De nouveaux skins pulsefire pour Riven, Shen et Twisted Fate !

La série de skins pulsefire bien quelle soit courte reste une des plus appréciées par les fans. Aujourd’hui, trois nouveaux skins de cette série pour Riven, Shen et Twisted Fate, viennent de faire leur apparition sur le PBE !

bandeau league of legends

Des skins pour Riven, Twisted Fate et Shen

Pour ceux qui ne le sauraient pas, les skins pulsefire ont une thématique futuriste. En effet, ils ont des appareils leur permettant de projeter des écrans avec plusieurs informations. De plus, ils possèdent la capacité de voyager à travers des portails. En termes de couleurs, les skins pulsefire tournent autour du gris acier et du bleu. Les skins qui viennent d’arriver sur le PBE ne dérogent pas à la règle de ce point de vue là.

Les trois champions qui ont eu le droit à ce skin sont Shen, Riven et Twisted Fate. Ils rejoignent ainsi Ezreal et Caitlyn, les deux précédents champions en ayant eu un. Pour avoir une idée du prix de vente de ces skins, basons-nous sur celui de Caitlyn pulsefire. Sachant que celui-ci coûtait 1 820 RP, ces nouveaux skins devraient aussi les valoir. Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemblent les skins in game, nous vous laissons avec la vidéo Youtube de présentation des skins réalisée par la chaîne SkinSpotlight.

Le comics d’Heroes of the Storm, Rise of the Raven Lord est disponible !

La PAX East pleine de promesses a apporté son lot de révélation. L’arrivée de Deckard Cain dans le Nexus aura été la plus belle occasion pour l’équipe de développement de dévoiler le lore d’Heroes of the Storm !

Heroes of the Storm

Mise à jour du 30/04

Le comics Rise of the RavenLord est disponible aujourd’hui ! Vous pouvez le retrouver sur le site officiel d’Heroes of the Storm dans la catégorie Media. Dans une vidéo d’annonce, Alan Dabiri et Kevin Michael Johnson ont repris les différents éléments dévoilés durant la PAX East. De plus, les skins Dark Nexus ont été dévoilés, ceux-ci résultant de la corruption du seigneur corbeau sur le Nexus. Ces changements devraient être concrétisés dans un événement spécial lors de la sortie du patch !

Le monde étendu d’Heroes of the Storm 

Longtemps pensé comme un espace de mixité des univers Blizzard, le Nexus a bien plus à nous révéler. Le lore d’Heroes of the Storm se dévoile un peu plus aujourd’hui suite à la conférence durant la PAX East. Les membres de l’équipe de développement nous ont confirmé que Heroes of the Storm est un univers à part entière, qui est lié à d’autres univers par différents portails. Cette piste avait déjà été avancée durant la Blizzcon 2017 avec la vidéo de présentation de Hanzo et Alexstrasza. La lieuse-de-vie avait alors présenté au Shimada l’immensité du Nexus et tous les univers qui étaient alors liés à celui dans lequel ils se situaient.

Les différents univers

Aujourd’hui, nous sommes invités à en découvrir plus sur ce lore et son immensité avec plusieurs pistes. La première qui a été avancée et confirmée concerne certains des champs de bataille. L’idée d’un lore propre à Heroes of the Storm était déjà à l’origine du projet puisque les cinq premiers champs de bataille ne sont pas originaires de Warcraft comme certains auraient pu le penser, mais bien du Nexus. Il s’agit du Comté du Dragon, les Mines hantées, les Tours du destins, le Val Maudit et le Jardin de la Terreur.

Les seigneurs du Nexus

Chacune de ces régions connaît une histoire particulière et sans le savoir, nous avions beaucoup plus de clé qu’il ne semble paraître. Les différents annonceurs présents sur ces cartes, qui interagissent entre eux comme le Seigneur corbeau et le Fossoyeur. Ces personnages sont en réalité de puissants seigneurs qui dirigent des royaumes ou des territoires dont ils sont les maîtres. Leur puissance est tirée d’une forme d’énergie, les singularités qui permettent ainsi à ces dirigeants d’avoir une puissance équivalent à des divinités !

lore d'heroes of the storm
La tour du seigneur corbeau, centre de son pouvoir !

Au milieu de tout cela, les héros ne sont que des cartes politiques, utilisées par les différents seigneurs pour faire valoir leur droit sur un territoire ou pour conquérir celui du voisin.

Les héros de chaque univers

Si l’on comprend que ces héros sont de simples pièces, utilisées par les grands seigneurs du Nexus, comment expliquer leur histoire et leur présence dans chaque univers ? La réponse est aussi disponible à travers le très récent événement MechaStorm. Nous avions découvert avec cet événement des skins uniques pour Abathur, Tyraël et Rehgar.

NeoStormwind lore d'heroes of the storm
NeoStormwind, monde d’origine des Mecha

En réalité, ces skins sont bien plus, ils sont des personnages avec une identité complète, propre à un univers spécifique. MechaStorm se dévoilait dans un univers futuriste, dans la ville de NeoStorwind. Ainsi, Tyraël et Mecha Tyraël ne sont pas une seule et même entité, mais deux versions issues d’univers parallèles. Les seigneurs ayant des pouvoirs issus des singularités ont les moyens d’appeler à eux leurs serviteurs de tous ces mondes.

Les comics Heroes of the Storm vont étendre l’univers ! 

L’annonce avait déjà apporté tellement de profondeur au Nexus, mais Blizzard a décidé de sortir le grand jeu ! Dès la fin du mois d’avril, un comics sera publié sur le lore d’Heroes of the Storm ! Afin de découvrir l’histoire des différents seigneurs dans le Nexus, des comics seront régulièrement publiés. Peu d’informations ont été divulguées à ce sujet, mais nous connaissons déjà le tout premier de cette série : L’avènement du Seigneur Corbeau !
Comics Seigneur Corbeau
Cette bande dessinée pourrait apparaître comme celles d’Overwatch en libre accès sur le site officiel d’Heroes of the Storm, dans un format assez court. La possibilité est aussi laissée à un véritable comics de librairie, ce qui ravirait très sûrement tous les amateurs et collectionneurs du genre. Pour l’instant, le lore d’Heroes of the Storm reste plein de mystère, mais cette annonce a très largement contribué à piquer la curiosité générale au vu de l’étendue presque illimitée des possibilités qui s’étendent autour de cet univers.

