San Francisco Shock remporte la saison 2 de l’Overwatch League

4-0. La grande finale de la saison 2 de l’Overwatch League s’est terminée sur un stomp que personne n’aurait jamais pu imaginer. Les San Francisco Shock ont remporté leur finale contre les Vancouver Titans en s’imposant 4 à 0. Une victoire sans erreurs qui les propulsent champions de la saison 2 de l’Overwatch League.

san-francisco-shock-overwatch-league-2019

Le Wells Fargo Center a fait salle pleine ce dimanche 29 septembre. La grande finale de l’Overwatch League opposait deux géants : San Francisco Shock contre Vancouver Titans.

Les deux équipes ont surclassé leurs opposants lors de la saison 2, parvenant toujours à accéder aux playoffs de chaque étape. Toujours au coude à coude, Vancouver Titans ont gagné l’étape 1, tandis que les San Fransisco Shock ont remporté l’étape 2. Contre toute attente, ce sont les Shanghai Dragons, autrefois qualifiée d’équipe maudite, qui ont remporté la 3e étape, laissant les San Fransisco en deuxième position.

Les playoffs de l’étape 4 ont tourné à l’avantage des Vancouver Titans qui ont gagné leur place en grande finale en s’imposant face aux Seoul Dynasty, aux Los Angeles Gladiators et aux New York Excelsior. De leur côté, les San Francisco Schock ont été envoyés directement en loser bracket après une défaite amère contre l’équipe numéro 1 de l’étape 4, les Atlanta Reign.

L’équipe menée par le nord-américain Matthew « super » DeLisi ne s’est pas laissée abattre et a remonté tout le loser bracket, jusqu’à remporter sa place en finale en battant les New York Excelsior.

Alors que la grande finale allait s’annoncer aussi disputée que les deux finales des deux premières étapes (4-3 et 4-2), rien ne s’est passé comme prévu. Les San Francisco Shock ont atomisé les Vancouver Titans 4 à 0 !

Une victoire détonante, qui les sacre champions de la saison 2 de l’Overwatch League, un an après la victorie tonitruante des London Spitfire. L’équipe remporte un peu plus d’un million de dollars de cashprize.

Evil Geniuses remporte l’ESL One New York

Les deux géants que sont Team liquid et Astralis sont tombés ce week-end. Evil Geniuses, l’ancienne équipe des NRG Esports, est parvenue à se défaire des Astralis en grande finale de l’ESL One New York. Une victoire sans partage qui les propulse dans le classement des meilleures équipes du monde sur CS:GO.

evil geniuses esl one new york 2019

Les Evil Geniuses ont signé leur grand retour sur Counter Strike en récupérant la line-up des NRG Esports, qui a préféré se concentrer sur son équipe franchisée sur Call Of Duty.

L’équipe, toujours composée de Vincent « brehze »Cayonte, Cvetelin « CeRq » Dimitrov, Ethan « Ethan » Arnold, Tarik « tarik » Celik et Peter « Stanislaw » Jarguz, évoluait pour la première fois sous ses nouvelles couleurs lors de l’ESL One New York 2019.

Les joueurs n’ont pas attendu très longtemps avant de prouver que le changement de nom n’allait en rien impacter leurs performances. L’équipe est une des plus constantes du monde : elle vient de terminer top 3-4 au Major de Berlin et reste une habituée de ce classement (top 3-4 à l’ESL Pro League saison 9 et aux ECS saison 7).

Ils sortiront sans une goutte de sueur de la phase de groupes, après s’être imposé tour à tour face à Faze Clan (16-12 ; 16-6) et à Astralis (16-14 ; 16-12).

Leur tour de force ne s’arrêtera pas. En demi-finale, ils rencontrent les G2 Esports, qui viennent de se séparer de shox, remplacé par kioshima. Les espoirs des français s’envolent aussi vite que les parties : 2-0 sec pour les EG (16-8 ; 16-7).

