La Chaîne Parlementaire (LCP) présente son reportage sur l’esport

La sphère politique s’est longtemps désintéressée de l’esport. Un sujet qui a longtemps été critiqué ou moqué au sein de l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Impossible de rater la grande popularité qu’aspire l’esport, c’est ainsi que La Chaîne Parlementaire (LCP) a souhaité éclaircir le sujet en réalisant un documentaire.

esport-LCP

Des documentaires sur l’univers esport, ce n’est pas vraiment ce qu’il manque. En effet, nous pouvons parler du documentaire de Canal+ » The Fan« , ou encore celui de Netflix « 7 Days Out« . Sauf que cette fois-ci, c’est la chaîne LCP qui s’est chargée de nous éclairer sur ce qu’est le sport électronique. Ça ne veut peut-être rien dire comme ça, mais en trois ans, la France a connu une évolution plutôt satisfaisante de la reconnaissance de l’esport.

Un progrès qui fait état des diverses actions menées par l’État. Nous pouvons noter la constitution d’un groupe d’étude à l’Assemblée nationale autour du jeu vidéo et de l’esport. Un projet sous la tutelle du député LREM, Denis Masséglia. Sans oublier de mentionner la création des premiers contrats de travail spécialement dédiés aux joueurs professionnels de jeux vidéo compétitifs.

La Chaîne Parlementaire découvre un métier 3.0 : l’esport

Afin de découvrir le monde du sport électronique, LCP a réalisé un documentaire dédié à cette pratique. Le journaliste de la chaîne, Clément Perrouault a rencontré et fait intervenir des joueurs professionnels (notamment Team Vitality), des amateurs, des formateurs ainsi que des élèves d’écoles spécialisées. Tout ceci afin de comprendre l’application et l’implication des différents acteurs du secteur. Bien sûr le documentaire a interviewé le meneur du groupe d’étude sur le jeu vidéo et l’esport, Denis Masséglia. Ce dernier avait été moqué par la plupart des députés, en saluant la bonne performance de l’équipe de France d’Overwatch, en novembre 2017.

Malgré les sarcasmes de l’époque, et notre appréhension par un documentaire réalisé par LCP, le reportage reste très respectueux et pose même les bonnes questions. Il montre à quel point il est d’une nécessité de reconnaître l’esport comme un véritable métier. Qu’il est surtout important qu’il y ait un encadrement permettant d’accompagner des jeunes souhaitant se lancer dans la compétition esportive. Et de cette façon, lutter contre le décrochage scolaire.

Pour ce dernier point, nous pouvons saluer l’initiative lancée par Team LDCL et Tony Parker pour avoir créé une filière esport-étude.

Volibear et Fiddlesticks ont été élus pour le prochain rework de champion !

Riot Games vient d’annoncer le résultats des votes des joueurs pour le prochain rework. La communauté a parlé et chose exceptionnelle, deux champions, Volibear et Fiddlesticks passeront sur le billard des artistes du studio.

rework-champions-lol

Fiddlesticks et Volibear seront les prochains héros retravaillés pour 2020

Si on ne peut pas choisir, autant rework les deux !

C’était sans doute le vote le plus important de ce début d’année (en dehors des élections européennes évidemment). Il y a quelques temps, Riot Games a demandé aux joueurs d’élire le prochain champion qui serait retravaillé en 2020. A l’image de Mordekaiser qui vient d’être présenté aux joueurs ou encore de Panthéon qui arrive bientôt, il s’agit là d’un rework en profondeur. Le choix était donc crucial mais les joueurs tout comme les développeurs n’ont pas réussi à trancher !

results-vote-world

Résultats des votes, toutes régions confondues

Alors que nous avions le choix parmi 5 champions (Dr. Mundo, Fiddlesticks, Nocturne, Volibear et Shyvana), il semblerait que les votes aient été très serrés. En effet, il n’y aurait pas eu un gagnant mais bien deux malgré les millions de votes enregistrés. Ainsi Fiddlesticks et Volibear tels que vous les connaissez vivent leurs derniers mois sur la Faille de l’Invocateur. Alors évidemment, il n’y a pas réellement eu d’égalité parfaite. Riot explique en revanche que la différence de voies entre les deux champions était très faible et atteignait parfois moins de 100. Un signe évident de la volonté des joueurs de retravailler ces deux personnages en particulier.

Que faut-il attendre pour la suite ?

Ces dernières années, le nombre de reworks produits par les équipes de Riot Games a drastiquement augmenté. Les champions les plus « archaïques » sont petit à petit retravaillés et les artistes de Riot commencent à avoir l’habitude. Si chaque champion représente un challenge en soi, il convient d’abord d’analyser correctement et en équipe l’essence même du sujet. Ainsi Riot prévient, la transparence sera de mise et nous serons tenus informés régulièrement des avancés du projet. Néanmoins, il ne faut pas s’attendre à une actualité régulière mais plutôt des aperçus fugaces des idées et du chemin pris. Plusieurs personnes doivent se coordonner entre le gameplay designer, l’auteur narratif et l’infographiste de conception. Tout comme on peut le voir dans la vidéo making-of de Mordekaiser, le rework d’un champion est parfois plus difficile et angoissant que la création pure et dure. Les joueurs s’attendent à retrouver certaines synergies ou sensations propres à un champion. Qu’aurait été Gangplank sans son Pourparlers ? Vous voyez l’idée, maintenant voyons ce que les artistes pensent de Volibear et Fiddlesticks !

A propos de Volibear

Volibear est l’un de mes champions les plus joués et je suis ravi de pouvoir travailler dessus ! Mon but est de conserver l’esprit de Volibear tel que vous le connaissez, pour lui permettre de faire des trucs d’ours, comme courir après ses ennemis et les mutiler comme il faut. J’aimerais aussi renforcer l’aspect de « dieu du tonnerre » par le biais de compétences, tout en trouvant de nouvelles pistes de développement du rôle de combattant.

Nathan « Riot Lutzburg » Lutz, Gameplay designer

volibear-rework-croquis

Délaissé depuis plusieurs saisons, Volibear est aujourd’hui relégué au rang de « champion coup de coeur » qu’on ne joue que parce qu’on aime le voir galoper sur ses ennemis sachant pertinemment qu’on ne les rattrapera jamais. Comme un chien trop vieux pour poursuivre le facteur mais qui ne désespère pas… On a hâte de voir comment il pourra évoluer sachant comment Yorick est lui aussi remonté des tréfonds du classement !