La saison 4 de Fortnite arrive dès demain ! Tentez de gagner 10 Battle Pass !

Si nous savions que la saison 3 se terminait aujourd’hui, nous ne savions pas quand allait débuter la saison 4 de Fortnite. Un tweet du compte officiel du jeu vient de confirmer son arrivée dès demain, mardi 1er mai !

Groupe Fortnite Battle Royale

destruction de Tilted Towers

Une saison sous le signe des super-héros ? 

On savait que la saison 3 allait se terminer aujourd’hui. Cependant, nous ne savions pas si la saison 4 de Fortnite allait démarrer directement après ou bien si nous allions devoir attendre quelques jours avant sa sortie. Nous avons désormais la réponse officielle d’Epic Games. Cette saison 4 arrivera bien dès demain 1er mai sur le jeu. Avec elle, c’est aussi le Battle Pass de saison 4 qui devrait débarquer.

Pour rappel, Epic Games a commencé à le teaser il y a quelques jours. Le thème de celui-ci devrait sans doute être celui des super-héros. Du coup chez Connectesport, on s’est un peu senti concerné par ce thème. Nous allons donc tenter d’être vos super-héros. Pour cela nous allons venir à la rescousse de votre porte-monnaie en vous offrant dix Battle Pass ! Dès demain, nous commencerons à en faire gagner sur notre compte Twitter et sur notre chaîne Twitch !

Un simulateur de construction sur Fortnite est disponible !

La construction sur Fortnite est sans doute l’aspect du jeu le plus difficile à appréhender pour les nouveaux joueurs. Aujourd’hui, cela ne devrait plus être un problème avec l’arrivée d’un simulateur de construction vous permettant de vous entraîner.

Groupe Fortnite Battle Royale

destruction de Tilted Towers

Un fan game d’entraînement

Ce simulateur n’est pas un mode officiel de Fortnite. En effet, c’est un fan qui a décidé de le créer afin de s’entraîner à la construction sur Fortnite. Le principe est simple, vous êtes sur une map sans ennemis, ni armes. La seule chose que vous pouvez faire est de vous entraîner à la construction. Si cela risque d’être assez ennuyeux, cela reste le meilleur moyen de s’entraîner à l’heure actuelle.

Sachez que malheureusement pour les joueurs console, ce simulateur n’est disponible que sur PC. Sur cette plateforme, deux solutions s’offrent à vous. Soit vous pouvez télécharger le jeu et y jouer tranquillement en toute situation. Soit vous pouvez jouer directement via le site du jeu. Cependant, cela requiert bien évidemment une connexion internet. À noter que par ce moyen, les joueurs consoles peuvent aussi s’entraîner, mais n’auront pas leurs réglages de manette. Si vous voulez tester ce simulateur, rendez-vous sur le site du créateur du jeu juste ici.

Vers une punition pour le ragequit sur Dragon Ball FighterZ ?

Le ragequit sur Dragon Ball FighterZ est sûrement le plus gros fléau du jeu. Jusqu’à maintenant, des solutions ont été mises en place mais il n’y a toujours pas de punitions. À quand l’instauration de celles-ci ?

dragon ball fighterz

Les pseudo violet facilement contournables

Pour tenter de contrer le ragequit sur Dragon Ball FighterZ, Bandai a mis en place le système de pseudo violet il y a un peu plus de deux mois. L’idée de ce système est de faire apparaître en violet le pseudo des joueurs ayant pour habitude de ragequit. De plus, une option en jeu permet de ne pas tomber contre ces joueurs au pseudo violet.

Cependant, ce système est contournable. Il l’est encore plus facilement si le joueur a un bon niveau. En effet, celui-ci va alors gagner la majorité de ses games. Il ne va pas non plus quitter toutes ses défaites pour ne pas apparaître en violet. Il pourra choisir de quitter un certain pourcentage de ses games. Ainsi, il améliore ses chiffres sans pour autant déclencher le pseudo violet. Si vous rajoutez à cela qu’à haut niveau, les parties sont de plus en plus dures à trouver, jouer devient un parcours du combattant.

DBZ Fighter Z rage quit

Pourquoi ne pas compter les défaites ? 

Dès lors, une question simple se pose, pourquoi ne pas tout simplement compter les défaites ? Cela permettrait à coup sûr d’arrêter le ragequit sur Dragon Ball FighterZ. L’argument qui viendrait contre l’ajout de cette défaite automatique est celui du problème de connexion. Mais en vérité, ce problème n’en est pas vraiment un puisque chacun est responsable de sa connexion. De plus, Dragon Ball FighterZ est un des seuls jeux en ligne aussi conciliant. Un système accordant un temps pour se reconnecter pourrait aussi être mis en place afin de parer à ce genre de soucis.

Par contre, on peut comprendre que Bandai soit réticent à accorder automatiquement la victoire. En effet, cela ouvre la porte à la triche à base de trade de victoire. Dès lors, on comprend la volonté de Bandai de ne pas l’ajouter. Cependant, il devient urgent d’arrêter les ragequitter !

HGC 2018 – Les Tempest, Method et Heroes Hearth eSports vont au Choc de mi-saison !

La saison régulière a déjà touché à sa fin et désormais toutes les équipes sélectionnées ont le regard tourné vers le choc de mi-saison. Pour atteindre cette première étape majeure des HGC 2018, les équipes  doivent se qualifier aux playoffs durant le week-end.

HGC

HGC 2018 – Présentation des playoffs

Les playoffs sont l’étape de sélection pour les équipes désirant se qualifier au choc de mi-saison. Les rencontres, en BO5, sont jouées en élimination directe. Les équipes sont positionnées selon leur classement durant la phase 1 des HGC 2018. Dans les régions ayant remporté la Mêlée Ouest ou Est, deux équipes sont déjà qualifiées. Les équipes qui ont terminé à la fin du classement sont envoyées au Creuset et ne participent pas aux Playoffs. Pour les autres équipes, le renversement des positions est encore possible afin d’atteindre la plus grande compétition avant la Blizzcon 2018 !

