Le point mercato du 29/11

Le mercato bat son plein et les équipes de la saison 7 commencent à se compléter. La rédaction vous emmène faire un tour du monde des transferts et des potins.

skt-t1-banner

Corée, entre surprise et attentes

La Corée a subi deux grosses annonces ces trois derniers jours.bengiduke- mercato Tout d’abord, SKT T1 fait sensation en se séparant de son toplaner Lee ‘Duke » Ho-seong et de son jungler Bae « bengi » Seong-ung. La séparation avec Duke peut être justifiée en terme de gameplay : SKT a toujours aimé avoir des « stronglaners », et Duke avait la mauvaise habitude d’être meilleur en teamfight qu’en earlygame. Même si SKT a décroché un troisième titre mondial avec lui, ça n’était pas le meilleur toplaner possible. Pour bengi, la raison de la séparation doit sûrement venir d’une volonté de changement , car il faisait partie de « l’âme » de SKT – il y était présent depuis 2013, comme Lee « Faker » Sang-hyeok. Quoi qu’il en soit, la structure coréenne n’aura aucun mal à trouver des remplaçants dignes de ce nom, au vu du nombre impressionnant de coréens free-agent. Et pourquoi pas Kim « Ssumday » Chan-ho sur la toplane et Yoon « Peanut » Wang-ho dans la jungle ? En effet les deux viennent de quitter respectivement KT Rolster et ROX Tigers, et comptent parmi les meilleurs à leurs postes. Ils ont donc tout pour faire des successeurs de choix. Des leaks du stream de Kim « PraY » Jong-in (lors d’une duoQ avec Peanut) va dans le sens de cette hypothèse.

ktrolsterVenons en au sujet croustillant que le mercato nous offre en ce moment. KT Rolster est au centre de toutes les rumeurs, et est en phase de devenir la Super Team que tout le monde attend. La structure, qui a perdu 4 joueurs la semaine dernière en les personnes de Ssumday, Fly, Arrow et Hachani, vient de signer deux contrats avec Song « Smeb » Kyung-ho et Heo « PawN » Won-seok. Les deux superstars viennent agrémenter un roster qui sera sûrement complété par Kim « Deft » Hyuk-kyu. L’ADC des LGD Gaming, Gu « imp » Seung-bin, l’a en effet confirmé en stream avec son sans-gêne habituel. Au poste de support, c’est Cho « Mata » Se-hyeong qui est pressenti, mais rien n’exclu de voir chez KT un autre support de génie, comme Kang « GorillA » Beom-hyeon ou encore Lee « Piccaboo » Jong-Beom.

Pour finir sur la Corée, ROX Tigers n’a maintenant plus aucun joueur. Selon le site Iven Global, le jeune sub midlaner Sungmin « Cry » Hae quitte, à l’instar de ses cinq ex-coéquipiers, l’équipe demi-finaliste des derniers championnats du monde. La structure a en revanche recruté un nouveau coach, Kang Hyun-jong, ce qui montre sa volonté d’engager un nouveau roster dans la prochaine saison de LCK.

Rumeurs en Amérique du Nord

Team-Reignover-mercatoImp a également révélé sur son stream que Jang « Looper » Hyeong-seok quitterait la structure chinoise Royal Never Give Up pour se diriger vers… la région NA ! D’autres rumeurs, notamment sur Reddit, vont dans ce sens et sont même plus précises : l’ex-champion du monde irait chez Echo Fox, qui serait en train de monter une énorme line up. Un leak vidéo provenant du stream de Yuri « Keith » Jew (ADC de la structure au renard) révèle que Looper irait occuper la toplane, que Lucas « Santorin » Larsen occuperait la jungle à la place de Josh « Dardoch » Hartnett, et que Eugene « Pobelter » Park se reconvertirait en support dans cette nouvelle équipe. L’arrivée de Santorin paraît peu probable, du fait de la récente annonce de Dardoch dans la jungle pour Echo Fox, mais rien n’est encore fixé.

Dardoch ayant quitté Team Liquid, il fallait à ces derniers un remplaçant pertinent. TheScore eSports confirme notre prédiction, en annoncant l’officialisation de Reignover chez Team Liquid. La structure et l’intéressé ne se sont pas encore exprimé sur le sujet.

Le mercato en Europe

Fnatic a annoncé un live mercredi 1er décembre en direct de Londres, pour dévoiler son roster et conclure son mercato. Mais Reddit n’aime pas attendre, et bien évidemment des rumeurs se sont propagées de plus en plus vite ces derniers jours. Ces rumeurs sont solides, car L’Equipe a annoncé le retour de Paul « sOAZ » Boyer dans la mythique structure européenne. D’autres fuites annoncent un départ de Fabian « Febiven » Diepstraten vers H2k, pour palier un hypothétique départ de Ryu « Ryu » Sang-wook, qui n’a été confirmé par personne pour le moment. Febiven serait remplacé par le danois Rasmus « Caps » Winter, qui a quitté Dark Passage cet été. Fnatic verrait également l’arrivée dans la jungle du coéquipier de sOAZ, Maurice « Amazing » Stückenschneider, et de Jesse « Jesiz » Le au poste de support. Notons que ce dernier n’était pas joueur la saison dernière mais coach-assistant pour Immortals. La possibilité d’une line up à 10 joueurs n’est pas à exclure, ce qui pourrait ramener des joueurs comme Martin « Wunder » Hansen dans la structure.soazamazing-mercato

Les nouveaux arrivants des LCS EU font du bruit. En effet, les Misfits étaient partis bootcamp en Corée afin de préparer leur débuts en LCS, et il se pourrait bien que l’équipe recrute Lee « KaKAO » Byung-kwon. Le jungler quitterait alors Wan Yoo Dream, équipe de LSPL (ligue secondaire chinoise) et remplacerait Leon « Lamabear » Krüger. Si elle a lieu, l’arrivée de la star coréenne pourrait bien donner une allure de top team à des Misfits déjà explosifs, et on pourrait s’attendre à une jolie performance de leur part cette saison.

Nous finirons ce point mercato par une escapade au Brésil. Dans le précédent point, nous précisions que Felipe « Yang » Zhao et Gabriel « Revolta » Henud étaient free-agent après avoir quitté INTZ. Ils ont trouvé chacun une place dans l’équipe brésilienne Keyd Stars. On ne verra donc pas de Revolta en Europe ou aux Etats-Unis au Spring Split.

La fin de l’ELEAGUE se profile…

5 jours. Voilà ce qui nous sépare de la fin de l’ELEAGUE Saison 2. 5 petits jours pendant lesquels se joueront les quarts, demies et la finale. 8 équipes sont encore en lice pour succéder à Virtus.Pro sur le trône de cette compétition. Passons en revue ces quarts de finale afin de nous préparer à 7 matchs de folie.

eleague

Deux duels 100% européens

450px-nip_at_dh_summer_2016Astralis et NiP s’affronteront lors d’un des quarts de finale de l’ELEAGUE S2. C’est aussi sans doute l’un des plus gros matchs de la fin de l’année. En effet, Astralis vient de changer d’in-game leader : Lukas « gla1ve » Egholm Rossander a remplacé Finn « karrigan » Andersen en octobre. Ce changement fonctionne pour l’instant plutôt bien : sur les 27 dernières games de haut niveau, Astralis en a gagné 20. Parmi elles, on peut noter la très prometteuse 3e place lors des IEM Oakland. Actuellement, les Danois sont sur une série de 10 victoires, dont 2 sur NiP (en ECS S2). Mais les Suédois ne sont pas en reste : plus versatile, ils ont remporté les IEM Oakland. Dans tous les récents tournois, NiP s’est bien classée, sans doute grâce au retour de Jacob « pyth » Mourujärvi, blessé plusieurs mois. Ce duel nordique ne semble donc pas avantager une équipe particulière. Mais puisque nous y sommes, mouillons-nous un peu : Victoire de NiP 2-1, avec une map en Overtime.

D’une envergure différente, l’autre quart opposant des équipes européennes n’en sera pas moins instructif. En effet, l’affiche annonce Virtus.Pro contre FaZe. Soit le gagnant de l’ELEAGUE S1 contre un poucet de la scène européenne. VP est ici clairement favorite bien que la bataille sera sans doute intense. En effet, les meilleurs résultats de FaZe se sont faits sous l’ère « karrigan » : 3e à l’iBUYPOWER Masters, demi-finaliste de l’IEM Oakland après une parfaite phase de groupes et une 3e place en saison régulière de l’ECS S2. VP n’est plus a présenter et, bien qu’ils soient parfois inconstants, les Polonais restent très dangereux. La preuve en est que ce sont les tenants du titre. Pronostic : VP 2-1 FaZe.

La scène NA doit se trouver

SK GamingLes deux autres quarts de finales sont des duels américano-européens. Le premier opposera SK à Dignitas. Vous penserez sans doute que les Brésiliens ne sont pas nord-américains et vous auriez raison. Mais pour des raisons évidentes de simplification, l’on dit qu’ils appartiennent à cette scène en ébullition. Ici, pas de doute, SK est favori, surtout après les contre-performances massives opérées par Dignitas. Depuis sa victoire de l’EPICENTER Moscou, l’équipe semble se reposer sur ses acquis. Sa qualification pour les playoffs de l’ELEAGUE S2 apparaît surprenante dans ce contexte. Mais les Danois ont profité de la baisse de forme massive de Fnatic et EnVyUs. SK, quant à eux, sont au top depuis juillet : leur plus mauvaise place est une 3e place lors de l’iBUYPOWER Invitational 2016, alors que Fernando « fer » Alvarenga était blessé. Pronostic : SK 2-0 Dignitas.

