G2 Esports valide une levée de fonds de 17,3 millions de dollars !

L’organisation G2 Esports dirigée par le flamboyant Carlos « Ocelote » Rodriguez termine sa levée de fonds avec 17,3 millions de dollars récoltés. Estimée par Forbes à 105 millions de dollars, G2 Esports enfonce le clou et assoit sa position sur le marché mondial.

Andre-Gomes-Carlos-Rodriguez-fondateur-G2-Esports

Le milieu de terrain André Gomes et Carlos « Ocelote » Rodriguez fondateur de G2 Esports

 

Une levée de fonds record pour G2 Esports

Alors qu’il y a moins d’un an, Carlos Rodriguez rêvait de faire de G2 Esports une organisation à un milliard de dollars, l’ancien joueur professionnel semble s’être bien reconverti en homme d’affaires. Aujourd’hui à la tête d’un des plus gros groupes esports au monde, Ocelote continue de faire parler de lui et n’a qu’un objectif en tête, toujours plus pour G2. Confirmée par le site Forbes, la levée de fonds de G2 Esports est une réussite totale. Avec une levée de fonds en série A de 17,3 millions de dollars, le groupe totalise 26,4 millions de dollars de levés depuis sa création en 2013.

S’il se félicite aujourd’hui de la confiance des investisseurs envers G2 c’est que le groupe investi lui aussi judicieusement. Il affiche une très bonne santé économique comme professionnelle et est reconnu comme un acteur majeur de la scène esports en Europe. Prônant l’indépendance avant tout, Carlos Rodriguez n’hésite pas à repousser les propositions de gros clubs de sports traditionnels et espère un jour être de l’autre côté de la table des négociations. Une position qui lui permet de s’afficher sur de nombreux jeux comme League of Legends, CS: GO et même Rainbow Six: Siege.

G2 Esports se positionne comme un acteur mondial majeur

Notamment menée par trois grandes sociétés, Parkwood Corporation, Seal Rock Partners et Everblue Management, cette levée de fonds va donner la possibilité à G2 Esports d’investir toujours plus et de regrouper un groupe de propriétaires afin d’envisager sereinement l’avenir. Il faut dire que G2 Esports ne fait pas les choses à moitié et espère ouvrir d’ici le troisième trimestre 2019 son infrastructure de 2 000 mètres carrés entièrement dédiée à l’esports. Un complexe phénoménal qui ferait rayonner le groupe sur le monde entier. Après avoir touché les professionnels, G2 tente depuis plusieurs mois de développer son image auprès de sa communauté. Les samouraïs européens font parler d’eux et cherchent désormais à fédérer le public européen derrière leur bannière.

Recrutant différentes personnalités reconnues comme Lindsey Eckhouse qui officiait à des postes clés de la NFL ou encore Sabrina Ratih auparavant chez Red Bull, G2 Esports affiche ses ambitions. Lorsque l’on voit la montée en puissance d’équipes comme TeamLiquid, 100 Thieves ou Cloud9 en occident, l’Europe doit pouvoir se positionner pour ne pas se retrouver entre le marteau et l’enclume. Avec ces investissements, G2 Esports s’attire ainsi le regard des acteurs internationaux qui n’auraient pas encore pris parti dans l’esports !

Saison 8 de Fortnite – Découvrez la nouvelle map, le passe de combat et le canon de pirate !

La saison 8 de Fortnite a enfin été révélée par les équipes d’Epic Games ! Pour l’occasion, c’est une nouvelle carte, un canon de pirate et de nouveaux endroits qui ont été implantés sur Fortnite !

saison 8 fortnite

De profonds changements ont impacté la carte de Fortnite dans la nuit du 27 au 28 février. Un gigantesque volcan est apparu à côté de Risky Reels (dans le coin supérieur droit de la map) et deux nouveaux lieux ont fait leur apparition : Lazy Laggon et Sunny Steps ! Il sera d’ailleurs possible de voyager rapidement entre ces deux lieux grâce aux cheminées volcaniques.

Le thème de cette nouvelle saison a été très vite annoncé : les pirates sont de sortie pour cette saison 8 de Fortnite ! Et comme à chaque fois, c’est un nouveau passe de combat qui se dévoile, et toujours en vidéo !

Nouvelle carte de Fortnite

Les nouveaux éléments de la carte se situent au nord est avec Lazy Lagoon, Sunny Steps, et entre les deux, le fameux volcan !

carte saison 8 fortnite

Le volcan devrait réserver quelques surprises aux joueurs. La lave inflige 1 point de dégât par contact et fait rebondir les joueurs. Quant aux geysers, ils propulsent les joueurs et les véhicules vers le ciel dans un courant d’air chaud !

volcan fortnite saison 8

Le nouvel objet annoncé n’est rien d’autre que le canon de pirate ! Rien de bien surprenant vu la thématique de la saison 8 de Fortnite !

Canon de pirate

  • Mettez le canon en position, visez et tirez ! À moins que vous ne préfériez entrer dedans et vous propulser !
  • Le canon tire des boulets ou des joueurs à très longue distance. Les boulets et les joueurs peuvent traverser un certain nombre d’objets avant de s’arrêter en infligeant des dégâts et en repoussant les joueurs proches.
  • Inflige 100 pts de dégâts aux ennemis en tir direct et 50 pts de dégâts aux ennemis dans un court rayon.
  • Se trouve dans l’environnement.

canon de pirate saison 8 de fortnite

Vous pouvez retrouver tous les éléments du patch 8.00 de Fortnite sur la page officielle du jeu ici !

PTR Patch 1.34 d’Overwatch – Découvrez tous les buffs et nerfs des héros !

Le PTR du patch 1.34 d’Overwatch vient d’être mis à jour avec les informations fournies par Geoff Goodman et Tom Powers. Au menu : des changements pour Lucio, McCree, Reaper, Chacal, Symmetra, Zarya et Zenyatta !

Le nouveau héros Baptiste est disponible sur le PTR Patch 1.34 ! Retrouvez toutes les capacités du nouveau support d’Overwatch dans notre article dédié !

baptiste nouveau héros overwatch

Ajustements de l’armure

Les dégâts des rayons sont réduits de 20% lorsqu’ils frappent l’armure. Les dégâts sur la durée ne sont plus atténués par l’armure.

Boost

Les dégâts de boost s’appliquent désormais lorsqu’un projectile est tiré et non plus lorsqu’il touche la cible.

Knockback

La distance de knockback est désormais plus cohérente. Les héros qui volent peuvent désormais être knockback et ralenti.

Patch 1.34 – Buff des héros

Chacal

Lance-grenades – Buff des dégâts à l’impact (40 → 60).

Doomfist

Uppercut – Réduction du CD (7s → 6s).

Onde de choc – Réduction du CD (7s → 6s).

Hanzo

Flèche sonique – Buff du rayon de détection (7m → 9m).

McCree

Mitraillage – Nerf des dégâts (55 → 50).

Implacable – Buff des dégâts par seconde (275 → 550) après avoir verrouillé les adversaires après 1.5 seconde.

Moira

Emprise biotique – Buff de la durée du heal sur la durée (3s → 4s). Buff du soin (50 → 65).