Informations pratiques

Dates : 27 avril – 30 avril

Format : B05 élimination directe

HGC 2018 Playoffs Europe – Un niveau serré entre les équipes du classement

ZealotsZealots
trickedTricked eSporto
team liquidTeam Liquido
ZealotsZealots
 MethodMethod
ZealotsZealots

En Europe, déjà deux équipes sont qualifiées : Team Dignitas et Fnatic. Pour les autres compétiteurs, la tension est forte. Tricked eSport est l’équipe ayant eu les résultats les plus mitigés alors que Zealots a réussi durant une partie de la première phase à renverser tous les pronostics. Team Liquid et Method ont certes connu un lancement difficile, mais les résultats des deux équipes auront été progressivement améliorés durant les semaines de compétition. Difficile de trouver une équipe de tête au sein des compétiteurs même si chacune peut prétendre à la classification.

HGC 2018 Playoffs Corée du sud – Tempest et BlossoM dominant face aux compétiteurs

GluckGLuck1
MiracleMiracle3
blossomTeam BlossoM
MiracleMiracle 1
 TempestTempest
blossomTeam BlossoM2 
BallistixBallistix 1
TempestTempest

En Corée du Sud,  KSV Black est qualifié. La situation est particulière puisque le niveau de jeu entre les premières équipes et les dernières est très étendu. Cependant, on retrouve GLuck et Miracle, des équipes qui ponctuellement ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Face à eux, Team BlossoM et Tempest sont deux équipes ayant eu des résultats mitigés durant la première phase. Tempest, une des équipes parties favorites au début de la saison a eu du mal à s’adapter alors que les principaux concurrents, KSV Black et Ballistix ont mené avec brio ce début de compétition.

HGC 2018 Playoffs Amérique du Nord – Heroes Hearth eSports doit sécuriser sa place de leader

Gale Force eSportGale Force eSports 3
SimplicitySimplicity
team freedomTeam Freedom
Gale Force eSportGale Force eSports1 
 Team octalysisTeam Octalysis
team freedomTeam Freedom2 
Heroes Hearth EsportsHeroes Hearth eSports 3
Team octalysisTeam Octalysis

En Amérique du Nord, une seule équipe est qualifiée : Tempo Storm. Pour les équipes, l’enjeu est élevé, principalement pour Team Freedom et Heroes Hearth eSports. Gale Force eSports et Simplicity ont eu beaucoup de difficulté, Simplicity ayant très récemment dû changer un de ces joueurs. Team Freedom est une équipe régulièrement présente lors des grandes compétitions, mais la régularité de l’équipe pourrait lui coûter sa place pour le choc de mi-saison. En revanche, une équipe très attendue durant cette phase, Team Twelve devenue récemment Team Octalysis n’est pas parvenue aux espérances de l’équipe et des fans. La plus grande surprise étant Heroes Hearth eSports qui a dominé la compétition, terminant au coude à coude avec Tempo Storm. Pour Heroes Hearth eSports, il s’agit de s’assurer la place au Choc de mi-saison et faire valoir la qualité de jeu nord-américaine dans une compétition de renom.

HGC

Suivez l’évolution des HGC 2018 sur notre portailHGC 2018

 

Interview de Leviis – « Être commentateur officiel m’a rendu plus responsable pour la communauté »

Figure majeure de la scène française d’Heroes of the Storm, Leviis est depuis le lancement des HGC 2018 un des quatre commentateurs officiels de la compétition. Son application dans son travail de caster participe à la constitution d’une pratique professionnelle en France ainsi qu’à une meilleure reconnaissance de la scène nord-américaine dans l’hexagone.

Leviis

Leviis – Un heureux hasard ? 

Personnage qui mérite d’être plus connu sur la scène française pour son travail soigné et son attention, Leviis a œuvré depuis 2015 à un projet autour d’Heroes of the Storm. Amateur de Blizzard ayant fait ses armes sur Azeroth avec World of Warcraft, Leviis a eu très peu de contacts avec l’esport et la compétition avant Heroes of the Storm. Son expérience du MOBA, constituée sur League of Legends s’est réellement affirmée lorsqu’en 2015 Heroes of the Storm est officiellement mis en ligne.

Repéré par GamersOrigin pour ses streams sur Heroes of the Storm, il est intégré et se retrouve sur le devant de la scène lorsqu’il faut quelqu’un capable de commenter une compétition. Ni une ni deux, prenant son courage à deux mains, il découvre ainsi le rôle de commentateur. Ce monde nouveau accroche très vite avec Leviis qui évolue depuis dans ce rôle de streamer, commentateur.

Découvrir l’esport par le cast

Leviis n’est pas un fan d’esport ou de l’univers étendu de Blizzard. Il ne connaît pas spécialement l’univers de Diablo, son initiation sur Starcraft a été faite par un ami qu’il regardait jouer durant son enfance. Pourtant, Leviis apprécie et accroche avec le MOBA ainsi que la mixité des univers. Il prend même un plaisir particulier à découvrir ces nouveaux mondes et va progressivement apprendre à mieux les connaître.

« Je suis une catégorie de joueur que Blizzard devrait venir chercher, ceux qui aiment l’univers sans aller chercher les détails du lore. »

Pour autant, son expérience ne s’arrête pas là. En 2016, il rejoint Millenium Heroes, structure qui connaît une forte évolution avec une communauté qui se soude autour des figures comme Malganyr, Saelind, Reboot, TRQR, Doomy ou encore Mascarade. Au sein de l’équipe, il intervient comme commentateur, développant sa pratique tout en découvrant toutes les scènes compétitives. Au début de l’année 2017, l’expérience sera d’autant plus forte avec la création des HGC. L’équipe décide alors de couvrir un maximum la compétition.

