Hearthstone – Tournoi DreamLan au MeltDown de Tours

L’Association DreamLAN organise une soirée consacrée à la DreamHack, la plus grosse manifestation d’eSport au monde. Au programme de cette soirée, vous pourrez assister à des animations ainsi qu’un tournoi Hearthstone. Les joueurs inscrits s’affronteront pour remporter des récompenses et des goodies « DreamHack ».

Dreamhack DreamLAN

Soirée spéciale DreamHack

Cette soirée est l’occasion de mieux connaître le travail de l’association DreamLAN, partenaire d’organisation de la DreamHack France. Elle ouvre également son recrutement aux adhérents et aux bénévoles pour préparer l’édition 2018 de la DreamHack Tours. Venez rencontrer les représentants de l’association pour échanger et participer à leurs différents projets !

N’hésitez pas à vous rendre sur l’événement Facebook créé à cette occasion.

 Informations et horaires de la soirée

Logo catégorie Hearthstone   Vendredi 30 juin

Logo catégorie Hearthstone

   Début de la soirée à 18h

Logo catégorie Hearthstone

   Début du tournoi à 18h30

Logo catégorie Hearthstone

   MeltDown Tours

Logo catégorie Hearthstone

   16 rue de Longue Echelle (37000 Tours)

Tournoi Hearthstone

Pour animer cette soirée, le MeltDown accueille un tournoi Hearthstone organisé par la DreamHack Tours. Le stream officiel ainsi que la présentation de l’événement seront assurés par CONNECTESPORT. Vous pourrez suivre la soirée sur place ou par le biais de notre chaîne Twitch. Vous pouvez retrouver l’ensemble du règlement officiel de l’événement en cliquant ici.

Pour participer au tournoi, rendez-vous sur ce lien : inscription

          Format et déroulement

Récompenses

Logo catégorie Hearthstone Nombre de joueurs : 16 joueurs

Logo catégorie Hearthstone

Format : Standard

Playoffs

Format : BO3 KOTH (avec un ban)

Arbre simple (élimination directe)

Finale

Format : BO3 KOTH (avec un ban)

 

[cicones=Gold]   Premier : Hoodie Zip
(produit  officiel DreamHack)

[cicones=Silver]   Deuxième : T-shirt
(produit  officiel DreamHack)

Troisième : Gourde
(produit  officiel DreamHack)

Présentation de l’association DreamLAN

L’association DreamLAN a été créée en 2015 à Tours. Elle a pour objet la promotion et le développement de la pratique des jeux vidéo, des sports électroniques (eSport), de la culture numérique et du Digital Art.

La naissance de DreamLAN est liée à l’arrivée de la manifestation annuelle DreamHack à Tours. Cette dernière est la déclinaison française du festival numérique et culturel du même nom qui se déroule en Suède depuis 1994. La DreamHack Suède est aujourd’hui reconnue à l’international comme la plus importante manifestation mondiale dans le domaine du numérique. Elle représente aussi un circuit international majeur de compétitions d’eSport avec 12 étapes dans le monde.

Les trois premières éditions de la DreamHack France à Tours se sont déroulées en 2015, 2016 et 2017. Elles reposent sur plusieurs tournois nationaux et internationaux d’eSport, ainsi que sur une LAN-Party d’environ 1 000 joueurs. On retrouve également un salon d’exposants ouvert à tous les acteurs du numérique.

Pour répondre à une demande croissante du public et à l’essor de l’eSport en France et à l’international, les organisateurs de la DreamHack -en partenariat avec l’association DreamLAN- ont décidé de lui donner davantage d’envergure. Lors de ces 3 manifestations, l’Association DreamLAN et ses équipes ont notamment participé à l’organisation des tournois. Le but est de proposer un véritable festival numérique et culturel. La DreamHack à Tours représente chaque année : 10 000 visiteurs, 1 000 joueurs, 160 journalistes accrédités, 26 millions de connexions dans le monde et 9 millions de téléspectateurs dans le monde.

Analyste League of Legends – Les réalités d’un travail de l’ombre

Le travail d’analyste dans le secteur de l’esport recèle de nombreux secrets et reste un travail assez peu connu de la communauté. Cody « Avin » Gerard, l’actuel analyste de la team espagnole Baskonia, et Krok, ancien analyste pour Denial eSports, nous permettent d’en apprendre plus sur ce travail de l’ombre.

Les casters et analystes les plus connus de la scène internationale (crédits : Goplay)

La profession d’analyste League of Legends

La profession d’analyste restant entourée de mystères pour bon nombre de personnes, Cody « Avin » Gerard a décidé de rédiger un article explicatif sur le site de LolKing.net.

Il s’attelle à déconstruire l’image que peut renvoyer l’analyste. Celle d’un homme de l’ombre plongé dans les chiffres et les statistiques. Et qui s’exprime en utilisant un vocabulaire très spécifique (« macrogame« , « contrôle de waves« , « rotations« ) Effectivement, ces images renvoient à certaines des pratiques de l’analyste, mais la réalité est selon lui bien plus complexe.

Il décompose le travail d’analyste en deux catégories : l’analyse quantitative et l’analyse de gameplay.

L’analyse quantitative

Samuel « Arrowhead » Moreno, head analyste de KIYF esport et de Vega Squadron en LCL, décrit son activité d’analyste comme un travail « sur un nombre conséquent de données chiffrées afin de leur donner un sens. Ce travail peut alors être utile pour les coachs et les joueurs dans leur compréhension du jeu »

En s’appuyant sur des données chiffrées, les analystes parviennent à conclure de l’intérêt de certains modèles de jeu, plus intéressants que d’autres. Ceux-ci s’appuient principalement sur des données chiffrées brutes qui leur permettent d’établir des statistiques. Les analystes quantitatifs s’appuient notamment sur les statistiques de l’API de Riot (que vous pouvez retrouver à cette adresse).

Un aperçu de l’API qui fait froid dans le dos aux non-initiés

Ces statistiques individuelles concernent les golds, l’expérience reçue, les dégâts totaux des champions et les statistiques personnelles de chaque joueur. Cela permet notamment de comparer les profils de joueurs et d’établir des classements en fonction de leurs statistiques. Vous pouvez également comparer les statistiques des rôles (top, support) et mettre en lumière les positionnements successifs de joueurs dans une partie. Chose qui s’avère très intéressante pour examiner avec précision les chemins de jungle ou le roaming de certains supports.

L’analyse de gameplay

Les analystes qualitatifs vont eux s’intéresser aux VOD, aux scrims et aux matchs de solo queue pour affûter leurs conclusions.

Cela permet de voir réellement les rotations, le travail de warding, les grands moments de counter jungle, les erreurs qui vont mener au win d’un fight, au steal d’un baron Nashor etc. En bref, toutes les informations qui ne peuvent être comprises et analysées uniquement par l’analyse de nombres.

Peu importe la méthode utilisée, pour devenir un bon analyste, il est nécessaire d’avoir d’excellentes connaissances du jeu. Ces notions permettent de dire avec précision si les actions d’un champion ou d’une team sont bonnes ou mauvaises. Le fait de jouer régulièrement au jeu, d’être à jour sur les patchs, sur les compétences de chaque champion et d’écouter et comprendre les propos de casteurs et d’analystes vous permettra de devenir un meilleur analyste.

Cela forgera votre vision de jeu, qui s’améliorera au fur et à mesure. Vous serez ainsi capable de reconnaître rapidement les bons moves, les erreurs de placement et les bonnes/mauvaises décisions qui à haut niveau peuvent renverser une partie.

analysteAnalyse du chemin de jungle de LirA contre C9

Le métier d’analyste pour Krok, caster O’Gaming TV

Krok lors de la Gamers Assembly 2017 (crédits : Timoverdeil)

Q : Est-ce que tu peux nous en dire plus sur le métier d’analyste ? Et en quoi il consiste.

Il y a plein de métiers d’analystes différents qui se partagent des tâches avec le coaching staff. C’est assez difficile de résumer le rôle d’analyste car chacun y met une vision différente. En général, la partie de l’analyste peut contenir du traitement de donnée, et ces données, il va les traiter de façon micro ou macro selon ce qu’on va lui proposer. L’idée étant d’apporter du soutien à l’équipe.