A propos de Fiddlesticks

Je veux que Fiddlesticks soit le champion le plus terrifiant du jeu, point barre. Il soulève des questions comme: « qu’est-ce qu’un épouvantail? Qu’est-ce que le fac-similé d’une personne, et pourquoi se déplace-t-il ? Qu’est-ce qui le pousse à tuer? » Il y a une logique très déroutante autour de ce champion et je suis ravi de pouvoir l’étendre et lui donner une nouvelle forme encore plus monstrueuse.

Jared « Carnival Knights » Rosen, Auteur narratif

rework-fiddlesticks-croquis

Fiddlesticks est sans doute le choix le plus controversé de ce vote. Alors que notre Narkuss national regrette (fort justement sur plusieurs points) qu’il ait été choisi, Fiddlesticks reste une contradiction. Le champion est parmi les plus anciens de la Ligue et il n’a que très peu changé depuis sa sortie. Ses mécaniques de point’n click ont toujours réussi à s’adapter à la meta. Malheureusement, le champion est petit à petit passé du rôle de jungler d’embuscade à support harceleur. Une position qui ne convient clairement pas à son tempérament il faut le reconnaître. Espérons que les artistes sur le projet soit bien conscient que Fiddlesticks n’a peut-être pas besoin d’un rework complet…

Le cas Shyvana en Chine

Si Volibear et Fiddlestick sont effectivement les « gagnants » de ce vote, un troisième champion a lui aussi attiré l’attention de Riot. Il s’agit de Shyvana et pour cause, elle est arrivée largement en tête du vote de la région chinoise. Troisième au global, Shyvana est elle aussi plébiscitée par les joueurs qui aimeraient la voir changer. Si l’intention de vote se comprend, c’est surtout l’intérêt que porte Riot pour le vote de la Chine qui est à mettre en avant. Alors que l’on sait les difficultés pour un éditeur de s’installer en Chine avec les nombreuses restrictions, Riot Games n’est pas vraiment inquiété par ce handicap. Détenu par le groupe chinois Tencent, Riot Games a bien conscience de la force du public chinois pour League of Legends et tient clairement à l’afficher.

vote-results-china

Résultats du vote de la Chine

Riot assure que ce vote sera « pris en compte lorsqu’il faudra choisir un champion après Volibear et Fiddlesticks ». Un message inquiétant pour le reste des joueurs qui doivent de plus en plus s’adapter aux contraintes et aux désirs de l’Empire du Milieu et qui rejoint l’annonce d’une adaptation mobile du jeu…

Crédits images @nexus.leagueoflegends.com

Rainbow Six Siege : découvrez les équipes de la 6 French League !

Ubisoft vient de présenter la liste des équipes de sa nouvelle compétition pour son jeu esport phare, Rainbow Six Siege. La 6 French League est un championnat réunissant les meilleures équipes pour le titre de champion de France !

6-french-leagueCette nouvelle compétition rassemblera les meilleures équipes françaises. Cré[email protected]

Un nouveau tremplin pour toutes les équipes françaises

Préparez-vous, la scène de Rainbow Six Siege va prendre encore plus d’ampleur en France ! L’engouement des structures et des joueurs envers le jeu est récompensé par Ubisoft qui vient d’annoncer l’ouverture de la 6 French League. Ce championnat rassemblant uniquement des équipes de notre hexagone verra s’affronter la crème des joueurs français dans un octogone taillé pour eux. Dès le 19 juin prochain, la 6 French League réunira les huit meilleures équipes qui feront tout pour repartir avec le titre de champion de France de Rainbox Six Siege. Au passage, un cash prize de 30 000€ est mis en jeu, honnête. A noter que cette compétition se déroulera en parallèle de la Pro League.

Mais alors, qui pour représenter le top du top de la France ? Comme vous pouvez le voir dans la vidéo trailer ci-dessous, les structures sélectionnées n’ont pas encore pu afficher leurs joueurs. Il faudra attendre le mercredi 5 juin pour connaître la composition des équipes. D’ici là, découvrez tous les détails sur la nouvelle compétition.

Format et détails de la compétition

La compétition débutera officiellement le 19 juin et se tiendra tous les mercredi. Les équipes s’affronteront en « Best-of-1 ». Quatre matches auront lieu à chaque session pour un total de quatorze journées de compétition. Cette répartition devrait permettre aux équipes d’avoir le temps d’adapter leur style de jeu et préparer les stratégies adéquates au fur et à mesure de la compétition. Chaque point compte et dans la 6 French League, une victoire apportera 3 points, 1 seul en cas d’égalité et 0 pour les vaincus. Ainsi sur les cinq mois que durera la compétition, les quatre meilleures équipes seront sélectionnées pour disputer les phases finales. Elles se tiendront à la Paris Games Week le 1 et 2 novembre, lieu d’exposition emblématique pour Ubisoft.

Côté spectateur, vous pourrez suivre l’intégralité des matchs dès 19 heures sur les chaînes officielles de Rainbow Six Siege sur Twitch et Youtube. Alors, qui seront les champions de France de Rainbow Six Siege ?

Liste des équipes de la 6 French League et composition (à venir dès le 5 juin)

  • LeStream
  • MCES
  • Oplon
  • Penta
  • Supremacy
  • Vitality
  • Bastille Legacy
  • GameWard Team

Patch 9.11 – Découvrez tous les changements officiels !

Le patch 9.11 vient d’être dévoilé ! Découvrez les différents nerfs et buffs des champions, items et runes, ainsi que les nouveaux skins et emotes.

bandeau league of legends

Buff des champions

gragasGragas

Buff des PV (583.52 600). Buff des PV par niveau (89 95). Buff de l’AD de base (61.3864)

jannaJanna

Alizé (Z) – Nerf des dégâts (55/100/145/190/235 55/90/125/160/195). Réduction du CD (8 à tous les rangs → 8/7.5/7/6.5/6).

Oeil du cyclone (E) – Buff du bouclier (70/105/140/175/21080/115/150/185/220). Réduction du CD (18/16/14/12/1016/15/14/13/12).

[Nouvel effet] Chaque compétence de Janna qui ralentit ou repousse les champions ennemis réduit le CD d’Oeil du cyclone de 20%).

Warwick

Dents de la bête (A) – Buff du soin (30/40/50/60/70% → 30/45/60/75/90%).

séparateur league of legends

Nerf des champions

akaliAkali

Marque d’assassin (Passif) – Nerf de la restauration d’énergie (10/20/3010/15/20). Nerf de l’AP (70% → 50%) et de l’AD (90% → 60%).