« C’était notre décision, pour que notre contenu soit esport, on voulait que toutes les régions soient couvertes. »

Un premier pas en Amérique

Dreamhack Austin 2016

Avant la formation des HGC, son lien avec la scène nord-américaine était déjà fort. Son lien avec elle a véritablement pris forme à partir de la Dreamhack Austin qu’il a commentée en avril 2016. Sa passion pour cette scène souvent moquée a été un élément constitutif de son travail de commentateur. Pourtant, en améliorant ses propres commentaires, il est parvenu à renverser la donne, donnant ainsi à la scène nord-américaine un premier appui sur le sol français.

« Avec les NA, j’aime le show, les taunts et les piques que s’envoient les joueurs durant les interviews. On a l’impression d’avoir une violence très forte entre les joueurs alors qu’ils sont tous potes, c’est quelque chose qu’on ne trouve qu’avec les NA. C’était pas facile au début de faire passer le message à des personnes qui ne prennent pas la scène au sérieux. Depuis ce Western Clash, il y a vraiment une amélioration qui se fait sentir. Les ratés de la scène NA, c’est vraiment marrant et on voit aussi les mêmes en Europe pourtant on ne les reprends pas de la même manière. Le plus gros challenge de cette scène, c’est pas le public mais les horaires qui bloquent la visibilité. »

L’officialisation de Blizzard

Au lancement des HGC 2018, Blizzard change le format et propose une chaîne de diffusion française des HGC. Pour s’occuper du cast, quatre commentateurs sont choisis : Malganyr, Leviis, Toon et Wookie. À la même période, Millenium Heroes se dissout, les membres suivant chacun leur propre voie tout en conservant un lien fort après l’expérience partagée. Le projet piloté par Blizzard est pour Leviis une opportunité d’améliorer le cast mais aussi de produire un contenu voulu professionnel. Dans la pratique quotidienne, c’est une charge de travail importante que Leviis a accepté afin de rendre la prestation à la hauteur de ses exigences pour le public.

« Être commentateur officiel m’a rendu plus responsable pour la communauté et plus professionnel. Désormais, j’essaie d’informer avant les matchs, je recherche des statistiques, je suis les scrims, les joueurs. J’ai beaucoup travaillé mon analyse en profondeur, ce travail est important pour comprendre et appréhender les matchs. La préparation des casts, ça représente près de 35 H par semaine. Un stream préparé, il n’est pas subi. La passion, le travail, ça permet de connaître l’évolution. Tu as une expérience dix fois pus riche avec un cast préparé peu importe le contenu, tu es capable de le développer. »

Un travail toujours plus professionnel

La critique sur son propre travail a beaucoup fait évoluer Leviis durant ces derniers mois ainsi que la pratique régulière du commentaire sur son stream personnel. En plus du suivi européen pour la chaîne officielle de Blizzard, tous les week-end, les HGC Amérique du Nord sont commentés sur sa chaîne avec parfois des invités comme le joueur de Team Freedom Killuziion. Il a étendu ses connaissances du milieu en fréquentant les joueurs, en démarchant les équipes pour des interviews vidéo publiées sur sa chaîne Youtube, lui permettant d’avoir un véritable regard interne à la compétition.

Leviis

Son regard rétrospectif sur son parcours est parfois sévère. Les récents progrès ont montré les failles du passé et il ne désire pas les voir se répéter afin que le contenu proposé soit plus proche des valeurs qu’il veut porter pour la communauté. C’est avant tout une question de méthode, de discipline pour Leviis qui avec l’expérience a su donner forme à un projet aujourd’hui abouti.

« Je regrette qu’en 2017 on n’ait pas plus approfondi la méthode de travail. Je vois le contenu que je proposais il y a un an et que certains proposent encore en professionnel aujourd’hui. Certains me trashaient pour ne pas avoir bossé mes casts en avance, mais aujourd’hui, on les retrouve parmi mes abonnés. C’est en se professionnalisant que l’on peut aider le jeu à se développer. »

Aujourd’hui, ce travail de longue haleine porte ces fruits. Récemment, Leviis a été recruté pour cast le tournoi PUBG Predator League organisé par PUBG France. Son expérience acquise durant ces dernières années est mise à profit, une mise en avant qui devrait voir de nouvelles évolutions courant 2018.

Un pied de chaque côté de l’Atlantique

La classe américaine

Le travail de Leviis lui a permis de connaître avec précision l’évolution de la scène européenne et nord-américaine. Nous avons profité de notre entretien pour avoir son analyse approfondie sur ces deux scènes de l’Ouest. Le cas de l’Amérique du Nord a principalement retenu notre attention avec les récents événements ayant mis en lumière un niveau de jeu plus solide que la rumeur ne laissait croire. Dans le viseur, deux équipes majeures : Tempo Storm et Heroes Hearth eSports.

« Tempo Storm a fait une grosse Mêlée Ouest avec une méta de mêlée qui les a placé 4ème ! Il fallait un peu plus pour passer, mais les émotions ont pris le dessus. Cependant, je pense qu’ils cachent leur jeu pour le MSB, ils préparent quelque chose. Heroes Hearth eSports aurait été top 1 si la première semaine il n’avait pas affronté Tempo Storm. Cette équipe fraîchement sortie d’Open Division qui commence contre le favori, deux ou trois semaines plus tard ils auraient pu gagner et devenir les favoris. S’il y a bien une équipe qui peut représenter l’Amérique du Nord c’est eux. C’est une bande de potes et ils enrichissent leur cahier de draft chaque semaine. Tempo Storm c’est des bêtes de guerre en LAN mais Heroes Hearth eSports… Ils peuvent faire des choses extraordinaires même si je ne les vois pas battre les coréens. »

Pour le reste des équipes, il est moins optimiste, en particulier pour LFM eSport et NoTomorrow. Il espère cependant que dans des meilleures conditions, des équipes comme Team Freedom ou Team Twelve, devenue Team Octalysis soit en capacité de redresser la barre. Si un joueur devait vraiment sortir du lot durant cette première phase, ce serait Khroen, assassin pour Heroes Hearth eSports.