Je vais prendre l’exemple de League of Legends. Le champ est très large. Tu peux partir sur une analyse autour du scouting, de ce que font les autres équipes, dans les pratiques micro et macro.

Dans le cas du scouting, il y a du travail autour des match up et de la micro entre deux champions. Il y a énormément de champs des possibles sur le sujet.

Tu as une partie statistique sur tout ce qui est gold distribution, comment les ressources sont distribuées et comment elles se répartissent au sein de l’équipe. En faisant cela, tu vois quelles sont les forces et les faiblesses de l’équipe.

J’en ai fait un peu avec Denial Esport. J’étais remote analyste pour eux pendant un split de Challenger Series. Et je m’occupais plutôt de la partie analyse micro des games de l’équipe. Qu’est-ce qui s’est bien/mal passé, qu’est-ce qu’on peut améliorer ?

Et c’est une goutte d’eau parmi les analyses possibles !

Je sais que GuySake, un analyste français qui travaille pour Splyce (travaillait avant pour Fnatic) a une autre approche. Il est plus sur les stats globales pour montrer les différences entre les équipes. Celles qui vont aller chercher des ressources avant 15 minutes et celles qui vont vouloir être performantes sur la 30e minute. On est presque sur un autre métier !

C’est ça qui est très intéressant : deux analystes peuvent avoir des visions du jeu différentes et des manières différentes de travailler. L’objectif de mon point de vue, quel que soit le travail, c’est d’amener l’équipe à performer et de donner des outils au coaching staff pour que lui prenne des décisions avec l’équipe. Pour moi, l’analyste n’est pas là pour prendre des décisions, il est là pour poser des idées. Après, le coaching staff valide ou invalide.

Avec PandaScore, on travaille avec le Paris Saint Germain sur ces sujets là.

Q : Un exemple précis de ton travail ?

On va prendre Shen par exemple. Je peux avoir une demande de la part d’un coach qui me dit : « J’aimerais savoir Shen blue side, contre quoi il s’est retrouvé et combien de pourcentage de winrate sur LCK, LPL, EU et NA. Ainsi que son pick order. »

Et avec ça, moi je vais lui donner toutes les stats qui correspondent à ses besoins. Je vais lui donner quelques indications à travers ma grille de lecture et à partir de là, lui va pouvoir définir des plans. Ca lui permet de voir avec quels champions il fonctionne, à quel moment il est intéressant de le prendre en draft…

Il y a une demande de stats qui est multi-région et multi-game, dont l’objectif est de se faire un avis sur la question.

Q : Quels outils et logiciels vous utilisez de manière générale pour construire vos statistiques et analyses ?

PandaScore évidemment mais on utilise une multitude d’outils développés par des gens. Il y a plein de mini-sites webs dédiés qui t’aident dans ton travail. L’outil Riftkit qui permet de placer des wards et de dessiner des choses sur la map/mini map de League of Legends notamment est très utileAprès, excel reste un outil assez utilisé qui te permet de rentrer beaucoup d’informations.

Q : As-tu des conseils pour ceux qui souhaiteraient devenir analyste ?

Il faut aimer faire travailler ses méninges.

Les conseils que je peux donner c’est d’y réfléchir 2 ou 3 fois avant de se lancer. C’est très très dur car il faut toujours être à la pointe. Déjà, connaître très bien le jeu. Il est difficile d’être à jour sur toutes les informations (patchs, hotfix, reworks d’items, de champions). Il s’agit de révolutionner tout ce que tu as en tête à chaque changement, et ça ça peut être un véritable casse-tête.

Ca reste très intéressant et passionnant si tu adores le jeu. Et ça touche très peu de monde, c’est un métier de l’ombre et tu es peu mis en avant. A contrario d’autres métiers comme coach ou caster.

Et pour moi, le travail d’analyse est un travail ingrat parce que tu es dans l’ombre. Tu amènes au coach du grain à moudre que lui va ensuite moudre avec ses joueurs, leur proposer des picks, des stratégies travaillées et étayées par l’analyste. Et pourtant, c’est pas l’analyste qui va le faire, c’est le coach. Il y en a un qui connaît ses joueurs et qui sait si c’est une bonne chose à faire ou pas, là où l’analyste va plutôt être en retrait.

Il faut savoir répondre aux attentes d’un coach, être engagé et passionné et aussi et surtout avoir la fibre sociale et ne pas avoir peur du contact. Si tu ne vas pas voir les coachs, les structures, tu ne pourras pas évoluer.

Conclusion

Les différentes approches de l’analyse que nous avons mise en avant précédemment ont à la fois leurs intérêts et leurs défauts. Liées ensemble, elles permettent à un analyste d’établir des conclusions très précises sur les différents choix et actions des équipes s’affrontant sur la faille de l’Invocateur.

L’intérêt d’un analyste est bien évidemment de donner des clés de compréhension du gameplay et de la meta à son équipe. Grâce à ses observations, il peut déterminer si les changements d’un champion ou d’un objet (suite à un patch) seront déterminants dans la façon de le jouer ou de le build. La réapparition de certains champions à certains postes ou d’itemisation sont le fait du travail des analystes.

Il va sans dire que les observations et analyses critiques analystes font d’eux de véritables atouts pour leurs teams, leur permettant de step up de manière considérable et d’avoir un tour d’avance sur leurs adversaires.

Les analyses de Krok ont permis de mettre en avant les interactions entre les différents corps de métiers : analystes, coachs et joueurs. Les précisions qu’il apporte permettent d’en apprendre un peu plus sur les différents outils utilisés et la manière de mettre en avant et en application les données. Enfin, si vous souhaitez vous plonger dans les méandres des analyses statistiques, gardez en tête les conseils bienveillants de Krok et les pistes de réflexion d’Avin !

Vous pouvez suivre Krok et Avin sur Twitter afin de vous tenir à jour de leurs actualités !

Révélation des prochaines runes et mise à jour de l’honneur

Avec la dernière vidéo de Riot Games, Riot Pls, nous en apprenons beaucoup sur la refonte des runes et des maîtrises ainsi que la mise à jour de l’honneur ! De gros changements vont pointer leur nez lors du patch 7.13 et de la pré-saison de novembre.

[follow_twitter][/follow_twitter]

Mis à jour le 14/06/2017

Mise à jour du système d’honneur

Fini les petits boutons pour honor en fin de game, Riot s’est rendu compte que cela ne fonctionnait pas. Désormais après l’explosion du nexus, un écran apparaîtra, vous permettant d’honorer vos alliés.

Il y aura désormais 3 catégories correspondant à différents styles de jeu :

  • féliciter un allié d’être resté calme (ex : votre toplaner qui s’est fait camp toute la game)
  • célébrer les talents de leader d’un de vos alliés (ex : de bons calls de votre jungler sur les objectifs)
  • possibilité d’envoi d’un GG (ex : votre support était drôle et bon)

Ensuite, vous retournez sur l’écran de fin de partie où vous pourrez voir vos honneurs reçus. Avec au moins 3 honneurs, vous serez reconnus par tout le salon.

Tout joueur commence au niveau 2 d’Honneur. Vous pouvez aller jusqu’au niveau 5 et descendre jusqu’à 0 si votre comportement est déplorable.

Votre niveau d’honneur sera mis à jour et disponible sur notre profil. Et maintenant, votre réputation a une vraie utilité ! Plus votre réputation et votre niveau d’honneur est important, plus vous aurez d’avantages ! Les fragments de clés seront désormais obtenus via votre honneur. Au niveau 3 d’Honneur, vous débloquerez une capsule d’Honneur qui vous donnera un loading screen plus stylisé. Aux niveaux 4 et 5, votre emblème d’honneur et votre loading screen sera plus imposant et stylisé !

A l’inverse, plus votre niveau d’honneur est bas (significatif d’un mauvais comportement), moins vous aurez de chance d’avoir des fragments de clés. Au niveau 0, vous n’en gagnerez plus du tout !

Vous obtenez des capsules d’Honneur de manière aléatoire à partir du niveau 3 d’honneur. Les capsules d’Honneur contiennent au minimum 2 fragments de clés. Vous avez également la probabilité de gagner les skins Twitch Médiéval et Warwick Gris !