Orisa

Canon à fusion – Réduction de la pénalité de ralentissement lors du tir (50% → 30%).

Pharah

Lance-roquettes – Buff des dégâts minimum des explosions (16.25 → 20).

Soldat 76

Fusil à impulsion – Buff des dégâts (19 20).

Sprint – Réduction du délai d’utilisation de l’arme après un sprint (0.5s → 0.3s).

Visière tactique – Peut désormais viser Pneumastic et Champ d’immortalité.

Sombra

Piratage – Le temps de recharge est réduit de moitié lorsqu’elle pirate un kit de soins.

Bouldozer

Bouclier dynamique – La capacité n’annule plus le mode roulé-boulé.

Mei

Canon endothermique – Buff des dégâts du tir principal (45 → 55 dégâts par seconde).

Mur de glace – Nerf des PV (500 → 400).

Torbjörn

Torbjörn démarre avec 50 d’armure (250 PV maximum).

Surcharge – Nerf du gain d’armure (150 → 100).

Symmetra

Projecteur à photons – Buff de la vitesse de tir (+20%).

Nerf des héros

Ana

Nanoboost – Nerf du soin (300 → 250).

Fatale

Infravision – La capacité vous permet désormais de montrer les barres de vie adverses. S’interrompt en cas de mort.

Faucheur

Nerf du soin (50% → 40%).

Lucio

Buff de la vitesse de Lucio lorsqu’il marche sur les murs (20% → 40%).

Ampli – Le sondes sonores comptent désormais comme des actions de soutien offensives.

Crossfade (vitesse) – Nerf de l’effet (30% → 20%). Nerf de l’effet amélioré (70% → 50%).

Zarya

Canon à particules – Nerf du rayon du tir secondaire (2-3 → 1-2).

Zenyatta

Orbe de discorde – Nerf de l’effet (30% → 25%).

Orbe de destruction – Buff des dégâts (46 → 48).

Découvrez toutes les capacités de Baptiste, le nouveau héros support d’Overwatch !

Overwatch accueille un nouveau héros support pour le plus grand plaisir de la communauté ! Baptiste, le 30e personnage d’Overwatch est d’ores et déjà disponible sur le PTR. On fait le point sur toutes ses capacités !

baptiste nouveau héros overwatch

Capacités de Baptiste

Baptiste est un médecin militaire aguerri, disposant d’un bel assortiment d’appareils et d’armes expérimentaux pour soutenir ses alliés et éliminer ses adversaires.

Bio-lanceur Clic gauche : envoie une salve de trois munitions ; la précision et la maîtrise du recul seront récompensées par des dégâts impressionnants. Chargeur : 45 balles. Dégâts : 12.5 – 25 par balle.

Clic droit : Les grenades déployées par son tir secondaire soignent les alliés proches du point d’impact (50-60 points de soin). Chargeur : 10 balles.

Salve régénérante – Baptiste profite de soins sur la durée et en prodigue à ses alliés proches pendant 5 secondes. Soigne 30 points par seconde (maximum 150 points). Temps de lancement : 0.5 seconde. Temps de recharge : 15 secondes.

Champ d’immortalité – En cas de danger imminent, il peut activer son Champ d’immortalité pour éviter que ses alliés ne meurent.  Baptiste crée un champ qui empêche ses alliés de mourir. Le champ peut être détruit (250 PV). Durée : 8 secondes. Temps de recharge : 20 secondes.

Exo-bottes (Passif) – Baptiste se déplace sur le champ de bataille grâce à ses Exo-bottes, qui lui permettent de parcourir de grandes distances et de franchir des obstacles qui arrêteraient d’autres héros. Maintenez la touche accroupie pour sauter plus haut.

Matrice amplificatrice – La matrice multiplie par deux les dégâts et les soins des projectiles alliés.

Vous retrouverez les capacités en vidéo dans le tweet officiel d’Overwatch ci-dessous !

Plusieurs joueurs professionnels de l’Overwatch League comme HyP, le joueur des Paris Eternal ou Boombox des Philadelphia Fusion, ont laissé entendre leur intérêt pour le nouveau personnage d’Overwatch. OP, futur one trick pour certains, Baptiste ne laisse clairement pas indifférent. Celui-ci sera-t-il le prochain support préféré de la scène professionnelle ? La réponse après les tests sur le PTR !

Solary recrute Odemian, Vinz, Felkeine, Oliech, Tars, Bestmarmotte et Dizdemon !

Odemian, Vinz, Felkeine, Oliech et Tars n’auront donc pas lancé leur propre webTV, comme certain·es l’avaient laissé penser. Les streamers rejoignent donc Solary sans aucune surprise tant les appels du pied et les indices avaient été disséminés ces dernières semaines.

solary odemian vinz tars felkeine

Après avoir recruté Carljr, Bren, Samy et Glutonny le mois dernier, Solary rajoute une corde à son arc en recrutant Odemian, Vinz, Felkeine, Oliech et Tars tous les 5 ayant quitté ArmaTeam en janvier. Un coup de maître de la part de la team d’amis qui recrute les streamers francophones (Oliech on ne t’oublie pas) les plus en vogue sur Hearsthone. Depuis leur passage chez Millenium, ils n’ont pas cessé de faire d’excellents chiffres sur le TCG de Blizzard. Mais il y a bien plus : Bestmarmotte rejoint aussi Solary. Il officiera, avec Oliech, sous le tag Lunary, tandis que Tars, Odemian, Vinz et Felkeine seront sous l’égide de Solary.

Plus tard dans la soirée, les 250 subs passés sur la nouvelle chaîne Solary Hearthstone, la structure a annoncé le recrutement de Dizdemon, un des monstres français sur Hearhtstone, passé par Millenium et Team Oplon.

La ville de Tours – et la région Centre-Val de Loire – commence à rassembler de très nombreux acteurs de l’esport (Breakflip, Connectesport, DreamHack, ESL, Solary), et semble bien partie pour être un des territoires phares de l’esport français.

Pour rappel, Odemian, Oliech, Tars, Felkeine et Vinz avaient décidé de démissionner d’ArmaTeam suite à une multitude de problèmes rencontrés avec leurs employeurs. Chacun était revenu en vidéo (un twitlonger pour Felkeine) sur les raisons qui les avaient poussé à prendre cette décision. De leur côté, Arma en avait profité pour recruter les anciens streamers de GamersOrigin, Un33d, Lowelo, Keuhn et Fishou, suite à la fermeture de la TV O’Rigin.

Nous avions d’ailleurs profité de la Lyon e-Sport 2019 pour interroger Lowelo sur l' »affaire Arma » (l’interview est disponible ici).

LeStream Esport remporte le tournoi Fortnite de la Lyon e-Sport 2019 !

Le tournoi Fortnite de la Lyon e-Sport 2019 revient après une victoire d’Oserv Esport, qui était en concurrence avec exalty. Le titre est remis en jeu cette année avec encore une fois 10 000€ de cashprize d’alloués pour le tournoi.

fortnite bandeau

Mise à jour du 24 février 2019

La Lyon e-Sport a annoncé que le tournoi Fortnite était annulé jusqu’à nouvel ordre, du fait des DDOS constants. L’association tiendra les joueurs au courant concernant le déroulé possible de la journée, il faudra attendre pour en savoir plus sur les potentiels remboursements et/ou la possibilité d’une compétition online.