« Khroen est le joueur le plus stable et le plus propre depuis le début. En plus, il est naturel, c’est un plaisir de le retrouver à ce niveau. Il se fait remarquer, en même temps avec un afro comme le sien il ne passe pas inaperçu en LAN. »

Leviis

L’éveil du vieux continent

En Europe, la domination des équipes comme Team Dignitas ou Fnatic a clairement donné le ton à cette première phase des HGC 2018. Pourtant, les changements à venir avec la phase de transfert sauraient être pour Leviis une véritable opportunité de changer la donne. Le début de la saison aurait été très largement bouleversé par le Rosterpocalypse de la fin d’année 2017, ne laissant pas assez de temps à toutes les équipes pour établir une véritable stratégie de jeu.

« La scène européenne sera vraiment plus intéressante durant la phase 2. Les changements difficiles de joueurs ont mis en difficulté des équipes pour se mettre en place et on a vu durant la phase une véritable évolution. J’espère qu’avec la prochaine, on retrouvera des équipes comme Fnatic avec des compositions qui vont vraiment faire la différence comme à la belle époque. »

Avant d’en arriver à cette seconde phase, les équipes qualifiées vont devoir se confronter au géant coréen et chinois durant le choc de mi-saison. Une rencontre d’envergure qui ne manquera pas d’être suivie par Leviis et l’équipe de commentateurs de BlizzHeroesFR.

Heroes of the Storm

Nous remercions Leviis pour l’entretien qu’il nous a accordé en lui souhaitant le meilleur dans ses projets à venir. Vous pouvez retrouver le cast des HGC Amérique du Nord sur son stream personnel et le cast des HGC Europe sur le stream officiel. Ses interviews de joueurs et d’autres contenus sont disponibles sur sa chaîne Youtube.

Tournoi War Legend du 27 Avril – Oserv remporte le dernier tournoi de la semaine

Les douze meilleures teams Fortnite françaises se sont affrontées lors du tournoi War Legend du 27 avril pour déterminer qui serait la meilleure d’entre elles. Pour cette dernière édition de la semaine, c’est Oserv qui l’emporte.

Groupe Fortnite Battle Royale

destruction de Tilted Towers

Classement général

S’il n’y a pas encore de ligue officielle Fortnite, la France a la chance de posséder une ligue très structurée s’en rapprochant. Ainsi, les meilleures équipes françaises s’affrontent quotidiennement durant le tournoi War Legend. Si celui-ci est composé de plusieurs divisions, nous nous intéresserons ici seulement à la première. Pour plus de détails sur les autres divisions, nous vous dirigeons vers le site officiel de la compétition.

1Oserv504 pt
2Requiem491 pt
3Gentside487 pt
4War Legend299 pt
5Supremacy274 pt
6Youpomme265 pt
7Millenium Salty252 pt
8ArmaTeam217 pt
9PCS Faded217 pt
10Cross145 pt
11Soon121 pt
12KLIM eSport66 pt

Un trio de tête largement au-dessus

On le sait, souvent dans ce tournoi War Legend, le trio de tête commet peu d’erreurs. Lors de ce tournoi War Legend du 27 avril, cela a encore plus été marqué. En effet, entre la troisième et la quatrième place, il y a quasiment 200 points ! Dans ce trio de tête très serré, c’est Oserv qui a réussi à tirer son épingle. Bien placés mais jamais vainqueurs tout au long de la semaine, ils la concluent de la plus belle des manières. Tout au long de la soirée, ils auront su se placer à minima dans le Top 4 assurant cette première place finale.

À 15 points derrière, nous retrouvons Requiem. Les vainqueurs de la division 2 de la veille ont très bien réussi leur remontée en division 1. Comme souvent, dans ce trio de tête très relevé, la victoire se joue à rien. Ici, elle s’est jouée à une malheureuse game 2 où Requiem ne finira que dixième avec un seul petit kill.

Pour compléter le podium de ce tournoi War Legend du 27 avril, nous retrouverons Gentside déjà second de cette division 1 dans le tournoi du 26 avril. Ils confirment donc leur très belle forme du moment avec un nouveau podium. S’ils ont fini à chaque game dans le Top 5, c’est plutôt le nombre de kills qui a fait défaut aux Gentside pour espérer gratter quelques places voire même la victoire finale.

Oserv Gamers AssemblyOserv après leur victoire à la Gamers Assembly / Crédit : Oserv

KLIM, du rêve au cauchemar !

Intéressons-nous désormais au bas de classement synonyme de relégation. En premier relégable, nous retrouverons les PCS Faded. Après plusieurs jours où l’équipe avait assuré le maintien, ils ont malheureusement craqué dans le dernier jour de la semaine. Malgré des résultats honorables, ils finissent en dernière place d’un peloton serré et malgré une belle avance sur le dixième ne peuvent échapper à la relégation.

Pour les accompagner en division 2, on retrouvera Cross et Soon respectivement dixième et onzième. Les deux équipes venaient de monter de division 2 mais la retrouveront de nouveau dès lundi. Ce n’est pas vraiment une surprise du côté de Soon qui fait l’ascenseur entre la division 1 et la division 2 depuis le début de la semaine.

Enfin, en dernière place  de ce tournoi War Legend du 27 avril, nous retrouverons les malheureux KLIM eSport. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont vécu une soirée cauchemardesque. La soirée commenca très mal pour les doubles champions en titre avec un crash. Dans les trois games suivantes, ils ne feront pas mieux qu’on Top 8. Finalement, un nouveau crash conclura cette soirée cauchemardesque. Ils descendent donc en division 2. Cependant, au vu de ce qu’ils nous ont montré nul doute qu’ils remonteront bientôt en division 1.

Klim Esport FortniteCrédit : KLIM eSport

Millenium Row rejoindra Millenium Salty lundi

Une chose est sûre, Millenium Row n’était pas venu pour faire de la figuration dans ce tournoi War Legend du 27 avril. Pour vous donner une idée de leur performance, leur pire game se conclua par un Top 2 avec 3 kills. Tout leur a réussi hier. Ils avaient un excellent niveau, de la régularité et il est donc logique de les voir arriver en division 1 lundi. Ils y rejoindront leur team soeur Millenium Salty.