Le système d’honneur arrivera sur les serveurs live sur le patch 7.13 ! De plus amples informations sur la mise à jour de l’Honneur sont disponibles ici !

Mis à jour le 16/06/2017

De nouvelles runes ont été dévoilées par Riot Games aujourd’hui, nous avons mis à jour notre article en fonction.

Refonte des runes et des maîtrises

New001, producteur en chef LoL nous présente les prochaines mises à jour sur la refonte des runes et l’honneur ! Riot Games continue de faire évoluer leur nouveau client et préparent l’arrivée des sets d’objets.

Une occasion pour eux de nous présenter leurs gros projets en cours ! Evidemment, tout peut encore changer, Riot attendant le retour de sa communauté.

Runes reforgées

Riot annonce donc la grosse refonte des runes et des maîtrises pour la pré-saison de novembre.

Riot annonce donc la fusion des runes et maîtrises en un seul système. Le but étant de réellement impacter le gameplay.

Il existera 3 concepts de runes : les runes fondamentales, majeures et mineures.

Le concept de rune fondamentale est similaire à la maîtrise fondamentale. La rune fondamentale sera plus puissante. Et le choix de la rune fondamentale définira votre style de jeu. Les runes fondamentales sont l’évolution directe des maîtrises principales.

Quelques exemples de runes

Runes fondamentales

Folie furieuse : 3 secondes après avoir attaqué un champion, augmente la vitesse d’attaque de 60 % et la limite de votre vitesse d’attaque pendant 3 secondes. Le temps sous Berserk est augmenté à 10 secondes lorsque vous attaquez un champion sur la durée.

 

Perxie : Familier qui possède des capacités spéciales (fonctionne comme le Pix à la rescousse (E) de Lulu). Il peut protéger un allié ou infliger des dégâts aux ennemis.

 

Runes majeures

Votre build sera renforcé grâce aux runes mineures et majeures. Cela vous permet de vous adapter à la composition ennemie. Les runes majeures auront une identification visuelle et sonore in-game, ce qui vous permettra de savoir quand elles sont actives et quand vous en profitez.

Surcharge de PV : Lorsque vous disposez de tous vos PV, vos soins sont convertis en bouclier. Cela marche également sur les alliés (bonjour Soraka et Nami)

Les runes seront désormais modifiables lors de la sélection des champions.

Enfin, une information capitale pour les nouveaux joueurs, les nouvelles runes seront gratuites ! L’avantage étant de permettre aux joueurs de tenter plus de choses sans avoir à attendre 13 000 PI pour se refaire une page de runes.

Pour ceux qui ont investi dans le système de runes, Riot prépare quelques surprises ! Espérons que cela ne se résume pas à un icône d’invocateur gratuit ! Un remboursement des pages de runes et des runes achetées depuis le début du jeu serait formidable !

Zombie Ward : Après avoir abattu une ward ennemie, une ward zombie alliée prend sa place. Les Wards Zombies sont visibles, durent 180 secondes et ne comptent pas dans votre limite de ward.

La zombie ward devrait donc devenir une rune majeure de certains supports et de certains junglers.

Un aperçu des futures pages de rune

Runes mineures

Les runes mineures ont moins d’impact que les autres runes. Elles permettent néanmoins de spécialiser votre champion.

Overcharger : +1% CDR par niveau, jusqu’à un plafond de 10% au niveau 10. Chaque pourcentage supplémentaire est converti en 2 d’AP ou 1.4 d’AD.

 

Essence Thief : Vous permet de gagner 1 point de vie maximum à chaque fois qu’un sbire meurt à côté de vous (1400 de portée).

Il existe plusieurs arbresde runes, avec à chaque fois 1 slot pour la rune fondamentale, 1 slot pour la rune majeure, et 2 pour les runes mineures.

Vous aurez donc à chaque fois 4 runes possibles, que vous pouvez changer en fonction de votre style de jeu et de la composition adverses. Plusieurs arbres sont possibles, par exemple le chemin de la Domination, qui privilégie les dégâts et la traque d’ennemis.

Concernant les 3 runes possibles pour le Chasseur de Prime, vous avez :

Relentless Hunter : 10 de vitesse de déplacement en dehors des combats par stack de chasseur de prime. Vous gagnez une stack de chasseur de prime la première fois que vous faites un takedown pour chaque champion ennemi (stackable 5 fois donc)

Ingenious Hunter : 5 % de CDR sur les items actifs par stack de chasseur de prime.  Vous gagnez une stack de chasseur de prime la première fois que vous faites un takedown pour chaque champion ennemi (stackable 5 fois)

Ravenous Hunter : 2 % de sort vampirique par stack de chasseur de prime. Vous gagnez une stack de chasseur de prime la première fois que vous faites un takedown pour chaque champion ennemi (stackable 5 fois)

Il en va de même pour l’arbre axé défense ou utilitaire :

Essence Thief : Vous permet de gagner 1 point de vie maximum à chaque fois qu’un sbire meurt à côté de vous (1400 de portée).

 

Don’t panic : Les soins et les boucliers sont 5% plus puissants. Le taux passe à 10 % lorsque les cibles ont moins de 40 % de vie.

 

Panic ! : Vous gagnez 10 % de vitesse de déplacement lorsque vous êtes proches de vos alliés qui sont CC ou d’ennemis que vous avez CC. 1500 de portée.

Vous pouvez retrouver toutes les dernières informations sur le site officiel.

Return of Legends : de l’esport et de la K pop

Du 4 au 6 août aura lieu à Hong Kong un festival. Il aura pour thème l’eSport mais aussi la K pop. En parallèle aux classiques concerts de cet événement aura donc lieu un tournoi League of Legends : Return of legends.

Return of legends

La carte du rétro

Comme vous le savez, les teams majeures ne participent pas à ce genre d’événement. La question est alors comment réussir à attirer du monde tout en ne pouvant faire jouer ces teams. Return of legends a donc, comme son nom l’indique, décidé de jouer sur la corde nostalgique des spectateurs. Pour pimenter cela quoi de mieux qu’une bonne rivalité inter-région. On mélange un peu et paf on a un tournoi qui fait parler de lui. Vous l’aurez donc compris ce tournoi verra d’anciennes gloires s’affronter sous la bannière de leur région. Si l’Europe, la Chine et Taiwan sont déjà annoncées, l’équipe américaine devrait, elle, être officialisée sous peu selon les organisateurs. Par contre, pas d’équipe Coréenne en vue. Mais peu importe, les organisateurs voient grands pour leur tournoi. En effet, en plus de la diffusion live sur l’événement, il sera aussi possible de le suivre via stream et ce en six langues.

Return of legends

Les teams

Pour représenter la Chine nous aurons Misaya, WeiXiao, CaoMei, Fzzf et Ruo. Il est intéressant de noter que mise à part Ruo, cette équipe est celle des Team WE qui avait remporté la LPL summer en 2012 et fini quart de finaliste du championnat du monde suivant.

Pour Taiwan nous aurons Stanley, Lilballz, Toyz, MiSTakE et GodJJ. Là encore, à part GodJJ, une team de la saison 2 est reformée. Ce n’est pas la moindre sachant que ce sont les Taipei Assassins, champions du monde cette année là.

Pour finir, en Europe, nous aurons Xpeke, Cyanide, Lamia, Yellowpete et Kev1n. Cette fois-ci nous aurons trois champions du monde saison 1. En effet si Cyanide et Xpeke sont relativement connus, Lamia faisait lui aussi partie de cette équipe championne du monde.

League of Legends – Patch 7.12

Bonjour et bienvenue pour cette revue rapide du patch 7.12 de League of Legends ! Celui-ci revient sur les différents nerfs, up et modifications des champions et items. Ce patch inclut les skins légendaires Dawnbringer Riven et Nightbringer Yasuo.

Nightbringer Yasuo patch 7.12Nightbringer Yasuo

[follow_twitter][/follow_twitter]

Buffs

Champions

KindredAD de base augmentée.

Frénésie de Loup (Z) – La vitesse de dash de Loup a été augmentée. La durée de la zone a été augmentée pour compenser la perte de temps de la distance parcourue.

Terreur mortelle (E) – Mana réduit à tous les rangs.

