HearthStone – DreamHack Austin 2017

[nextpage title= »Présentation »]

La DreamHack Austin revient enfin avec la fine fleur de la scène HearthStone. Le joueur américain Chakki est de retour après sa victoire en 2016. Les européens sont présents en nombre pour les 3 jours compétition.

Dreamhack Austin

Présentation

Le Texas accueille près de 200 joueurs du 28 au 30 avril 2017. La DH est un des tournois les plus importants de l’année en terme de points HCT, l’occasion pour les joueurs de décrocher un ticket pour les playoffs du HCT Spring. Le tournoi est à suivre en direct sur la page de la DreamHack TV ou ci-dessous.

Journée 1 (28 avril) : Ronde suisse (tours 1 à 7)
Journée 2 (29 avril) : Ronde suisse (tours 8 et 9) + Huitièmes de finale
Journée 3 (30 avril) : Phases finales

 Format 

Mode Standard
King of the Hill
BO5 : 4 decklists, 1 ban

PlaceCash PrizePoints HCT
1er7 500 $15
2eme3 500 $12
3 à 42 050 $8
5 à 81 125 $4
9 à 16675 $2
[nextpage title= »Résulats phase finale »]

Les américains en grande forme

A l’exception de Eloise (Tempo Storm) originaire de Chine et MrLego représentant l’Asutralie, l’ensemble des joueurs des playoffs comptait des joueurs américains. Aucun joueur européen n’a pu franchir l’étape décisive menant aux phases finales. Même s’ils jouaient à domicile, cette différence confirme que les Etats-Unis taclent le vieux continent de très près. Cette compétition s’est terminée sur la victoire de Shoop contre MrLego  sur le score de 3 à 1.

Bienvenue pour la phase 2 : place aux votes pour la World cup

La deuxième phase pour l’Overwatch World Cup 2017 a démarré ! Vous pouvez dés à présent voter pour le comité français.

World Cup

Rappel de comment cela fonctionne

Les 32 meilleures pays ont été choisis à l’aide de la côte des 100 premiers joueurs. Durant cette deuxième phase, c’est à nous de voter pour élire les représentants de notre pays et ainsi former un comité de trois personnalités, qui choisiront à leur tour de composer l’équipe. Les équipes nationales qui avanceront dans les phases de groupes et la finale du tournoi seront accompagnées par les membres de leur comité de compétition, qui bénéficiera d’un hébergement et de transports vers les événements Blizzard.

Voilà le fonctionnement de la deuxième phase, c’est donc à nous, joueurs français de choisir qui accompagnera l’équipe nationale, et qui la choisira. Mais si certains sont des noms connus, d’autres un peu moins.

Les 32 candidats du comités

Vous pouvez dès à présent voter, à savoir que chaque candidat a écrit un petit mot se définissant, afin de se mettre en valeur, afin d’avoir le vote pour lui. Mais faisons un petit résumé des personnes pour qui on peut voter concernant la France.


Ptiwiki :

Ptiwiki est principalement connu pour son rôle de caster Overwatch, entre autre pour les matchs de poules de la World Cup précédente ou bien encore l’ESL AtlanticShowdown. Il a aussi participé a quelques tournois français en tant que joueur cette fois.

Adyboo :

Caster dans la webTV Ogaming, il a participé au cast de l’Overwatch Pit ou bien encore l’Overwatch  Rumble. 

Flippy :

Hugo »Flippy » Perhirin est un ancien joueur de Team Fortress 2. Il se trouve être free agent DPS-Flex depuis janvier dernier où il était encore chez PENTA Sports, est passé chez Melty Esport Club et G2 esport entre autre.

Narwak :

Aldrin « Narwak » Delmas est actuellement le DPS principal de chez GamersOrigin.

Degun :

A-t-on besoin de présenter Degun ? Ancien joueur de l’équipe Française de la précédente World Cup, ayant était lui aussi chez Melty Esport Club. Degun est aussi un ancien pro sur Team Fortress 2.

World CupL’équipe de france de la précédente world cup avec Degun et Alphacast


LANF3UST :

Philippe « Lanf3ust » Rivain est actuellement le coach de la célèbre équipe NA Rogue ! Il connait le milieu de l’eSport depuis longtemps, en étant passé par Shootmania et Quake.

Troma :

Grand joueur de World of Warcraft depuis sa sortie, Troma apprécie le concept de lead, il se retrouve en tant que Tank pour l’équipe « Les gateaux secs« .

Kabal :

Guillaume « KabaL » Ettori est actuellement le support ainsi que lead de l’équipe LDLC, et est passé auparavant par Melty eSport Club. Il a déjà eu l’occasion de participer à plusieurs compétitions, dont la dernière Gamers Assembly où son équipe est arrivée première du tournoi.

Hidan : 

Mikaël « Hidan » Da Silva est le joueur français d’une autre équipe NA, Luminosity Gaming Loyal. Son rôle principal est support voire flex, Hidan a participé à de grosses compétitions dont l’Overwatch Carbon Series.

Alphacast :

Support de l’équipe française pour la World Cup 2016, Alphacast est streamer et youtubeur, joueur dps-flex des « gateaux secs ». Il a donné son point de vue pour le vote de l’équipe, et souhaite faire vivre l’Overwatch World Cup 2017 de l’intérieur, pas seulement via les différents streams de la compétition.

World Cup

En conclusion, vous avez sept jours pour voter pour vos trois personnalités préférées. A savoir que si on ne sait pas pour qui le comité votera au final comme joueurs pour l’équipe française, on sait que beaucoup d’entre eux vont voter pour l’équipe entière des Rogue. Une équipe entièrement française déjà habituée aux compétitions.

Défis du Nexus – Obtenir un coffre de démarrage

Les coffres sont devenus les perles rares pour le Nexus 2.0. Convoités pour leurs contenus extraordinaires, ils sont avec le temps de plus en plus difficiles à obtenir. Un coffre de démarrage similaire aux coffres est disponible grâce au défi du Nexus.

Coffre de démarrage

Les défis du Nexus

Les défis du Nexus ne diront pas grand chose à la plupart des joueurs d’Heroes of the Storm même au plus chevronnés. Ce n’est pas un nouveau mode de jeu soudainement apparu, mais quelque chose qui fait partie du jeu depuis des mois. Ce que Blizzard appelle les défis n’est autre que le tutoriel du jeu. Celui-ci est proposé à la première connexion et disparaît ensuite. Avec la version 2.0, remplir ce tutoriel permet d’obtenir un coffre de démarrage.