Evil Geniuses contre Astralis – Le test

Les Evil Geniuses rencontrent Astralis qui viennent de se défaire des Team Liquid, pourtant plus performants statistiquement hors-Major. Une demi-finale qui s’est clôturée par une troisième match sur Overpass, remportée 16-13 par l’équipe menée par Gla1ve.

Après avoir battu les titans de Team Liquid, Astralis pouvait prendre sa revanche sur les EG, qui les ont forcé à disputer un troisième match en phase de groupes. Mais finalement, Astralis se serait bien passée de cette finale.

Le premier match est un échec cuisant (16-3). Le deuxième est bien mieux mais ne suffit pas (16-12). Trois balles de matchs pour Evil Geniuses qui ne montre aucune forme de faiblesse. Le troisième match est enfin remporté par Astralis, après un overtime interminable pour les joueurs (22-20). On pouvait s’attendre à un reverse sweep mais la victoire d’Astralis s’est faite avec beaucoup trop de peine pour qu’ils puissent l’emporter sans efforts surhumains.

Le 16-8 de la dernière game suffira à réduire les espoirs des Astralis à néant. Evil Geniuses remporte l’ESL One New York en s’imposant 3 à 1 face à l’équipe danoise et s’incrit comme l’une des équipes à surveiller lors des prochaines échéances compétitives.

Solary organisera la Solary Cup TFT à la PGW !

La Paris Games Week est dans un mois et à cette occasion, la structure Solary vient d’annoncer l’organisation d’une compétion sur le mode Teamfight Tactics, la Solary Cup TFT. Un événement qui mélangera influenceurs et joueurs de talents dans des phases qualificatives online. Les playoffs se dérouleront à la PGW pour un cash prize de 5 000€.

TFT-Solary-Cup-PGW-2019Credit : Solary Cup TFT

L’un des plus grands événements gaming post-rentrée, c’est bien sûr la Paris Games Week (PGW). Cette année, l’événement fêtera ses dix ans et reviendra du 30 octobre au 3 novembre prochain à Parc des Expo. À l’instar de l’année dernière, Solary lance une nouvelle édition de sa compétition fétiche, Solary Cup. Comme l’année passée le tournoi se déroulera sur League of Legends, sauf que cette fois-ci, ça sera sur le nouveau mode compétitif du jeu, Teamfight Tactics, nommé Solary Cup TFT.

La scène Combat Tactique ne désemplit pas, surtout que Riot Games souhaite développer l’esport de ce mode en 2020. De plus, en France, nous avons la chance d’être l’un des premiers pays à réaliser un événement offline sur TFT. En effet, du 5 au 6 octobre se déroulera l’Arma Cup TFT organisé par la structure ArmaTeam.

Solary en a profité pour inviter des influenceurs de la scène TFT française, tels que Xari, JL Tomy, Vinz, Jay PL, Narkuss, Niizuma, Dofla, Chap, Maverick, Un33d, BestMarmotte, Bob Le Gob, Torlk, SoeyTCG, Toon et IamCrvor. Ces streamers participeront à des tournois préliminaires afin d’accéder aux phases finales à la PGW.

Format et date de la Solary Cup Teamfight Tactics

Bien évidemment, afin de déterminer les joueurs qui se présenteront aux phases finales de la Solary Cup TFT à la PGW, des phases qualificatives seront organisées. Les inscriptions sont déjà ouvertes via un serveur discord.

Pour les streamers, seules 8 places seront disponibles pour la finale :

  • Premier qualifier le 2 octobre
  • Deuxième qualifier le 9 octobre

Pour les qualifications ouvertes au public, seules 8 places seront disponibles pour la finale :

  • Premier qualifier le 5 octobre
  • Deuxième qualifier le 12 octobre

Vous l’avez compris, la finale verra donc s’affronter 16 joueurs, 8 venant des streamers et 8 s’étant qualifiés grâce via les open qualifiers. Les joueurs s’affronteront les 1, 2 et 3 novembre prochain sur la scène d’Acer Predator. À la clé, un cash prize de 5 000€ !

e-ZONe hotel – Le premier hôtel dédié à l’esport au monde

La ville d’Osaka ouvrira en avril prochain le tout premier hôtel dédié à l’esport appelé Esports Hotel E-Zone Cyberspace (ou e-ZONe Denno Kukan). La construction de cet établissement est une première mondiale.