Rek’Sai – Up de l’AD de base. Up de l’armure par niveau.

Jaillissement (Z) : Ratio AD bonus augmenté.

Ultime (R) : L’ultime de Rek’Sai est maintenant bien plus difficile à esquiver.

Jhin – Grenade dansante (A) – Dégâts de base réduits. Ratio AD augmenté.

Rappel de rideau (R) – Dégâts augmentés.

Camille – Up des bonus de dégâts du second A. Réduction du CD du passif.

 

Corki – AD et AS de base augmentées.

Le A et le R peuvent être cast durant la Valkyrie (Z).

[Passif] Le pourcentage des auto-attaques converti en dégâts magiques a été augmenté.

Jax – Le Z augmente la range d’auto-attaque de Jax.

Nerfs

Champions

Xayah – CD du Z augmenté. Elle ne peut plus auto-attack pendant le cast du A.

 

ZacMatière instable (Z) : Réduction des dégâts.

Fronde (E) : Réduction des dégâts.

Malzahar – Dégâts du A réduits.

Ultime (R) : Dégâts et ratio AP de l’ultime réduits aux rangs 2 et 3. Le rayon ne peut plus être rompu/cancel lorsque la suppression est purgée. Cependant, le rayon sera brisé/cancel si la cible se situe à plus de 1250 unités de Malzahar.

IvernDégâts du E réduits.

 

Karma Nerf du bouclier (E) et du bouclier sous ultime (R + E).

 

Objets

Gloire du juste Nerf de la durée de la vitesse de déplacement [actif]. L’onde de choc se fait automatiquement à 3 secondes (contre 4 secondes avant).

 

Anneau de Doran

Le passif est désormais unique.

Bouclier de Doran

Coût augmenté (passe de 400 à 450g)

Ajustements

Champions

Rumble – [Passif] La baisse de vapeur s’effectue après 4 secondes (3 s auparavant). La vitesse de base passe à 10 ticks toutes les 1 seconde

Lance-flamme (A) Dégâts infligés aux sbires réduits. Augmentation du CD. Up des dégâts de base en early et du ratio AP.

Bouclier recyclé (Z) – Durée du bouclier réduite. Up du montant du bouclier.

Harpon électrique (E) – Dégâts et ralentissements augmentés.

Objets

Beaucoup d’objets supports ont été rework pour l’occasion. Nous avons rédigé un article récapitulatif de tous les changements que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Héraut de Zeke

Coût total : 2400g

Recette : Linceul de glace + Egide de la légion + 400G

Statistiques :

  • 60 armure
  • 30 résistance magique
  • 250 de mana
  • 10% CDR
[Propriété active unique] – Conduit : Vous lie à un allié (0 seconde de cooldown)

[Propriété passive unique] : Utilisez votre ultime à proximité de votre allié invoque une tempête de givre pendant 10 secondes. Pendant que la tempête fait rage, les ennemis proches sont ralentis de 20 %. Les attaques de votre allié brûlent ses cibles et infligent 50 % de dégâts magiques bonus pendant 2 secondes (45 secondes de cooldown).

Attaquer un ennemi brûlé enflamme votre tempête de givre pendant 3 secondes, calcinant les ennemis à l’intérieur et leur infligeant 40 dégâts magiques par seconde et les ralenti de 40 % pendant 3 secondes.

Gameplay et Nouveautés

Dawnbringer Riven patch 7.12

Conclusion du patch 7.12

Le patch 7.12 signe les buffs de Rek’Sai et Kindred, auparavant rework mais jugés encore trop faibles. Riot leur donne donc un coup de pouce afin qu’ils retrouvent leur place sur la faille. Le patch 7.12 permet l’ajustement des objets supports afin de stopper le duo mythique Rédemption/Iron Solari (l’encensoir ardent reste lui inchangé). Le héraut de Zeke (renommé Convergence de Zeke) a pour cela été complètement remanié et devrait s’imposer comme un item très puissant. Zac et Malzahar subissent un nerf mérité, Zac étant devenu un monstre de la jungle depuis son rework et Malzahar, un solo laner trop puissant. Enfin, c’est Jhin et Corki qui voient leurs compétences buffs, dans l’espoir de les revoir sur la botlane.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du patchnote sur la page officielle de League of Legends.

Dojo eSport – Conférence sur l’avenir de l’eSport

Le 17 juin prochain se tiendra une journée particulière à l’hôtel de ville de Paris. Le site Smartcast, média spécialiste de l’information eSport, en partenariat avec la mairie de Paris, annonce la création du Dojo eSport. Cette journée de conférences et de workshops réunira de nombreux professionnels de l’eSport.

Dojo eSport

La thématique

Cette journée de conférences et de workshops s’inscrit dans une démarche pédagogique. En s’appuyant sur des données pertinentes, la journée s’articulera autour du sujet suivant : Quels enjeux économiques et sociétaux pour l’eSport aujourd’hui et demain ? L’eSport est actuellement un phénomène de société qui tend à progresser chaque année. Même s’il fait énormément parler de lui, cet écosystème reste trouble quant à son avenir pour bon nombre d’entre nous. Pour répondre à ces différentes problématiques, plusieurs acteurs reconnus de l’univers eSport interviendront au cours de cette journée.

Les interventions et intervenants

Articulé autour de 4 conférences et de 6 workshops, principalement en anglais, l’événement sera animé par des intervenants comme Olivier Morin (présentateur du Canal Esport Club & président de JK Groupe), Jean-Baptiste Desmaizières (Marketing Group Manager chez Ubisoft France), Koen Schobbers (membre fondateur de la commission athlètes à l’IeSF), Sophia Metz (fondatrice des Meltdown eSports bars), Olivier Ozoux (président de aAa), Carson Knuth (copropriétaire de Rogue), Jan Pommer (directeur des relations Turtle Entertainment) ou encore Benoit Pagotto (responsable Marketing Fnatic) et d’autres à venir…

« À l’image du Dojo, cette journée entend lier les valeurs du sport de haut niveau, de la collaboration et de la connaissance par l’apprentissage. Pour la première fois à Paris, un événement rassemblera des professionnels de France et d’Europe dans le but de construire l’avenir de l’esport. Le Dojo eSport réunira les principaux acteurs du marché, et ceux qui ambitionnent de le devenir, autour de conférences, de workshops et de sessions de networking » explique Jean-Baptiste Saelens, rédacteur en chef de Smartcast, qui se chargera d’analyser les échanges tout au long du Dojo eSport

Participer à l’événement

Le Dojo eSport ouvrira ses portes le samedi 17 juin à 9h. Le programme et la billetterie sont accessibles sur www.dojoesport.ninja. De plus amples informations seront régulièrement publiées sur Facebook et Twitter.

Cette journée sera l’occasion d’en apprendre plus sur ce monde passionnant et pourtant en pleine construction qu’est l’eSport. Ces événements sont encore relativement rares. Mais ils démontrent la volonté de faire connaître au plus grand nombre quels sont les enjeux de l’eSport. Ce domaine qui, à l’avenir, jouera un rôle important, sportivement et économiquement dans notre pays.

Les récompenses de la saison 1 de 2017 arrivent avec le patch

Les récompenses de la saison 1 de 2017 arrivent avec le patch de ce mercredi 14 juin ! Voici l’aperçu des récompenses que vous allez obtenir pour cette saison 1. La saison 2 va démarrer et vous pouvez déjà avoir un aperçu des récompenses qu’il y aura à obtenir.

Récompenses

Le changement de saison, le moment du bilan

La saison, débutée le 14 mars a vu de nombreux joueurs se lutter dans les ligues. La fin de la saison le 13 juin met fin à cette première annuelle. Cette période n’a pas eu de changement dans le fonctionnement même des ligues. Blizzard considère que les changements apportés à la ligue héroïque sont très bénéfiques avec une forte hausse du nombre de parties.

Pour la ligue par équipe, les résultats semblent positifs bien qu’il reste plusieurs soucis récurrents. Le plus remarqué, le temps d’attente pour trouver une partie. Le système proposant de jouer à 2,3 ou 5, ne permet pas de trouver des équipes rapidement. Cet aspect semble être le seul travaillé par l’équipe de développement de Blizzard qui n’a pas évoqué la remise en question de cette formule, malgré des plaintes récurrentes de joueurs. Avec la saison 2, la ligue par équipe va connaître une refonte de son matchmaking.