Loin derrière Millenium Row mais aussi loin devant le reste des équipes, Solary réussit à décrocher la deuxième place. Cette place leur permettra l’accession à la division 1 lundi. Si les cinq games n’ont pas été parfaitement maîtrisées, ils ont su accélérer à deux reprises. En réalisant deux Top 1 avec respectivement 11 et 18 kills ils ont engrangé un nombre de points énorme ce qui leur garantit cette deuxième place.

Les deux dernières places qualificatives se sont jouées jusqu’à la fin entre trois équipes. Au final, ce sera les Orks Grand Poitiers et les Rawr qui s’adjugeront respectivement les troisième et quatrième places synonymes de qualification.

Crédit d’image à la une : War Legend

Fnatic au MSI 2018 – Marcher sur les pas des illustres anciens

Continuons ce tour des équipes du MSI en se penchant sur l’une des équipes les plus intéressantes du tournoi : Fnatic. Avide de performances et de résultats, la structure légendaire cherche à renouer avec son glorieux passé pour prouver que l’écart entre Orient et Occident n’est pas si grand que cela.

Fnatic-lol-2018

Une équipe légendaire

La relation entre le MSI et l’Europe est chaotique. Il y a eu beaucoup de hauts (Fnatic en 2015, G2 en 2017), quelques bas (G2 en 2016). Mais globalement, le MSI porte l’Europe dans son coeur, et réciproquement. Car l’Europe a toujours envoyé des équipes prestigieuses se frotter aux grandes équipes du monde entier. Et au vu du bilan (demi-finale en 2015, finale en 2017), c’est une compétition qui réussit bien aux Européens.

C’est dans cette optique que les Fnatic ont écrasé le Spring Split des LCS EU 2018pour tenter de réduire l’écart imposé par la Corée et la Chine depuis bien trop longtemps. Fnatic pourrait bien être cet épouvantail. En effet, si les belles années du duo Huni-Reignover sont maintenant révolues, c’est une nouvelle dynastie qui renaît chez les sextuples champions d’Europe. Cette dynastie est menée par un duo jungle/mid jeune mais déjà très performant. Broxah et Caps ont acquis une synergie imperturbable, en Europe du moins. Le jeune midlaner a su élever son niveau de jeu pour devenir l’un des meilleurs midlaners que l’Europe ait connu, et il est en passe de le prouver au monde entier.

Un leader incroyable

Mais s’il y a bien un joueur à retenir chez Fnatic, et ce depuis maintenant 2 saisons, c’est évidemment le stratosphérique adc Rekkles. Une nouvelle fois élu MVP du Split européen (2eme fois d’affilée), Rekkles est certainement à son meilleur niveau depuis le début de sa carrière. Il n’a eu de cesse de repousser les limites de son poste au plus haut point possible, si bien qu’il est aujourd’hui comparé très sérieusement à certains très grands adc tels que Pray ou Uzi, qu’il aura l’occasion d’affronter pendant ce MSI.

Si la participation de Fnatic à ce MSI est intéressante, c’est notamment car l’équipe européenne a écrit l’histoire de ce tournoi, dès sa 1ère édition. Après une phase de poules moyenne, finissant en 4eme position, Fnatic réussit le tour de force d’être la première équipe occidentale de l’histoire à remporter non seulement 2 parties d’un BO5 à SKT, et même à une équipe coréenne tout court. Cet exploit, qui fut le déclencheur des bonnes performances européennes lors des éditions suivantes du MSI, retentit toujours dans les têtes de la nouvelle génération Fnatic.

Aujourd’hui, les adversaires ont changé. Ce n’est plus SKT, mais KZ. Ce n’est plus EDG, mais RNG. Ce n’est plus TSM, mais Liquid. Pourtant, l’ambition des européens reste la même, et au vu du niveau de jeu affiché depuis le début de la saison, FNC pourrait bien en surprendre plus d’un !

Les meilleurs endroits de spawn de lamas sur Fortnite

Un redditer vient aujourd’hui de faire un travail de recherche phénoménal. Le but ? Faire une map sur laquelle recenser tous les spawn de lamas sur Fortnite afin de déterminer les zones de spawn privilégiés.

Groupe Fortnite Battle Royale

destruction de Tilted Towers

Un travail phénoménal

Le moins que l’on puisse dire est qu’Overwatchero4 n’a pas compté ses heures pour faire sa map. Il a passé environ 200h à regarder des replays de game. À chaque fois, il partait à la recherche des lamas sur Fortnite. Il les notait ensuite sur la map ci-dessous. Au bout, il a réussi à sortir une carte qui au vu de la quantité de donné obtenue est fiable.

carte lamas sur Fortnite

Au regard de cette map, il apparaît clairement que si vous voulez trouver un lama, vous avez tout intérêt à longer la rivière. En effet, tout du long le taux de spawn est élevé. Il est à noter que le taux de spawn est aussi très bon au nord de Moisty Mire ainsi qu’à Haunted Hills. A contrario, cette map nous montre aussi les zones à éviter si vous cherchez des lamas. Ainsi, le taux de spawn est très faible dans les environ de Tomato Town et de Retail Row. Il est aussi rare d’en trouver dans les plaines au sud de Pleasant Park.

La Belgique a tranché, les loot boxes sont des jeux de hasard. Overwatch, Fifa et CS:GO mis en cause.

Après une enquête lancée en novembre 2017, la Belgique rejoint les Pays-Bas en affirmant que les Loot boxes sont des jeux de hasard.  Overwatch, CS:GO et Fifa 18 sont les premiers jeux mis en cause, exposant leurs éditeurs respectifs à des sanctions pénales.

Jeux de hasard : plusieurs titres dans le collimateur

La Commission des jeux de hasard mandatée par le gouvernement a rendu les résultats de son enquête sur les loot boxes. Elle retient deux éléments majeurs dans la définition de la loot box : le paiement effectué en argent réel et l’impossibilité pour le joueur de connaître son contenu à l’avance. La commission évoque de façon secondaire le fait que ce type de coffre soit « susceptible de leur apporter un avantage dans le jeu ». Le principal enjeu législatif autour de ce type de contenu ingame repose essentiellement sur la protection du consommateur et plus particulièrement celle des consommateurs mineurs.