AmumuAmumu

Doigts de malédiction (Passif) – Nerf des dégâts bruts sur les cibles maudites (13% → 10%).

GalioGalio

Bouclier de Durand (Z) – Buff des ratio et nerf des dégâts minimum [20/30/40/50/60 (+20% AP)] → [10/20/30/40/50 (+30% AP)] et maximum [60/90/120/150/180 (+60% AP)] → [30/60/90/120/150 (+90% AP)].

Horion de la justice (E) – Nerf des dégâts (100/135/170/205/24080/120/160/200/240).

JayceJayce

Orbe électrique (A) – Nerf des dégâts [70/120/170/220/270 (+120% AD de base) → 70/115/160/205/250 (+100% AD de base)].

Karthus

Requiem (R) – Nerf des dégâts [250/400/550 (+75% AP)] → [200/350/500 (+65% AP)]

maitre yiMaître Yi

Le bonus de 8% en vitesse d’attaque au niveau 1 a été supprimé.

Assaut éclair (A) – Nerf des dégâts d’attaque par coups secondaires (25% → 15%).

RammusRammus

Carapace cloutée (Passif) – Nerf des dégâts d’attaque de base (8-20 selon niveau → 10 à tous les niveaux).

Secousses (R) – Nerf des dégâts (40/80/120 30/60/90).

séparateur league of legends

Ajustement des champions sur le patch 9.11

zacZac

Etirements (A) – Nerf du ralentissement (60% → 40%). Réduction du CD (13/12/11/10/9s → 13/11,5/10/8,5/7s).

Matière instable (Z) – Inflige désormais 2% des PV max de la cible sous forme de dégâts magique tous les 100 d’AP.

Boing ! (R) – Suppression de l’ancien ultime.

[Nouvel ultime] Zac rebondit désormais 4 fois avec un délai de 1 seconde entre chaque rebond.

Chaque rebond inflige 140/210/280 (+0.4 puissance) pts de dégâts magiques et projette les ennemis dans les airs pendant 1 seconde. Les rebonds secondaires sur une même cible infligent 50% des dégâts magiques et ne la projettent pas dans les airs.

Zac peut se déplacer pendant Boing et augmente progressivement sa vitesse de déplacement sur la durée de la compétence, jusqu’à bénéficier d’un bonus de +50% en vitesse de déplacement.

séparateur league of legends

Nouveau skins et Splash Art du Patch 9.11

Little Demon Tristana

little demon tristana

Summer Split : Gen.G annonce deux nouveaux joueurs, Rich et Asper

Gen. G vient d’annoncer le recrutement de deux nouveaux joueurs pour son équipe en LCK. Un choix stratégique intéressant puisque l’un d’eux est un ancien champion de HotS !

Generation-gaming-gen.g

Le recrutement continue chez Gen.G

C’est la rentrée de mi-saison dans quelques jours et chaque équipe de la LCK se prépare pour la reprise ce mercredi 5 juin. Gen.G après avoir annoncé le recrutement de Lee « Kuzan » Seong-hyeok il y a quelques jours, continue sur sa lancée. A l’image de Rogue, Generation Gaming est aussi allée piocher du côté de son équipe académique pour rechercher les meilleurs talents. Il faut dire que l’équipe a besoin de stabiliser ses résultats après un Spring Split en dents de scie.

Un ancien champion d’HotS qui a fait ses preuves

Pour y arriver, elle peut compter sur l’arrivée de deux nouveaux joueurs dans son équipe principale. Tout d’abord c’est Kim « Asper » Tae-gi qui viendra aux côtés de « Life », prendre le rôle de support. L’ancien support des Hanwha Life est arrivé très récemment sur la scène professionnelle et Gen.G doit voir en lui un potentiel à exploiter. A l’inverse, celui qui n’a plus à prouver son habileté mais doit imposer son style sur League of Legends c’est le midlaner Lee « Rich » Jae-won. S’il évoluait jusqu’à présent au sein de l’équipe académique de Gen.G, Rich est surtout connu pour son niveau de jeu sur Heroes of the Storm. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde sur le MOBA de Blizzard, Rich s’est reconverti sur League of Legends après l’arrêt des compétitions sur HotS. Vainqueur de trois HGC Global Final ainsi que de deux Eastern Clash, Rich a en outre, été élu plusieurs fois MVP. Il est évident que son expérience peut amener Gen.G a trouver de nouveaux angles de réflexion.

Les deux joueurs ont montré pendant la période de test qu’ils avaient du potentiel. Ils ont donc été inclus dans la liste. J’espère qu’ils s’adapteront bien à l’équipe et deviendront des joueurs capables de performer pendant la saison estivale.

Choi « Edgar » Woo-beom – Head Coach de Gen.G

Reste à voir comment Gen.G saura tirer profit de ces nouveaux arrivants. Le cap à franchir est plutôt large et Gen.G se trouve dans une position délicate en sortant du Spring Split. Pas totalement dans le bas de tableau (7ème sur 10), l’équipe doit réussir à accrocher plus de victoires si elle veut retrouver sa gloire d’antan. L’arrivée de nouveaux joueurs peut insuffler un second souffle à l’équipe mais attention à ne pas trop se disperser…

Summer Split : Rogue profite de son académie et titularise Larssen, Inspired et Woolite

L’entracte est presque terminée et si d’un côté le soleil fait son timide retour, les équipes de la LEC 2019 annoncent leurs derniers préparatifs pour le début du Summer Split. Après un Spring Split décevant, Rogue profite de son académie en recrutant trois de ses poulains, Larssen, Inspired et Woolite.

Rogue-Inspired-LEC-2019Le jeune Inspired a été un atout majeur pour la Rogue Esports Club lors de l’Ultraliga. Cré[email protected]rogue.gg

Rogue met à profit son académie et ses jeunes talents

Ils viennent remplacer leurs aînés après un Spring Split décevant pour l’équipe Rogue. Terminant dernière du classement (2-16), l’équipe doit faire de profonds changements si elle espère remonter un tant soit peu la pente d’ici la fin de saison. Pour cela, Rogue va profiter de son investissement au sein de la Rogue Esports Club, son académie évoluant dans l’Ultraliga en Pologne. C’est tout d’abord le midlaner Emil « Larssen » Larsson qui viendra remplacer Chres « Sencux » Laursen remercié peu de temps auparavant. Jeune joueur talentueux, il a fait ses armes dans plusieurs équipes comme Ninjas in Pyjamas ou encore H2k-Gaming jusqu’à rejoindre la Rogue Esports Club. Choisissant de finir ses études avant de consacrer tout son temps à l’esports, il est temps pour lui de rejoindre l’équipe principale. Après avoir remporté le titre de MVP de l’Ultraliga, la pression est lourde pour Larssen.