Où trouver les défis

Pour faire ces défis, il n’est pas nécessaire de réinstaller son jeu ou recréer un compte, mais de savoir où le trouver. Les défis sont simplement disponibles dans les options du menu général. En ouvrant le menu déroulant, plusieurs possibilités s’affichent dont l’option Défis. Cette option est sûrement passée inaperçue par de nombreux joueurs, mais il est intéressant de s’y intéresser quelques minutes.

Coffre de démarrage

Le contenu des défis

Les défis sont la partie avancée du tutoriel d’Heroes of the Storm. Ce tutoriel a pour but d’apprendre à choisir des talents adéquats, comprendre le fonctionnement du contrôle et de l’expérience. Trois petits défis qui ne prendront pas plus de 5 minutes aux nouveaux venus comme aux vétérans.

Le coffre de démarrage offert aux participants

Le plus intéressant dans cette affaire est le coffre de démarrage. N’étant pas référencé parmi les coffres standards, rares, épiques ou de vétéran, son contenu est unique. Le coffre de démarrage peut avoir n’importe quel objet avec une chance équivalente à un coffre standard. Cependant, ce coffre contient forcément deux objets épiques, soit un turbo de 7 jours et un personnage. Le contenu du coffre ne peut pas être relancé. Une offre alléchante pour les nouveaux joueurs, mais aussi pour les vétérans en quête de contenus supplémentaires.

Origen – Le roster détruit

On pouvait s’attendre à des changements de roster chez Origen après leur relégation. Le moins que l’on puisse dire est que l’on est pas déçu. Désormais, il ne reste plus qu’Xpeke dans le roster Origen.

OrigenLe roster Origen pour le Spring split 2017 @Lolesports

Un grand déménagement de printemps

Après le départ de Satorius il y a quelques jours, Origen vient d’annoncer le départ des trois autres joueurs de la team. Cinkrof, Naehyun et Tabzz quittent donc aussi l’organisation. Si pour Satorius la raison du départ est une fin de contrat, la raison des trois autres est différente. Surement sûr de ne pas se faire reléguer, Origen avait inclus une clause dans les contrats. En effet, en cas de relégation le contrat des joueurs est clos et ils deviennent free agent. Il est à noter qu’ils peuvent cependant s’il le souhaite, rejoindre de nouveau la structure pour le prochain split. En outre de ces départs, le coach LeDuck quittera le navire dés la fin de son contrat le 30 Avril. Il n’aura pas réussi à stopper la descente aux enfers de l’organisation et encore moins à réitérer les performances de la saison 5.

Tabbz ne jouera probablement plus pour Origen la saison prochaine @Lolesports

Un Tryout bientôt ouvert

Sans doute désireux de rassembler au plus vite une équipe pour le prochain split CSOrigen désire commencer son Tryout très vite. Via son communiqué, ils ont laissé planer l’idée de recontacter un ou plusieurs des trois joueurs partis à cause de la relégation. L’objectif pour Origen est de remonter très vite en LCS, si possible dés la prochaine saison. En effet, si Origen peut se permettre encore d’attirer de bons joueurs grâce à leur aura, les chose pourraient changer s’ils stagnent en CS. Espérons pour eux qu’Xpeke pourra réussir à rebâtir son équipe de zéro et ramener Origen jusqu’au toit du monde.

Crédit photo : Flickr Lolesports

Laser Kittenz accueille deux joueurs des Lunatic Hai

Les Laser Kittenz font entrer dans leurs rangs deux nouvelles recrues et pas n’importe lesquelles. Des anciens joueurs des Lunatic Hai.

Laser Kittenz

Pourquoi avoir choisi d’anciens joueurs des Lunatic Hai pour intégrer les Laser Kittenz ?

Pour ceux qui ne suivent pas la scène coréenne au niveau eSport et bien sachez que les Lunatic Hai sont la meilleure équipe coréenne du moment. En effet, elle a remporté la deuxième saison de l’OGN Apex Overwatch. C’est une grande compétition qui se passe en Corée avec 14 équipes du pays et 2 invités. Plusieurs équipes d’Europe aiment aller se mesurer à celle d’Asie comme le compétitif est différent entre les deux.

Controverse chez les Lunatic Hai

Les deux joueurs à rejoindre les Laser Kittenz sont Lee « claris » Keon-Ho et Byeon « Munchkin » Sang-Beom. Ils avaient intégré les Lunatic Hai en tant que renfort. Mais une « controverse » a poussé ces deux joueurs à quitter l’équipe. Tout a commencé avec le départ de Lee « claris » Keon-Hod à cause d’une rumeur concernant un passé tumultueux. Soupçonné de triche, de ne pas être assez sociable envers ses coéquipiers et un fort caractère. Il a publié une lettre officielle dans laquelle il expliquait son départ et les détails. Elle a été démentie par son coéquipier Byeon « Munchkin » Sang-Beom qui était à l’origine de cette rumeur. Lee « claris » Keon-Ho a quand même quitté les Lunatic Hai suivi peu après par Byeon « Munchkin » Sang-Beom.

L’arrivée chez les Laser Kittenz

En quittant les Lunatic Hai, les deux joueurs avaient déclaré vouloir faire une pause indéterminée dans le milieu de l’eSport. Mais c’était sans compter sur Ali « Alicus » Saba  qui avait des vues sur eux depuis quelques temps. En ajoutant deux joueurs qui étaient sélectionnés pour jouer chez la meilleure équipe coréenne, Alicus sait où il met les pieds. Il est donc sûr des compétences de ces nouvelles recrues. La « controverse » ne l’a pas rebuté car il les connaît bien personnellement.

Les Laser Kittenz se renforce avec ces deux bons joueurs et compte aller encore plus loin. Perdant en huitième de finale lors de l’Overwatch Pit Championship, ils se préparent sûrement mais doucement pour l’Overwatch League. Nous pouvons donc nous attendre à les voir dans les compétitions à venir.

InternetHulk va entrainer l’équipe Rogue pour l’Ogn APEX

INTERNETHULK, ancien joueur de EnVyUs, est partie en Corée pour entraîner l’équipe d’Overwatch Rogue. Son objectif est le tournoi de l’OGN Overwatch APEX.