Enfin, le quart le plus imprévisible est MousesportsOptic Gaming. En effet, comment prédire un match entre deux équipes inconstantes, qui se cherchent ? Il est clair que la structure allemande possède une puissance de feu plus importante : Nikola « NiKo » Kovač et Christian « loWel » Antoran sont clairement les pièces maîtresses du jeu de Mousesports. Pour Optic, c’est toujours difficile. L’équipe a récemment remporté la Northern Arena Montreal, mais ses autres résultats ne sont pas brillants. Comme pour Dignitas, sa qualification s’est faite grâce à la faiblesse de Fnatic et EnVyUs. Même si l’équipe semble sur la pente ascendante, il reste difficile de la voir vaincre Mousesports, tant les deux structures sont opposées. Ainsi, 2-1 pour Mousesports.

Rappelons finalement que les 2 premiers quarts de finale, Dignitas/SK et Astralis/NiP, seront joués le 30 novembre dès 20h, heure française. Les deux autres, Mousesports/Optic et Virtus.Pro/FaZe, auront lieu le 1er décembre dès 20h également.

Nouvelle extension : Main Basse sur Gadgetzan

[nextpage title= »Présentation générale »]

gadgetzan

Vous vous sentez l’âme d’un gangster ?

La prochaine extension HearthStone :  Main Basse sur Gadgetzan sort officiellement le 1° décembre. Elle aura pour thème la guerre entre les différents clans de malfaiteurs pour prendre le contrôle des rues de Gadgetzan. Cette ville aux mains des gobelins est connue pour son port, ses marchands et surtout sa banque ! On a droit à 132 nouvelles cartes avec 9 cartes dédiées pour chaque classe.

separateur

Nouvelles mécaniques

La principale nouveauté annoncée concerne les cartes neutres : en plus des mécaniques habituelles, on trouve un type carte inédit qui repose sur l’allégeance à un clan. Ces cartes peuvent uniquement être jouées par les 3 classes appartenant à la même famille. Voici les 3 factions et les classes qui leurs correspondent :

  • Dessoudeurs : « spécialistes du crime désorganisé et du trafic d’armes. » Dans ce clan, Guerrier, Paladin et Chasseur unissent leurs forces pour semer la terreur et distribuer quelques corrections bien musclées.
  • Kabale : « excellent dans la préparation de potions et tirent profit de la vente de leur mana rouge ». Mage, Prêtre et Démoniste ont conclu un sombre pacte pour inonder la ville de leurs horribles infusions arcaniques.
  • Lotus de Jade : « mystiques et assassins attendent tapis dans l’ombre qu’une cible ait la malchance d’emprunter la mauvaise ruelle ». Voleur, Chaman et Druide complotent en secret pour prendre le pouvoir par la ruse et la dissimulation.

star-128  Dernières cartes révélées  star-128

 

sortie

 

 

[nextpage title= »Cartes Neutres »]

star-128  Golem de Jade  star-128

Ce serviteur ne fait pas partie de la bibliothèque de cartes et ne peut être invoqué qu’au moyen de cartes comportant l’effet « invoque un Golem de Jade ». Le premier golem invoqué pendant la partie sera doté de stats 1/1 pour un coût de 1 mana, le deuxième sera 2/2 pour 2 manas et ainsi de suite ! Il est à noter que cette mécanique est propre au Lotus de Jade  qui regroupe 3 classes : Druide, Chaman et Voleur.

 

 

Cartes neutres

hearthstone_maitresse_melangeblowgill_sniperhearthstone_barman_amical
636159352739142356hired_gunbackstreet_leper
toxic_sweever_oozehearthstone_chimiste_fouworgen_greaser
hogchopperhozen_healerjournaliste_intrepide
 636159317571419857 hearthstone_gadgetzan_grook_master636159375999254259
 636159378480856389 636139823223309830 636159325764386061
 636159377107668362 2-backroom hogrider
bomb_squad1 hearthstone_cogneur_mediocre dopplegangster
636159376817867018 2-diry_rat hearthstone_amfiel
636159377315229217burgly636139656657512490
hogleaderfight_promoter636159334387333226
hearthstone_neunoeilhearthstone_commissaire_beardosergeant_sally
636159332265110742hearthstone_bourbinjamadame_goya
636159319296455457636159375929212346

Cartes tri-classes

grimstreet_smugglerdessoudeurhearthstone_informateurdessoudeurdonhanchodessoudeur
kabale_chemistkabalehearthstone_messagere_kabalekabalehearthstone_kazakuskabale
jade_spirit
lotus
hearthstone_agents_lotus
lotus
 aya_blackpaw

lotus

[nextpage title= »Cartes de Classe »]

Cartes de classes

star-128  Golem de Jade  star-128

Ce serviteur ne fait pas partie de la bibliothèque de cartes et ne peut être invoqué qu’au moyen de cartes comportant l’effet « invoque un Golem de Jade ». Le premier golem invoqué pendant la partie sera doté de stats 1/1 pour un coût de 1 mana, le deuxième sera 2/2 pour 2 manas et ainsi de suite ! Il est à noter que cette mécanique est propre au Lotus de Jade  qui regroupe 3 classes : Druide, Chaman et Voleur.

 hunter_4  Chasseur  hunter_4

636159328458297179636159367848581841shaky_zipggunner
hearthstone_enrage_trogg636159330636003287dispatch_kodo_gadgetzan
 gagetzan_rat_pack hearthstone_lanceur_pirhanas knuckles

druid_22  Druide  druid_22

hearthstone_marque_lotusjade_idolejade_blossom
 jade_behemot 636159371073601191 virmen_sensei1
 hearthstone_puissance_chapardee hearthstone_visions hearthstone_kun

warrior_icon  Guerrier  warrior_icon

hearthstone_connais_gars 636159324085035107 grimy_gadgeteer
 herthstone_marchandise_volees pawnbroker alley_armorsmith
 636159369534794027 hearthstone_gadgetzan_thorium_knuckles 636159321503043871

mage_13  Mage  mage_13

636159327051361190636159335828872727
  potion_polymorph kabale_crystal_runner
 636159337539959388  solia

 

paladin_10  Paladin  paladin_10

 

smuggler_runhearthstone_outilleur_dessoudeurgrimscale_chum
 hearthstone_kodo_cavale grimstreet_enfrocer grimstreet_protector
 hearthstone_marshal hearthstone_recrues hearthstone_barbefeu

 

priest_12  Prêtre  priest_12

 

hearthstone_potion_foliehearthstone_pretre_kabale636159374526868188
 hearthstone_gadgetzan_25 636159375052514706 hearthstone_agent_drakonide
 mana_geode hearthstone_potion_draco raza_chained

rogue_8  Voleur rogue_8

 

636159373643576064
 gadgetzan_ferryman shadow_sensei
636159374838969632 hearthstone_assassin_lotus hearthstone_shaku

 

 

warlock_1  Démoniste  warlock_1

 

636159343474647843636159373092148021
   felfire_potion
 636159370893950078 636159350941739839 636159354864388113

 

chaman2  Chaman  chaman2

 

 devolve1 jade_claws 
 636159372809325567 636159373159428062 white-eyes

white-eyesred_arrow_leftstorm_guardian

Une journée au TGS – Event incontournable

Le week end du 26 et 27 novembre 2016 s’est déroulée la dixième édition du Toulouse Game Show (TGS). Nous vous avions présenté l’événement et nous y étions présents le Samedi à l’occasion du Challenge France remporté par Millenium. L’équipe ayant d’ailleurs déjà une place aux EUCS, la team LDLC est elle aussi qualifiée pour les Challenger Series Qualifier Mais hors de cette finale riche en émotions, cette journée a été l’occasion pour les fans d’univers imaginaires de venir se retrouver dans l’ambiance d’une convention qui sont rares dans le sud de la France. CONNECTESPORT y était pour vous et vous fait un bilan de la journée !

Une ambiance au rendez-vous

Comme toutes les conventions, l’ambiance est extrêmement importante et pour le moins particulière. Cosplay, animations, tout était au rendez-vous pour cette 10ème édition du TGS. Comme d’habitude, les stand de dédicaces étaient plein à craquer parfois plusieurs heures avant l’arrivée de la star concernée (MacGyver, on pense à toi). Parfois frustrantes, ces nombreuses heures d’attente se sont avérées payantes puisque les fans ont eu l’occasion de discuter avec les stars qui étaient très accessibles. Mais plus que les personnalités présentes sur place, on note surtout la quantité de personnes qui ont fait le déplacement pour assister au TGS. Comme chaque année, le TGS bat son record d’affluence, accueillant toujours plus de personnes différentes. Souvent des fans, parfois de « simples » curieux, le TGS rencontre un franc succès qui fait plaisir à voir pour tous les « geeks » qui voient enfin leur univers s’ouvrir au grand public.

Jack_Sparrow TGS

Rebelle TGSMais ce qui est le plus impressionnant pour quelqu’un qui est peu habitué à ce genre de convention, c’est la quantité de cosplays que l’on peut croiser. Souvent amateurs, ils n’en sont pas moins impressionnants et s’accompagnent parfois d’un jeu d’acteur particulièrement réussi de la part d’un cosplayer (Si tu me lis Jack Sparrow, je t’adore !). En plus des cosplays amateurs, nous avons aussi croisé des cosplayeurs plus expérimentés comme les membres de Winter Is Past, déjà présents lors de l’Occitan Championship. Comme depuis quelques années, ils tenaient un stand à thème, et nous vous laissons deviner celui de cette année ! Des cosplays toujours d’une qualité exceptionnelle qui ont attiré beaucoup de monde à leur stand !