 

Un tremplin mérité pour la Rogue Esports Club

Heureusement pour lui, il ne viendra pas seul. Rogue a en effet annoncé dans la foulée la titularisation d’un second joueur de son équipe académique. En plus de Sencux, Rogue a fait le choix de se séparer de son jungler Kikis, en difficulté durant tout le Spring Split. Afin de le remplacer, Rogue s’est tournée vers Kacper « Inspired » Sloma. Un choix tout aussi évident que Larssen puisque Inspired évoluait lui aussi dans la Rogue Esports Club. Moins expérimenté que Larssen, Inspired a d’abord prouvé sa valeur en Pologne au sein de la Pompa Team. Cette année il a été un atout majeur pour son équipe qui devra désormais compter sur lui face aux meilleurs européens.

C’est tout le mal que l’on peut souhaiter à Rogue après ce début de saison tout en bas du tableau. Espérons qu’ils apporteront la fraîcheur nécessaire pour relancer une équipe certes loin d’accrocher le top 3 mais qui ne démérite pas pour autant ! La réponse dès vendredi 7 juin avec la reprise de la LEC 2019 !

[UPDATE]

Rogue annonce la mutation d’un troisième joueur vers l’équipe principale

Décidément, Rogue compte bien utiliser toutes les cartes à sa disposition. Pawel « Woolite » Pruski est le troisième joueur à venir de la Rogue Esports Club. Il rejoint ainsi ses camarades Larssen et Inspired. Joueur connu de la scène européenne, Woolite a par le passé joué pour les Copenhagen Wolves ainsi que l’équipe ROCCAT avant de mettre sa carrière en pause. Revenu en 2018 par le circuit amateur, une seconde chance lui est offerte lorsqu’il remporte avec ses coéquipiers la première saison de l’Ultraliga.

Evoluant au poste de Carry AD, Woolite sera en compétition avec HeaQ, le Carry AD titulaire de l’équipe Rogue. Une situation délicate mais que Woolite devra assumer s’il espère montrer son nouveau visage.

J’espère que la communauté ne me jugera pas uniquement sur mon passé. J’ai travaillé très dur pour revenir à ce niveau de jeu et je suis impatient de montrer à quel point j’ai changé en tant que joueur.

Pawel « Woolite » Pruski pour Rogue.gg

 

Counter Strike : Team Vitality remporte le CS Summit 4 et entre dans le Top 5 !

Team Vitality s’est imposée dimanche soir lors du CS_Summit 4. Face à eux, les numéros deux mondiaux, Team Liquid. Bien joué les abeilles !

Team-Vitality-CS-Summit-4Team Vitality a enterré dimanche les Team Liquid dans une finale expéditive. Cré[email protected]

Petite frayeur face à ENCE

La Team Vitality sera finalement venue à bout des Nord-Américains de Team Liquid. Une compétition qui aura mis à rude épreuve les nerfs des joueurs. Pourtant, les phases de poules s’étaient bien déroulées dans l’ensemble (trois victoires pour deux matchs nuls). C’est au moment des phases finales que la pression a commencé à se faire ressentir. Alors qu’ils étaient opposés aux troisièmes mondiaux (ENCE) en demi-finale, les abeilles perdent une première manche. Difficile de maintenir sa confiance dans des conditions normales. C’était sans compter sur la qualité des joueurs sélectionnés par Vitality. Menés par le solide Mathieu « Zyw0o » Herbaut, les Vitality reprennent la main après avoir concédé Mirage (16-14).

 

L’abeille pique mais ne coule pas

Rendez-vous en finale où cette fois-ci les joueurs de Vitality, remontés à bloc, ne comptent laisser aucune chance aux Team Liquid. Un état d’esprit qui s’est ressenti face aux deuxième mondiaux ! Expéditifs, les abeilles ont rendu fou les chevaux avec deux maps enchaînées sèchement (16-9 sur  Nuke et 16-13 sur Overpass). Une victoire qui traduit la détermination de la structure française à vouloir s’imposer parmi les grands. Une volonté que l’on a notamment pu voir lors de la Charleroi esports 2019.

Une ruche pleine de talents

Toute jeune structure sur CS:GO, Team Vitality rentre désormais dans la cour des grands même si le plus dur reste à venir. Arrivée en octobre 2018, Vitality est sur CS: GO une équipe qui prend de plus en plus d’ampleur. Pour cela, elle peut compter sur des talents individuels de qualité, à l’image de Zyw0o. Élu MVP du tournoi, Mathieu Herbaut plus jeune joueur de l’équipe, a à ses côtés des épaules solides et une expérience longuement acquise pour déployer tout son potentiel. Avec cette troisième victoire en compétition majeure, Team Vitality monte dans le top 5 des meilleure équipes du monde. Un exploit qu’a souligné Fabien « Neo » Devide, co-fondateur de Team Vitality.

Prochain rendez-vous dès maintenant avec la DreamHack Masters de Dallas, souhaitons-leur bonne chance !

LoL Open Tour France 2019 – Qui pour détrôner Lunary ?

Du 1er au 2 juin se déroulera l’Etape 3 du LoL Open Tour France 2019. Pendant presque 2 mois, l’ensemble des équipes se sont entrainées et ont peaufiné leurs stratégies. Des semaines qui ont permis aux formations de LFL ou d’Open Tour de s’affronter en LAN, que ce soit à la Gamers Assembly ou la DreamHack Tours. Quelle conclusion peut-on en tirer ? A-t-on trouvé le roster qui fera tomber Lunary et relancer le classement général ?

Lol-open-tour-etape-3

Le week-end prochain, nous aurons droit à la troisième édition du tournoi amateur, le LoL Open Tour France 2019. Comme énoncé par Riot France, l’Open Tour est la compétition permettant de révéler les champions de demain. Ces talents qui ont espoir de se faire remarquer pour atteindre le monde professionnel de la LFL.

Cependant pour se faire repérer, il est avant tout important que ces petits génies atteignent l’une des 8 premières places à la fin de la saison. En effet, les 8 formations les mieux classées seront qualifiées pour les playoffs et affronteront les équipes de la LFL. Il est évidemment primordial que ces rosters cumulent assez de points au classement parmi les 144 line-up participantes.