INTERNETHULK

INTERNETHULK, un nouvel agent libre

Depuis la bêta d’Overwatch, Dennis « INTERNETHULK » Hawelka a joué pour l’équipe EnVyUs. Mais depuis le weekend dernier, INTERNETHULK est passé en agent libre. Enfin libre, mais pas vraiment. Il se trouve qu’il va se rendre en Corée du Sud pour entraîner une autre équipe de bleu vêtue : Rogue !

« Quand Rogue a entendu ce qui s’est passé, ils ont discuté en équipe et ont dit qu’ils voudraient que je les aide », a déclaré INTERNETHULK.

Lorsqu’il était chez EnVyUs, INTERNETHULK faisait double emploi, à la fois joueur support dans l’équipe d’Overwatch et entraîneur. Il reprendra alors son deuxième rôle pour Rogue.

L’avenir avec Rogue

INTERNETHULK aura pour rôle de mener au plus haut l’équipe Rogue lors de L’OGN Overwatch APEX. Il parle cependant de ces craintes, entre autre celle de la langue. On le sait l’équipe Rogue est entièrement française. « Je n’ai pas eu l’envie de leur demander, malgré une bonne relation avec la plupart des joueurs », a ajouté INTERNETHULK. « J’étais presque certain qu’il serait extrêmement difficile de les aider ».

« Créer EnVyUs et gagner sans entraîneur officiel depuis si longtemps souligne ma capacité en tant qu’entraîneur », a déclaré INTERNETHULK.

 » Je fonctionnais en tant qu’entraîneur à certains égards plus que d’autres, ce qui m’a également fait moins jouer et peut-être même mener à ce qui m’est arrivé après avoir ramassé un autre entraîneur ou un véritable entraîneur qui n’était en réalité pas un joueur dans l’équipe. «

On sent donc sa volonté dans cette fonction d’entraîneur, que se soit au travers d’autres personnes que lui même.

Mais depuis son départ pour la Corée, cet agent libre utilise son temps pour mieux évaluer ses options, et prend son temps pour choisir l’équipe qu’il pourra entraîner au mieux. Mais à ces yeux, actuellement, il n’aurait pu rêver meilleure équipe que celle des Rogue. D’après lui, Rogue est une équipe de haut niveau, pouvant prétendre au célèbre tournois Coréen.

En conclusion, pour Dennis » INTERNETHULK » Hawelka, comme pour l’équipe Rogue, être entraîneur pour l’OGN est une excellente formation. Surtout quand on sait qu’il a déjà participé à la saison précédente de L’OGN avec EnVyUs, où il assistait à tous les matchs lors de son séjour. On peut donc s’attendre à voir un allemand dans une équipe entièrement française, en tant qu’entraîneur, pour les futures compétitions d’Overwatch !

INTERNETHULK

Rework Zac – Mi-saison 2017

Les changements de la mi-saison viennent enfin d’être dévoilés par Riot Games ! Refonte des tanks, des objets et du Hérault de la Faille sont au rendez-vous dans ce patch. Découvrez tous les derniers changements apportés à Zac, l’Arme Secrète !

Zac Rework saison 7

Rework de Zac, l’Arme Secrète

Vous aimiez les mécaniques de blob ? Vous allez être servi avec le nouveau Zac !

Division cellulaire (passif)

A chaque fois que Zac inflige des dégâts avec ses sorts, il relâche un bout de Goo qu’il peut réabsorber pour récupérer de la vie (4 % de sa vie maximum). Lorsqu’il meurt, il se divise en 4 blobs qui se rejoignent pour le reformer. Chaque blob possède 12 % de la vie maximum de Zac et 50 % de son armure et résistance magique. Le passif a 300 secondes de cooldown.

Le passif n’a, en soi, pas changé, sauf que les Goo se rejoignent beaucoup plus rapidement qu’avant en late game!

Délai de rassemblement des blobs : 8/7/6/5/4 secondes (aux niveaux 1/6/10/14/17)

Zac Rework QEtirement (A)

Le bras de Zac s’étend et attrape le premier ennemi touché, lui infligeant 50/70/90/110/130 (+30% AP) dégâts et le ralentissant. La range de la prochaine auto-attaque de Zac est améliorée et a les mêmes propriétés que le A. Si Zac attrape un ennemi différent avec l’auto-attaque améliorée, il enverra les deux ennemis les uns contre les autres, leur infligeant 50/70/90/110/130 (+30% AP) dégâts magiques en zone.

Délai de récupération : 12/11/10/9/8 secondes

Zac Rework WMatière instable (Z)

Le corps de Zac éclate, infligeant 40/55/70/85/100 dégâts magiques + 4/5/6/7/8(+2% AP)% de la vie max des cibles sous forme de dégâts magiques à tous les ennemis proches.

Ramasser les bout de Goo réduit le délai de récupération de Matière Instable d’une seconde.

Les dégâts basés sur la vie des cibles est maxé à 200 contre les monstres.

Pas de changement sur le fonctionnement du Z.

Fronde (E)

Première activation  : Zac fait face au curseur et se charge durant 0.9/1/1.1/1.2/1.3 secondes.

Seconde activation : Zac se projette vers l’avant sur la zone ciblée, bumpant tous les ennemis proches et infligeant 80/120/160/200/240 (+70% AP) de dégâts magiques. Zac fait apparaître des morceaux de Goo supplémentaires pour chaque ennemi touché.

Peut être annulé en se déplaçant, réduisant le délai de récupération et son coût de moitié.

Là aussi pas de changement.

Zac R ReworkBoing (R)

Première activation : Zac s’étale au sol, le rendant insensible aux contrôles de foule jusqu’à 2,5 secondes. Tous le ennemis se trouvant sur lui sont ralentis de 30/40/50%.

Seconde activation : Charger pendant au moins 1 seconde avant la deuxième activation permet à Zac d’emprisonner les ennemis sur lui, les emmenant à l’endroit ciblé. Tant que Zac est dans les airs, il est inarrêtable. A l’atterrissage, les ennemis proches subissent 150/250/350 (+70% AP) dégâts magiques et sont brièvement ralentis.

Réactiver avant 1 seconde bump les ennemis à la place.

Désormais l’ultimate de Zac sera une arme redoutable en teamfight ou gank. Il permettra de ramener une cible vers vos alliés ou éloigner certains ennemis du fight.