Des récompenses toujours nombreuses

Les portraits de ligues

Comme toujours, Blizzard remet à chaque joueur, un portrait de sa ligue lors de la saison précédente afin d’afficher avec fierté son rang passé. Un modèle unique est proposé pour la ligue héroïque comme la ligue par équipes.

RécompensesRécompenses

 

Les récompenses par ligue

Chaque Ligue obtiendra comme lors de la saison passée, des récompenses uniques en pièces d’or. S’ajoute deux montures, le raptor de bataille et sa version épique. La monture épique, n’est disponible que pour les joueurs les plus méritants, ayant atteint le rang maître.

Récompenses

Résumé des récompenses

 Ligue Ligue héroïqueLigue par équipes
Récompenses500 pièces d’or
Portrait de ligue héroïque Bronze
500 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Bronze
Récompenses750 pièces d’or
Portrait de ligue héroïque Argent
750 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Argent
Récompenses1000 pièces d’or
Portrait de ligue héroïque Or
1000 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Or
Récompenses1250 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de ligue héroïque Platine
1250 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Platine
Récompenses1500 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
1500 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Diamant
1750 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Monture épique de la saison 1 de 2017
Portrait de ligue héroïque Platine
1750 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Monture épique de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe Maître
Récompenses2000 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Monture épique de la saison 1 de 2017
Portrait de ligue héroïque
Grand maître
2000 pièces d’or
Monture de la saison 1 de 2017
Monture épique de la saison 1 de 2017
Portrait de Ligue par équipe
Grand Maître

The eSport Academy – Une affaire sensible

L’affaire a éclaté suite au TwitLonger de S4CH4, ex-pensionnaire de la fameuse école The eSport Academy. Celui-ci dénonce ce qui s’apparente à une arnaque à grande échelle. Depuis, The eSport Academy a posté elle-aussi un droit de réponse.

the esport academy

The eSport Academy

L’école a été fondée en février 2016 (selon la section « A propos » de leur page Facebook). Elle propose à la fois des formations courtes et une longue formation de 9 mois. La structure met en avant des formations multiples : « découverte du métier de joueur professionnel, de caster, de journaliste eSport, de manager, de coach, d’organisateur d’événement« 

En matière de formation, deux offres sont disponibles. D’une durée de 10 mois, le full XP camp (6000 €) vous permet de vous former aux métiers cités ci-dessous. Quant au Bootcamp Hearthstone, il s’étale sur 5 jours et se propose de vous former sur le deckbuilding, l’analyse de replays personnels et professionnels, l’analyse des matchs-up et de la métagame, et la préparation aux tournois.

S4CH4 met le feu aux poudres

Le 11 juin dernier, S4CH4, ancien élève de l’école The Esport Academy, a rédigé un TwitLonger assassin dénonçant les pratiques douteuses de celle-ci.

Dans ce TwitLonger à l’argumentation assez décousue, il revient sur son entrée et son parcours au sein de l’école. Il pointe les différents problèmes que lui et ses camarades ont pu rencontrer tout au long de la formation.

Ainsi, il déplore l’insalubrité des salles de classe, l’absence de professionnalisme des encadrants, l’absence de vrais cours, des faux contrats, et des coûts exorbitants. En bref, la légitimité de l’école. Il estime, à raison vu ce qui a été énoncé, que The eSport Academy est une arnaque.

L’affaire a évidemment fait grand bruit, l’auteur ayant tag la plupart des acteurs importants du secteur dans le thread de son tweet. Chacun y est donc allé de son « expertise » et de son « analyse », et ce sans pour autant émettre de doutes quant à la véracité des propos de S4CH4.

La réponse de The eSport Academy

Suite à cela, c’est au tour de la structure de réagir. Elle a également posté un TwitLonger invoquant son droit de réponse.

De manière générale, The eSport Academy ne remet pas en cause les dires de S4CH4, même s’ils déplorent l’exagération de certains de ses propos. Il s’avère que la première période de l’école a été en effet un réel fiasco.

Les nouveaux gérants ne remettent pas cela en question et regrettent tout ce que S4CH4 a pu subir. Néanmoins, ils mettent en avant le fait qu’ils ont repris l’école et qu’ils tentent de faire au mieux pour les pensionnaires actuels. Ils assument les erreurs des anciens responsables mais ne veulent en aucun cas subir un esclandre injustifié, qui porterait atteinte à l’école et à tous ceux qui œuvrent pour son bien.

Katare, ancien pensionnaire, réagit

C’est au tour de Katare, le nouveau toplaner de la Team EC, de réagir, lui qui a été un ancien pensionnaire de l’école. Une occasion pour lui de revenir sur les 8 mois qu’il a passé au sein de l’école.

Lui aussi avance que les premiers pensionnaires « ont été arnaqués ». Mais le changement de gérants a permis de remettre les choses en place. Selon lui, de nombreux anciens pensionnaires ont pu profiter des formations et trouver un travail dans le domaine de l’eSport. Il regrette que le bad buzz provoqué par S4CH4 mette en avant les anciennes dérives de l’école qui sont apparemment de l’histoire ancienne.

Que penser de cette affaire ?

Les tenants et aboutissants de cette affaire sont encore flous. Pour cela, il est actuellement compliqué de faire toute la lumière sur le cas The eSport Academy. Néanmoins, les différents propos rapportés ci-dessus sont d’accord sur un point : les premiers responsables de la structure ont eu des agissements plus que douteux. Il est donc probable que le TwitLonger de S4CH4 apporte un témoignage intéressant sur cette époque et peut-être uniquement sur cette époque, la nouvelle direction faisant à priori le nécessaire pour se perfectionner et redorer le blason de ce premier projet d’école esport français.

Il faudra attendre des preuves de ce qu’avance chacune des parties pour avoir le fin mot de l’histoire.

Ben Brode – Alexstrasza et Commissaire bientôt dans le Hall of Fame ?

Ben Brode, game director Hearthstone, a répondu aux questions de PC Gamer. Habitué à l’exercice, il s’est cette fois exprimé sur la conception des cartes, extensions et sur l’équilibrage du TCG de Blizzard. Alexstrasza et Commissaire Priseur seraient en bonne place pour rejoindre le Hall of Fame.

Ben Brode - Hall of Fame

Un’Goro, la nouvelle extension

Le dernier ensemble de cartes sorti à ce jour a amené de nouvelles mécaniques, globalement bien reçues par les joueurs. De son propre aveu, Ben Brode préfère l’adaptation aux quêtes et aux élémentaires. La raison est assez simple : cette mécanique offre plus de variété au gameplay. L’adaptation apporte davantage de flexibilité et de profondeurs en matière de choix de jeu. Les quêtes et les élémentaires impliquent des plans de jeu plus rigides et moins propices à la création. Un’Goro est, à son avis, sans doute la meilleure extension à ce jour pour l’équilibre et le renouvellement de la méta. Elle offre un plaisir de jeu et un regain d’intérêt comme Hearthstone n’en avait pas connu depuis un moment.

Logo catégorie Hearthstone

Ben Brode parle également du travail autour de la création d’une extension. Chaque sortie est précédée d’une période d’incertitude à propos du succès du nouveau contenu. Au delà des premières semaines, il est important que l’extension ne s’essouffle pas trop vite. C’est une des raisons pour lesquelles l’équipe de design aime voir des cartes dont le potentiel n’est pas exploité immédiatement. On peut par exemple penser à [Lyra the Sunshard].

Equilibrer le jeu

Le design des cartes est un des points le plus importants du développement. Il est primordial de préserver un équilibre entre les cartes immédiatement accessibles et celles qui dévoilent progressivement leur utilité. Des cartes jugées faibles ou non viables à leur sortie peuvent s’avérer bonnes par la suite. [Purify] a ainsi pu trouver une place de choix dans les listes Prêtre Silence à la sortie d’Un’Goro. De plus, au sein même de l’extension, la méta ne doit pas se figer trop rapidement. La prédominance d’un ou plusieurs archétypes nuit grandement à l’expérience de jeu. Cela donne des fins de saison anticipées, d’autant plus pénibles. Même si le nerf est un outil efficace pour y remédier, cette solution n’est pas la plus satisfaisante. Elle suscite de la frustration et sonne comme un aveu d’échec aux yeux d’une partie de la communauté.