Tout en haut de la hiérarchie se trouve les Lunary, alias les « Alphas ». Ces derniers ont gagné par deux fois la compétition. Les vieux roublards ont réussi à prouver qu’ils n’étaient pas usés en gagnant l’Étape 1 face à Zephyr E-sport. Ensuite les prénommés « Champions du monde d’Europe » ont de nouveau démontré leur expérience en gagnant la finale contre On Sait Pas (dorénavant IziDream).

Classement du LoL Open Tour

RangÉquipe
Points
1Lunary (LNY)1300
2On Sait Pas (OSP)965
3Bastille Legacy (BTL)850
4Powners (PWN)685
5Zephyr E-Sport (ZPR)650
6C’est cadeau (KDO)520
7Omerix eSport (OMX)370
7Alphas Slayers (ASL)370
9Elan DEspoir FR (EDE)260
9Opportunity Esport (EOP)260

séparateur league of legends

Le niveau Open Tour n’est pas aussi faible qu’il n’y parait

Après la première étape du LoL Open Tour, le jungler de l’équipe Lunary, Narkuss, avait été interviewé par LoL e-sport :

« Pour moi, on était favori car on était top 8 du LoL Open Tour France 2018 et vu que l’on est pas en LFL et que 8 équipes ont rejoint la ligue, c’était normal de réaliser un aussi bon résultat le week-end dernier.

Il y avait quelques bonnes équipes, mais elles se sont faites surprendre ou ont tout simplement mal joué contre des mix (des équipes créées pour l’occasion) et du coup, on s’est retrouvé un peu seul dans ce tournoi et on a gagné plutôt facilement.

[…]Il y a beaucoup d’équipes dans le LoL Open Tour France qui sont intéressantes en termes de niveau et en termes de joueurs […] Le problème, c’est que les gens jouent comme en soloQ. Donc dès que tu as un plan de jeu ou que tu joues simplement mieux, tu gagnes. »

En conclusion de son intervention, le niveau des équipes présentes à l’Open Tour 2019 était relativement moyen, voire faible. Nous connaissons le personnage, il a parlé sans langue de bois en exprimant clairement pourquoi ces équipes n’avaient pas le niveau pour rivaliser en LFL.

Or, lors de ces deux derniers mois, les équipes de la LFL ont rencontré des difficultés face aux rosters de la ligue amateure. En effet, au cours de la Gamers Assembly, Lunary a expédié l’équipe première, Solary en loser. De même que pour MCES qui se sont faits surprendre par la line-up IziDream. En revanche, la réelle révélation de la lan fut Unfazed Esport qui a démontré qu’ils avaient le niveau pour battre des équipes de LFL. Notons aussi la très bonne performance et surtout la régularité de Bastille Legacy pendant le tournoi.

L’Open Tour est enfin pris au sérieux !

Ces deux derniers mois, trois équipes ont réussi à tirer leur épingle du jeu, Bastille Legacy, IziDream et Unfazed Esport, notamment durant la Gamers Assembly 2019. Ils ont témoigné du niveau futur de la LFL. De quoi rassurer les structures en constante recherche de talents.

Pour comprendre la difficulté qu’une équipe LFL peut avoir face à des équipes de l’Open Tour, nous vous invitons à visionner le film « Dos au mur » de *aAa* :

Au fil du court-métrage sur l’aventure de l’équipe *aAa*, le staff technique a évoqué plusieurs éléments en référence à l’Open Tour. Commençons par la déclaration de l’assistant coach, Gaëtan « Apo » Cottrel :

« Le retour en lan ça permet de revoir tous les gens qu’on ne voit pas forcément dans l’année, parce que en LFL il n’y a pas tout le monde. On peut se mesurer avec des équipes d’Open Tour, on peut vraiment voir comment sera le futur par rapport au niveau français et si on a des choses à remettre en question, par rapport à notre « supériorité »de joueur de LFL. Ça permet parfois de se prendre de bons coups aux fesses et de se dire qu’il faudrait peut-être qu’on respecte tout le monde. »

Le coach principal, Fabrice « Damon » Demeyer en a aussi profité pour dire son ressenti sur une équipe d’Open Tour. Particulièrement sur Bastille Legacy. À un moment crucial pour une place en finale de la Gamers Assembly 2019 :

« Après la première game contre Bastille, honnêtement je pense que ça va être compliqué malgré tout. On gagne, on est content, on a montré notre jeu. Mais derrière je me dis que c’est quand même une équipe d’Open Tour qui est vraiment forte et qu’ils peuvent potentiellement nous faire mal. Je ne suis pas totalement serein. »

La suprématie de Lunary est terminée !

Bien que les équipes d’Open Tour aient enfin démontré leur réel potentiel, il fallait confirmer ces belles performances. Pour consolider cette idée, l’un des grands rendez-vous de l’année était la DreamHack Tours.

À la différence de l’année dernière, nous n’avions malheureusement pas eu le droit à tout le gratin français. Seulement 16 équipes auront fait le déplacement pour l’événement, nous sommes bien loin des 64 équipes des années précédentes. Malgré cette grande différence du nombre d’équipe, cela nous a permis d’en ressortir une belle pépite. Effectivement, la présence de Delta Project a compliqué les choses pour les équipes jumelles Solary/Lunary. Ils ont affiché une réelle opposition face aux favoris de la compétition, réussissant même à éliminer Lunary en finale du loser bracket.

Ce week-end, nous pouvons être certains que ces quatre équipes, Bastille Legacy, Delta Project, IziDream et Unfazed Esport démonteront point par point les allégations de Narkuss.

Rework de Mordekaiser – Découvrez tous ses nouveaux sorts et visuels en vidéo !