Finalement, c’était une stratégie de la Lyon e-Sport pour continuer en sous-marin la compétition qui a pu se dérouler sans encombres ! C’est finalement la team de LeStream Esport, représentée par Skite et Vato ! C’est Solary qui prendra la 2e marche du podium, suivie de près par LeStream et Solary !

top fortnite tournoi lyon e-sport 2019

192 joueurs feront le déplacement jusqu’à la Cité des Congrès de Lyon les 23 et 24 février. Répartis en 48 squads, ils devront persévérer dans les différentes phases de la compétition (série de placement et groupes) du tournoi Fortnite de la Lyon e-Sport 2019. 2018 avait sacré l’équipe d’Oserv Esport, récupérée peu après par Solary.

Les candidatures sont désormais closes et on peut déjà reconnaître des équipes très connues de la scène française : GamersOrigin, Lunary, Exalty, LeStream, Solary, Oserv Esport… Nul doute qu’elles devraient se trouver une place de choix dans le top 10 des meilleures équipes de la compétition !

Programme

Début du tournoi – Samedi 23 février à 10h

Fin du tournoi (estimée) – Dimanche 24 février à 18h

Cashprize

Les 3 meilleures squad de la compétition seront récompensées et se partageront les 10 000€ de cashprize.

1er – 6000€

2ème – 3000€

3ème – 1000€

Phase de groupes

Les résultats de la phase de groupes sont désormais connus !

poule a fortnite lyon esport 2019

poule b fortnite lyon esport 2019

poule c fortnite lyon esport 2019

poule d fortnite lyon esport 2019

Vitality Robi et Adz ont décidé d’arrêter la compétition, sûrement à cause des différents lags et DDOS qui ont impacté la compétition toute la journée du samedi.

Team Vitality remporte le tournoi Rainbow Six Siege de la Lyon eSport 2019 !

Alors qu’il y a encore quelques semaines, nous nous attendions à voir deux tournois à la Lyon eSport 2019 (League of Legends et Fortnite), pour la première fois de son histoire, l’organisation intégrera un troisième tournoi : le FPS tactique d’Ubisoft, Rainbow Six Siege. Team Vitality a remporté le tournoi dans un match dantesque face à Supremacy !

Rainbow-Six-Siege-Lyon-esport

La Lyon e-Sport (LES) n’a pas perdu de sa superbe malgré les problèmes de réseau de l’année dernière. Cette fois-ci l’organisateur d’événement a bien pris conscience de ses erreurs et lance une édition 2019 des plus enthousiasmantes ! Non seulement les slots pour les tournois League of Legends et Fortnite ont été vendus en un temps record, mais en plus la LES s’ouvre vers un nouveau jeu, Rainbow Six Siege. Soit les trois jeux les plus en forme en termes d’audience dans l’hexagone !

Format

Les 32 équipes seront réparties dans huit groupes de quatre. Toutes les équipes s’affrontent en BO1, seules les teams positionnées en première place de leur groupe sont directement qualifiées pour l’arbre pro. Les autres équipes seront automatiquement orientées dans le tournoi dit amateur.

Le tournoi pro se déroulera dans un arbre à double élimination, permettant ainsi à chaque équipe d’avoir une seconde chance d’accéder à la finale. Les matchs de l’arbre pro se joueront tous en BO3 dès les quarts de finale. Un format qui donne aux équipes la possibilité de faire leur preuve tout au long du weekend.

Cashprize

Les 3 meilleures équipes de la compétition seront récompensées et se partageront les 5 000€ de cashprize de la Lyon eSport 2019.

1er – 2500€
2ème – 1500€
3ème – 1000€

Phase de Playoffs

La phase de groupes s’est terminée hier tard dans la soirée. Sans grandes surprises, Team Vitality, Supremacy se sont qualifiées, suivies par XTreme Video et Alerion ! La grande finale devrait avoir lieu aujourd’hui, dimanche 24 février, sur les coups de 15h30 sur la grande scène !

Team Vitality viennent de remporter leur BO3 2-0 face à XTreme Video ! Ils se qualifient donc pour la grande finale du tournoi Rainbow Six de la Lyon e-Sport 2019 ! Ils seront rejoints par Supremacy, qui ont laissé une game à Alerion avant de se qualifier pour la grande finale.

Malheureusement pour ces derniers, les Vitality étaient trop forts et n’ont laissé aucune chance à leurs opposants – malgré de belles résistances de Supremacy.

Phase de groupes

Lyon e-Sport 2019 – Team LDLC remporte le tournoi League of Legends !

Un an s’est écoulé et Team LDLC doit remettre son titre de champion de la Lyon e-Sport 2018 en jeu. Les nouvelles équipes de la Ligue Française de League of Legends sont au complet et chacune espère bien rentrer victorieuse de ce week-end de compétition, les 15 000€ de cashprize en poche.

bandeau league of legends

64 équipes feront le déplacement jusqu’à la Ville des Lumières le week-end du 23/24 février 2019.

Pour l’occasion, la Lyon e-Sport a fait fort : c’est pas moins de 40 000€ de cashprize qui ont été débloqués, dont 15 000€ rien que pour l’équipe victorieuse ! Comme à son habitude, l’association a scindé la compétition en trois : professionnels, élites et amateurs. 31500€ seront alloués au trio de tête professionnel et 8500€ pour le trio du tournoi élite.

Les équipes en lice

Toutes les équipes ont été annoncées sur le site officiel de la Lyon e-Sport 2019. Parmi elles, les 8 équipes de la LFL, ROG Esport, Team LDLC, GamersOrigin, Solary, MCES, aAa, Misfits et Team Vitality. Nul doute que ces équipes devraient sans difficulté se hisser en phase de playoffs, mais la compétition reste du BO1, et personne n’est à l’abri de surprises (Go Lunary).

Phase de Playoffs

Sans grandes surprises, les équipes de la LFL se sont toutes qualifiées pour la phase de playoffs ! Pour les accompagner, nous retrouverons Bastille Legacy, Nuit Blanche, Konix E-sport, Legacy, Les Gentils Débiles, Reflex E-Sport, Zephyr Esport et Team Oplon !

Team LDLC ont évidemment roulé sur la concurrence et se sont propulsés sans une seule défaite en grande finale. Ils seront rejoints par Team Vitality qui se sont imposés 2 à 1 face à GamersOrigin en finale du loser bracket.

Une game d’avance pour LDLC qui proviennent du Winner Bracket. Malheureusement pour les abeilles, ils ne parviendront pas à faire subir une seule défaite aux renards. LDLC déballe et remporte sans grande surprise le tournoi League of Legends de la Lyon e-Sport 2019 !

Phases de poules Lyon e-Sport 2019

Pour rappel, suite à cette première phase, le vainqueur de chaque groupe sera qualifié pour le tournoi Pro. Les autres iront disputer le tournoi Ibis Amateur. Ceux qui perdront dans l’arbre pro se verront offrir une seconde chance dans le loser bracket, avant d’être dirigé dans le tournoi Ibis Elite en cas de nouvelle défaite.