Délai de récupération : 130/115/100 secondes

Conclusion sur le Rework de Zac

 » Comme pour le rework de Maokai ou Sejuani, Zac ne perd pas la nature de son gameplay. Il reste un tank disposant de bons contrôles avec une faculté à se sustain en jungle. En revanche les modifications de son R et l’ajustement de son passif pourrait ouvrir d’autres possibilités sur la toplane. Dans tous les cas, il devrait avoir une place de choix dans les compositions teamfight. Il a toujours son arme principale qui est son E ( Fronde ) avec sa portée démesurée. Même si Riot veut empêcher que les tank ne disposent de trop dégâts, il est à noter que Zac, dans son kit, a deux sort avec un ratio AP à 70%. Attention l’atterrissage d’un Zac AP dans un teamfight ! «

 

Rework Maokai – Mi-Saison 7

Les changements de la mi-saison viennent enfin d’être dévoilés par Riot Games ! Refonte des tanks, des objets et du Hérault de la Faille sont au rendez-vous dans ce patch. Découvrez tous les derniers changements apportés à Maokai, le Tréant Torturé !

Maokai rework

Rework de Maokai, le Tréant Torturé

Comme l’explique Beluga Whale, un Game Designer chez Riot Games, il n’y a pas de situation où Maokai est un mauvais pick. Mais il n’y a pas non plus de situation où Maokai est un bon pick actuellement. Son kit de sort a donc été revu pour qu’il correspondent parfaitement à certaines situations mais pas toutes.

PV : 572,2 540
Stat de croissance en PV : 90 95
Régénération des PV : 7   5
Armure : 28,7 30

maokai passif reworkSève Magique (passif)

Toutes les [X-Y] secondes, sa prochaine attaque de base le soigne de [15-165] + (8-12% de sa vie).

Chaque fois que Maokai lance un sort ou en subit un, le délai de récupération de Sève Magique est réduit de 2,5 secondes.

  • Délai de récupération : 30/25/20 aux niveaux 1/6/17
  • Montant de vie :
    • 10/30/50/70/90/110/130 PV, plus 4,5/5,5/6,5/7,5/8,5/9,5/10,5/% des PV max (aux niveaux 1/6/9/11/13/15/17)

Pas de gros changements pour le passif de Maokai. Simplement, exit le compteur de sort, c’est désormais un délai qui peut être réduit. Selon le matchup cela peut être un avantage ou un inconvénient. Dans tous les cas Maokai garde sa sustain qui fait l’une de ses caractéristique.

Maokai Q reworkCoup de ronces (Q)

Maokai frappe le sol, produisant une onde de choc. Les ennemis sont repoussés et subissent 70/115/160/205/250 (+40% AP) de dégâts magiques et sont brièvement ralentis.

Délai de récupération : 8/7,5/7/6,5/6 secondes

Aucun changement sur le Q spell de Maokai.

Maokai W reworkCroissance Torturée (W)

Maokai se transforme en une masse de racines, devenant inciblable et se jetant sur sa cible.

A son arrivée, il inflige 50/75/100/125/150 (+40% AP) de dégâts magiques et immobilise sa cible pendant 1/1.1/1.2/1.3/1.4 second(s).

Pas de changement notable non plus sur son root si ce n’est l’animation qui a été refaite et est légèrement plus lente.

Maokai E ReworkJet d’arbrisseau (E)

Maokai jette un arbrisseau, qui patiente pendant 30 secondes. Les arbrisseaux chassent les ennemis proches, explosant à proximité, infligeant [45/70/95/120/145] + [6/6.5/7/7.5/8%] [+2% par 100 AP] de la vie max de la cible sous forme de dégâts magiques et les ralentissent de 35% pendant 2 secondes.

Les arbrisseaux placés dans un buisson reste pendant 30/40/50/60/70 secondes et explosent sur une zone plus large, infligeant le double des dégâts sur 2 secondes à tous les ennemis.

300 dégâts maximum aux non-champions, doublé dans les buissons.

Après un premier changement enlevant les dégâts à l’impact des arbrisseaux, ces derniers retrouvent une certaine force. En effet, dans une volonté de rendre Maokai plus en adéquation avec la flore de la faille de l’invocateur, les arbrisseaux seront bien plus puissants dans les buissons. Prenez garde aux facecheck !

Délai de récupération : 11 secondes

Maokai R reworkEmprise de la Nature (Ultime)

Maokai invoque un mur colossal de ronces  qui avance lentement devant lui, infligeant 150/225/300 (+75% AP) de dégâts magiques et immobilise n’importe quel ennemi pendant (0.6 to 2.4) secondes, augmentant en fonction de la distance parcourue.

Maokai reçoit un tout nouvel ultimate. Désormais c’est un ultime qui permettra à Maokai un disengage non négligeable voire un possible turn. En revanche, la lenteur de ce nouvel ultime ne devrait pas servir d’engage frontal mais plutôt de flank.

Délai de récupération : 120/110/100 secondes

Conclusion sur le Rework de Maokai

 » Maokai n’est pas le champion à subir le plus de changements. En revanche, il dispose désormais d’un contrôle à tous ses sorts, que ce soit un root ou un slow. Maokai était déjà connu pour être une machine à CC, il l’est maintenant encore plus. Son gameplay tourne essentiellement autour de l’aspect naturel qu’incarne le champion. Les buissons seront une véritable arme pour le contrôle de vision avec les arbrisseaux. Il reste aussi une force d’engage et de focus important. Le champion subit certes un rework mais son gameplay n’est pas dénaturé et les adeptes du tréant ne devraient pas être dépaysés ! «

Rework Sejuani – Mi-Saison 2017

Les changements de la mi-saison viennent enfin d’être dévoilés par Riot Games ! Refonte des tanks, des objets et du Hérault de la Faille sont au rendez-vous dans ce patch. Découvrez tous les derniers changements apportés à Sejuani, la Fureur du Nord !

Sejuani

Rework de Sejuani, la Fureur du Nord

Meddler nous avait déjà informé des changements que Riot souhaitait apporter à Sejuani. Et bon nombre d’entre eux ont été appliqués.

Ses sorts ont été équilibrés afin qu’elle ne dépende plus uniquement de son ultime. Et son identité de chef de guerre est bien plus mise en avant.