Avec l’apparition du Challenge France au TGS, c’est naturellement que les Cosplay League of Legends se sont multipliés cette année. Entre le show cosplay organisé par la Lyon e-sport pour la finale et les cosplayeurs amateurs, l’univers du jeu était particulièrement bien représenté. De plus, un tournoi LAN de League of Legends était organisé par l’équipe du TGS, une raison supplémentaire pour les cosplayeurs de se motiver pour rester dans cet univers !

TGSHors des cosplays et des dédicaces, des animations étaient aussi organisées. On pense notamment aux jeux vidéos en libre accès avec par exemple l’occasion de tester la Réalité Virtuelle qui a attiré beaucoup de monde cette année, mais aussi Just Dance sur écran géant où les joueurs sont rejoints par des passants qui n’ont pas de manette, l’ambiance était présente dans le salon. Ceci a permis quelques moments épiques avec notamment des cosplayeurs qui dansaient sur « Happy » habillées en princesses Disney : un des moments mémorables que l’on ne peut voir qu’au TGS ! On notera aussi la présence de Kayane, championne de Street Fighterqui défiait les passants sur le stand de la dépêche du midi. De grands moment où les joueurs s’énervaient sur leur manette en se faisant battre par une Kayane d’un calme impérial.

TGS

Le Challenge France : une équipe de choc !

L’animation principale du Samedi après-midi était la finale du Challenge France. Au vu de l’affiche, l’événement a connu une affluence énorme pour une ambiance de folie ! Après le Show cosplay pour l’ouverture, nous avons eu droit à un concert avant de démarrer l’après-midi avec ZeratoR à l’animation ! Pour l’analyst Desk, on retrouve Doigby et Yellowstar tandis que l’équipe de cast se compose de DominGO, Tweekz, DrFeelGood et Imsofresh ! Les casters étaient très bon et ont réussi à nous faire vivre toute l’intensité des 3 parties de cette grande finale !

TGS

Mais plus que l’équipe de cast, c’est le public qu’il faut saluer. Comme à son habitude, le public français est présent et il le fait savoir, réagissant à TOUTES les actions, quelle que soit l’équipe qu’ils supportent ! La foule a passé tous les match à hurler pour chaque action, et à encore une fois mérité le titre de meilleur public eSport du monde !

Un bilan mitigé ?

Toutefois, malgré une bonne organisation et toutes les animations présentes, beaucoup d’habitués du TGS se plaignent sur la page facebook. On ne peut effectivement pas leur donner tort lorsqu’ils mentionnent la multiplication de boutiques dans le TGS qui vendent leurs articles parfois à des prix exorbitants. Il est vrai que le TGS ressemblait moins à un supermarché geek il y à quelques années, mais est-ce pour autant une mauvaise chose ? Certains déplorent aussi le fait que l’événement se veut plus grand public qu’avant, et qu’il attire donc des personnes qui ne sont pas du tout familières de ce genre de conventions. Bien sûr, c’est une bonne chose sur le papier, mais cela amène des critiques parfois très désagréables sur les cosplays qui ne choquent pourtant pas les habitués du TGS. Certaines personnes sont donc jugées sur des cosplays « trop dénudés » comme celui de LeBlanc ici, qui colle pourtant parfaitement avec le personnage et qui n’est pas vulgaire (ou bien moins que d’autres que l’on peut croiser dans ces conventions).

TGS

Certains d’entre-vous ont peut être déjà visité ce genre de conventions et ont un avis plus tranché sur la question. On vous laisse en discuter dans les commentaires !

Review de la DreamHack Winter 2016 – Overwatch

Ce week end se déroulait la Dreamhack Winter sur plusieurs jeux. Nous nous intéresserons ici plus particulièrement à Overwatch. Pour cette édition de la Dreamhack Winter 2016, il y a eu 8 équipes de qualifiées pour le tournoi principal.

overwatch dreamhack winter 2016

Pour les qualifications, elles ont commencé par une phase de BYOC. LDLC, mousesports, Unwanted et Penta Sports en sont sortis vainqueurs. Ensuite ont débuté les qualifications par régions. En Europe, Ninjas In Pyjamas et Misfits se sont qualifiés tandis que Fnatic et Complexity  Gaming représenteront la région nord américaine.

Les phases de poules

Pour le tournoi principal, les équipes étaient partagées en deux parties avec dans le premier tableau Complexity , NIP, Unwanted et Penta. Les équipes sorties du BYOC ont peiné car Unwanted finit dernier et Penta troisième. C’est sur une dernière game contre Complexity que Penta perd la qualification pour l’arbre final. Les deux qualifiés de ce tableau sont donc Complexity sur le score de 2-1 et NIP sur un perfect.

Dans  le second tableau comme dans le premier, les équipes sortant du BYOC n’ont pas réussi à se qualifier. Mousesports finit quatrième et LDLC troisième après un BO3 contre une équipe Fnatic qui se sauve de justesse en terminant deuxième. L’équipe Misfits poursuit l’aventure avec brio en ne perdant aucun BO3.

Les phases finales

Les playoffs ont commencé avec la demi-finale entre Fnatic et NIP, remportée par Fnatic dans un BO5 très serré et ponctué d’action exceptionnelles. Le match fut palpitant jusqu’à la fin car la qualification des Fnatic s’est déroulée sur la dernière map.

Dans l’autre demi-finale, Misfits s’est débarrassé facilement de Complexity sur le score de 3-1 en montrant beaucoup de sérénité dans leur manière de jouer, malgré quelques erreurs sur la map remportée par Complexity.

Pour la finale, Misfits et Fnatic se rencontrent pour la seconde fois du tournoi. La première confrontation avait été remportée 2-1 par Misfits. Après un BO dur et plein de suspens, Misfits s’impose 3-2 et remporte la Dreamhack Winter 2016.

Dreamhack Winter 2016 Misfits

En remportant ce tournoi Overwatch , Misfits empoche la somme de $30 000, tandis que Fnatic devra se contenter de $10 000.

Master Decklist #19 – Chasseur Face Secrets

 » Pas l’temps d’niaiser ! « 

5-Rexxar5-Rexxar

La DreamHack Winter 2016 a couronné  MitsuHide grand vainqueur, le propulsant dans le haut du classement mondial grâce aux points HCT gagnés. Il s’est imposé sur le score de 3 à 2 contre son adversaire suédois avec une line-up assez classique à l’exception de son Chasseur, même s’il ne fait pas dans la finesse, offre des victoires rapides. Déjà bien agressive dans ses différentes versions midrange, cette liste plus orientée face rappelle les plus sombres heures de cette classe. Cet archétype continue d’être utile avec un bon potentiel dans la méta jusqu’à la sortie de l’extension Main Basse Sur Gadgetzan.

master decklist

Chaman Secret Face

Decklist

 2 – [Secretkeeper]  1 – [Tracking]  2 – [Cat Trick]  2 – [Freezing Trap]  2 – [Kindly Grandmother]  2 – [Quick Shot]  2 – [Snipe]  2 – [Animal Companion]  1 – [Argent Horserider]  2 – [Cloaked Huntress]  2 – [Eaglehorn Bow]  2 – [Kill Command]  1 – [Barnes]  1 – [Houndmaster]  2 – [Infested Wolf]  1 – [Tundra Rhino]  2 – [Savannah Highmane]  1 – [Ragnaros the Firelord]

Courbe de mana

Coût en poussière

ArcaneDustIcon-62x90

   4640

Les bases tu apprendras

Comme on l’a dit plus haut, cette decklist est conçue pour infliger énormément de dégâts de manière rapide. Toutefois, cet aspect ne résume pas à lui seul ce jeu qui recèle tout de même des subtilités. Pour commencer, on trouve pas moins de 6 secrets parmi les plus « contrôle » de cette classe. En effet, ils permettent la temporisation et le mindgame, contrairement à des pièges plus agressifs comme [Explosive Trap].

Autre moyen de modérer le all-in propre au Chasseur Face, cette version emploie majoritairement des serviteurs utilitaires ou avec un râle d’agonie qui sécurisent davantage le board. Enfin, on peut noter l’absence de [Call of the Wild] dans la plupart des decklists depuis son nerf.

Cartes et combos importantes

[Secretkeeper] : Ce serviteur peut rapidement devenir une menace difficile à éliminer. Dès le tour 2, il peut facilement se retrouver boosté jusqu’à +3+/+3 avec une bonne sortie. En matchup miroir ou contre un adversaire  utilisant des secrets, elle est encore plus dangereuse puisque son effet s’active également lorsqu’ils sont posés par un autre joueur.

[Tracking] : Malgré son faible coût, cette carte ne trouve pas son utilité en début de partie. Elle sert d’abord et avant tout à aller chercher une carte au moment où vous en avez besoin et plus elle est jouée tard, plus vous vous pouvez anticiper la perte de 2 autres ressources.

[Quick Shot] : Ce sort est plutôt versatile : la plupart du temps il permet de gérer simplement des serviteurs et il est également une très bonne source de dégâts. Son effet bonus de pioche est souvent compliqué à mettre en place mais il ne faut pas le négliger car cette decklist manque de vrais moteurs de pioche.

[Barnes] : En dehors de [Houndmaster], son effet aura toujours un impact positif. Les créatures avec un râle d’agonie fonctionnent excellemment bien avec cette légendaire.

[Tundra Rhino] : Son effet représente un danger assez oppressant pour l’adversaire car entre vos bêtes et les nombreux jetons du même type, il donne l’effet charge à énormément de serviteurs. NB : le Rhino étant également une bête, il acquière également charge à son entrée sur le terrain.

Le retour des secrets

[Cloaked Huntress] est véritablement la carte qui a permis à elle seule de renforcer et de redonner de l’intérêt aux secrets. Elle autorise entre autres à jouer les secrets en grand nombre et de se cumuler avec une vitesse record.