Cette même communauté trouve bien plus de place dans le développement du jeu depuis la nomination de Ben Brode. Ce dernier participait déjà activement aux discussions avec les joueurs, notamment sur les forums Reddit. Il réaffirme la volonté de prendre en compte les retours de la population active sur le jeu. C’est un outil de premier ordre pour parfaire l’évolution de Hearthstone. Il permet aussi de communiquer sur les problèmes et « erreurs de jugement » des développeurs. De cette façon, la réflexion des joueurs ne se limite pas à tabler sur leur incompétence supposée. En témoigne le manque d’équilibrage du Chaman qui a connu 2 périodes successives de dominations incontestées qui a fait parler de lui. Il devient plus aisé de comprendre les enjeux et le travail qu’implique le développement d’un TCG. Le but est de se rapprocher de l’équilibre optimal entre les classes tout en sachant que ce ne sera pas totalement le cas. Le Démoniste est celui qui en fait le plus les frais actuellement.

commissaire-priseur hall of famehall of fame - Alexstrasza

En ce qui concerne le Hall of Fame, 2 nouveaux candidats sont évoqués. Pour rappel, il s’agit de cartes du Set Classique qui sortent du Format Standard. [Alexstrasza] et [Gadgetzan Auctioneer] sont menacés de sortir des decklists compétitives. La dragonne semble moins menacée en vertu de son statut de carte iconique, surtout après le retrait de Ragnaros et Sylvanas. [Gadgetzan Auctioneer] est toujours resté une carte excellente et très populaire. Toutefois, elle est jugée trop présente voire redondante. Elle pourrait donc prendre le chemin de la sortie lors d’une prochaine rotation. Enfin, le Wild donne de bons résultats. L’équilibrage de cette méta reste dans des proportions acceptables pour le moment. L’apprentissage de la méta constitue un challenge intéressant, y compris pour les joueurs habitués au Standard.

Source : interview de Ben Brode par PC Gamer (en anglais)

Riot Games – Stream caritatif et levée de fonds pour Médecins sans Frontières

Le 10 juin 2017 avait lieu un événement unique sur le twitch de LoLReddit. Pour fêter les 1 million d’abonnés de la page League of Legends de Reddit, Riot Games avait décidé d’organiser un stream dont le but était de lever des fonds pour l’association « Médecins sans frontières »

Riot

Stream caritatif pour Riot Games

Pour fêter les 1 million d’abonnés de la page League of Legends de Reddit, le stream inédit organisé par Riot Games et Reddit s’est scindé en 2 parties.

Modérateurs contre abonnés

L’enjeu de la première partie du stream est clair : faire s’affronter les modérateurs de Reddit et les abonnés. Participaient pour l’occasion Vayatir, Carnicore, Hoosakiwi, hey its griff et Icycoldstare.

Les games se déroulaient en 5v5 sur la faille de l’invocateur et étaient castées par des casters de la communauté. Si les abonnés réussissaient à remporter le match, ils remportaient 10€ de RP !

30 codes étaient disponibles pour la soirée. S’il y avait plus de gagnants que de codes, ceux-là repartaient avec des skins mystères ou des golds reddit. S’il y avait moins de gagnants que de codes, un giveaway était organisé sur le chat twitch de LolReddit.

Un BO3 caritatif

Un BO3 avait été organisé pour l’occasion. Ce BO3 opposait 10 membres bien connus de Riot Games et League of Legends, à savoir : Marc « Tryndamere » Merrill, le co-fondateur de Riot et co-créateur de League fo Legends, Pinkward, KBVTV, Papaya_Dreaming, Heizman, Phreak, Vandiril, Youmuus, The_Cactopus et Professor Akali ! Le tout casté par Captainflowers, shoutcaster des LCS NA.

Durant la soirée, ce sont pas moins de 1139$ qui ont été offerts par la communauté. Un échec pour Riot Games, dont l’objectif était de lever 25 000$ comme vous pouvez le voir sur le Tiltify de LolReddit.

Cet échec s’explique notamment par le peu de communication qui a été fait sur l’événement. Et aussi du fait que les participants soient effectivement moins connus que certains grands noms de la scène de League of Legends. Un stream caritatif qui mettrait en avant des streamers comme Imaqtpie, Dyrus, Voyboy, Bjergsen et d’autres aurait eu clairement plus d’impacts.

Néanmoins, vous pouvez toujours vous rendre sur le site ICI et faire un don à l’association si vous le souhaitez !

Apparemment, un autre événement serait diffusé lorsque la page LolC de Reddit atteindra les 2 millions d’abonnés ! En espérant que ceux-ci fassent évoluer les concepts de la soirée, notamment en organisant un BO3 entre streamers et la communauté par exemple.

Leaver – Nouvelles restrictions en compétitif

« Notre philosophie a été que nous préférerions que les joueurs qui quittent le jeu n’existent plus (en particulier en compétitif) ». Voila ce qu’a dit  JEFF kaplan à propos des leaver. De cela arrive une nouvelle restriction en mode compétitif sur Overwatch.

leaver overwatch sanction

Les abandons en partie rapide

Blizzard a progressé petit à petit sur leur jeu, mais aussi sur les sanctions en cas de déconnexion en partie. Le premier élément rajouté fut la pénalité de 75% d’expérience sur les prochaines parties jouées du leaver. En effet, si vous quittez à répétition vos parties de jeu, vous serez considéré comme déserteur. Ce statut sera calculé à partir des vingt dernières parties. Une fois ce statut « acquis », vous recevrez un avertissement sur le côté gauche de votre écran, vous donnant une dernière chance avant cette réduction d’expérience.

Et en ranked alors ?

Si un joueur quitte la partie compétitive, deux situations peuvent arriver. La première, est de loin la plus acceptable pour les joueurs. Le leaver quitte la partie dans les 30 premières secondes de jeu. Le match est alors annulé. Personne ne gagne ou ne perd de points de rangs, mis à part le leaver qui reçoit une défaite plus une pénalité d’abandon.

Le deuxième cas est un peu plus épineux. Le leaver part du match en cours de partie. Un timer s’affiche alors donnant une minute à ce dernier pour se reconnecter. Si au bout de la minute le joueur n’est pas revenue, son « équipe » peut alors soit décider de continuer en cinq contre six, ou quitter la partie à leur tour, ne prenant qu’une défaite mais sans pénalité.

Scott Mercer s’était expliqué sur le choix de leur faire subir une défaite malgré tout pour éviter la situation où le leave serait forcé pour éviter une défaite justement à son équipe. Exploiter cette faille en somme.

Les abandons en partie compétitive diffèrent de la partie rapide. Les pénalités d’expérience sont là, mais se rajoutent à une pénalité sur les points de rang, ainsi qu’un ban de plus en plus long en fonction du nombre de partie abandonnée. Ce ban passe de 10 minutes à un ban de saison si jamais le leaver abandonne trop souvent (en fonction de ce statut de déserteur cité précédemment).

Malheureusement, un leaver restant un leaver après un ban pour la saison, il lui est toujours possible de retourner en partie compétitive la saison suivante. Il pourra alors recommencer. Blizzard pourra alors à nouveau sévir si nécessaire avec des bannissements d’un degrés encore supérieur.

Jeff Kaplan parle d’un nouvel ajout

« Nous sommes en train de mettre en œuvre une nouvelle politique qui tiendrait compte de combien de saisons compétitives vous avez été interdites et, à un certain moment, vous empêchera de jouer en compétitif à jamais. » Voila ce qu’a dit Jeff Kaplan récemment.

Ils prévoient donc de mettre en place un système permettant d’interdire de façon permanente les parties compétitives pour les joueurs qui abandonnent trop. Cependant les développeurs ont besoin de plus d’informations provenant des joueurs eux-même, des signalements entre autres « . Nous faisons à la fois une détection manuelle et automatique, mais les rapports des joueurs sont l’indicateur le plus immédiat qui nous indique la bonne direction « , a déclaré Kaplan.