Armure : 29,5 27
Stat de croissance en armure : 3 4
Portée d’attaque : 125 150
Dégâts d’attaque : 57,5 56
Stat de croissance en dégâts d’attaque : 3,3 3
Vitesse d’attaque : 0,67 0,625
Stat de croissance en vitesse d’attaque : 1,45% 3%

Armure de glace (Passif) : Lorsqu’elle ne subit pas de dégâts (de la part de champions ou de grands monstres) pendant 9 secondes, Sejuani devient insensible aux ralentissements et obtient des résistances bonus [100% armure totale + 100] d’armure et [100% MR totale + 100] de résistance magique. L’armure de glace encaisse des dégâts pendant 1/2/3 secondes (aux niveaux 1/7/14) avant de se briser.

Les ennemis étourdis par Sejuani sont gelés, permettant à sa première attaque ou sort de leur infliger 10/15/20 % de leur vie maximum sous forme de dégâts magiques (400 contre les monstres).

Assaut arctique (A) :

Sejuani charge vers l’avant, projetant les ennemis dans les airs et leur infligeant 60/90/120/150/180 (+40% AP) dégâts magiques. La charge prend fin lorsqu’elle rencontre un champion ennemi ou un grand monstre.

Les mécaniques de charge et bump sont préservés, permettant toujours à Sejuani d’engage, de disengage et d’être plus mobile.

Délai de récupération : 13/12,5/12/11,5/11 secondes

Colère de l’hiver (Z) : Sejuani donne un coup de masse en arc de cercle devant elle infligeant 30/35/40/45/50 (+1.5% de sa vie totale), repoussant les sbires et monstres. Elle abat ensuite sa masse en ligne droite, infligeant 40/75/110/135/180 (+4.5% de sa vie totale). Les deux coups appliquent l’effet Givre.

Un sort plus complet pour clean les camps de jungle. En gank, si le sort est bien géré, il permet d’appliquer deux effets Givre et facilite ainsi un futur stun sur la cible ennemie. Les ratio de dégâts en pourcentage de vie totale rendent Sejuani plus efficiente jouée tank.

Délai de récupération : 10/9/8/7/6 secondes

Permafrost (E) :

Passif : Les auto-attaques de Sejuani appliquent Givre sur les champions et les grands monstres. Les champions alliés corps à corps proches gagnent aussi cet effet. Givre peut se stacker jusqu’à 4 fois.

Actif : Lorsque Sejuani arrive à stacker 4 effets givre sur un champion ennemi, elle peut activer son E pour le geler et le stun pendant 1/1.25/1.5/1.75/2 secondes, lui infligeant 40/60/80/100/120 (+30% AP). Un ennemi qui a été stun par Sejuani ne peut plus l’être pendant 10 secondes.

Un sort extrêmement puissant en teamfight lorsque vos alliés sont corps à corps. En effet, le buff de vos alliés cac leur permettra d’appliquer l’effet givre. Si les dégâts de zone de l’Hydre Vorace/Titanesque appliquent Givre à toutes les cibles, alors Sejuani pourra stun toute l’équipe ennemi, et ce sans l’aide de son ulti !

Délai de récupération par cible : 10/9/8 secondes (aux niveaux 1/7/14, pour correspondre à la propriété Brise-glace de Fureur du nord)

Prison de glace (Ultime) :

Sejuani jette ses bolas de glace qui blessent, étourdissent et gèlent le premier champion touché, lui infligeant 100/125/150 (+40% AP) dégâts magiques. Plus les bolas sont lancés de loin, plus ils deviennent puissants, infligeant 150/250/350 (+80% AP) dégâts magiques et stun pendant 2 secondes. Ils forment une tempête de glace qui ralentit les ennemis de 30 %. Après 2 secondes, elle explose et inflige 150/250/350 (+80% AP) dégâts magiques, ralentissant les ennemis de 80 % pendant 3 secondes.

L’ultime a été volontairement debuff. Une seule cible sera stun désormais.Laissant ainsi plus d’opportunités aux tanks/supports ennemis de protéger leur carry. La mécanique de slow apporte, quant à elle, un buff sur le long terme pour votre équipe, réduisant les perspectives de positionnement en teamfight pour la team adverse.

Délai de récupération : 120/100/80 secondes

Conclusion du rework de Sejuani

 » Vous l’aurez compris, Sejuani aura, après le patch, de nouvelles ambitions. Son gameplay est désormais axé sur des mécaniques de CC et de buff alliés, Riot assumant son rôle de meneuse d’hommes. Autrefois, c’était son ultime à lui seul qui faisait sa grande force et originalité. Evidemment, elle gardera son rôle d’initiatrice mais ne sera plus réduite à celui-ci. Son rôle de tank est complètement assumé avec son nouveau passif et ses ratio. Son Z, bien plus intéressant mécaniquement qu’avant, lui permettra de clear ses camps de jungle plus facilement et rendront ses ganks, si elle est correctement jouée, encore plus dévastateurs qu’auparavant (mécanique de stun sans l’ulti). « 

Peanut promet de l’exotisme pour le MSI

Dans une interview publié sur invenglobal, Peanut a répondu à quelques questions. Il a donné son ressenti sur la finale victorieuse de SKT en LCK mais aussi l’arrivée du MSI.

Peanut MSIPeanut et sa bonne humeur légendaire

Retour sur la Finale de LCK

Dans un premier temps, Peanut s’est exprimé sur sa préparation. SKT ayant terminé première de la saison régulière, ils ont eu 15 jours de préparation jusqu’à la finale. Le jeune jungler s’entraînait alors jusqu’à 5h du matin. Avec cet intensité, il était même passé en sous-poids. De fait, il s’est également mis à la musculation pour reprendre cette masse qui lui manquait et arriver le jour de finale en pleine forme.

Concernant la finale à proprement parlé, il partait confiant pensant au départ gagner 3-1 face à leur grands rivaux de kt_Rolster. Mais, dit-il,  » j’ai changé mon jugement et pensé que nous pouvions et devions gagner 3-0 après la première manche « . En effet, lors du Summer Split 2016, après avoir remporté les deux premières manches, SKT s’était finalement inclinée 2-3, et Kkoma n’a pas manqué de le leur rappeler. Suite à cette victoire éclatante 3-0, Peanut eu même le privilège d’être élu MVP de cette finale.