Hotel-esport-JaponCredit : Esports Hotel E-Zone Cyberspace (ou e-ZONe Denno Kukan) – e-Zone hotel

Nous étions habitués à l’aménagement de centre d’entraînement pour les joueurs (gaming house), comme l’a fait Vitality en prenant ses quartiers au Stade de France. Voire la fondation de stades dédiés à l’esport, comme celui en Chine, le Zhongxian Stadium. Cette fois-ci, nous avons droit à la construction d’un hôtel consacré au sport électronique, l’e-ZONe hotel. Le Japon construira le tout premier hôtel gaming au monde dans le quartier geek d’Osaka, Nipponbashi.

L’e-ZONe hotel, un hôtel esport sur-mesure

Selon les informations annoncées par l’hôtel E-Zone Cyberspace, ce nouvel établissement sera doté d’installations spécialement conçues pour le sport électronique. Le but premier sera sans aucun doute que l’immersion soit complète.

L’e-Zone hôtel s’élèvera sur huit étages (neuf si on compte le sous-sol), dont trois seront dédiés à une pratique intensive des jeux vidéo. En effet, ces étages seront réservés afin de réaliser du streaming. Ainsi que plus de 70 PC gamers seront mis à la disposition des joueurs qui séjourneront à l’hôtel pour s’entraîner et se confronter entre eux.

e-Zone-Hotel

D’après ce qui a été annoncé, les cinq autres étages abriteront les chambres. L’établissement proposerait près d’une centaine de lits. Chaque chambre disposerait d’un ordinateur personnel où les gamers pourront accéder à un large catalogue de jeux proposés par l’hôtel. Par contre, aucun détail n’a encore été dévoilé concernant le prix des chambres.

Quant à la décoration des lieux, il ressemblerait presque à l’architecture de la gaming house de la structure chinoise Oh My God, avec son style futuriste. En effet, les murs possèdent la particularité d’avoir d’étranges formes géométriques. Le tout est complété par un éclairage bleu et rouge. Un couleur très tendance dans le milieu du gaming et surtout de l’esport.

L’Union cycliste internationale (UCI) se lance dans l’esport avec Zwift

L’Union Cycliste Internationale (UCI) et la plateforme de vélo virtuel Zwift vont lancer en 2020 le premier championnat du monde d’esport de cyclisme. Dans le cadre du développement du cyclisme et de sa modernisation, l’UCI et Zwift signent un protocole d’accord sur le développement du cyclisme esport comme nouvelle discipline du cyclisme.

 UCI-ZWIFT-Esport-union-cycliste-internationaleLe CEO Esports de Zwift Craig Edmondson (à gauche) et David Lappartient, Président de l’Union cycliste internationale (© UCI)

L’esport semble convaincre le monde du sport traditionnel, en commençant par le foot, le basket, le tennis et à présent le cyclisme. En effet, le cyclisme fait un bond en avant dans le domaine de l’esport. L’Union cycliste internationale (UCI) a annoncé avoir signé un protocole d’accord avec Zwift. Cette dernière est une plateforme mondiale d’entraînement et de compétition en ligne pour les athlètes. Le protocole d’accord porte sur la gouvernance et le développement du cyclisme esportif comme nouvelle discipline.

Ce n’est pas la première fois que l’UCI s’intéresse à l’esport. Effectivement, l’année dernière, le Président de l’UCI, David Lappartient avait déjà exprimé son intérêt pour l’esport :

« Nous voulons assurer que cela se fasse correctement en créant des règles claires, y compris des règles anti-dopage. Le cyclisme en tant qu’e-sport est différent de nombreux autres sports parce qu’il n’est pas virtuel, vous devez appuyer sur les pédales, donc c’est un vrai effort physique. Nous pourrions voir un jour Peter Sagan participer à des courses d’e-sport. Je pense que ce serait bien pour le cyclisme. »

La nouveauté sera l’apparition de Championnats du Monde de Cyclisme Esport UCI en 2020, avec des qualifications sur la plateforme Zwift. Pour le moment aucune date et lieu n’a été confirmé. Il y aura un maximum de 15 championnats nationaux. Les tournois seront organisés dans certains pays ainsi que des championnats continentaux. Ces compétitions feront office d’événements qualificatifs. L’application Zwift sera l’unique programme utilisé pour l’ensemble des épreuves.