Pour finir, Blizzard cherche également à recevoir plus de commentaires de la part des joueurs qui signalent. Ainsi, un simple signalement sans description sera moins impactant qu’une description détaillée du pourquoi.

La situation des abandons est présente sur tous les jeux en ligne. Même si les parties rapides sur Overwatch n’ont pas ce même problème, il est vrai qu’avoir un joueur qui quitte en pleine partie compétitive pose problème. Mais petit mot d’espoir, une partie en 5V6 n’est pas impossible, continuez tant que possible ! Et n’oublions pas le signalement en fin de match 😉

La saison régulière des ECS est terminée !

Après huit semaines de compétition, les huit équipes qualifiées pour les phases finales de l’Esport Championship Series sont connues.

ecs

La différence des ECS avec l’ESL ProLeague

La première chose à noter est le nombre de qualifiés. 8 équipes seront de la partie, tandis qu’elles étaient 12 en EPL. Cela est dû notamment à des moyens plus réduits : FACEIT n’a pas la même envergure que l’ESL. Ainsi, la compétition ne peut accueillir autant de membres. Ensuite, le format est différent. En effet, il s’agira de deux groupes de quatre formés avec deux équipes de chaque région (EU et NA). Celles-ci s’affronteront en format GSL (ou poule coréenne) laissant une chance si vous perdez une première fois. L’EPL, pour sa part, avait décidé de mettre en place un round robin qui avait donné lieu à des barrages.

ecsNRG, la surprise des playoffs de l’EPL

Mais la plus grosse différence avec l’ESL ProLeague se situe dans les résultats. A Londres, nous retrouverons vraiment le top 4 de chaque région. Cette différence de niveau s’explique par le fait qu’il n’y a pas eu de changement durant les ligues. Au cours de l’EPL en revanche, le nombre de transferts était de près de deux par semaine. Difficile alors de suivre les équipes pour nous. Mais encore plus difficile était la tâche pour les joueurs qui devaient retrouver leurs marques rapidement. Au cours de ces huit semaines de compétition, seules Renegades et Immortals ont effectué des changements. Mais ces deux équipes ne sont pas qualifiées pour les playoffs.

Les équipes qualifiées aux ECS Finals

Venons-en maintenant au coeur du sujet : les 40 joueurs qualifiés. Commençons par la région NA où la compétition s’est achevée un jour plus tôt. Là-bas, Cloud9 et SK ont trusté le haut du tableau tout au long de la saison, se relayant parfois. Aucune de ces deux équipes n’enregistrent de défaites, montrant leur forme online. Puis viennent Liquid et Optic, les deux autres poids lourds de la région. Toujours solides, elles ont su s’adapter aux changements opérés avant le début de la compétition. La surprise de cette ligue revient à l’équipe CLG. En effet, alors qu’elle semblait perdue depuis un long moment, la structure s’est montrée capable de développer un vrai jeu et accroche la cinquième place. A l’inverse, le point déception revient à Ghost Gaming. Malheureux, les joueurs ne remportent qu’une seule map sur les 18 disputées. Le niveau entre le haut du tableau et le bas est vraiment grand.

Outre Atlantique, la physionomie est différente. La première place revient à FaZe, auteure d’un solide 10-0 en 6 semaines. Puis viennent les équipes que l’on connaît maintenant comme les plus solides au monde : Astralis, G2 et Fnatic. Pour cette dernière, la qualification est synonyme de symbole également puisque l’équipe de vétéran a vécu des moments difficiles. Si North était absente des ECS, NiP l’a moins été qu’au cours de l’EPL. Les Suédois accrochent une 5ème place à égalité avec EnVyUs. En bas de tableau, Dignitas n’a su afficher la cohésion de son équipe, faisant régulièrement appel à des stand-in. Enfin, VP se voit une nouvelle fois attribuer l’avant-dernière place, sans doute victime des problèmes de connexion polonais.

Les 10 bans présents sur les serveurs lives

Meddler fait le point sur les changements du patch 7.12 et les nouveautés qui pointeront leur nez pour le patch 7.13. Cela concerne l’apparition des 10 bans sur les serveurs lives, le nerf/buff de champions et du nouveau pour les nouvelles runes.

bans

Les 10 bans présents sur les serveurs lives

Après leur arrivée sur la scène professionnelle, les 10 bans viennent tout juste d’être implémentés sur les serveurs lives. Auparavant, seules les drafts de tournoi permettaient de ban 10 champions (à la manière des pro).

En ranked et en draft, votre équipe pourra donc ban 5 champions en même temps. Evidemment, il y aura des doublons mais c’est la manière la plus efficiente selon Riot de mettre en place les 10 bans sans que la phase de picks et bans dure 20 minutes.

Pour l’instant, les retours de la communauté sont positifs. La durée de la sélection des champions a été réduite, tout comme le taux de dodge. Et à l’heure actuelle, c’est Yasuo qui est le plus ban. Cela se comprend par la création de son nouveau skin légendaire, Nightbringer Yasuo, et par la relative complexité du personnage qui feed ou le devient très vite.

Apparition du nombre de CC dans les scores de fin de partie

Les statistiques des CC infligés par chaque champion seront désormais disponibles sur le tableau de fin de partie. Vous pourrez donc vous extasier sur le nombre de CC que vous avez réalisé durant la partie (joueurs de Leona, bonjour). Ces changements devraient arriver en même temps que le patch 7.12.

Patch 7.13 – Buffs et nerfs prévus

Un retour possible de Cho’Gath en toplane ?

Meddler en a profité pour nous donner quelques indications sur les buffs et nerfs à venir sur le patch 7.13.

Les nerfs vont donc concerner Kennen, Fiora et Galio.

Galio avait pris trop de puissance suite à son rework et était devenu un god tiers de la toplane. Kennen, joué AD/AS était lui aussi devenu la bête noire de la toplane et disposait de très peu de match up défavorables. La surprise concerne Fiora qui avait été peu touchée par les derniers patchs. Il semblerait que Riot souhaite s’attaquer à sa trop grande puissance en 1v1 qui fait d’elle une des meilleures duellistes en late game (mais hé, c’est le lore du champion après tout).

Les buffs vont concerner Cho’Gath, Poppy, Gnar, Trundle et Maokai.

Cela rentre en totale adéquation avec la mise à jour des tanks voulue par Riot Games. A voir si cela leur permettra de revenir dans les tops tiers de la toplane.

Maîtrises et nouvelles runes

Certaines des maîtrises déjà existantes (qui seront légèrement modifiées) devraient être transposées au nouveau système de runes prévu par Riot Games. Les équipes attendent surtout les avis et retours de la communauté de League of Legends. Ils ont pour cela mis en place un vote que vous pouvez retrouver sur l’article originel de Meddler ici.

Cycle PBE – Patch 7.12 – Nerf de Malzahar et up de Kindred et Rek’Sai

Le patch 7.11 vient de sortir et les premières informations sur le cycle PBE du patch 7.12 viennent de paraître. Cet article les mettra à jour jusqu’à la sortie du patch officiel.

Cycle PBE patch 7.12

[follow_twitter][/follow_twitter]

 

Mis à jour le 09/06/2017

Nouveau login theme Riven versus Yasuo

Malzahar

Appel du Néant (A) – Dégâts réduits (passent de 70/110/150/190/230 à 70/105/140/175/210)

Poigne du Néant (R) – Dégâts réduits (passent de 125/250/375 à 125/225/325).

Ratio AP réduit (passe de 115 % à 110 %)

Le rayon ne peut plus être rompu/cancel lorsque la suppression est purgée. Cependant, le rayon sera brisé/cancel si la cible se situe à plus de 1250 unités de Malzahar.

Mis à jour le 07/06/2017

Gloire du juste – Nerf de la durée de la vitesse de déplacement [actif] (passe de 4 à secondes). L’onde de choc se fait automatiquement à 3 secondes (contre 4 secondes avant)

 

Kindred – Armure de base augmentée (passe de 20 à 22) et AD de base augmentée (passe de 54 à 57)

Frénésie de Loup (Z) – La vitesse de dash de Loup a été augmentée. Elle passe de 1200 à 1400. La durée de la zone a été augmentée pour compenser la perte de temps de la distance parcourue.