 

Groupe Akali
Groupe Blitzcrank
RangTeamsW – L
1Team LDLC3 – 0
2Big Upp2 – 1
3Cometeum1 – 2
4CESImpala0 – 3
RangTeamsW – L
1GamersOrigin3 – 0
2CERI’S FALCON2 – 1
3Respect et robustesse1 – 2
4LBTC0 – 3

 

Groupe Corki
Groupe Diana
RangTeamsW – L
1Vitality Bee3 – 0
2GalactiX Red2 – 1
3Les Scaphandres Cathodiques1 – 2
4Reroll Proxima0 – 3
RangTeamsW – L
1Misfits Premier3 – 0
2Team ISEFAC2 – 1
3The Naughty Dodos1 – 2
4CESITonGank0 – 3

 

Groupe Elise
Groupe Fizz
RangTeamsW – L
1MCES3 – 0
2Exalty2 – 1
3Epsignite1 – 2
4CESI Blue0 – 3
RangTeamsW – L
1Asus ROG3 – 0
2TheIsNoUrfLevel2 – 1
3Flower Power1 – 2
4OGC0 – 3

 

Groupe Galio
Groupe Heimerdinger
RangTeamsW – L
1Solary3 – 0
2Pixel Team2 – 1
3Odyssey Esport1 – 2
4Un Petit Coup De Polish0 – 3
RangTeamsW – L
1Lunary3 – 0
2CPe Sport2 – 1
3Berg En Brousse1 – 2
4Serial Trollers0 – 3

 

Groupe Illaoi
Groupe Jhin
RangTeamsW – L
1Konix eSport3 – 0
2New Hope2 – 1
3Reroll Joker1 – 2
4Fer Esport0 – 3
RangTeamsW – L
1Reflex Esport3 – 0
2SquerlyTV Blue2 – 1
3TALICYA1 – 2
4Reroll Reborn0 – 3

 

Groupe Kled
Groupe Leona
RangTeamsW – L
1Team Oplon3 – 0
2GalactiX Academy2 – 1
3Lyon 3 ESPORT OMEGA1 – 2
4CESITonKill0 – 3
RangTeamsW – L
1Les gentils débiles3 – 0
2GalactiX Esport2 – 1
3Australian Girls1 – 2
4Element Waves0 – 3

 

Groupe Mundo
Groupe Neeko
RangTeamsW – L
1Legacy3 – 0
2HUB Esport2 – 1
3Bronze2Flex1 – 2
4PCS E-Dream0 – 3
RangTeamsW – L
1Zephyr Esport3 – 0
2Autofill Esport2 – 1
3Salty Energy1 – 2
4Ecole LDLC0 – 3

 

Groupe Ornn
Groupe Pyke
RangTeamsW – L
1Bastille Legacy3 – 0
2Good Guys Only2 – 1
3Rainbow Guys1 – 2
4Les Dindons Dodus0 – 3
RangTeamsW – L
1Nuit Blanche3 – 0
2XD Team2 – 1
3MGA1 – 2
4YLPM0 – 3

Interview Nicolas Di Martino – « Nous avons toujours eu la volonté de fédérer l’écosystème régional »

L’édition 2019 de la Lyon e-Sport fera son retour dès demain, le vendredi 22 février ! La LES, qui a fait ses débuts en 2011, propose un spectacle de plus en plus grandiose et s’est forgée une excellente réputation au fil des années. Son président, Nicolas « Meteora » Di Martino, a répondu à mes questions concernant l’histoire de la LES, son avenir et la structuration de l’écosystème esportif en Auvergne-Rhône-Alpes.

lyon esport 2019 bannière

Comment les équipes de la Lyon e-Sport appréhendent l’événement après les difficultés de l’année dernière ?

Nicolas Di Martino – Je ne cache pas que cela a été difficile. L’an dernier nous avons subi une situation qui n’était pas de notre fait, nous avons assez largement communiqué dessus. Nous n’avons eu que la moitié de la connexion prévue et cela nous a causé de gros problèmes le samedi. Nous avions pu bricoler une solution dans la nuit et le dimanche s’est bien passé mais le mal était fait. C’est une expérience extrêmement difficile car nous passons des mois à sacrifier tout notre temps libre bénévolement pour bâtir un événement assez exceptionnel pour une association. Tout s’annonce au top et ce souci de connexion ruine nos efforts. Les joueurs ont eu un samedi très difficile et les réseaux sociaux se sont acharnés toute l’année, oubliant parfois que nous avons plus de 40 events derrière nous sans ce type de problème. Cela dit, loin de nous l’idée de dire que c’est injustifié. Il s’agit de notre événement et de notre responsabilité, nous comprenons tout à fait la frustration des joueurs de l’an dernier. On assume, on fait avec et on avance. Nous sommes sûrement un peu plus fatigués nerveusement que d’habitude car l’année a été difficile mais nous avons hâte d’y être et espérons plus nous amuser cette année, car c’est pour ça que nous le faisons. En tout cas, nous sommes beaucoup plus sereins vis-à-vis des infrastructures car le Centre des Congrès a mis le paquet et a été un excellent partenaire dans la préparation.

Oui, j’ai vu que vous aviez prévu deux gros coeurs de 10 giga cette année.

Deux fibres de 1 giga étaient prévues l’an dernier (au final une seule). Cette année, la salle a vraiment bien joué le jeu en installant une fibre de 10 giga + une seconde en backup au cas où. Nous sommes aussi beaucoup plus confiants car nous connaissons la salle et que nous avons eu cette année l’autorisation de faire de nombreux tests en amont et sommes dans de biens meilleures conditions. On met le paquet en tout cas, nous avons à coeur que tout se passe bien.

L’année dernière, vous vous étiez lancés sur un nouveau jeu, Fortnite en l’occurrence, après plusieurs années de domination de League of Legends. A la surprise de beaucoup, vous venez d’annoncer la tenue d’une autre compétition : Rainbow 6 Siege. Pourquoi se lancer sur un nouveau jeu seulement un an après le pari Fortnite ?

Là, il s’agit plus de stratégie que de court terme. Nous croyons fermement que moins il y a de jeux sur un événement, mieux c’est. C’est pour cela qu’historiquement, nous avons toujours été 100% League of Legends. Lorsqu’une quinzaine de jeux sont présents sur une LAN cela pose un problème de temps de scène. Un spectateur va profiter de son jeu préféré seulement un court moment avant qu’un autre jeu qui ne l’intéresse pas prenne le relais. Avec un seul jeu, l’événement est plus immersif et le spectateur n’est pas déçu car il sait à quoi s’attendre et s’amuse de l’ouverture à la clôture de l’événement. Mais il faut aussi composer avec l’écosystème des éditeurs et des ligues officielles.