Star Wars : Battlefront II est régulièrement désigné comme un des principaux déclencheurs de ces débats. A sa sortie, et malgré un prix de vente déjà conséquent, le jeu possédait un immense catalogue de contenus pouvant être obtenus par le biais de micro transactions. L’ensemble représentait des sommes astronomiques ou bien un temps de jeu se comptant en mois pour obtenir chaque élément disponible. EA a depuis retravaillé le système de progression pour s’écarter de la dimension pay to win omniprésente dans son jeu. Les changements opérés sur Battlefront II ont ainsi permis au titre d’échapper à la classification « jeu de hasard ».

A ce jour, ce sont trois autres jeux vidéo qui sont visés par la BelgiqueOverwatchCS:GO et Fifa 18 sont retenus selon deux critères : leur très grande popularité (les jeux étant désignés comme AAA) et leur système d’achat ingame correspondant aux critères retenus pour désigner les jeux de hasard.

« […] les développeurs utilisent de plus en plus souvent des systèmes qui incitent les joueurs à manier de l’argent réel une fois qu’ils ont acheté un jeu. La Commission des jeux de hasard a notamment examiné :

  • la perspective émotionnelle de profit : L’incertitude des lootboxes est liée à une perspective de profit. Un joueur peut penser que l’achat d’une lootbox lui apportera un avantage, ce qui n’est pas toujours le cas ;
  • le mélange entre fiction et réalité : De réels personnes connues font la promotion des lootboxes les plus onéreuses ;
  • l’utilisation d’un système de monnaies distinct : Les joueurs peuvent acheter des monnaies virtuelles pour une réelle somme d’argent ;
  • des méthodes visiblement illimitées afin de verser de l’argent sur le compte des joueurs ;
  • la dissimulation d’un générateur aléatoire ou à tout le moins, son opacité. »

Vers des sanctions pénales : le Ministre de la Justice intervient

L’absence d’outils mis à la disposition des joueurs pour évaluer et contrôler leur consommation est également un élément à charge. La commission pointe également un habillage masquant en partie l’aspect aléatoire et incertain de ce type de loot boxes payantes, impactant d’autant plus les consommateurs vulnérables, à commencer par les mineurs. Les systèmes de loot boxes incriminés « enfreignent dès lors la législation relative aux jeux de hasard ». Sans intervention de leur part, les éditeurs pourraient se voir condamnés à des sanctions pénales : « une peine de prison allant jusqu’à cinq ans et une amende pouvant atteindre 800.000 euros. Lorsque des mineurs sont impliqués, ces peines peuvent être doublées ».

« Peter Naessens, directeur de la Commission des jeux de hasard : « Les lootboxes ne sont pas des éléments inoffensifs des jeux vidéo et se présentent en fait comme jeu de hasard. Les joueurs sont tentés et induits en erreur et aucune des mesures de protection en matière de jeux de hasard n’est applicable. Maintenant qu’il est clair que ce sont particulièrement les enfants et les personnes vulnérables qui y sont exposés sans aucune protection, les concepteurs de jeux ainsi que les parties prenantes, telles que la FIFA par exemple, sont appelés à mettre un terme à cette pratique ». »

En l’état actuel, les loot boxes sont donc appelées à être purement et simplement supprimées. Le Ministre de la Justice Koen Geens a appelé les « concepteurs » et les « exploitants » ainsi que la Commission des jeux de hasard à travailler ensemble pour corriger la situation. Une des volontés affichées est de séparer la pratique ludique et récréative du jeu vidéo des jeux de hasard afin de préserver au maximum les joueurs.

En Chine, le gouvernement avait opposé des arguments du même ordre à Blizzard et son CCG (jeu de cartes à collectioner) Hearthstone. L’achat de boosters de cartes, semblables aux loot boxes, a été remplacé par un système d’achat de poussières servant à crafter directement les cartes. Dans la boutique chinoise, les joueurs achètent désormais un montant de poussière et reçoivent en plus l’équivalent de leur achat en boosters de cartes.

Sources :
Conclusion de la Commission des jeux de hasard belge
Communiqué de Presse du Ministère de la Justice belge

 

Un trailer vient confirmer l’arrivée de Vegeto Blue sur Dragon Ball FighterZ

Il y a quelques jours, nous avions eu le droit au premier trailer de Zamasu. Aujourd’hui, nous avons des nouvelles de Vegeto Blue sur Dragon Ball FighterZ.

dragon ball fighterz

La confirmation de Vegeto Blue

Rappelez-vous la sortie de V-Jump il y a quelques jours. L’arrivée de Zamasu et de Vegeto Blue sur Dragon Ball FighterZ avait alors été annoncée. Quelques jours plus tard, on s’était aperçu que finalement, contrairement à ce que laissaient entendre les premières traductions, Vegeto Blue n’était pas confirmé sur le jeu. Nous avions ensuite eu le droit au trailer de Zamasu. Nous nous étions alors dit que peut-être les DLC sortiraient désormais un par un. Hé bien finalement, il ne semble pas que cela sera le cas.

Aujourd’hui, c’est la page Facebook officielle de Bandai Namco en Taiwan qui vient de confirmer l’arrivée de Vegeto Blue. En effet, ils viennent de publier le premier teaser. Tout comme pour le trailer de Zamasu, nous avons le droit à plus qu’une entrée. En effet, nous pouvons déjà admirer les premières capacités de Vegeto. Au vu des premières réactions des fans, l’arrivée de Vegeto semble attendue. Est-ce aussi le cas pour vous ? Pour vous faire une première idée de ce personnage, nous vous laissons le trailer ci-dessous.

Le skin mitrailleur fluo est disponible sur la boutique Fortnite

Après la sortie du skin dame d’acier plus tôt dans la semaine c’est au tour du deuxième skin leaké il y a quelques jours de sortir. Le mitrailleur fluo est donc disponible à partir d’aujourd’hui.

