet de s’octroyer le baron dans la foulée. EC s’étale sur chaque lane et récupère 8K gold ainsi que 4 tourelles. Le snowball continue et EC récupère 2 inhibiteurs puis le troisième mais se fait repousser sur une belle défense GrosBill. Mais le mal est fait, EC récupère un deuxième et dernier baron pour conclure la partie avec un 4 pour 0 à la clé.

Finale

18h

meltyesportMelty eSport Club12Milleniume2eb5-logo_millenium

Game 1

Ban: Gnar – Ryze – Taric – Karma – Rek’sai – Nidalee

Composition Millenium : Shen – Elise – Cassiopeia – Lucian – Bard

Composition Melty : Trundle – Zac – Syndra – Jinx – Tam Kench

On peut résumer cette partie au draft. Melty par sa composition team fight a littéralement piégé Millenium dans ce domaine et a réussi à les étouffer avec Nisky sur Syndra impérial au mid et une Jinx intouchable avec le support de Tam Kench. Une première partie qui est logiquement part pour Melty.

Game 2

Ban: Gnar – Syndra – Tam Kench – Karma – Rek’sai – Nidalee

Composition Melty : Gangplank – Zac – Cassiopeia – Sivir – Taric

Composition Millenium : Shen – Hecarim – Malzahar – Jhin – Alistar

Avec cette fois-ci une composition trop late game, Melty subit la colère Millenium qui n’a pas l’intention de terminer le tournoi sur cette deuxième manche. Millenium n’hésite pas à multiplier les dive grâce à leur capacité de contrôle et de support avec l’ulti de Shen. Leur avance faite, ils n’ont laissé aucune à Melty pour remonter et Millénium égalise.

Game 3

Ban: Gnar – Syndra – Tam Kench – Karma – Malzahar – Zac

Composition Millenium : Fiora – Nidalee – Orianna – Sivir – Alistar

Composition Melty : Trundle – Rek’sai – Le Blanc – Lucian – Braum

Quoi de mieux pour résumer cette game que la formule : « Kaze versus the world ». En effet les conditions de victoire des Melty était le non feed de la Fiora, la Le Blanc qui domine au mid et également une botlane dominatrice. Mais rien ne s’est passé comme prévu et la Fiora a été rapidement hors de contrôle pouvant 1V3. Grâce à un Kaze au sommet de son art, Millenium parvient à l’emporter.

img_0091

Nous ne pouvons que féliciter Millénium qui parvient à renouer avec la victoire face à Melty contre qui ils restaient sur 3 défaites consécutives en BO. Ce classico procure à chaque occasion des matchs de très haut niveau et nous sommes impatient de les retrouver face à face.