Il y a un an et demi, il était difficile d’avoir une lecture claire de ce qui serait possible ou non sur League of Legends. Les plans de Riot n’étaient pas encore clairs, on ne savait pas si le top français pourrait participer ou non. Nous avons donc voulu préparer l’avenir en ajoutant Fortnite et aujourd’hui R6 car c’est assez flou côté Epic également. Les tournois sont de plus en plus cadrés (ce qui est normal) et nous ne savons pas encore comment cela va évoluer, même à très court terme où de nombreux événements sont dans le flou. Ce sont deux jeux que nous adorons et avec des communautés très actives donc le choix a été rapide. Mais dès que nous aurons retrouvé une stabilité dans les plans des éditeurs et le potentiel des jeux nous repasserons sur des événements 100% dédiés à un jeu et non pas du multigaming car ce n’est pas notre vision des choses. Ce qui ne veut pas dire que nous abandonnerons les autres mais idéalement nous préférons trois événements à un seul mélangeant trop de communautés différentes.

lyon esport 2018 yellowstarYellowstar enserre Moopz après la victoire de Team LDLC à la LES 2018 (© Timo Verdeil)

Tu parlais d’Epic Games et de la façon dont ils encadraient leurs tournois. Ils viennent d’interdire les tournois en squad et la Lyon e-Sport passe au format duo. Comment vous gérez les problèmes avec les éditeurs de manière générale ?

C’est quelque chose d’assez neuf. Nous étions 100% LoL et c’était assez open. Il y a eu les années où nous n’avions pas d’interlocuteurs et on faisait notre truc dans notre coin. Maintenant, il y a des interlocuteurs en France qui sont clairement là pour nous booster plus que pour nous mettre des barrières.

Après là, en l’occurrence, Epic a pris une décision que nous appliquons. Nous leur faisons 100% confiance, ils le font pour de bonnes raisons. Je préfère avoir des galères de logistique, d’inscriptions et tout passer en duo plutôt que d’avoir un événement qui ne marche pas dans deux semaines. Epic comme Riot sont d’excellents partenaires et accélérateurs pour les événements et l’esport de manière générale, ils nous accompagnent beaucoup.

Et vous n’avez pas d’appréhension de ce que pourrait dire Ubisoft vis-à-vis de R6 ?

Non parce que cela s’est fait main dans la main avec eux. Ca a été annoncé tard car validé tardivement, mais c’est dans les tuyaux depuis plusieurs mois. C’est fait en partenariat avec Ubisoft, jusqu’au choix des casters. On n’est pas du tout inquiet là-dessus.

C’était la même chose avec Riot Games ?

Riot nous a toujours laissé très libres. La seule année où on a été un peu plus cadré, c’était l’année dernière avec l’Open Tour mais ça restait très acceptable. On ne nous a jamais vraiment mis de barrières. Riot c’est vraiment le premier éditeur qui a fait de l’esport une stratégie et qui l’a bien fait. Ils ont été un accélérateur mais jamais un frein. C’est un éditeur avec qui il est très cool de bosser.

challenge france lyon esport 9Cérémonie d’ouverture du Challenge France lors de la Lyon e-Sport #9 (©Thibaut « Prank' » Perron)

Cette année, c’est Fortnite qui va ouvrir la marche lors de la soirée d’ouverture. Et comme tu le disais, on est passé d’une LAN essentiellement basée sur League of Legends à une LAN qui est un peu multijeux maintenant. Comment vous choisissez le jeu, les influenceurs et le programme de la soirée d’ouverture ?

L’an dernier, même si on s’était ouvert à Fortnite, il y avait beaucoup de contenu League of Legends. Les spectateurs venus voir du Fortnite s’étaient un peu plaints en disant qu’il y avait beaucoup de LoL. C’est intrinsèque aux jeux parce qu’une partie de Fortnite est très rapide, mais une finale de League of Legends dure 5h. Dans le week-end, il est difficile d’avoir un réel équilibre car LoL dans son fonctionnement prend trop de place. Pousser Fortnite sur la soirée d’ouverture nous permet de compenser (il y en aura aussi dans le week-end, plus que l’an dernier). On cherchait surtout l’équilibre entre les deux jeux.

Pour les influenceurs, on émet l’idée et on en contacte quelques uns. Les autres viennent se proposer une fois que l’info a un peu tourné. Ca se fait en fonction des dispo des gens. L’idée avec la soirée d’ouverture est d’être principalement sur du divertissement car le reste du weekend est très compétitif.

La zone d’exposition fait elle aussi son retour, après une première l’année dernière. Quels ont été les retours du public et des exposants ?

De ce qu’on a pu entendre, très positifs ! Heureusement qu’il y a eu la zone expo le samedi avec les problèmes du moment. Les exposants étaient très contents et la plupart sont de retour. Nous en avons aussi de nouveaux cette année. Côté public, nous avons eu d’excellents retours également.

Ce que nous essayons de faire avec la zone expo, c’est d’amener du contenu participatif et intéressant pour les spectateurs. On se rend la chose un peu difficile par rapport à d’autres, car on refuse quasi-systématiquement tous les stands de vente. Il y a beaucoup de conventions où le spectateur paie 10-15€ l’entrée pour repayer ensuite à l’intérieur car il slalome entre des vendeurs de sabres et de T-shirts. Ce n’est pas du tout le type d’événement que nous voulons construire. Alors, il y aura peut-être un vendeur de T-shirts et un vendeur de bonbons, mais quand il n’y a que de ça, je trouve que l’événement perd de sa saveur. Nous essayons donc de nous orienter sur des stands qui vont proposer du contenu, qui vont laisser des PC en libre accès, qui vont faire des petits tournois, des rencontres avec des influenceurs… Il y aura de la VR, du Smash Bros, du Just Dance, cela nous permet aussi de mettre en avant d’autres jeux.

Comment vous choisissez vos exposants, et sur quels critères ils sont sélectionnés ?

Simplement sur la pertinence du contenu. Nous démarchons toutes les marques qui nous semblent logiques, que nous voyons sur les autres événements ou qui sont déjà partenaires. Après nous recevons aussi des demandes et nous filtrons simplement sur la pertinence de ce qu’on nous propose. Tant que c’est du jeu vidéo et que c’est participatif, c’est okay !

Quel bilan pour la Lyon e-Sport de manière générale, et quels objectifs vous vous fixez pour l’avenir ?

Si on enlève le couac de l’an dernier, plutôt très positif. Nous avons suivi le plan qu’on s’était fixé au tout début, en passant par les étapes nécessaires. La vision que nous avions en 2011, c’était la Lyon e-Sport 2018… mais avec internet [rires]. Globalement, c’était ce modèle là, mais on partait de rien du tout. On était 8, tous étudiants, on n’avait pas un rond, pas de compétences non plus. Nos premières éditions étaient dans une petite école. Ensuite, on est passé dans une école un peu plus grande, puis une salle des fêtes puis le Palais des Sports où là on a vraiment commencé à faire du spectacle. Maintenant, on est sur un niveau de spectacle avec des grues, plusieurs caméramen, des réalisateurs. Quelque chose d’assez proche de ce qui se fait au niveau professionnel.