Nous nous permettons de rappeler un point qui nous semble important dans la mécanique des secrets : ils s’activent (selon leur condition d’activation) das l’ordre dans lequel ils ont étés posés. Si vous êtes en mesure de poser 2 secrets ou plus en même temps, analysez la situation pour savoir quel secret vous voulez voir s’activer en premier. Dans le cas de cette liste, il y a assez peu de conflits entre les différents secrets mais cet ordre d’activation est une donnée à toujours prendre en compte, d’autant plus dans la mesure où l’adversaire cherchera à jouer autour de leur effet.

séparateur

icon-hearthstoneNous espérons que cet épisode de Master Decklist vous aura été utile et qu’il vous permettra de progresser en ladder. Cet article est rédigé en collaboration avec l’équipe eSport HearthStone de CONNECTESPORT. N’hésitez pas à poser vos questions et apporter votre expérience en commentaires. Nous vous donnons rendez-vous dès la semaine prochaine pour une nouvelle analyse de decklist.

Review de la Dreamhack Winter 2016 – Hearthstone

Ce week-end se tenait à Jönköping (en Suède) la Dreamhack Winter 2016. Parmi les compétitions avait lieu le Grand Prix Hearthstone, qui a réuni 190 joueurs. Parmi eux des têtes de série comme Pavel mais aussi des joueurs peu connus comme le finaliste Weghuz.

hearthstone-Dreamhack Winter 2016

Le déroulement de la compétition

La compétition a commencé jeudi par une phase de swiss rounds. Chaque joueur affronte un adversaire ayant le même nombre de victoires que lui et ce pendant 9 rounds. Ce type de sélection en tournoi est le plus rude. En effet, seuls les 16 premiers joueurs passent à la phase 2, laissant les 174 autres derrière eux. Les 16 qualifiés de cette édition 2016 de la Dreamhack Winter 2016 sont DawN, Zorstan, Matty, Weghuz, superjj, Prokovac, Loyan, Nicslay, Ness, A83650, Mitsuhide, Kufdon, StanCifka, Sintolol, TheFallen et enfin Un33d. Il s’affrontent donc dans un bracket à simple élimination que vous pouvez retrouver ci-dessous.

mitsuhide-Dreamhack Winter 2016

GamersOrigin tape fort en plaçant deux joueurs d’abord dans le  top 4 et en défendant le titre obtenu par Purple à l’édition précédente. C’est en effet leur nouvelle recrue, Mitsuhide, qui remporte le titre à l’instar de son collègue et ami Chinoize, qui avait littéralement roulé sur la Dreamhack France 2016 à l’époque où tous deux étaient encore chez Sector One. Un33d finit quant à lui top 4, s’inclinant 3-2 face à Weghuz en demi-finale et après une performance dont il n’aura pas à rougir.

Les decks de la Dreamhack Winter

La base de la line up type du tournoi est très classique : Druide Malygos, Zoo et Chaman midrange. Ces trois decks ont dominé le tournoi, et le Chaman est toujours autant banni, ce qui permet au Zoo d’être très efficace. Les line ups étaient complétées par différents decks. Le pick Guerrier est toujours très prisé car polyvalent, avec différents archétypes viables : dragons, contrôle en tous genres (Elise, N’Zoth, C’Thun) et on a même vu un Guerrier aggro/pirates de la part de Sintolol. Le Voleur Malygos était lui aussi très représenté, tout comme le Mage Tempo. Certains joueurs ont tenté une alternative au Zoo en jouant Renolock, mais cela ne s’est pas forcément révélé très fructueux car ils n’étaient que deux joueurs dans le top 16 à avoir pris amené ce deck.

Le « pocket pick » du tournoi aura été le Chasseur midrange/secrets, notamment joué par Mitsuhide. Son deck, très agressif et ingérable lors d’un bonne sortie, a fait des ravages contres des decks un peu lents tels les Guerriers contrôle ou les Druides Malygos.

Les résultats de la DreamHack Winter 2016

La DreamHack Winter 2016 s’est achevée avec de nombreuses surprises. Du 24 au 26 novembre, 8 équipes se sont affrontées pour un prize pool de 100 000$. Gambit Esports a remporté la finale face aux Australiens de Renegades sur le score de 2-1. Que retenir de cette compétition de haute volée ?

DreamHack Winter 2016

Des phases de groupes chaotiques

Les deux groupes de la DreamHack Winter 2016 se sont joués selon le format de la poule coréenne : 2 victoires = qualification, 2 défaites = l’élimination.

DreamHack Winter 2016Commençons par analyser les groupes et leurs issues. Le Groupe A était composé de GODSENT, Kinguin, Dignitas et Flipsid. Si les favoris étaient la première et la troisième, seuls les Suédois passent. En effet, un très bon CT-side sur Train leur octroie la victoire face à Flipsid, tandis que Kinguin n’a pu lutter sur Mirage. C’est, pour sûr, une des meilleures maps de GODSENT. Qualifiée grâce à leur deux victoires rapides, GODSENT est rejointe en demi-finale par Kinguin. C’est la surprise du Groupe A puisque l’équipe prend la première game à Dignitas en Overtime, 22-20. Son decider match l’oppose à Flipsid, match qu’elle gagne sans trop d’inquiétude, bien que la première map soit perdue en Overtime.

La grosse déception revient à Dignitas. Annoncés favoris par notre preview et par de nombreux autres analystes, les Danois ont accroché leurs adversaire sans pouvoir conclure. Un Overtime en match d’ouverture, 3 maps avec une moyenne de 29,6 rounds, et une élimination prématurée. L’élément qui précipita leur défaite fut sans doute la trop faible performance de Ruben « RUBINO » Villarroel Brødreskift avec un rating de 0.78. Insuffisant pour pouvoir sortir l’équipe de la phase de groupe. Flipsid n’ont pas convaincu non plus, comme souvent malheureusement. Leur faiblesse sur les T-side de certaines maps, comme pour de nombreuses équipes de l’Est, leur est largement préjudiciable. Train contre GODSENT et Mirage contre Kinguin les empêchent de sortir en phase finale de la DreamHack Winter 2016.

DreamHack Winter 2016Pour le Groupe B, on assiste au même scénario. Si C9 et Optic étaient favorites, ce sont les deux équipes qui ne passent pas. L’inefficacité d’Optic sur le T-side a clairement été le moteur de leur rapide élimination. En effet, l’équipe nord-américaine a gagné 8 rounds en moyenne, bien trop peu pour espérer vaincre qui que ce soit. Les coéquipiers de Óscar « mixwell » Cañellas sont donc vite rentrés chez eux, rapidement suivis des autres nord-américains. C9 perd en effet sa qualification en decider match contre Gambit Esports. L’équipe au nuage avait perdu son premier match contre Renegades 14-16 sur Dust 2 et vaincu Optic. Mais Gambit a stoppé leur remontée : malgré la défaite sur Mirage, la structure kazakhe a infligé un revers monumental à C9 sur Cobblestone, 16-2. La très solide défense de Gambit a dû casser le moral de l’équipe américaine et précipiter leur défaite.

Gambit s’est donc qualifiée pour les phases finales de la DreamHack Winter 2016, derrière Renegades. Plus grosse surprise de la compétition, les Australiens nous ont éblouis par leur talent que nous connaissons peu en Europe. Un impressionnant Justin « jks » Savage a porté l’équipe de la plus belle des manières hors de la phase de groupe.

groupe-dhw2016

Un arbre final cosmopolite

La DreamHack Winter 2016 a donc vu 4 équipes de 3 coins du monde s’affronter pour une première place à 50 000$. La première demi-finale a opposé GODSENT à Gambit. L’équipe kazakhe a montré une nouvelle fois sa solidité sur Cobblestone (4 victoires pour 4 jouées) avant perdre Train, map forte des Suédois. Overpass a été décisive, Gambit a été un peu plus forte que GODSENT et s’est qualifiée finalement sur le fil pour la finale de la DreamHack Winter 2016.

La seconde demie voit aussi une qualification sur le fil, celle de Renegades sur Kinguin. N’en finissant plus de nous surprendre, ce match étriqué a finalement tourné à l’avantage des Australiens. Une première map jouée sur Dust 2 est gagnée par Kinguin, Renegades étant inexistante sur le CT-side. Les deux maps suivantes vont aux Australiens, notamment une Cobblestone tendue, « back-and-forth » comme diraient nos amis anglais.

La finale était donc une véritable surprise : là où l’on attendait un C9/Dignitas ou C9/GODSENT, l’on a trouvé un Gambit/Renegades. Affiche alléchante s’il en est puisque c’est une rematch de la phase de poule. Renegades avait alors gagné Cache 16-8. Mais ici, avec l’ampleur de l’enjeu et une première map qui sera Nuke, les Australiens n’ont pu contenir l’expérience de Gambit. En effet, Nuke a toujours été perdu par Renegades contre de grosses équipes. 16-12 pour Gambit, vite suivi d’un 16-10 sur Cobblestone, définitivement LA map de l’équipe kazakhe.

DreamHack Winter 2016

C’est elle qui s’impose après une très belle compétition. Elle a su profiter des faiblesses de toutes les grosses écuries, sans doute trop confiantes en venant à Jönköping. Une finale surprise l’a opposé aux Australiens de Renegades, ce qui a cassé la monotonie de retrouver un favori en finale.