Objectif MSI

Peanut et ses équipiers avaient préparé de nombreux picks surprises en vue d’une finale à 4 ou 5 games. Par conséquent, il évoque la possibilité d’utiliser ces champions surprises lors du MSI. Il n’a joué que 5 champions durant ce Spring Split. Tous ses champions avaient pour vocation à dominer la game : Rengar, Lee Sin, Kha’Zix, Graves et Elise. Nous le verrons peut être sur des picks plus utilitaires comme Gragas ou pourquoi pas une toute nouvelle arme secrète.

 » Nous avons préparé quelques picks surprises dont certains que nous pourrions vous montrer au MSI «

Peanut MSIPeanut en interview post finale avec ses équipiers

Concernant la portée du tournoi, Peanut est heureux et enthousiaste à l’idée d’y participer.

 » Je trouve ça vraiment amusant et intéressant de jouer dans des tournois à l’international et je n’arrive pas à croire que j’en ai un nouveau aussi rapidement après le premier. J’y ai réfléchi et je pense que je dois y aller une nouvelle fois parce que j’ai fait de mon mieux. […] Je ferai de mon mieux, j’aimerais vraiment y rester le plus longtemps possible ! «

Concrètement, il dit vouloir rentrer au pays le plus tard possible. Autrement dit, il veut remporter ce tournoi.

Peanut en dehors de LOL

L’interview est également l’occasion de découvrir qui est l’homme, qui est Han Wang-ho ? Et bien Peanut serait un passionné de pêche. Mais lors de ces dernières vacances, en hiver, il ne se sentait pas d’affronter le froid. Peut-être a-t-il eu cette fois le temps d’aller pêcher durant ces 3 longs jours de vacances post finale.

Peanut a également pris une bonne résolution pour l’année :  » gagner tous les matchs ! «

Le MSI démarrera pour SKT T1 le vendredi 10 mai à 20h30 face à G2 Esports, il leur reste donc un peu de temps pour préparer leurs picks exotiques ou profiter du soleil brésilien.

Un nouveau Héraut de la Faille !

Avec l’arrivée de la mi-saison, de nombreux changements sont prévus sur League of Legends. Parmi eux, une refonte du Héraut de la Faille qui semble à première vue assez OP !

[bandeau-lol][/bandeau-lol]

Un changement nécessaire

Ayant fait son apparition en jeu en 2016, le Héraut de la faille est un objectif neutre n’ayant pas eu l’effet attendu. A l’origine, il a été créé pour offrir un objectif neutre du côté top de la carte avant les 20 minutes de jeu. Sur le papier, le buff était excellent pour un splitpusher. Un buff de dégât régulier en situation de 1v1 voire 1v2, un buff qui dure toujours 20 minutes. Seulement, le problème vient du fait qu’il est beaucoup trop risqué à faire. Extrêmement tanky, infligeant d’énormes dégâts, il était presque impossible à faire en solo et bien trop simple à contester.

Ainsi, la prise du héraut de la faille était devenue un objectif secondaire, que l’on fait “si on ne peut rien faire d’autre”. De fait, il n’était que rarement faisable par une équipe dont le toplaner était en retard et devenait donc un outil de snowball supplémentaire.

Héraut

De Héraut à Héros ?

Afin de rendre l’objectif plus intéressant, Riot Games a décidé de le changer complètement. Exit le buff personnel de 20 minutes, le Héraut de la faille devient un familier ! Il spawn toujours au bout de 10 minutes et laisse toujours sa place au nashor s’il n’est pas engagé avant 19min30. Mais son concept est radicalement différent. L’équipe qui tue le Héraut de la faille ramasse maintenant un trinket qui est activable et qui reste dans l’inventaire pour une durée déterminée.

Tant que le trinket est dans l’inventaire, son détenteur a le back amélioré similaire à celui du Nashor. Après un court temps de canalisation, le Héraut de la faille est invoqué pour servir d’engin de siège ! La mécanique est assez similaire aux camps de mercenaires de Heroes of the Storm, bien que le Héraut de la faille ne soit faisable qu’une fois par partie. Et bonne nouvelle : ce nouveau Héraut de la Faille a été conçu pour être faisable en solo !

Heraut Herald

En termes de fonctionnement, le Héraut de la faille ne peut pas être contrôlé (Non, ce n’est pas un Tibbers). Il continue automatiquement à forcer pour avancer sur la lane où il a été invoqué. Il ignore complètement les champions et fracasse les tours dès qu’il s’en approche. Lorsqu’il est suffisamment proche d’une tour, il dash dessus et lui inflige 25% de sa vie actuelle sous forme de dégâts bruts. Afin de rendre ceci à peu près équilibré, le Héraut de la faille perd la même quantité de points de vie. Une fois au corps à corps de la tour, il la martèle jusqu’à la mort de l’un des deux combattants.

En termes stratégiques, le Héraut de la faille peut avoir plusieurs utilités. Tout d’abord, il faut savoir que l’oeil du néant est toujours sur son dos. Ceci permet de le tuer assez rapidement s’il n’est pas protégé. Impossible donc de l’envoyer seul sur une lane gardée par un ennemi sous peine de le voir se faire exploser très rapidement. En revanche, l’envoyer sur une sidelane pour mettre la pression et lancer un splitpush en 1 – 4 – 1 (Héraut / team / Toplaner) peut être une solution envisageable. Elle obligerait l’équipe en défense à laisser au moins un objectif. Autre possibilité : l’utiliser comme un bélier. Concrètement, toute l’équipe se regroupe autour de lui et le protège pendant qu’il défonce les objectifs à grands coups de tête. Une stratégie qui sera très efficace dans une composition basée sur le Siège !

Vers un renouveau Stratégique

Ce nouveau concept du Héraut de la Faille va amener des stratégies intéressantes. C’est un objectif non aléatoire qui permet de forcer une phase de siège très tôt dans la partie. Ainsi, il est possible d’orienter la stratégie et la composition sur la prise du Héraut de la faille. En early game, il pourra forcer une à deux tours très tôt dans la partie. Le gros avantage étant que contrairement aux dragons, cet objectif est complètement prévisible !