La Lyon e-Sport 1 devait être sur un budget de 800 euros tandis qu’en 2018 on était à 440 000 euros ! Et cette année, c’est 530 000 euros. On est assez contents de ce parcours, on a beaucoup appris, on est devenus très forts sur pas mal de choses. Personnellement, c’est la meilleure école que j’ai jamais eue. C’est très enrichissant. Mais même quand ça se passe bien, la semaine d’après on est toujours un peu déçus car exigeants. Il y a toujours un petit décalage entre ce que nous avons dans la tête et ce que nous pouvons effectivement réaliser sur place avec nos moyens. Nous avons toujours envie de faire mieux. C’est justement cet état d’esprit qui fait qu’on progresse vite d’année en année.

Est-ce que vous avez des objectifs maintenant vu que vous êtes dans Le Centre des Congrès ?

En taille, on peut toujours faire plus mais la marche d’après est vraiment très très haute. Parce que plus grand que la salle qu’on a là… Nous avons tout de même un hall de plus cette année et il y en a encore un de dispo si jamais nous souhaitons encore grandir. Mais cela reste des petites marches. La prochaine vraie étape serait d’être dans un stade ou quelque chose du genre. D’une part, ce n’est pas très adapté à une LAN et d’autre part on a un événement qui marche super bien : 16 000 spectateurs l’année dernière, on est ravi évidemment, mais dans un stade, c’est ridicule.

Donc les objectifs ne sont pas tellement de grandir de manière exponentielle, mais plutôt de s’améliorer en qualité. Un événement dans une salle, plus on le refait, plus c’est facile, plus ça nous permet de mettre notre énergie sur de nouvelles choses. On aimerait que la LAN soit plus qualitative encore. Souvent les LAN sont des zones qu’on ne filme pas, qu’on ne prend pas en photo parce que ce n’est pas très joli. On a envie d’améliorer ce côté là, de la rendre plus confortable pour les joueurs et plus facile à retransmettre. Que quelqu’un qui soit chez lui puisse vivre la partie tournoi et pas seulement les matchs de la scène. Nos objectifs sont plus d’augmenter en termes de qualité et consolider notre base. Cette année, les joueurs auront beaucoup plus de place et de confort, petit à petit nous améliorerons encore les conditions.

On avait abordé l’année dernière la question des budgets et des subventions. Pour rappel, la région vous a apporté une petite aide pour la première fois l’année dernière. Qu’en est-il de cette année et comment ont évolué vos relations avec la ville et la région ?

Avec la région, de manière très positive, ils vont à nouveau nous soutenir et ce sera un peu plus que l’an dernier. On est encore très très loin des subventions des autres gros événements français, mais nous sommes très contents. Cela permet de mettre de nouvelles choses en place. Globalement, on a des échanges très positifs, ils ont vraiment adoré l’événement, et ils ont vraiment envie d’en faire une vitrine de ce qui peut se faire en terme de jeux vidéo et d’esport dans la région. On a vraiment une bonne relation avec eux.

En revanche au niveau de la ville, on a beau s’appeler Lyon e-Sport et faire des trailers magnifiques qui mettent en avant Lyon, on n’arrive même pas à avoir un rendez-vous, on n’a pas un seul interlocuteur. Alors des aides ou des subventions, on en est très loin. En tout cas avec la région, c’est plutôt très positif et on sent qu’ils ont vraiment une vision pour l’esport. Ca part dans le bon sens.

région les 2018Dès 2018, la région Auvergne-Rhône-Alpes s’engageait avec la Lyon e-Sport (© Facebook Lyon e-Sport)

On commence à beaucoup parler d’institutionnalisation de l’esport et notamment de fédération régionale. Comment cela s’articule en région Auvergne-Rhône-Alpes et quelle place occupe la Lyon e-Sport dans l’écosystème ?

Je pense qu’on est la partie émergée dans la région mais il y a plein d’autres acteurs. On a fait plusieurs réunions ces deux derniers mois avec les autres acteurs justement pour voir ce qui serait pertinent de faire au niveau local. Créer une association Auvergne-Rhône-Alpes Esport ou quelque chose dans le genre qui serait là pour faire principalement de l’entraide et être l’intermédiaire entre la région et les acteurs. Il s’agira de s’assurer que personne n’est oublié, de donner les cadres juridiques à tout le monde parce que plus il y a de décrets de publiés, plus il est compliqué d’organiser une compétition (sans parler de gérer un club avec des contrats de joueurs). Donc essayer de faciliter les choses pour tout le monde. Pour l’instant, on se réunit et on discute beaucoup de la forme que cette association va prendre et de ses objectifs. On veut qu’il y ait un rythme assez soutenu, des réunions régulières avec des gens qui ont le temps de s’impliquer afin qu’il y ait un maximum d’actions de menées.

De notre côté, nous avons toujours eu la volonté de fédérer. Sur la Lyon e-Sport, depuis qu’il y a la zone expo, toutes les associations du coin peuvent avoir un stand gratuit car nous souhaitons que tout le monde soit représenté. On a pas mal de matériel réseau, électrique et informatique, des PC… On essaie de les prêter un maximum autour de nous. On a toujours été dans ce rôle là et s’il peut y avoir une institution qui permet d’aller encore plus loin, c’est parfait. Nous aurions bien aimé à l’époque où on s’est lancé que des gens nous soutiennent. Maintenant qu’on est en position de le faire, on essaie d’aider un maximum. Je pense qu’on est tous beaucoup plus forts quand on échange et qu’on met des ressources en commun. La plupart des acteurs du milieu sont des associations donc elles ne sont pas dans les délires de concurrence et de business à outrance. C’est bien parce que ça ne pollue pas les relations. Dans l’esport, les entreprises qui se font la guerre – ça n’engage que moi comme analyse – sont stupides de le faire. Il y a tellement de choses à faire et de la place pour des tonnes d’acteurs. L’énergie qui est mise à se faire la guerre les uns les autres, c’est de l’énergie qui n’est pas dépensée à créer. Ceux qui font du business le savent, il arrive un moment où le marché est saturé et mature et là effectivement il faut parfois se lancer dans la concurrence. Mais on en est tellement loin. Je pense qu’il vaut mieux mettre en commun les ressources, avoir des idées et essayer de développer tout ça parce qu’on a tous à y gagner. Nous avons la chance d’avoir de nombreux acteurs dans la région, tous très bons dans leur domaine et de bonne volonté, je pense que ce qui arrive sera très positif.

Patch 9.4 – Nerf de Karthus, Yasuo, Thresh et buffs d’Azir, Gnar et Trundle

Le patch 9.4 est désormais live ! Découvrez les différents nerfs et buffs des champions, items et runes, ainsi que les nouveaux skins et emotes.

bandeau league of legends

Buff des champions

AzirAzir

Buff de la vitesse d’attaque par niveau (1.5% → 3%).

GnarGnar

Buff de l’armure (4.5 → 5.5) et de la résistance magique (2 → 4) par niveau pour Mega Gnar.

Hecarim

Carnage (A) – Réduction du coût en mana (32/34/36/38/4028/31/34/37/40).

Charge dévastatrice (E) – Réduction du CD (24/22/20/18/1620/19/18/17/16).

Rek'SaiRek’Sai

Sondeur explosif (A) – Génère désormais 25 de furie lorsque le sort touche un champion.