À la recherche d’une crédibilité pour le cyclisme esport

David Lappartient, a déclaré :

« Le cyclisme esport représente une formidable opportunité de développement pour le cyclisme. Il s’agit d’une nouvelle façon de pratiquer le cyclisme en pleine croissance, qui permet à davantage d’athlètes, débutants ou confirmés, de s’entraîner et de disputer des compétitions, quelles que soient les conditions météorologiques extérieures et le lieu où ils vivent. Le protocole d’accord entre notre Fédération et Zwift est un pas décisif vers une intégration complète du cyclisme esport par l’UCI. »

Le Directeur esport de Zwift, Craig Edmondson, a ajouté :

« Plus tôt cette année, nous avons exprimé notre ambition de développer une plateforme d’esport, mais je pense que c’est beaucoup plus que cela. Nous voulons développer une nouvelle approche du sport. Ce partenariat constitue une avancée significative dans cette perspective. Zwift se trouve au tout début d’une long et passionnant voyage qui aboutira à l’établissement d’une nouvelle discipline cycliste innovante. »

Manchester City s’associe avec FaZe Clan

Le club anglais de football de la Premier League, Manchester City devient partenaire avec l’organisation esportive nord-américaine, FaZe Clan. Une association qui permettra de rassembler les fans des deux équipes.

Faze-Clan-Manchester-CityCredit : FaZe Clan – Youtube

Le champion en titre de Premier League, Manchester City a annoncé un partenariat avec l’une des structures les plus populaires au monde, aussi bien dans l’univers de l’esport que du lifestyle, FaZe Clan. Manchester City continue son développement et utilise une stratégie de diversification en investissant dans l’esport.

Une nouvelle qui ne résonne plus comme une annonce majeure. La raison étant que plusieurs clubs de football ont compris qu’il était nécessaire d’avoir plusieurs cordes à leur arc. C’est notamment le cas en France. Dernièrement, le Montpellier Hérault Sport Club a fait son entrée dans l’esport en s’associant avec la structure française beGenius ESC. Quant au LOSC eSports, ils ont renforcé leur pôle esport en s’associant avec la structure marseillaise, MCES.

En ce qui concerne Manchester City et FaZe Clan, cette collaboration a pour projet de rassembler les fans des deux organisations. Pourtant, ce n’est pas la première fois que ces deux structures collaborent ensemble. En effet, en 2017, les deux équipes avaient déjà collaboré avec la création de contenus sur YouTube, qui contenait notamment des vidéos liées à la présaison du club de football aux États-Unis.

Les deux nouveaux partenaires vont donc continuer à créer du contenu avec les différents joueurs des deux organisations. Ils ont aussi pour projet de réunir leurs joueurs FIFA pour faciliter les entraînements.

Rassembler les fans de football et de FIFA

Le Directeur marketing de Manchester, Nuria Tarre, a déclaré (traduction française) :

« L’esport est le sport avec la plus grosse évolution de spectateurs dans le monde. Cette collaboration avec FaZe Clan marque le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire de Manchester City avec l’esport. Nous savons que les fans veulent montrer leur amour du football à travers plusieurs domaines, comme la mode, la musique ou le gaming.