Le point mercato du 26/11

Nous sommes en plein mercato dans toutes les régions du monde, et cette semaine a été très riche en transferts, rumeurs, chiffres et départs.

lckbanner2
Le point en Corée

ktrolster-mercatoLa Corée est la région la plus mouvementée ces derniers temps, car des joueurs restés longtemps dans certaines équipes éprouvent une certaine envie de changement et de nouvelles expériences. C’est le cas pour l’ADC des KT Rolster, No « Arrow » Dong-hyeon, qui est suivi dans son départ par son support Ha « Hachani » Seung-chan. Ce départ, annoncé part le site coréen Fomos, est sûrement un des plus importants de ce mercato. KT est en effet pressentie comme une des trois structures pouvant devenir la Super Team coréenne de la saison 7. Kim « Deft » Hyuk-kyu et Cho « Mata » Se-hyeong ayant quitté Edward Gaming et l’intention de revenir jouer en Corée, le fait que la botlane d’une grande équipe se libère n’est pas anodin.

Venons-en au sujet croustillant : la Super Team. SKT T1 et Longzhu Gaming sont, avec KT Rolster, les équipes les plus à même de devenir une Super Team dont tout le monde rêve. Et ce pour différentes raisons : Longzhu vient d’être racheté par un géant commercial chinois Suning Commerce Group, comme le rapporte le site Slingshot. L’entreprise chinoise a annoncé un gros investissement pour son roster de LCK. SKT et KT sont deux géants historiques en LCK, et ont également les moyens de s’offrir des rosters aptes à entretenir leurs réputations. Un show radio a eu lieu en Corée, sur une radio tenue par des journalistes eSport. Des rumeurs auraient fuités sur les transferts de la LCK, et un post Reddit a divulgué les informations traduites, ce qui n’a pas manqué d’enflammer la communauté du forum, bien connue pour sa réactivité.

sktt1-mercatoDu côté de SKT, on attend toujours la décision du coach Kim « kkOma » Jung-gyun, qui s’est apparemment fait aborder par une multitude d’équipes chinoises et coréennes. Sa décision sera cruciale, car la botlane des SKT T1 pourrait bien partir avec lui, ce qui libérerait un slot pour Deft et Mata qui veulent jouer soit chez SKT soit chez KT en deuxième recours. C’est ce qui s’est dit après qu’ils aient refusé l’offre de Longzhu Gaming.

Autre annonce sensation de la semaine, ROX Tigers est dans la tourmente. On se doutait bien que perdre une finale de plus contre leurs grands rivaux SKT T1 ne leur ferait pas le plus grand bien. C’est donc 4 joueurs de la structure qui ont l’intention de la quitter. Vous trouverez plus de détails dans notre article sur le sujet.

Deux autres informations intéressantes ont été révélées. Lee « Piccaboo » Jong-beom aurait l’intention de revenir sur la scène professionnelle. L’ancien support des KT Rolster ne devrait pas avoir trop de mal à trouver preneur en Corée, car c’est un des meilleurs supports du monde.

L’ancien midlaner des Samsung Blue, Bae « Dade » Eo-jin, quitte Newbee. Le joueur superstar était en Chine depuis la séparation de SSB, mais il a dit avoir envie de retourner jouer en Corée. Comme Piccaboo, les équipes coréennes devraient se l’arracher, et ils pourraient tous deux rentrer dans la composition de l’hypothétique Super Team 2017.

Le mercato en Europe

Les vainqueurs des IEM Oakland,uoliem-mercato-move Unicorns of Love, se sont séparés de leur jungler Kang « Move » Min-su. Leur post Facebook ne donne pas beaucoup de détail sur le départ du coréen, mais une AmA de la structure Reddit révèle que la cause du bench serait un soi-disant incapacité à carry une game. L’équipe européenne a déjà jeté son dévolu sur leur prochain jungler. Ca sera donc Xerxe, un jeune roumain de 17 ans qui jouait en Turquie chez Dark Passage.

Du côté du PSG eSports, les on-dits racontent que YellOwStaR serait susceptible de parler voire de dévoiler son roster le 5 décembre, dans l’émission beIN eSports, animée par Tweekz et DominGo, dont il sera le premier invité.

Origen a subi des départs massifs durant le mercato. xPeke a annoncé lors d’un stream que leur prochain roster était fixé et qu’ils attendent seulement sa performance aux All Stars pour savoir s’il en fera également partie.

L’Europe possède une longue liste de joueurs free-agent, dont la liste est disponible sur Reddit si vous voulez vous amuser à créer des équipes potentielles (le gagnant, aka celui qui trouve une vraie team, aura le droit à un cookie).

L’Amérique du Nord, « Drama Queen »

La région nord américaine est fortement perturbée. La majorité des propriétaires d’équipes a formé une sorte de coalition nommée « The Teams » et adressé une lettre ouverte à Riot Games, pour témoigner de leur mécontentement par rapport au système actuel des LCS NA. La récente réponse de Riot est donnée sur un ton menacant : Riot a adopté des nouvelles règles et fait pression sur les équipes pour les accepter et le signer. En cas de non-acceptation, les équipes pourraient perdre leurs slots LCS ainsi que leurs joueurs, qui seraient considérés comme free-agent. La seule équipe à avoir ouvertement accepté ces règles est Echo Fox.

Si Riot applique vraiment les sanctions, on va très sûrement vers une destruction des LCS NA. D’un  côté cela inonderai les autres ligues, notamment les Wildcards et l’Europe, de joueurs de talents. De l’autre on tendrait vers un appauvrissement compétitif du fait de la fin d’une ligue, ou du l’arrivée d’équipes de moindre niveau dans celle-ci.

Par rapport aux transferts ayant eu récemment lieu, nous nous pencherons vers Immortals. Depuis le provisoire départ de WildTurtle vers Team SoloMid, la structure créée à l’arrivée de Heo « Huni » Seong-hoon et Kin « Reignover » Ui-jin en LCS NA a subi deux départs cruciaux. Reignover a annoncé son départ d’Immortals et se dirigerait apparemment vers Team Liquid. Son ancien collègue et support, Adrian « Adrian » Ma, part lui en direction de Phoenix1 (anciennement Team Impulse).

Pour conclure ce point mercato, le toplaner Felipe « Yang » Zhao et le jungler Gabriel « Revolta » Henud quittent l’équipe brésilienne INTZ. Ils sont visiblement ouverts à des propositions hors du Brésil, car ils ont déclaré être « en attente d’autres opportunités ». Espérons voir Revolta arriver en Europe, car c’est un jungler au talent énorme, qui devait parfois se sentir bien seul au sein de la structure brésilienne où il se détachait vraiment du lot.

Challenge France 2016 : Finale

Le Samedi 26 novembre s’est déroulée la finale du Challenge France 2016, tournoi majeur de League of Legends en France. Cette finale opposant Millenium à LDLC permettra à l’équipe gagnante de remporter sa place aux EU Challenger Series Qualifier de 2017, avec peut être un accès aux LCS EU 2018 !

Challenge France 2016

Cette finale se présente sous le format BO5. Bien que Millenium soit annoncé comme grands favoris, il ne faut pas oublier qu’ils ont déjà perdu contre la team LDLC durant la compétition ! Beaucoup de promesses donc dans ce BO pour les Challenger Series.

LDLC03Milleniume2eb5-logo_millenium

Game 1

Ban: Olaf – Syndra – Lee Sin – LeBlanc – Rek’sai – Ivern

Composition LDLC : Karma – Rumble – Ryze – Caitlyn – Zyra

Composition Millenium : Fiora – Hecarim – Cassiopeia – Ashe – Miss Fortune

Challenge France 2016Une composition d’équipe étonnante de la part de LDLC avec une Karma tank top. Il faut savoir que le toplaner de la line up n’ayant pas pû venir, il a été remplacé par Kirdos, ancien support des Melty et Coach de la lineup. Sur le papier, la compo à 4 AP et 1 AD pouvait fonctionner puisqu’elle avait de grosses possibilités de teamfight mais pouvant également protéger Caitlyn, ce qui était le maître mot de la partie pour LDLC. Malgré la pré-saison, Nerroh nous a montré sa maîtrise du système de plantes dans la jungle avec des ganks très intelligents en les utilisant pour éviter les wards. Toutefois, Djoko a sû être décisif sur son Hécarim, détruisant tout espoir pour la midlane des LDLC avec deux excellents ganks en début de partie, amenant la Cassio de Pretty à une avance confortable qui lui a permis de détruire sa lane.

Du côté de la toplane, Kaze impose logiquement son rythme dès le début de partie grâce à son expérience de solo laner qui manquait clairement chez LDLC. La partie semblait scellée avec l’avance des Millenium jusqu’à un teamfight magnifique de la part de Crownie sur sa Caitlyn qui est remporté 4/3 pour LDLC. La game prend alors un tournant intéressant avec une Caitlyn qui se feed, chose qui était clairement optimale au vu de la composition de la team LDLC.

Finalement, après une partie très serrée en terme d’écart en gold, le manque de vision de jeu des LDLC ainsi qu’un mauvais call nashor les a menés à leur perte. Djoko nous livre une engage parfaite avec son Hecarim, prenant en sandwich LDLC et ramassant un Ace pour son équipe suivi instantanément d’un Baron Nashor. S’ensuit une fin de partie incompréhensible de la part de LDLC qui offrent leur botlane sans aucune réaction, perdant aussi une tour de nexus. Finalement, il suffira d’un dernier push groupé des Millenium pour terminer la partie. Première game terminée en 25 minutes.

Game 2

Ban: Karma – Olaf – Ivern – Lee Sin – Syndra – LeBlanc

Composition Millenium : Trundle – Hecarim – Cassiopeia – Ashe – Miss Fortune

Composition LDLC : Tahm Kench – Rek’Sai – Orianna – Sivir – Zyra

Challenge France 2016La plus grande question que s’est posée la foule : pourquoi laisser Djoko sur Hecarim ? Question légitime puisque encore une fois, Djoko a porté son équipe tout le long de la partie. De plus, Nerroh a été très peu convaincant sur sa Rek’Sai en ratant ses ganks en top puis bot, offrant une avance aux deux lanes Millenium. Enfin, Pretty nous offre un solo kill mid sur la Orianna de Nisqy pour asseoir la domination de Millenium sur toute la carte.