Enfouissement/Jaillissement (Z) – Les effets du sens tellurique sont augmentés pour les champions (par rapport aux sbires et monstres). Après sa mort, Rek’Sai s’enfouit immédiatement à la réapparition si elle a au moins un point dans son Z.

Rush du néant (R) – Est désormais inciblable au moment du cast du sort (et non plus après le cast). Les ennemis ne peuvent désormais esquiver Rush du Néant qu’en s’éloignant énormément de Rek’Sai à l’aide d’une ruée ou d’un saut téléporté (plus de 1000 unités).

TrundleTrundle

Royaume gelé (Z) – Réduction du coût en mana (60 → 40). Buff de la vitesse d’attaque (20/35/50/65/80% → 20/40/60/80/100%).

Zed

Buff de la vitesse d’attaque par niveau (2.1% → 3.3%).

Shuriken-rasoir (A) – Buff des dégâts (80/115/150/185/220 (+90% bAD) → 90/125/160/195/230 (+100% bAD)).

Ombre vivante (Z) – Buff de la portée de recast (1300 → 1950). Réduction du CD (22/20/18/16/1420/18.5/17/15.5/14).

Marque de la mort (R) – L’effet Vol d’ombre a été supprimé. Zed ne gagne plus 5 pts de dégâts d’attaque (+5/10/15% des dégâts d’attaque de la cible) quand Marque de la mort lui permet d’abattre une cible qui lui conférerait un bonus supérieur au bonus actuel.

séparateur league of legends

Nerf des champions

Karthus

Dévastation (A) – Nerf des dégâts de base (50/70/90/110/13045/65/85/105/125) et sur cible isolée (100/140/180/220/26090/130/170/210/250).

LucianLucian

Flamboiement (Z) – Augmentation du coût en mana (50 → 70). Nerf des dégâts (85/125/165/205/24575/110/145/180/215).

sylasSylas

Croix du forçat (A) – Buff du rayon de l’explosion contre les champions (150 → 180).

Régicide (Z) – Nerf du soin (50/85/120/155/190 50/80/110/140/170).
Détournement (R) – Sylas n’attire plus l’attention des tourelles quand il vole l’ultime d’un ennemi. Détournement n’est plus interrompu si Sylas perd sa cible de vue avant la fin de l’incantation.

ThreshThresh

Peine capitale (A) – Augmentation du coût en mana (60 → 70). Augmentation du CD (16/15/14/13/1220/18/16/14/12).

Urgot

Torpille corrosive (A) – Augmentation du coût en mana (60 → 80).

Géhenne (Z) – Augmentation du coût en CD (45/50/55/60/65 65 à tous les rangs). Nerf du bouclier [60/90/120/150/180 (+30% Bonus PV) → 30/70/110/150/190 (+15% Bonus PV).

YasuoYasuo

Tempête d’acier (A) – Nerf des dégâts critiques (+80% → +60%).

séparateur league of legends

Items du patch 9.4

Faux spectrale

Buff de l’AD (60 → 65). Les 20% de CDR sont désormais un passif unique.

 

Les passifs énergisées de l’éclat de Kircheis, de la lame-tempête, du canon ultrarapide et du statikk deviennent des passifs uniques !

séparateur league of legends

Runes

conquerorConquérant

[Nouvel effet] Les attaques et les compétences qui infligent des dégâts vous octroient 2-10 force adaptative (aux niveaux 1-18) pendant 2 secondes (8 secondes pour les champions de mêlée), et ce bonus est cumulable 5 fois jusqu’à un maximum de +10-50 force adaptative. À 5 effets cumulés, 10% de vos dégâts contre les champions sont convertis en dégâts bruts et vous récupérez des PV équivalents à ce montant.

Guerre d’usure – Les effets de dégâts sur la durée et les sources de dégâts continus (ex. : R – Vierge de la Brume de Yorick) peuvent octroyer 1 effet toutes les 5 secondes.

séparateur league of legends

Nouveau skin Papercraft Anivia

papercraft anivia splash art

Nouveau skin Papercraft Nunu

papercraft nunu splash art

séparateur league of legends

Nouvelles icônes d’invocateurs

papercraft willump icone patch 9.4papercraft nunu icone patch 9.4papercraft anivia icone patch 9.4

Mise à jour visuelle de Morgana – Son ultime a été buff !

En même temps que le rework de Kayle, Riot Games a annoncé la nouvelle mise à jour visuelle de Morgana, l’ange déchu. Ses compétences n’ont pas été retravaillées, seul son ultime a été buff !

mise à jour de Morgana

Morgana s’offre une nouvelle jeunesse

Déchirée entre sa nature mortelle et ses origines célestes, mais absolument opposée aux convictions inflexibles de sa sœur jumelle, Kayle (dont vous pouvez retrouver les nouvelles compétences dans notre article dédié) l’enchanteresse ténébreuse a reçu une mise à jour visuelle qui lui permet d’assumer pleinement son identité. Morgana a fait le choix d’entraver ses ailes pour ne jamais oublier son humanité et partager la souffrance des siens, mais son ultime trahit ses origines divines. Les sorts de la Déchue profitent eux aussi de nouvelles animations et de visuels remis au goût du jour. Morgana était déjà redoutable sur les voies du milieu et du bas, c’est pourquoi ses compétences restent les mêmes, à l’exception de son ultime, qui augmente désormais sa vitesse de déplacement vers les ennemis pour garantir qu’ils n’échappent pas à leur tourment.

Cela permettra de donner une nouvelle jeunesse à l’ange déchu et tous ses skins (qui ont été refaits pour l’occasion) et pourquoi pas, de lui donner un petit coup de pouce pour placer des ultimes de génie !

Rework de Kayle – Présentation de toutes ses nouvelles compétences !

Nous y voilà ! Après plusieurs mois de teasing du rework de Kayle, Riot Games présente enfin tous les nouveaux sorts du champion. Vous retrouverez ses compétences en vidéo avec leurs explications écrites ci-dessous !

rework de kayle

La Manifestation de la Justice a donné naissance à deux sœurs. Kayle, la Vertueuse, utilise la puissance céleste pour débarrasser le monde des coupables. Morgana, la Déchue, a refusé de tourner le dos à ses semblables. Elle a entravé ses ailes et reste désormais dans les ombres, attristée par le choix de sa sœur. Nées toutes deux de la justice, ces sœurs ont pourtant choisi des voies opposées. Elles attendent aujourd’hui le funeste jour où elles ne pourront plus s’éviter.

séparateur league of legends

Rework de Kayle – Nouvelles compétences

passif kayleAscension Divine (Passif)

Kayle passe par quatre formes avant d’atteindre son statut d’être divin.

Dévotion (niveau 1) : les attaques de Kayle lui octroient un bonus cumulable en vitesse d’attaque. Au maximum d’effets cumulés, Kayle devient exaltée et gagne de la vitesse de déplacement en direction des ennemis.

Ferveur (niveau 6) : quand Kayle est exaltée, ses attaques lancent des vagues de feu qui infligent des dégâts magiques supplémentaires.

Transformation (niveau 11) : Kayle devient pleinement un champion à distance.