MSI 2017 – Play In Tournament Round 2

[nextpage title= »Suivi du tournoi »]

Ca y est, nous y sommes, le premier MSI où absolument toutes les régions sont représentées. Cette année, il commence donc par une phase de poules un peu spéciale ou les équipes Wildcards vont s’affronter. Le suspens risque d’être au rendez-vous car seuls les premiers de chaque groupe seront qualifiés pour la suite des événements.

MSI 2017

Round 2

Mercredi 3 mai 20h

Team SoloMid32Gigabytes Marine

Jeudi 4 mai 20h

Flash Wolves30Supermassive

Vendredi 5 mai 20h

Gigabytes Marine31Supermassive

Round 1

Groupe A
RangTeamsW – L
1Supermassive5 – 1
2Red Canids4 – 2
3Dire Wolfs2 – 4
4Rampage1 – 5
Groupe B
RangTeamsW – L
1Gigabytes Marine5 – 1
2Lyon Gaming4 – 2
3Virtus.Pro2 – 4
4Isurus Gaming1 – 5

1 – 10 – 21 – 1
1 – 11 – 12 – 0
2 – 01 – 12 – 0
1 – 10 – 20 – 2
0 – 21 – 10 – 2
2 – 02 – 00 – 2
1 – 10 – 21 – 1
2 – 02 – 01 – 1

Format

MSI 2017 format

[nextpage title= »Matchs Phase de poules »]

Day 1 : 28 Avril

20h00

Red Canids10Dire Wolves

21h00

Supermassive10Rampage

22h00

Red Canids10Rampage

23h00

Supermassive10 Dire Wolves

0h00

DireWolves10Rampage

1h00

 Supermassive10 Red Canids

Day 2 : 29 Avril

20h00

Virtus.Pro01Lyon Gaming

21h00

Gigabytes Marine10Isurus Gaming

22h00

 Virtus.Pro10Isurus Gaming

23h00

Gigabytes Marine10Lyon Gaming

0h00

Lyon Gaming10Isurus gaming

1h00

Gigabytes Marine10 Virtus.Pro

Day 3 : 30 Avril

20h00

Rampage01Red Canids

21h00

Dire Wolves01Supermassive

22h00

Rampage01 Supermassive

23h00

Dire Wolves10 Red Canids

0h00

Red Canids10 Supermassive

1h00

Rampage10 Dire Wolves

Day 4 : 1 Mai

20h00

Isurus Gaming10Virtus.Pro

21h00

Lyon gaming01Gigabytes Marine

22h00

Isurus Gaming01Gigabytes Marine

23h00

 Lyon Gaming10Virtus Pro

0h00

Virtus.Pro10 Gigabytes Marine

1h00

 Isurus Gaming01Lyon Gaming

Qui sont les MVP de ce Spring Split Saison 7 ?

Le spring split est désormais terminé pour la grande majorité des ligues majeures. Seule exception, la LPL qui doit encore jouer sa finale. Que ce soit en LCS EU, LCS NA ou LCK, les différents MVP ont été nommés.

[bandeau-lol][/bandeau-lol]

LCK – Peanut & Crown

Dans la région la plus relevée du monde, deux joueurs sont récompensés pour leurs performances lors d’un split.

Pour la saison régulière, Crown décroche la première couronne. Avec Samsung Galaxy, il a su mener son équipe pour atteindre une deuxième place au classement de la saison régulière. Avec un KDA à 4,2 et un Kill Participation à 60%, nul doute que Crown à contribuer à la réussite de Samsung. Au delà de ces quelques chiffres, il a montré ses capacité à se renouveler durant la saison et les différents patchs. Le midlaner a joué pas moins de 7 champions différents durant la saison avec une préférence pour Ryze sur lequel il a joué à 13 reprises. Seul champion à son actif avec un ratio négatif : Viktor. En revanche l’aventure Samsung a été rapidement balayée d’un revers de main par KT_Rolster en demi-finale des playoffs.

MVP Crown LCK

Le second récompensé dans cette LCK est Penaut. Le jeune jungler des SKT T1 est récompensé pour son action lors de la finale de LCK. Au regard de ses statistiques, rien d’étonnant. 11,3 de KDA et 72,8% de Kill Participation ont fait de lui un monstre sur l’ensemble du BO final, remporté 3-0 par son équipe.

Peanut LCK MVP

En plus de la gloire, chacun d’eux empoche la coquette somme de ₩ 5,000,000 ce qui équivaut tout de même à une petite prime d’environ 4 000€.

LCS EU – Vizicsacsi

En Europe, c’est la licorne hongroise, Vizicsacsi, qui est sacrée MVP de ce Spring Split. Déterminant dans la très belle saison de Unicorns of Love, Riot Games a même compilé quelques unes de ses actions dans une vidéo. Cette dernière indique également certaines de ses statistiques montrant qu’il est actuellement le meilleur toplaner d’Europe.

Dans une méta top très changeante, il a joué 11 champions différents durant la saison. Par ses picks variés allant du tanking avec Poppy à la domination via Renekton, Viziscacsi est une pièce maîtresse pour UOL lors des drafts, pouvant s’adapter à n’importe quelle situation ou composition.

LCS NA – Arrow

Après un midlaner, un jungler et un toplaner, c’est un ADC qui est récompensé en LCS NA. Arrow, carry AD pour Phoenix1, obtient ce titre. Il parvient à se hisser au dessus de deux TSM que sont Hauntzer et Bjergsen. Mais ce titre n’est pas volé, avec un KDA à 5,3 et un Kill Participation à 70%. Quand on sait les difficulté qu’ont eu les ADC à s’exprimer en ce début de saison, c’est d’autant plus mérité.

Encore une fois, les votants ont félicité et encouragé la diversité. Le joueur a lui aussi sorti bon nombre de champions différents, 10 ADC au total. Il a été jusqu’à jouer Ziggs, Kog’Maw, Kalista et même Draven.

Arrow MVP LCS NA

LPL – Doinb

Le midlaner des Qiao Gu Reapers ne peut plus être rattrapé dans cette course au titre de MVP en LPL. Seule la finale reste à jouer entre Royal Never Give up et World Elite. Les mieux placés à ce classement que sont Xiaohu chez RNG et Condi pour WE sont à 3 longueurs de Doinb.

Encore une fois la diversité est primée, 11 champions pour un main Karma dans ce Spring Split avec même un Kled. En revanche, ce dernier n’a pas fonctionné. Là encore, son Kill Participation a joué en sa faveur. Il est en effet de 78%, c’est celui ayant cette statistique la plus élevée dans les championnats majeures.