La partie nous aura quand même offert quelques moments mémorables. On mentionnera spécialement le Kill d’Orianna sur Ashe en 1v2 avec un play impressionnant de Nisqy, mais aussi le triple kill dans la jungle grâce à la plante explosive qui amène trois membre de LDLC sur un Hecarim lancé à pleine vitesse … SURPRISE !

Globalement, un Kaze intenable sur Trundle et un Djoko dans une forme olympique sur son Hecarim ont eu raison de cette deuxième partie en faveur de Millenium. Toujours le même problème de vision de jeu LDLC, qui offrent encore la partie sur un plateau d’argent avec un call nashor plus que discutable qui les mène à leur perte avec un Triplé de Pretty sur sa Cassiopeia. La partie se termine avec du spectacle et un steal de penta de la part de Pretty, laissant Djoko avec un « simple » Quadruplé.

Game 3

Ban: Olaf – Syndra – Lee Sin – LeBlanc – Ryze – Cassiopeia

Composition LDLC : Tahm Kench – Twisted Fate – Taliyah – Kennen – Nami

Composition Millenium : Shen – Rek’Sai – Kassadin – Ashe – Karma

Malgré la disponibilité de Hecarim, la phase de draft est suffisamment étrange pour forcer un pick plus safe pour Djoko qui opte pour une Rek’SaiLDLC nous sort une composition assez étrange bâtie autour de picks pour le moins exotiques, notamment TF jungle et Kennen ADC. Le public réserve un accueil mitigé à cette composition, les spectateurs hésitant entre dire que la composition LDLC est originale mais assez forte ou tout simplement dans le « What The Fuck » le plus total. Dans tout les cas, la phase de draft a été une belle surprise, mais a semblé peu pertinente pour la potentielle dernière partie du BO5.

Malgré cette draft pour le moins étonnante, Nerroh nous offre un début de partie sur les chapeaux de roue avec un gank en botlane dès son niveau 2 qui offre un doublé au Kennen ADCNerroh profite ensuite de son pick pour mettre une énorme pression sur les lanes et donner un avantage à son équipe. Après 11 minutes de jeu, la première tour tombe en faveur des LDLC. Mais c’est sans compter les erreurs de communication de la part de LDLC qui n’ont pas su tenir le Shen top qui a permis à son équipe de reprendre l’avantage avec de très bons ultimes. De plus, le manque de vision permet à Millenium de prendre un dragon infernal sans contestation de la part des LDLC, ce qui leur permet d’avoir un avantage de dégâts non négligeable, surtout au vu de leur composition.

S’ensuit des combats chaotiques de la part de LDLC avec beaucoup d’erreurs de placement de Crownie qui se retrouve régulièrement au milieu de l’équipe des Millenium sans raison particulière. Grâce à quelques décalages biens vus, Pretty réussit à se feed très violemment sur son Kassadin, au point de s’octroyer le droit de vie et de mort sur l’ensemble de l’équipe LDLC. Il gagne la plupart des teamfights par lui même, infligeant un burst monstrueux sur chacune des cibles qu’il choisit de focus. Encore une fois, LDLC souffre de problèmes de shotcalls et de vision de jeu défaillante qui leur fait perdre la partie. Un catch de la part des Millenium dans la jungle des LDLC permet prendre un Baron Nashor et de finir la dernière partie du BO en moins de 30 minutes.

Challenge France 2016

Nous ne pouvons que féliciter Millenium qui s’est montré supérieur lors de toutes les parties sans exception. Toutefois, il ne faut pas oublier que le toplaner des LDLC n’a pas pu venir pour cette finale et que les parties auraient pu se jouer autrement s’il avait été présent. Ce « détail » est d’autant plus important après la remarque gratuite de Djoko qui n’a pas hésité à se moquer des LDLC avec un « easy win » quelque peu déplacé. Gare à l’arrogance donc, qui pourrait coûter très cher lors de tournois contre de plus grosses équipes.

Départ d’au moins 4 joueurs chez Rox Tigers

Depuis leur demi-finale perdu contre SKT aux Worlds la rumeur du disband circulait. Elle avait d’abord était réfutée par le staff prétextant qu’il était simplement question de renégocier les contrats vers le 25 Novembre. Mais à présent, tous les joueurs ont posté un message pour expliquer leur départ. Dés lors un exode massif des joueurs semble acté.

Rox

Les messages de départ

Smeb

 » Bonjour, je suis l’ancien toplaner de ROX Tigers, Smeb. Le 25 Novembre mon contrat s’est terminé. Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont soutenu pendant mon passage chez ROX « 

Pray

 » Bonjour, c’est Pray, à la fin de la Kespa cup j’ai quitté Rox. J’ai tellement à écrire mais je ne suis pas très bon pour ça, je n’arriverai donc pas à dire tout ce que je pense. Nous avons, moi et mes mates travaillaient dur durant ces deux ans. Pour les fans qui nous ont supporté je voudrais dire merci. Je ne suis pas sur de la suite des choses me concernant mais s’il vous plait continuez de me supporter. »

RoxGorilla

 » Bonjour, je suis Gorilla ancien capitaine et support des Rox Tigers. A partir d’aujourd’hui je ne fais plus partie de l’équipe. Je voudrais remercier tous ceux qui ont supporté Rox. »

KurO

 » Je veux remercier mes mates, mon coach et mon manager. Je suis ici et je travaille dur grâce à vous les fans. Je ne sais pas où je serais l’an prochain, mais je continu ma carrière et j’espère que vous continuerez à me supporter. Je vous aime »

Peanut

 » Bonjour, je suis le jungler des Rox. Mon contrat expire le 30 Novembre. A l’heure actuelle je veux continuer avec l’équipe mais la situation n’évolue pas comme espérée. Je suis donc libre de recevoir des offres d’autres équipes. Je ne suis pas sur de jouer avec Rox l’an prochain mais quoi qu’il advienne je continuerai à travailler dur pour vous montrer le meilleur »

Les rumeurs sur leur prochaine équipe

Il y a peu de chance au vu de leurs talents que ces joueurs restent longtemps sans équipe. Mais alors qui pourraient bien les accueillir ?

Première hypothèse, KT Rolsters. En effet la structure a annoncé il y a quelques jours de cela le départ de leur botlane. Les rumeurs ont de suite vu l’arrivée d’une botlane Mata/Deft. Mais aujourd’hui Gorilla/Pray pourrait être un excellent renfort pour les KT. La synergie est déjà présente et cette botlane est clairement la meilleure ( ou la deuxième selon les avis) de Corée. 3ème au spring split et 2ème  au summer, cet ajout pourrait être le petit coup de pouce qui permettrait à KT de jouer la gagne cette saison.

La deuxième hypothèse est un peu plus abstraite et se base encore plus sur des rumeurs. Elle nous envoie ce coup-ci du coté de SKT. En effet depuis la fin des Worlds, la rumeur d’un départ de Duke circule. En parallèle les performances de Blank n’ont pas convaincu et Bengi parle de retraite depuis maintenant deux saisons. L’idée de voir arriver Smeb et Peanut chez SKT devient alors envisageable. Si l’on en est qu’au stade de rumeur, celle-ci a néanmoins de quoi faire saliver.

Quoi qu’il en soit nous devrions avoir des nouvelles de ces joueurs sous peu. Nous devrions aussi avoir des nouvelles du nouveau roster Rox pour la saison 2017 dans les semaines à venir. Le mercato Coréen est bel et bien lancé.

Le TGS : Toulouse Game Show

Les 26 et 27 novembre 2016 se tiendra la 10ème édition du Toulouse Game Show. Cette année, en plus des animations que les habitués connaissent, le TGS accueille samedi 26 novembre la finale du challenge France, tournoi majeur Français de League of Legends qui offre une place aux EU Challenger Series Qualifier et donc une chance d’atteindre les LCS Europe !

TGS

Le TGS ? Quoi qu’est-ce ?

Le Toulouse Game Show est un événement créé en 2007 par Frédéric DEVEZE et Sébastien LAURENS. C’est un rassemblement Geek où sont représentés tous les pans de la culture de l’imaginaire. Depuis les mangas jusqu’aux jeux vidéos en passant par les séries TV et les animes, le TGS est LE grand rassemblement du Sud de la France en ce qui concerne la culture Geek.logo-noob-2013

54ca73bb52bed_-_richard-dean-anderson-430-0Chaque année, des invités prestigieux sont présents pour des séances de dédicaces et de photos. On pensera notamment à des invités récurrents tel que le youtubeur Le Joueur Du Grenier ou encore les acteurs de la websérie NOOB. Concernant le manga, Reno (le Papa du manga Français Dreamland) est présent depuis quelques années pour discuter avec les fans et faire des dédicaces. En plus de ces invités récurrents, l’organisation nous offre la possibilité de rencontrer de véritables superstars du monde Geek. Cette année, Richard Dean Anderson sera présent pour les dédicaces ! Pour ceux dans leur sofa qui ne regardent jamais les noms des acteurs ainsi que pour les plus jeunes, ce monsieur a incarné MacGyver ainsi que Jack O’Neil dans Stargate SG-1. On notera aussi la présence cette année de Anthony Daniels (C3-PO). Enfin, des acteurs français sont aussi présents, notamment une partie de l’équipe d’Hero Corp ainsi que Kaamelott (Bohort, le Roi Burgonde et le garde du corps d’Attila). Et enfin, pour représenter tous les pans de la culture geek, JBX sera présent pour des dédicaces (Créateur de la série audio Reflets D’acide, pour ceux qui ont compris la subtile référence dans le titre).