Après les annonces des rework de Kayle et Morgana, c’est un autre champion qui subira les coups de bistouri des équipes de Riot Games. Le rework de Mordekaiser est en marche, et son gameplay devrait beaucoup changer !

bandeau league of legends

Mise à jour du 27/05/2019

Riot Games vient de présenter les premiers visuels et compétences de Mordekaiser dans une vidéo ! On vous laisse savourer !

passif mordekaiserL’obscurité s’élève (Passif)

Les auto-attaques de Mordekaiser infligent des dégâts magiques bonus. Après que 3 de ses compétences ou attaques aient touchés un champion, Darkness Rise inflige des dégâts aux ennemis proches et fournit un bonus de vitesse de déplacement à Morde jusqu’à ce qu’il sorte de combat.

mordekaiser aAnéantissement (A)

Mordekaiser écrase sa masse au sol, infligeant des dégâts dans une zone ou des dégâts bonus à un seul ennemi.

mordekaiser zIndestructible (Z)

Il absorbe 25% des dégâts subis et infligés. Cast le sort produit un bouclier de ce montant. Le second cast permet de consommer 50% du bouclier en OV.

mordekaiser eGriffe de la mort (E)

Passif : Morde gagne 25% de pénétration magique

Actif : Une griffe attire les ennemis vers lui, leur infligeant des dégâts.

mordekaiser rRoyaume des Morts (R)

Mordekaiser bannit un champion ennemi dans le royaume des morts pendant 7s. Il lui vole un pourcentage de ses statistiques. S’il tue sa cible, il consomme son âme et garde une partie de ses statistiques  jusqu’à ce qu’il réapparaisse.

Mise à jour du 24/04/2019

Le dernier Champion Roadmap nous fournit de plus amples informations sur le rework de Mordekaiser. Toutes ses compétences seront mises à jour. Son ultime devrait être profondément modifié. La compétence sera remplacée par un sort qui inspirerait la terreur dans le coeur de ses ennemis et d’où aucun champion ne pourrait s’enfuir ou se cacher. Petit teasing de la part de Riot Games : la nouvelle arme de Mordekaiser !

arme mordekaiser

séparateur league of legends

C’est dans leur agenda des développeurs que Ryan « Reav3 » Mireles, le producteur principal des champions, a annoncé la nouvelle. Le Revenant de fer devrait passer sur la table d’opération en 2019 (après les rework de Kayle et Morgana). Mordekaiser bénéficiera d’un rework complet ! Ainsi, ses visuels, son kit de sorts, ses audio et son armure lourde seront complètement remis au goût du jour !

Son identité de colosse AP sera conservée afin qu’il combatte désormais seul sur sa voie. C’est un changement de cap de la part de Riot Games. La dernière refonte de Mordekaiser avait été réalisée avec l’objectif de proposer une alternative aux ADC en botlane. Celui-ci avait alors hérité de compétences lui permettant d’évoluer en symbiose avec un allié.

Riot Games revient donc en arrière avec ce rework de Mordekaiser. Peu d’informations ont été distillées dans cet agenda des développeurs, il faudra malheureusement attendre quelques mois avant d’en apprendre plus !

Du nouveau pour Kayle et Morgana

Kayle subira elle aussi une refonte complète de ses visuels, audios et de son gameplay. Toutes ses compétences seront retravaillées, mais on devrait retrouver la Kayle que nous connaissons tous. Son gameplay restera basé sur ses auto-attaques, avec le fait qu’elle commence mêlée et évolue peu à peu en hypercarry à distance. Son potentiel de support, à savoir son soin et sa capacité à rendre invulnérable, devrait être préservé.

Concernant Morgana, son kit de sorts sera rafraîchi, notamment son ultime afin qu’il ne soit plus aussi dangereux à placer en fin de partie. De manière générale, ses visuels, audios et animations seront retravaillés.

Kinstaar se qualifie en solo pour la Fortnite World Cup !

Après des semaines de calvaire, Kinstaar a signé en deux week-end un magnifique doublé : celui de se qualifier en duo avec Hunter et en solo lors des week-end de qualifications 6 et 7 de la Fortnite World Cup !

fortnite world cup logo

Il en a fallu du temps avant que tout se dégoupille pour les joueurs de Solary. C’est la 6e semaine de qualification qui permis à Kinstarr, Hunter, Airwaks et Nikof de rejoindre les rangs des meilleurs joueurs du monde. Une place bien méritée pour chacun des deux duos de la structure Solary aux phases finales de la Fortnite World Cup à New York.

Le week-end du 25 et 26 mai avait lieu la 7e semaine de qualification, au format duo. Cette fois, seuls Hunter et Kinstaar du club de Solary auront réussi à se hisser jusqu’aux finales du dimanche. Hunter finira malheureusement bien loin, à la 88e place du classement. Son coéquipier réussira à plusieurs reprises à enchaîner les bonnes places, avec des moves dignes des meilleurs saiyans légendaires comme celui-ci.

Il finira à la 7e place du classement, avec 59 points, et remporte 1750$ de cashprize. Il aura l’immense chance de participer à la fois au tournoi solo et duo de la Fortnite World Cup. C’est Aqua qui a fait le top 1 lors de cette 7e semaine de qualifications, surplombant la concurrence avec 71 points.

Kinstaar n’aura pas été le seul joueur francophone à se qualifier : l’ancien joueur des Exalty, Robabz, est arrivé à la cinquième place du classement et accompagnera nos autres joueurs français à New York !

Crédit image à la une : Solary

DreamHack Showdown – La compétition 100% féminine avec 100 000 dollars de cashprize

DreamHack, l’une des plus grandes entités organisatrices de compétitions esportives, a annoncé le 21 mai dernier la tenue de la DreamHack Showdown, une compétition non-mixte exclusivement féminine avec un cashprize de 100 000 dollars, qui se déroulera lors de la DreamHack Valencia du 5 au 7 juillet 2019.

dreamhack showdown informations

La scène esportive de CS:GO démontre une nouvelle fois son avancée sur les questions relatives à la mixité dans l’esport. L’Intel Challenge est connue pour être l’une des plus importantes compétitions féminines sur Counter Strike. L’initiative avant-gardiste, débutée en 2015, est le fruit des réflexions et actions conjuguées de l’ESL, d’Intel et d’AnyKey. Cette décision a pour objectif de promouvoir et d’encourager la mixité dans l’esport.

Suivant les pas prometteurs de l’ESL, DreamHack vient d’annoncer la tenue d’une compétition exclusivement féminine lors de la DreamHack Valencia.

La DreamHack ShowDown accueillera 8 équipes dont deux invitées – Team Dignitas, grandes gagnantes des Intel Challenge 2018 et 2019 et Besiktas Esports. Les six autres équipes passeront par des qualifiers (Europe, Amérique du Nord et Asie).

Ces qualifiers se dérouleront les 1er et 2 juin pour l’Asie et les 8 et 9 juin pour les NA et l’EU. Après ces dates, nous connaîtrons les 8 teams qui s’opposeront lors de la DreamHack Showdown.

Les compétitions non-mixtes sont une chance inouïe pour les joueuses et on ne peut que vous conseiller cet excellent thread de Nicolas Besombes, chercheur en sciences sociales et vice-président de France Esports, pour vous en assurer.