Transcendance (niveau 16) : Kayle adopte sa forme finale et devient exaltée de façon permanente. Ses vagues de feu infligent des dégâts bruts.

a kayleIncandescence (A)

Kayle fait apparaître un portail qui tire une lame enflammée sur un ennemi, ralentissant la cible et réduisant son armure et sa résistance magique. Cette attaque explose pour blesser également les ennemis proches de la cible.

z kayleBénédiction céleste (Z)

Kayle se soigne et soigne un allié, et tous les deux reçoivent un important bonus en vitesse de déplacement.

e kayleLame de feu stellaire (E)

Passive : les attaques de base de Kayle infligent des dégâts supplémentaires qui augmentent avec sa puissance et ses dégâts d’attaque.

Active : la prochaine attaque de base de Kayle devient une attaque à distance qui inflige des dégâts magiques supplémentaires équivalents à un pourcentage des PV manquants de la cible. Une fois le stade Ferveur atteint, cette attaque blesse aussi les ennemis proches de la cible.

r kayleJugement divin (R)

Kayle devient invulnérable ou rend un allié invulnérable pendant quelques secondes. Tant qu’elle est invulnérable, des épées purificatrices tombent dans un cercle autour de sa cible, blessant les ennemis dans la zone.

Comment jouer le rework de Kayle

Aux commandes de Kayle, vous châtierez les injustes à l’aide de pouvoirs célestes qui se renforcent à chacune de vos évolutions. Mais avant de pouvoir abattre les coupables, vous devrez farmer prudemment jusqu’à ce que votre ultime soit disponible. En début de partie, utilisez Lame de feu stellaire pour garder les ennemis à distance et Incandescence pour punir leurs excès de confiance. Votre Ascension divine transformera vite vos compétences standard en armes de destruction massive.

Ralliez votre équipe et trouvez des groupes d’ennemis qui ne pourront pas échapper au Jugement divin. Servez-vous de Bénédiction céleste si vous ou un allié êtes en difficulté, ou si vous voulez rattraper des ennemis en fuite. Lorsque vous aurez atteint votre forme finale, vos capacités de survie et vos forces en combat d’équipes vous permettront de mener une ultime croisade pour éradiquer tous les ennemis sur votre passage.

Disneyland Paris accueillera un Major de DotA 2 du 6 au 10 mai 2019 !

Selon les informations de nos confrères d’Esport Insider, un Major de DotA 2 prendrait place cette année au sein de Disneyland Paris ! Ce serait la première fois qu’un événement aussi important symboliquement se déroule dans le parc d’attraction français.

disneyland-paris(Le célèbre château de Disneyland © Marin d’eau douce)

L’information, révélée par Esport Insider, provient d’une annonce de recrutement d’un consultant. Celle-ci fait mention d’un Dota Major à Paris. Suite aux investigations d’ESI, la destination de Paris pour la major de DotA 2 a été confirmé ! Celui-ci prendra effectivement place dans le très célèbre parc d’attractions de Disneyland Paris, en partenariat avec Mars Media.

Ce ne sera pas la première fois que le parc accueillera une compétition esportive. En novembre 2018 avait eu lieu la grande finale de l’Open Tour France de League of Legends ! GG Call Nash et Sparta avaient mis le feu lors du match des Légendes, avant de laisser la place à la finale entre Team Vitality Academy (devenu Vitality Bee) et GamersOrigin. C’est finalement l’équipe à l’abeille qui a remporté le titre de champion de France, après une année de résultats en dents de scie.

Deux Majors de DotA doivent se dérouler cette année : le premier aura lieu du 6 au 10 mai à Disneyland, le second du 20 au 30 juin.

Rework de Kayle – La vidéo du gameplay dévoilée par Riot Games !

Meddler a l’habitude de nous dévoiler les prochains changements de gameplay. Dernièrement, il a répondu aux questions des joueurs de la communauté sur Twitter. En réponse à un internaute, il a annoncé le rework de Kayle, la Justicière !

kayle

Mise à jour du 19/02/2019

La vidéo du gameplay pour Kayle et Morgana vient d’être dévoilée par Riot Games ! La présentation de ses nouvelles compétences est disponible dans notre article dédié ici !

Kayle est un des champions les plus vieux de la faille de l’Invocateur. Sortie en 2009, elle fêtera bientôt ses 10 ans d’existence ! Force est de constater que depuis, si ce n’est des ajustements de statistiques, la championne n’a jamais été retravaillée en profondeur. Elle fut ainsi jouée AS-AD puis AS-AP, support, jungle, toplane, midlane, un véritable couteau-suisse !

Tout cela va bientôt changer. Hier, mercredi 27 juin 2018, Meddler a annoncé le rework de Kayle sur Twitter !

Celui-ci est annoncé peu de temps après celui d’Aatrox, qui vient d’ailleurs d’être implanté sur les serveurs live. Il faudra être patient, car deux reworks sont prévus avant le sien : celui d’Akali et celui de Nunu. Néanmoins, on peut commencer à imaginer les possibles modifications qui impacteront Kayle.

L’identité de Kayle tourne autour de son ultime, la protection suprême contre les bursts qui peut à lui seul retourner tout un fight, donc une partie. Riot ne devrait pas toucher cette compétence, même si on peut s’attendre à certains petits changements au niveau de ses statistiques (durée du sort notamment).

La mécanique de son E ne devrait pas non plus subir de profondes modifications. Kayle est connue pour avaler des vagues entières de sbires au petit-dej. Les dégâts de zone devraient donc légitimement se retrouver dans son futur kit de sorts.

C’est surtout son A et son Z qui posent questions, tant ses sorts sont dépassés et n’apportent aucune réelle plus-value au champion. Il faudra attendre quelques semaines voire mois pour en apprendre plus sur le rework de Kayle. Restez vigilants !

ESL et Supercell annoncent les Clash of Clans World Championship !

ESL et Supercell, le développeur de Clash of Clans, viennent d’annoncer la tenue des Clash of Clans World Championship ! La compétition débutera dès mars 2019, se déroulera pendant 6 mois et allouera un cashprize de 1 million de dollars !

clash of clans world championship

Qualifications

Les qualifications pour les Clash of Clans World Championship commenceront dès le 1er mars 2019. 6 rounds de pré-qualifications seront ouverts à tous et toutes. Les 8 meilleures équipes gagneront leur place pour les qualifiers (un pour chaque mois) qui  se dérouleront toutes à Katowice, en Pologne. L’équipe gagnante de chaque qualifier (au nombre de 6) gagnera son ticket pour les phases finales !

Enfin, Supercell et la communauté de Clash of Clans choisiront les 2 autres équipes, en fonction de leurs résultats et performances aux différents qualifiers !

Les phases finales se dérouleront en Allemagne (le lieu de la compétition n’a pas encore été annoncé).

Format

  • 5v5 basé sur les Clan War Leagues

Inscriptions

Pour vous inscrire aux pré-qualifiers, vous pouvez vous rendre sur le site de l’ESL à cette adresse !

offline qualifiers clash of clans world championshipTableau récapitulatif du déroulé des qualifiers (© ESL)