Terreur mortelle (E) – Mana réduit à tous les rangs (passe de 70 à 50)

Rek’SaiJaillissement (Z) : Ratio AD bonus augmenté (passe de 40 à 80)

Up de l’AD de base (passe de 55.628 à 57.5)

Up de l’armure par niveau (passe de 3.4 à 3.75)

XayahPlumage mortel (Z) : CD augmenté (passe de 16/15/14/13/12 à 20/19/18/17/16)

 

Masque abyssal (les changements ci-dessous ont été supprimés)

  • Coût augmenté (passe de 2800 à 2900g)
  • Se construit désormais avec un manteau de Négatron et un catalyseur de l’éternité
  • Nerf de la résistance magique (passe de 65 à 55)
  • [Supprimé] Ne donne plus 100 % de régénération de vie de base
  • [Nouveau] Donne 300 de mana
  • [Nouveau passif unique] Eternité : 15 % des dégâts de champions subis est converti en mana. Dépenser du mana restaure 20 % du coût en vie, et ce jusqu’à 25 par cast de sort.

Update des orbes et du bouclier du Visage de la montagne

Riot Games a mis à jour le passif Butin de guerre pour les objets suivants : bouclier relique, brassard de Targon, Oeil de l’equinioxe et Visage de la Montagne.

Le bouclier du Visage de la montagne a aussi été mis à jour.

Mis à jour le 06/06/2017

Jhin

Grenade dansante (A) – Dégâts de base réduits (passent de 50/75/100/125/150 à 45/70/95/120/145). Ratio AD augmenté (passe de 30/35/40/45/50% à 40/45/50/55/60%)

Rappel de rideau (R) – Dégâts augmentés (passent de 40/100/160 à 50/115/180)

ZacMatière instable (Z) : Réduction des dégâts (passent de 40/55/70/85/100 à 30/45/60/75/90)

Fronde (E) : Réduction des dégâts (passent de 80/130/180/230/280 à 60/110/160/210/260)

Rumble – [Passif] La baisse de vapeur s’effectue après 4 secondes (3 s auparavant). La vitesse de base passe à 10 ticks toutes les 1 seconde

Lance-flamme (A) Dégâts infligés aux sbires réduits à 75 % (100 % avant).

Le CD passe de 6 s à 10/9/8/7/6 s.

Up des dégâts de base en early et du ratio AP [passe de 75/135/195/255/315 (+100% AP) à 135/180/225/270/315 (+110% AP)]

Bouclier recyclé (Z) – Durée du bouclier réduite (1.5s au lieu de 2s). Up du montant du bouclier (passe de 50/80/110/140/170 à 80/110/140/170/200)

Harpon électrique (E) – Dégâts augmentés (passent de 45/70/95/120/145 à 60/85/110/135/160)

Mis à jour le 03/06/2017

Camille – Le bonus de dégâts du 2e A passe de 80 à 100 %

 

Corki – AD de base augmentée de 4 points (56 > 58)

AS de base augmentée ( 0.625 > 0.638)

[Passif] Le pourcentage des auto-attaques converti en dégâts magiques a été augmenté de 50 à 75 %

Anneau de Doran

Le passif est désormais unique.

Bouclier de Doran

Coût augmenté (passe de 400 à 450g)

Skins de champions

Le patch 7.12 verra l’apparition de deux skins légendaires : Dawnbringer Riven et Nightbringer Yasuo. Ci-dessous le nouvel artwork posté par le compte Facebook League of Legends.

Le nouvel artwork pour Nightbringer Yasuo

Le nouvel artwork pour Dawnbringer Riven

Nouveaux icônes d’invocateur

Nouveaux skins de ward

Mise à jour du système d’Honneur

Nous avons traité la mise à jour du système d’Honneur dans notre article ici.

Champions

Ivern – Nerf du bouclier E.

 

Karma – Nerf du bouclier (E) et du bouclier sous ultime (R + E)

 

Singed – 3 des sorts de Singed ont été rework pour le patch 7.12. retrouvez toutes les informations centralisées dans notre article.

 

Objets

Beaucoup d’objets supports ont été rework pour l’occasion. Nous avons rédigé un article récapitulatif de tous les changements que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Rework de l’Héraut de Zeke

Coût total : 2300g

Recette : Linceul de glace + Egide de la légion + 300G

Statistiques :

  • 55 armure
  • 30 résistance magique
  • 250 de mana
  • 10% CDR

[Propriété active unique] – Conduit : Vous lie à un allié (0 seconde de cooldown)

[Propriété passive unique] : Utilisez votre ultime à proximité de votre allié invoque une tempête de givre pendant 10 secondes. Pendant que la tempête fait rage, les ennemis proches sont ralentis de 30 %. Les attaques de votre allié brûlent ses cibles et infligent 60 % de dégâts magiques bonus pendant 2 secondes (45 secondes de cooldown).

Attaquer un ennemi brûlé enflamme votre tempête de givre pendant 3 secondes, calcinant les ennemis à l’intérieur et infligeant 40 dégâts magiques par seconde.

Gameplay et Nouveautés

blood moon

L’icône de la potion rechargeable a été mis à jour.

Retour du mode de jeu Lune de Sang sur le PBE.

Nouvelles missions, loots et crafting en rapport avec le thème « Ordre et Chaos« 

LPL Summer Split 2017 – Teams

 Le Summer Split 2017 de la LPL va être déterminant pour l’avenir des équipes chinoises. Avec la franchisation de la ligue, les équipes retenues pour 2018 seront choisies en fonction du classement de ce split.

LPL Saison 7 Summer SplitLPL Saison 7 Summer Split - Classement

Après deux saisons où les teams chinoises ont dépensé sans compter sur le marché des transferts, on a eu droit cette saison à un mercato plutôt calme. En effet, mis à part Duke et Bengi, pas de gros noms en provenance de Corée. La tendance semble donc s’inverser pour la Chine qui mise de nouveau sur ses talents plutôt que sur des coréens achetés à prix d’or. Certains d’entre eux ont même quitté le championnat pour retourner en LCK. Quand on connaît les performances souvent plus que moyennes des coréens expatriés en Chine par rapport à leur prix, ce changement de stratégie semble logique. Le but ultime des organisations chinoises est de retrouver leur niveau des saisons 3 et 4.

EDward Gaming
[flag=cn] Mouse
[flag=cn] Fireloli
[flag=kr] Scout
[flag=kr] Zet
[flag=cn] Meiko
IMay
[flag=hk] AmazingJ
[flag=kr] Ben 4
[flag=kr] Athena
[flag=cn] Jinjiao
[flag=cn] Road
Dan Gaming
DAN Gaming[flag=cn] Lies
[flag=kr] Karin
[flag=kr] Ggoong
[flag=cn] q1
[flag=cn] Cat
Invictus Gaming
[flag=kr] Duke
[flag=cn] Kid
[flag=kr] Rookie
[flag=cn] Marge
[flag=cn] Megan
LGD Gaming
[flag=kr] Jinoo
[flag=cn] Eimy
[flag=cn] Cool
[flag=kr] Imp
[flag=cn] Pyl
Newbee
[flag=cn] V
[flag=kr] Swift
[flag=cn] CoCo
[flag=cn] HappyY
[flag=cn] MorZB
OMG
[flag=cn] Xiyang
[flag=cn] JueJue
[flag=cn] Icon
[flag=cn] SmLz
[flag=cn] 5
Royal Never Give Up
[flag=cn] LetMe
[flag=cn] mlxg
[flag=cn] Xiaohu
[flag=cn] Uzi
[flag=cn] Ming
Qiao Gu Reapers
[flag=cn] Chen
[flag=kr] Clid
[flag=kr] DoinB
[flag=cn] Alone
[flag=cn] Cloud
Snake Esports
[flag=cn] Flandre
[flag=vn] SofM
[flag=cn] Zzitai
[flag=kr] Ohq
[flag=cn] kRYST4L
Team WE
[flag=cn] 957
[flag=cn] Condi
[flag=cn] Xiye
[flag=kr] Mystic
[flag=kr] Ben
Suning Gaming
[flag=cn] XiaAL
[flag=hk] Avoidless
[flag=cn] dian
[flag=kr] Fury
[flag=cn] Babi