L’annonce a fait réagir – les hommes en fer de lance – certains considérant que cela nuirait aux objectifs de mixité de l’esport et/ou que le cahsprize était trop élevé compte tenu du niveau des joueuses. Il est toujours intéressant de constater que les tournois en non-mixité n’émeuvent que lorsqu’ils concernent la gente féminine. Il est rare d’entendre ce genre de propos pour les compétitions dites mixtes où les femmes sont malheureusement absentes. Hommes et femmes doivent se réjouir collectivement de l’existence de compétitions non-mixtes pour les joueuses, pour toutes les raisons qu’a évoqué le vice-président de France Esports dans son thread.

Rift Rivals 2019 – Format, programme, dates et équipes présentes

Le duel fratricide entre l’Europe et l’Amérique du nord aura de nouveau lieu du 27 au 29 juin prochains ! Team Liquid aura une revanche à prendre sur les G2 Esports. De leur côté, la LCK, la LPL, la LMS et les VCS combattront pour élire la meilleure région de l’Est du 4 au 7 juillet !

rift rivals 2019 image à la une

Comme nous vous l’avions annoncé, l’Océanie, la Turquie et l’Amérique Latine ne participent pas aux Rift Rivals 2019.

NA vs EU – Le choc des titans de retour !

Les trois meilleures équipes des LCS et du LEC s’affronteront pour élire la meilleure région ! EU > NA ou NA > EU ? Bien qu’on en ait eu un aperçu lors de la finale du MSI 2019, les cartes seront rebattues pour les Rift Rivals 2019. Une bonne affaire pour Team Liquid, CLoud9 et Team SoloMid, qui rencontreront les super champions G2 Esports, Origen et Fnatic.

Pour l’instant, les régions sont en 1-1 : les NA ayant remporté la première édition des Rift Rivals, l’EU la seconde. C’est donc la belle qui sera jouée le mois prochain !

Toutes les informations

  • Dates – Du 27 au 29 juin
  • Horaires – 21h
  • Phase de groupes : BO1
  • Finale : BO5

phase de groupes rift rivals 2019

finale rift rivals 2019

Rift Rivals 2019 – LCK vs LPL vs LMS vs VCS

Quittons un temps les régions secondaires pour nous intéresser aux meilleures régions du monde (LCK et LPL loin devant évidemment !) La région vietnamienne fait son entrée aux Rift Rivals cette année et sera alliée avec la LMS. Les deux meilleures équipes de ces régions Flash Wolves, MAD Team, Phong Vu Buffalo et EVOS Esports affronteront donc les meilleures équipes de la LCK (SKT T1, Griffin, KingZone et Sandbox Gaming) et de la LPL (JD Gaming, Invictus Gaming, Funplus Phoenix et Topsports Gaming).

Toutes les informations

  • Dates – Du 4 au 7 juillet
  • Horaires – 21h
  • Phase de groupes : BO1
  • Demi-finale et Finale : BO5

Le gagnant de la phase de groupe sera directement envoyé en finale. Les deux autres équipes combattront en demi-finale pour une place en grande finale.

Unicorns of Love rejoint la LCL

Annoncé officiellement par l’entreprise familiale basée à Hambourg, Unicorns of Love s’étend en Russie. Dorénavant, elle fera partie de la League of Legends Continental League. Pour l’occasion, l’organisation a majoritairement recruté dans l’équipe Vega Squadron : BOSS, AHaHaCiK, Nomanz, Innaxe et Edward.

Hier, l’organisation allemande Unicorns of Love (UoL) a annoncé qu’elle participerait à la prochaine saison de la League of Legends Continental League (LCL) 2019. La LCL est la plus grande compétition de la Communauté des États Indépendants (CEI). Une intention qui fait suite au refus d’entrée au championnat européen franchisée de League of Legends (LEC) pour le printemps 2019.

Afin d’intégrer cette nouvelle ligue, la structure a recruté plusieurs talents de la région. Nous retrouvons trois joueurs de l’équipe championne de la LCL, Vega Squadron : les Russes Vladislav « BOSS » Fomin (toplaner), Kirill « AHaHaCiK » Skvortsov (jungler) et Lev « Nomanz » Yakshin (midlaner). Par ailleurs, ils se sont qualifiés pour le MSI, où ils étaient sur le point d’atteindre le main event.

Le roster de départ est complété par des acteurs très connus de la scène européenne : le bulgare Nihat « Innaxe » Dzhelal et l’arménien Edward « Edward » Abgaryan. Le premier était l’AD carry d’Excel UK. Quant au second, il était le support emblématique de Gambit. Cette line-up sera accompagnée de l’ancien entraîneur de Vega Squadron, Dmitrii « Invi » Protasov.

Les montagnes russes pour nos licornes !

La structure à la licorne rose a fait son entrée sur la scène professionnelle de la ligue européenne en 2014. Après avoir été classée parmi les derniers de la division estivale des LCS EU 2018, l’organisation s’est vu refuser son entrée en ligue franchisée.

Bien qu’on aurait pu penser que c’était sans doute la fin de l’écurie, l’équipe s’est renouvelée et a passé le premier semestre de 2019 à participer à la saison de printemps ESL Meisterschaft 2nd Division 2019.

Cette entrée dans la ligue professionnelle LCL est une nouvelle chance pour l’organisation de revenir sur le devant de la scène mondiale, ceci en s’imposant localement. Et ainsi pouvoir se qualifier pour les prochains Worlds.

Riot Games développerait une version mobile de League of Legends !

Selon les informations de nos confrères de Reuters, Tencent – actionnaire majoritaire de Riot Games et Supercell – et Riot Games seraient en train de développer une version mobile de League of Legends !

worlds 2018 league of legends

Selon les sources de Reuters, Tencent aurait déjà proposé à Riot Games de produire une version mobile de League of Legends il y a quelques années. Proposition que l’éditeur avait alors refusée.

Mais il semblerait que cette fois-ci soit la bonne ! Riot et Tencent travaillerait depuis plus d’un an sur la version mobile de LoL.

Il existe déjà une scène esport mobile, notamment en Chine où des jeux comme Honour of Kings, traduits chez nous par Arena Of Valor, possèdent une fanbase et une scène conséquentes. L’arrivée de League of Legends sur téléphone est un risque que semblent prêts à prendre l’éditeur du jeu et Tencent. Rien ne dit si le succès sur PC saura se retraduire sur mobile, surtout si la scène, en tout cas en Chine, est déjà occupée par Honour of Kings.