kaamelottEn plus de ces invités, des animations sont organisées. On notera par exemple un grand nombre de jeux vidéos en libre service, mais aussi et surtout des concours de Cosplay. Comme chaque année, le samedi accueillera le concours de cosplay individuel tandis que le dimanche sera organisé le concours en groupe. Cette année, les concours sont organisés par Winter Is Past, que nous avions interviewé à l’occasion de l’Occitan Championship Series ! De plus, des concerts sont organisés, avec notamment un concert du Neko Light Orchestra, que nous avons aussi rencontrés et qui fêteront leurs 5 ans d’existence ! Ils interpréteront leur concert Echos de Gallifrey, hommage aux morceaux de la série Dr Who !

neko_gallifrey

Le Challenge France : Un combat de titans

Comme nous vous l’avions expliqué lors de notre présentation du Challenge France, la finale se déroule au TGS le 26/11/2016. Elle opposera Millenium à la Team LDLC lors d’un BO5. De plus, une animation est prévue entre les matchs avec notamment un show Cosplay. Le tournoi sera cast par Tweekz, DFG et ImSoFresh et sera animé par ZeratoR ! Enfin, Domingo sera présent pour les analyses post match ! Tout un programme avec des grands noms du streaming League of Legends Français !

tgs_guests_lol

Pour rappel, les deux line-up se sont déjà rencontrées à l’occasion de l’Occitan Championship Series où la team LDLC était alors la team Melty. Cette rencontre s’était soldée par une victoire 2-1 de Millenium ! Mais tout n’est pas joué puisque Kaze nous avait rappelé dans une interview que Millenium a toujours eu du mal à gagner contre Melty. Un BO5 qui promet donc d’être disputé !

En attendant, il est toujours temps d’aller prendre vos billets sur le site du TGS. Pour ceux qui hésitent encore, sachez que des billets seront en vente sur place le jour J !

Reignover quitte Immortals et rejoint Liquid

Après Wildturtle et Adrian, Immortals doit encore faire face à un nouveau départ : celui de Reignover pour Team Liquid.

reignover

Reignover : Un joueur de classe mondiale

Après 2 ans sur la scène professionnelle où il a toujours prouvé sa valeur, il n’a toujours pas été récompensé à sa juste valeur. Avec Immortals, il a survolé les deux splits durant les saisons régulières mais n’a pas réussi à concrétiser durant les playoffs. Etant libre, il a pris l’initiative de rejoindre CLG pour leur préparation aux championnats du monde et coacher leur jungle : Xmithie. Après avoir été un joueur discret presque introverti, il a sû s’affirmer et prouver que son niveau en tant que jungler est mondial contrairement au surnom que lui avait attribuait le ladder coréen : « Gameover ».

Immortals reste respectueux  et reconnaissant pour l’un de leur carry dans leur communiqué :

« Nous tenons à remercier Reignover pour son infatigable effort durant cette période dans l’équipe. Il a été un membre clé d’Immortals depuis notre entrée dans les LCS et durant le split de printemps et d’été. Notre succès durant la saison régulière n’aurait pu être possible sans lui et nous lui souhaitons rien de plus que le meilleur dans la suite de ses projets professionnels. »

En partance pour Team Liquid, qui a terminé simplement 6ème des LCS NA au dernier summer Split, Reignover a surement adhéré à un projet d’équipe. La structure est en reconstruction avec un changement de Head Coach : Locodoco ayant laissé sa place à Dlim. Reignover aura sans doute un rôle clé dans la line-up qui se finalise. Il prend donc la place de Dardoch qui lui rejoint Echo Fox.

La fin des rumeurs

En effet beaucoup espérait voir le duo Huni/Reignover continuer à faire des ravages mais il semblerait que le duo ne soit plus, bien qu’on ne sache pas encore si Huni restera ou non chez Immortals. Mais surtout, depuis que Yellowstar avait annoncé dans une interview vouloir à nouveau travailler avec Huni et Reignover, tout le monde les voyait de retour en EU sous le tag PSG eSport. Ça ne sera donc pas pour ce split et de nouvelles rumeurs vont donc pouvoir naître des cendres de celle-ci.

New Champion : Camille, l’Ombre d’Acier

Avis à la population : un nouveau champion a déboulé sur le PBECamille, l’ombre d’acier a été révélée une semaine auparavant avec une bande dessinée disponible sur le site officiel de League of Legends. Pour les amateurs de références, le champion est inspiré de Sofia Boutella du film Kingsman. De plus, il puise aussi dans la culture manga avec notamment Attack On Titans. De belles promesses !

camille

Attention : le champion étant en phase de test sur le PBE, certaines informations peuvent changer avant sa sortie sur les serveurs live ! L’article sera tenu à jour régulièrement tant que le champion ne sera pas sorti !

Camille a été conçue comme un bruiser AD qui se sert des murs pour se déplacer rapidement. Contrairement à ce que l’on pourrait attendre, il est fort peu probable que le champion soit optimal en jungle (où les murs sont légions) dû à son clean assez difficile. Selon Riot, la toplane serait la lane lui convenant le mieux, et le champion n’est pas sans rappeler Irelia dans son gameplay et son rôle dans une équipe.

Présentation

Statistiques

  • PV : 575.6 (+95/niveau)
  • Armure : 26 (+3.8/niveau)
  • Résistance Magique : 32.1 (+1.25/niveau)
  • Régénération de PV/sec : ? (+0.16/niveau)
  • Dégâts d’attaque : 62 (+3.5/niveau)
  • Portée : 125
  • Vitesse de déplacement : 340
  • Vitesse d’attaque : ? (+2.5%/niveau)

les statistiques concernant le mana ne sont toujours pas connues

lol_seprateur

Compétences

CamillePassif – Protection modulable Les attaques de base de Camille sur des champions ennemis lui octroient un bouclier contre leur type de dégât primaire. L’efficacité du bouclier augmente en fonction des PV maximums de Camille.

Le passif de Camille est, comme pour la plupart des champions, ce qui définit son style de jeu. Ici, il permet à Camille une capacité de duel qui ferait rougir Fiora elle-même avec un bouclier qui contre la principale source de dégât de son adversaire direct. Cette compétence permet à Camille des trades faciles en 1v1 puisque son adversaire devra d’abord descendre le bouclier avant d’entamer les points de vie de Camille. Le cooldown de ce passif rythmera la phase de lane de Camille et permettra un jeu agressif tout en restant relativement safe.

lol_seprateur

CamilleA – Protocole de précision: La prochaine attaque de base de Camille tranche l’ennemi en infligeant des dégâts et gagne un bonus de déplacement. Pendant un court instant après la première utilisation, Camille peut relancer la compétence afin d’effectuer une attaque supplémentaire. Si elle attend suffisamment, la deuxième attaque inflige des dégâts physiques supplémentaires dont une partie est convertie en dégâts bruts.

Principale compétence de dégâts de Camille, il s’agit d’une modification d’auto-attaque du même style que le A de Nasus. La principale subtilité de ce sort vient de la deuxième activation. Si il est possible de la réactiver instantanément pour un burst très rapide, il est plus optimal de faire un trade de minimum 1.5seconde pour maximiser les dégâts ! Et pour les adeptes du theorycraft, le cooldown de la trinité est lui aussi de 1.5 secondes, l’objet sera donc probablement extrêmement puissant sur Camille uniquement grâce à cette compétence ! Notez que la deuxième activation ne peut pas infliger de coups critiques.

lol_seprateur

CamilleZ – Balayage tactique – Camille rassemble de l’énergie avant de la libérer sous forme de vague devant elle. Les ennemis pris dans la moitié extérieure du cône sont grandement ralentis et subissent des dégâts supplémentaires dépendant de leurs PVs maximum. Camille récupère des PV au passage.

Principale compétence de « contrôle » de Camille, elle permet un gros ralentissement sur un ennemi qui est suffisamment loin du champion. Idéal pour chase, pratique pour s’escape, il permet aussi de descendre violemment les points de vie d’un tank tout en s’octroyant une régénération intéressante. Un sort fourre-tout qui permet donc de setup un gank et de sustain en lane, donnant à Camille tous les outils nécessaires pour abuser de ses ennemis sur la toplane ! Attention toutefois puisque le sort a des dégâts réduits sur les monstres de jungle ! Difficile donc de l’utiliser pour clean un camp rapidement.

lol_seprateur

CamilleE – Grappin / Saut Mural : A la première utilisation Camille tire un grappin dans une direction ciblée. Si elle touche un mur, elle se déplace vers lui et peut relancer la compétence afin de se propulser dans une direction ciblée. Si elle le fait, Camille s’arrête au premier champion touché, étourdissant tous les ennemis dans la zone d’impact. Si elle saute vers un champion, la portée est augmentée et Camille obtient un bonus de vitesse d’attaque.

Grâce à cette compétence, Camille a une mobilité hors norme ! La principale difficulté du champion réside dans l’utilisation de cette compétence qui est bien plus technique qu’elle n’en a l’air et qui peut facilement changer l’issue d’un combat si elle est bien utilisée. Outil de Juke, d’engage, de disengage, ce sort est un couteau suisse permettant à Camille d’être imprévisible, tel un Yasuo se déplaçant à travers une vague de sbires !

lol_seprateur

Camille

Ultime – Ultimatum Hextech : Camille bondit sur un champion ennemi et l’emprisonne dans une zone, repoussant au passage tout ses alliés. Tant que l’Ultimatum est actif, l’ennemi emprisonné ne peut pas quitter la zone par quelque moyen que ce soit. Après un court instant ou si Camille sort de la zone, elle se désactive. Camille inflige des dégâts magiques bonus tant qu’elle reste dans la zone.