Groupe Fortnite Battle Royale

destruction de Tilted Towers

Une version masculine du skin terreur fluo

Si vous jouez à Fortnite depuis un petit moment, ce skin mitrailleur fluo vous dit sûrement quelque chose. En effet, c’est une version masculine du skin terreur fluo. Son arrivée n’est pas tant une surprise que ça. En effet, Epic Games a tendance à sortir des skins pour que les archétypes soient disponibles en version masculine et féminine. De plus, le skin terreur fluo étant très populaire, la sortie du mitrailleur fluo était encore plus prévisible. Si vous souhaitez l’acquérir, sachez qu’il est de rareté épique et vous coûtera donc 1 500 Vbucks.

Pour accompagner ce skin, une pioche débarque aussi sur la boutique. Elle aussi leakée il y a quelques jours, a pour forme un système solaire miniature. Sur cette pioche, il est à noter que le soleil brille. Si le rendu est joli, elle n’est pas la pioche la plus discrète du jeu à cause de cela. De rareté épique, il vous faudra débourser 1 200 Vbucks pour l’acquérir.

Le durcissement des sanctions contre le cheat sur PUBG a contribué à arrêter 15 développeurs !

On le sait, le cheat sur PUBG est un véritable fléau. Aujourd’hui la lutte contre celui-ci passe à la vitesse supérieure avec l’arrestation de quinze développeurs de cheat !

Violence dans l'e-sport

Le cheat récupérait vos informations illégalement

Des mesures in game sont souvent mises en place sur PUBG. Cependant, avec l’information du jour, la lutte contre le cheat sur PUBG passe à la vitesse supérieure. En effet, ce ne sont pas moins de quinze personnes qui se sont fait arrêter. Ces personnes sont accusées de développer des cheat, de les vendre ainsi que de créer des plateformes dédiées à leur vente.

Par delà la simple création et vente de ces cheats, ils sont aussi accusés d’avoir récolté illégalement des informations sur les acheteurs. En effet, une fois ces cheats installés, il semblerait qu’ils récoltaient des informations sur vous et votre vie privée. En plus d’être ne pratique illégal, nul doute que cela ne doit pas spécialement rassurer les acheteurs. Quoi qu’il en soit, la lutte contre le cheat sur PUBG passe officiellement à une vitesse supérieure avec ces arrestations. De plus, Bluehole ne compte pas s’arrêter là. Dans leur communiqué, ils ont déclaré qu’ils continueront à travailler main dans la main avec les autorités locales pour traduire en justice les développeurs de cheat !

Pentagram au MSI 2018 – Le nom a changé, la domination reste la même !

Continuons aujourd’hui le tour des équipes qualifiées pour ce MSI 2018 avec Pentagram. Autrefois appelée Rampage, le changement de nom ne les a pas empêchés de continuer à dominer le Japon.

LJL lol

Éternels seconds au lancement de la LJL

L’histoire de Pentagram commence en 2015 avec la création de la LJL. Jouant alors sous le nom de Rampage, les débuts sont plutôt bons mais l’équipe n’est pas encore au top. Ainsi, ils finiront quatrièmes du premier split de 2015. Au second split, la machine se met alors réellement en route pour Rampage. Ils finissent premiers de saison régulière et en finale affrontent Detonation FocusMe, les champions en titre. Cette finale, ils la perdront sur le terrible score de 3-2.

Au Spring Split 2016, les choses se compliquent un peu pour Rampage. En effet, ils ne finiront que troisième de saison régulière. Cependant, ils maîtriseront bien leurs playoffs et atteindront la finale. Dans cette finale, ils croiseront de nouveau Detonation FocusMe. Malheureusement pour eux, depuis le dernier split, l’écart s’est creusé et ils perdent 3-0. Pour la troisième fois de suite, c’est Detonation FocusMe qui remporte le championnat et on commence alors à se demander où la domination de cette équipe s’arrêtera.

Detonation FocusMeLine-up Détonation FocusMe pour le Spring Split 2016 / Crédit : Riot games

La fin d’une série, le début d’une nouvelle

Revanchard, Rampage réalise alors une excellente saison régulière lors du Summer Split 2016. Ils finissent premiers avec un très bon score de 9-1. En finale, ils affronteront de nouveau Detonation FocusMe. Le Bo sera extrêmement serré, chaque équipe se rendant coup pour coup. Mais à la fin, c’est Rampage qui soulève la coupe. Le géant de la région vient de tomber ! Rampage finira ensuite sa saison avec le qualifier pour les Worlds où ils finiront premiers non qualifiés pour les playoffs à l’issue de la phase de poule.

Le Spring Split 2017 était extrêmement attendu. En effet, tout le monde attendait impatiemment la réaction de Detonation FocusMe après avoir perdu leur trône. Après une saison régulière serrée où les deux formations finirent à égalité, elles se retrouvèrent de nouveau en finale. Là, Rampage mit définitivement fin au règne de Detonation FocusMe en gagnant facilement 3-0. Au Summer Split, le résultat fut le même avec une finale un peu plus serrée. Pour ce qui est de l’international par contre, Rampage n’a pas convaincu. Ils sortent du Play-in des Worlds et du MSI en finissant dernier de leur groupe les deux fois. Pire encore, quand on cumule les scores des deux événements, on obtient 1-9 ce qui est sûrement très loin des objectifs des japonais.

RampageCrédit : Rampage

Pentagram continue sa série malgré le changement de nom.

On a bien cru que la série des désormais Pentagram allait s’arrêter lors de ce Spring Split 2018. En effet, ils réalisèrent une saison régulière plutôt moyenne finissant en 6-4. Du côté de Detonation FocusMe, la saison fut complètement maîtrisée. Ils finissent premiers de la saison régulière en 10-0 et se placent donc comme favoris pour le titre.

Les deux équipes vont alors se retrouver en finale pour le sixième split consécutif. Et là c’est la surprise, Pentagram va littéralement exploser Detonation FocusMe sur le score de 3-0. Alors que personne n’attendait un tel résultat, ils repartent avec le titre et leur ticket pour le MSI. Dès lors, leur mission là-bas sera de redorer le blason de la LJL.

Crédit d’image à la une : Pentagram