Doinb QG LPL MVP

Avant de se quitter, plusieurs faits sont à noter concernant tous les MVP des différentes ligues majeures. En effet, même s’ils sont considérés comme MVP de leur championnat, aucune de leur équipe respective n’ira au MSI. Aucun support n’a été primé durant ce split, c’est le seul rôle à ne pas l’avoir été. Et enfin, mis à part Viziscasci en LCS EU, tous les MVP sont des coréens, montrant encore une fois leur supériorité dans l’univers de League of Legends.

SK Gaming de retour avec sa victoire au cs_summit !

Ce week-end, à Los Angeles, SK Gaming a retrouvé la première place du podium. En gagnant le cs_summit, les brésiliens rappellent qu’ils sont toujours dans le coup.

[bandeau-csgo][/bandeau-csgo]

L’Europe en difficulté

Le cs_summit avait ce format particulier d’arbre à double élimination. Cela signifie qu’il fallait perdre 2 Bo3 pour sortir du tournoi. Dans l’article preview de ce tournoi, on vous donnait un avant goût des premiers matchs. Très vite, les équipes européennes ont été sorties du tournoi : EnVyUs perd successivement contre SK et Optic. Et GODSENT a souffert contre Gambit et succombe à NiP.

SK Gaming

Mais même cette dernière ne parviendra pas à sortir du loser bracket pour atteindre la finale. En effet, c’est au second tour de l’arbre du bas que les suédois sont sortis face à Cloud9. Evidemment, il faut voir Gambit qui continue le tournoi jusqu’en finale. Mais cette équipe est mi-européenne mi-asiatique, et nous la comptons donc à part.

SK Gaming invaincus

Ainsi les brésiliens ont remporté le cs_summit. Sur le tournoi, ils ne perdent que 2 maps : Train contre Cloud9 16-9 et Inferno contre Gambit 16-10. Invaincus au cours du winner bracket, ils entamaient la finale avec une map d’avance. L’homme qui mérite le titre de MVP du tournoi est sans aucun doute Marcelo ‘coldzera’ David, avec un rating de 1.55. Définitivement imposant, il score un monstrueux 28-5 sur la première moitié de Cache contre Gambit en finale.

Le classement final s’établit ainsi : SK, Gambit, Optic puis C9. Gambit et Cloud9 se retrouveront lors de la DreamHack Austin le weekend prochain. SK a vraiment montré un renouveau lors de ce tournoi. Mélangeant des rounds agressifs avec des défenses solides. ‘coldzera’ a magnifiquement démontré la puissance du rôdeur solitaire (lurker). Le deuxième AWP est passé dans presque toutes les mains, avec succès. Gabriel ‘Fallen’ Toledo a très bien mené son équipe jusqu’au titre.

NiP au cast d’une game du cs_summit

Enfin, mentionnons l’organisation assez atypique. En fait, si 4 analystes étaient effectivement présents, toute la compétition se déroulait dans une villa pourvue d’une piscine, entre autre. Ainsi, tout au long du tournoi, le canapé a accueilli beaucoup de joueurs. L’équipe complète NiP a même commenté une des games. Pour beaucoup de spectateurs, cette expérience était très attractive.

Twitch encourage le développement du Streaming !

« Merci beaucoup pour le sub, ça fait vraiment plaisir ! ». Tous les utilisateurs de Twitch qui suivent un gros streamer ont entendu cette phrase. Mais pour les Streamers amateurs qui n’ont pas accès au Twitch Partner, la fonction de subscribe n’est pas disponible. Mais désormais, les Streamers amateurs auront accès à un tout nouveau programme : le Twitch Affiliate !

Twitch

Le 21 Avril 2017, Twitch annonce leur nouveau programme pour soutenir les Streamers montants sur leur blog. Le nouveau système est appelé « Twitch Affiliate Program« . Il permettra aux Streamers montants d’avoir des revenus gérés par Twitch au même titre que le système de Subscribe du Twitch Partner. Le but de cette opération est de développer le Streaming et de permettre à ces Streamers amateurs de générer des revenus grâce à leur Stream de façon moins contraignante qu’avec un système de dons.

Des critères d’éligibilité plus légers

Contrairement au Twitch Partner, les critères d’éligibilité au Twitch Affiliate sont suffisamment légers pour être accessibles aux streamers amateurs. Ceux-ci sont les suivants :

  • Au moins 500 minutes de Stream pendant les 30 derniers jours
  • Au moins 7 jours différents de Stream pendant les 30 derniers jours
  • Une moyenne d’au moins 3 viewers différents durant les 30 derniers jours
  • Au moins 50 Followers

Le critère le plus difficile à avoir pour des petits streamers est certainement le critère du nombre de viewers. Concrètement, il faut réussir à attirer des personnes différentes de façon régulière, ce qui nécessite un Stream attractif. Sachant que dans le monde du Streaming il est assez rare d’aller sur un Stream désert, ceci demandera aux Streamers de prouver qu’ils sont capables d’attirer du monde sur leur Stream.

Twitch

Ce système apportera la fonction de Cheer avec les Bits mis en place en 2016. Les viewers ayant acheté des Bits pourront donc les dépenser sur les streams montants qu’ils souhaitent soutenir pour gagner différentes récompenses. Twitch annonce des gains de l’ordre de 1 centime par bit dépensé sur le Stream, ce qui est non négligeable si le Stream plaît beaucoup et moins contraignant qu’un don puisque les bits achetés peuvent être dépensés sur beaucoup de Streams différents.

Vers un géant du Streaming ?

Avec ces actions, Twitch est en phase de devenir LE géant de contenu gaming. Actuellement, son principal concurrent est Youtube qui permet assez facilement de monétiser ses Streams via des pubs régulières. Ce nouveau système présenté par Twitch a l’avantage de se baser sur le plus gros point fort du monde du gaming : la communauté. Plutôt que de donner de l’argent à un Streamer lambda qui pourrait disparaître après deux / trois mois, les viewers donnent de l’argent à Twitch qui sera reversé à la communauté de Streamers. Plus acceptable que de donner de l’argent à Google via les pubs non ? Enfin, ce système permet aussi de remercier la communauté de Streamers. Car n’oublions pas que sans les créateurs de contenu, Twitch n’aurait aucune raison d’exister !