On parlait déjà de duel grâce au passif, mais Camille porte cette notion à un tout autre niveau ! Grâce à son ultime, elle peut lancer un duel contre un ennemi de son choix et ce même pendant un combat d’équipe ! Il sera idéal pour séparer un carry de ses alliés pour le tuer dans un semblant de 1v1 (Camille subit toujours les dégâts des champions ennemis hors de la zone, attention aux ADCs !). Toutefois, il sera parfois plus utile stratégiquement de bloquer un tank ou un adversaire gênant même s’il est difficile à tuer pour permettre à son équipe de respirer !

Camille

lol_seprateur

Gameplay

Le gameplay de Camille est similaire à celui d’Irelia. En phase de lane, le but sera de farm jusqu’à atteindre la brillance, qui donnera un gros powerspike à Camille. A partir du moment où elle obtiendra la trinité, Camille sera capable de détruire son adversaire direct en lane grâce aux dégâts de ses différentes compétences ainsi qu’au bouclier de son passif qui lui permettra de prendre des bons trades facilement. Une fois la trinité terminée, Camille sera capable de splitpush très efficacement grâce à sa capacité de duelliste hors pair ainsi qu’à la possibilité de mettre la pression sur ses ennemis même en 1v2 voire 1v3 grâce à son ultime, permettant d’emmener au moins un ennemi dans la tombe avec elle.

Camille ne brillera pas dans les combats d’équipes à moins d’être particulièrement bien maîtrisée. Grâce à son Z, elle a la possibilité de sauter sur la backlane assez facilement pour aller 1v1 les carry. En revanche, une bonne maîtrise du champion permettra un stun de zone grâce au Z ainsi qu’un déplacement massif des ennemis grâce au R qui permettra d’envoyer une partie de l’équipe ennemie sur l’équipe de Camille, leur épargnant l’usage des gap closers ! Attention toutefois à ne pas envoyer les tanks sur son équipe par mégarde ! Un ultime probablement gamebraker si bien maîtrisé, mais très dangereux si mal utilisé !

lol_seprateur

Build

Comme indiqué précédemment, Camille est assez similaire à Irelia en termes de rôle et de gameplay, il est donc logique de la build de la même façon !

     

On choisit ici un build orienté sur le splitpush avec 3 objets offensifs. Vu le kit de Camille, la Force de la Trinité semble être un objet extrêmement important lui apportant absolument tout ce dont elle a besoin : réduction des délais, dégâts et passif facile à utiliser avec son kit (le A par exemple). L’Hydre Titanesque permettra à Camille d’avoir une meilleure possibilité de push grâce au passif pour les AoE tout en apportant une tankyness relative grâce aux PV Bonus dont elle profite sur son passif ! La Danse de la Mort s’impose comme un des meilleurs objets de vol de vie pour les bruisers puisque le passif donne encore une fois beaucoup de tankyness. Ajoutez à cela l’AD et la réduction des délais de récupération et vous obtenez un des meilleurs objets pour les bruisers. Les deux objets tank retenus sont la Plaque du Mort assurant armure et vitesse de déplacement pour entrer en combat ainsi que le Visage Spirituel pour toutes les statistiques qu’il apporte. Résistance magique, réduction des délais et augmentation des soins, en plus des éternels PV que donnent les objets de tank, le Visage Spirituel sera un must-have dans plus d’une partie ! Enfin, les Bottes de Mercure permettront de limiter l’efficacité des contrôles de foules, vous permettant d’être plus efficace dans le cas d’un 1v1 contre un adversaire disposant de contrôles puissants très à la mode depuis la présaison.

lol_seprateur

Runes

Camille

Concernant les runes, des runes de bruiser top plutôt classiques sont choisies. Les sceaux de points de vie permettront de maximiser le bouclier du passif en début de partie, alors que les glyphes de résistance magique permettront de tenir les mages. Avec le build ci-dessus, pas besoin de réduction des délais dans les runes ! Enfin, deux quintessences de vitesse d’attaque ont été choisies pour permettre de farm plus facilement et faire plus de dégâts sur les trades longs qui devraient être à l’avantage de Camille.

lol_seprateur

Maîtrises

masteries camille

Les maitrises choisies ici permettent un bon sustain en phase de lane avec la maitrise poigne de l’immortel tout en apportant des dégâts dans les duels et lors du splitpush avec la maîtrise Assassin. De plus, le Don de l’Aîné de la Forêt sera assez facile à utilisez grâce au Z et aux 3 buissons de la toplane.

lol_seprateur

Forces et Faiblesses

De la même façon qu’Irelia et que la plupart des splitpushers duellistes, Camille est très vulnérable aux ganks en début de partie et fortement sujette au snowball. Si elle ne prend pas l’avantage rapidement dans sa partie, il lui sera difficile d’être utile à son équipe ! Vu le style de jeu du champion, il sera très difficile voire impossible de la rendre utile si joué full tank puisque son rôle principal est de tuer une cible prioritaire en 1v1.

Concernant les lanes, comme tous les champions de mêlée, Camille aura du mal à tenir une lane contre un distance. De plus, comme tous les champions disposant de dash, Poppy sera un véritable cauchemar car difficile à tuer et à outplay. De plus, Poppy a la possibilité de pousser Camille hors de son propre ultime avec son E, détruisant alors complètement les capacité de duel de Camille au niveau 6.

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur Camille avant sa sortie !

Une remarque sur le build ? Un avis sur le champion ? On attend votre avis dans les commentaires !

Preview de la DreamHack Winter 2016

Du 24 au 26 novembre 2016 se tiendra la dernière DreamHack de l’année 2016. La DreamHack Winter 2016 aura lieu à Jönköping, en Suède. Elle verra s’affronter 8 équipes pour un prize pool total de 100 000$. Que nous prépare cet ultime tournoi au trophée à l’étoile ?

DreamHack Winter 2016

Un tournoi final pour se rassurer

Team Dignitas CS:GO DreamHack Winter 2016Parmi ces 8 équipes, on retrouve Dignitas (4e équipe au monde), GODSENT, C9 ou encore Optic Gaming. Pour celles-ci, la DreamHack constitue un tournoi de choix pour confirmer leur forme et montrer leur potentiel. En effet, après leur victoire de l’EPICENTER Moscou, Dignitas n’a pas fait grand chose, alors qu’ils étaient attendus notamment pour l’ESL ProLeague S4 Finals. Qualifiés pour les playoffs de l’ELEAGUE où ils joueront SK, la DreamHack est pour eux une occasion de reprendre du poil de la bête. Mais pour confirmer, les Danois devront passer sur GODSENT, récents vainqueurs de la PGL. La tâche ne devrait pas être trop difficile puisque Dignitas a systématiquement battus les Suédois lors des trois derniers mois. Mais ces derniers veulent toujours prouver que Fnatic et NiP ne sont pas les seuls Suédois sur la scène internationale. La PGL n’était pas assez pour eux et ils veulent gagner un tournoi de grande envergure.

c9 DreamHack Winter 2016Les 2 dernières grosses équipes sont C9 et Optic, elles aussi dans le même groupe. C9 aussi déçoit ces derniers temps, perdant en finale de l’iBYUPOWER Masters et ne sortant pas du groupe IEM Oakland. La finale de l’ESL ProLeague Saison 4 et leur titre sont maintenant loin et les Américains ont besoin de se ressaisir. Face à eux, d’autres américains, Optic Gaming. C’est une équipe bien plus hétéroclite puisqu’on y trouve 2 Canadiens, 2 Américains et 1 Espagnol. Jeune équipe, elle a tout de même remporté la Northern Arena il y a 10 jours, montant à la 9e place du classement des équipes mondiales. De la même manière, la dernière fois qu’Optic a vaincu C9 remonte à septembre et les compositions n’étaient pas les mêmes. L’équipe au nuage dispose donc un avantage psychologique important.

Tous de véritables concurrents au titre

Les 4 autres équipes que nous n’avons pas citées sont Renegades, Team Kinguin, Flipsid3 Tactics et Gambit Gaming. Si vous ne les connaissez pas toutes, c’est (presque) normal. Peu d’entre elle font des sorties remarquées sur les gros événements. La plus connue est Flipsid, notamment par la présence de Georgi « WorldEdit » Yaskin ou encore de Yegor « markeloff » Markelov. Mais ces noms ne suffisent pas, comme le montre leur dernière place lors de la saison régulière de l’ESL ProLeague S4. De fait, l’équipe se cherche et devra vite se trouver pour sortir des groupes. Dernière équipe du groupe A, Kinguin peut lutter pour une place en phase finale. Les Polonais se cherchent une place sur la scène européenne, après leur défaite 3-0 en finale de l’Acer Predator Masters S3 contre Gambit.

Gambit, justement. L’équipe dispose depuis peu d’une pointure en la personne de Daniil « Zeus » Teslenko. Leur victoire de l’APM S3 et leur troisième place au WCA 2016 sont encourageantes mais il en faudra plus pour sortir du groupe B. Si l’équipe dispose de plusieurs victoires contre des équipes de la Communauté des Etats Indépendants (CEI), il s’avère que le groupe B n’en comporte pas. En effet, la dernière équipe de ce groupe est Renegades, l’équipe australienne. Cette équipe a réalisé des performances intéressantes au sein de sa région mais ses sorties européennes sont rares. Plus qu’une véritable possibilité de se montrer, la DreamHack sera pour Renegades une grosse expérience des équipes européennes.

grp-dh

Ajoutons que le format de cette phase de poules est une poule coréenne, ce qui veut dire que l’élimination immédiate n’aura pas lieu. De là, on peut estimer les issues suivantes :

Groupe A : 1er : Dignitas ; 2e : GODSENT ; 3-4 : KinguinFlipsid

Groupe B : 1er : C9 ; 2e : Optic ; 3-4 : RenegadesGambit