Le jeu en vaut peut-être plus la chandelle en Europe où Arena of Valor ne jouit pas d’une aussi importante structuration que League of Legends.

Dans tous les cas, le passage sur mobile ne laissera pas le jeu tel quel. Des ajustements sur le gameplay, les graphismes, devront être réalisés pour que l’expérience des joueurs ne soient pas impactés.

Vers une migration des joueurs ?

Les phases de mercato sur League of Legends sont terribles pour certains joueurs. Perte de niveau et/ou mauvaises performances, certains d’entres eux se retrouvent contraints d’émigrer vers des ligues nationales, où le niveau, la reconnaissance et les salaires sont moindres.

L’apparition d’une version mobile de League of Legends pourrait potentiellement leur permettre de se renouveler en tant que joueurs. Il n’est donc pas incertain que les premiers joueurs professionnels du jeu proviennent directement de la scène League of Legends sur PC.

Ni Tencent, ni Riot Games n’ont pour l’instant réagit à cette rumeur. Il faudra attendre une communication officielle d’une ou des deux parties pour s’assurer de la véracité de cette information.

Patch 9.10 Fortnite Battle Royale – Des transporteurs de butin pour faire le plein d’armes !

Le patch 9.10 Fortnite a été révélé par les équipes d’Epic Games ! Au menu : l’instauration de points chauds avec des transporteurs de butin et des changements sur certaines armes !

patch 9.10 fortnite

Patch 9.10 Fortnite

Rotation des modes temporaires

Tireurs d’élites (duos)

Fusils de sniper uniquement. Les joueurs K.-O. sont instantanément éliminés. Que le meilleur tireur l’emporte !

Antiquités (sections)

Replongez-vous dans le passé avec une sélection d’armes et d’objets parmi ceux qui sont remisés dans les modes normaux.

Coups de pompe (section)

Du combat rapproché avec des fusils à pompe et des réacteurs dorsaux !

Armes et Objets

Bombes ténébreuses

    • Réduction de la disponibilité en tant que butin au sol de 0,835% à 0,677%.
    • Réduction de la disponibilité dans les coffres de 4,65% à 3,98%.
    • Réduction du nombre par lot de 3 à 2.
      • Les bombes ténébreuses sont très populaires en fin de partie et nous voulions amplifier la notion de risque au moment de choisir si vous allez les ramasser ou non. En laissant la même taille de pile maximum et en réduisant la disponibilité, le potentiel de l’objet reste le même, mais y consacrer un emplacement en début de partie est plus risqué.

Fusil de sniper semi-auto réintroduit

    • Se trouve dans les distributeurs automatiques, les coffres et le butin au sol.
    • Disponible en variantes atypique et rare.
      • Comme le fusil d’assaut à lunette thermique et le revolver à lunette ont été remisés, nous voulions faire revenir cette semaine un vieux de la vieille pour étoffer la sélection d’objets à moyenne et longue portée.

Fusil à pompe de guerre

    • Réduction de la disponibilité en tant que butin au sol de 2,015% à 1,409%.
    • Réduction de la disponibilité dans les coffres de 2,183% à 1,846%.
      • Comparée aux autres objets rares, cette variante du fusil à pompe de guerre apparaissait un peu trop souvent. Ce changement la met au même niveau que d’autres objets similaires.

Jouabilité

Nouveauté : les points chauds !

À chaque partie, au moins 1 lieu-dit (3 au maximum) apparaîtra en doré sur la carte. Ces points chauds indiquent la présence de transporteurs de butin. Abattez ces transporteurs pour obtenir des armes de qualité supérieure supplémentaires.

        • 25% de chances que 2 points chauds apparaissent.
        • 5% de chances que 3 points chauds apparaissent.

Transporteurs de butin

Les transporteurs de butin font apparaître une arme de qualité rare ou supérieure ainsi que deux piles de munitions. Les points chauds contiendront entre 12 et 16 transporteurs de butin en fonction de la taille de l’emplacement.

  • Nous avons amélioré la réactivité lors de l’apparition de l’hologramme de construction d’une structure.
  • Nous avons ajouté un réticule pendant la chute libre afin que vous puissiez marquer plus facilement des lieux sur la carte.

Son

  • Les sons des sauts des adversaires ont été améliorés.
  • Le temps qu’il faut à la boucle de son d’un adversaire en l’air pour se déclencher a été réduit afin que vous puissiez mieux vous rendre compte qu’un adversaire tombe vers vous.
  • Le volume a été augmenté pour les bruits de pas proches et pour les sons d’atterrissage des adversaires que vous ne voyez pas.
  • La spatialisation des sons de pioche d’autres joueurs a été resserrée.
  • Le son joué quand un adversaire confirme une modification d’une construction est désormais plus clair quand vous êtes à environ 2 cases de distance de sa position.
  • Le son de planeur a été supprimé pour les joueurs qui se déplacent dans un sillage aérien.
  • Dans le menu principal, la musique de votre emote a désormais la priorité sur celle des autres joueurs.
  • Dans le menu principal, la musique des emotes est désormais intégralement en stéréo.
  • Un nouveau son a été ajouté pour les occasions où un tir dans la tête brise le bouclier de la cible.
  • La vélocité minimale requise pour déclencher un son d’atterrissage a été réduite.

Interface

  • « Retourner au salon » a été changé en « Quitter la partie ».
  • La couleur des « dégâts » subis par votre bouclier a été ajustée et est redevenue une version plus contrastée de l’originale.
    • Notre objectif est d’améliorer la lisibilité de la valeur actuelle du bouclier immédiatement après avoir subi des dégâts, et le rouge donnait l’impression aux joueurs qu’ils subissaient plus de dégâts qu’ils n’en subissaient en réalité.

Mobile – Patch 9.10 Fortnite

Nous avons constaté que les mises à jour iOS sont récemment apparues en retard sur l’App Store. Apple a déclaré que toute application peut prendre jusqu’à 24 heures pour apparaître sur l’App Store. Si aucune mise à jour n’est disponible, assurez-vous de consulter nos réseaux sociaux pour plus d’informations.
  • Nous avons supprimé l’ATH lors de votre réapparition.
  • Nous avons amélioré l’interface en ajoutant un bouton Quitter aux endroits suivants :
    • Composition des sections dans le salon
    • Options de Terrain de jeu
    • Écran des événements
  • Nous avons supprimé les paramètres d’activation/désactivation des vibrations sur les appareils incompatibles avec les vibrations.