Nous sommes impatients de travailler avec FaZe pour donner à nos fans de nouvelles façons immersives pour les supporters de s’impliquer dans le club. »

Le Directeur exécutif de FaZe Clan, Lee Trink, s’est exprimé (traduction française) :

« Ce partenariat avec Manchester City nous donne une opportunité de relier nos fanbases et nos cultures sur et en dehors des terrains. FaZe Clan continuera de pousser les limites de l’Esport en impliquant davantage les fans, avec des expériences mémorables et surprenantes. »

European Masters 2019 Summer – Résultats de la compétition

Les European Masters 2019 reviennent dès le 9 septembre ! Les meilleures équipes européennes, heureuses gagnantes de leurs ligues respectives, vont combattre pour élire le meilleur représentant européen sur League of Legends (après le LEC) ! Vous retrouverez toutes les informations sur la phase de groupes, les playoffs, dates des matchs et le classement officiel des équipes dans notre article !

european masters 2019

Les European Masters, c’est le Saint-Graal des équipes européennes ne participant pas au LEC. Les heureuses élues ? Les équipes ayant prouvé leur valeur dans leur ligue régionale respective ! Pour la France, c’est la Ligue Française de League of Legends (plus connue sous le nom de LFL), où Team LDLC a encore une fois roulé sur toute la concurrence. LDLC et Team Vitality représenteront la France lors des EUM.

La compétition des European Masters se scindera en plusieurs phases, que nous détaillons ci-dessous.

sep_lol

Playoffs des European Masters 2019

  • Quarts de finale – les 21 et 22 septembre
  • Demi-finales et Grande finale – 28 et 29 septembre
  • 8 équipes participantes
  • Les équipes ne s’affrontent qu’une seule fois entre elles
  • Matchs en BO3 (BO5 pour les demi-finales et la finale)

Samedi 21 septembre

18hmousesportsmousesports21Excel.UK
21hRogue Esports Club02Vodafone Giantsgiants

Dimanche 22 septembre

18hBIG21Team LDLCTeam LDLC
21hDevils.one02Fnatic Risingfnatic rising

Demi-finales

Samedi 28 septembre

12hmousesportsmousesports03BIG
17hfnatic risingFnatic Rising03Vodafone Giantsgiants

Grande finale

Dimanche 29 septembre

16hBIG31Vodafone Giantsgiants

sep_lol

Main Event des European Masters 2019

Les meilleures équipes des 13 ligues régionales seront d’ores et déjà qualifiées pour la phase de groupes du Main Event. Elles seront rejointes par les 3 meilleures équipes de la phase de Play-In. Suite à un tirage au sort, les 16 équipes seront divisées en 4 groupes de quatre teams.

Pour la première fois, les seed sont réalisés en fonction des résultats des équipes lors des précédents European Masters.

  • Seed 1 : Superliga Orange, LFL, Ultraliga et Premier Tour.
  • Seed 2 : Baltic Masters, Nordic Championship, UKLC, Benelux Premier League, Hitpoint Masters, Greek League, PG Nationals et LPLOL.
  • Seed 3 : Esports Balkan League et les 3 équipes du Play-In.

Format – Groupes

  • Dates – du 16 au 19 septembre
  • 16 équipes participantes
  • Les équipes ne s’affrontent qu’une seule fois entre elles
  • Matchs en BO1
  • Les deux premières teams avancent en playoffs
Groupe A
Groupe B
RangTeamsW-L
1mousesports3 – 0
2Rogue Esports Club2 – 1
3Campus Party Sparks1 – 2
4For The Win Esports0 – 3
RangTeamsW-L
1BIG3 – 0
2Devils.one2 – 1
3eSuba1 – 2
4eNsure0 – 3

 

Groupe C
Groupe D
RangTeamsW-L
1Vodafone Giants3 – 0
2Excel.UK2 – 1
3WLGaming Esports1 – 2
4Godsent0 – 3
RangTeamsW-L
1Fnatic Rising3 – 0
2Team LDLC2 – 1
3Defusekids1 – 2
4Crvena zvezda Esports0 – 3

sep_lol

Phase de Play-In des European Masters 2019

Les deuxièmes meilleures équipes des ligues d’Espagne, de France, du Royaume-Uni, d’Allemagne, des Balkans, des pays nordiques et de Pologne s’affronteront lors la phase de Play-In (phase de groupes et playoffs). En ressortiront 3 équipes, qui rejoindront le Main-Event.

Format – Groupes

  • Dates – du 9 au 12 septembre
  • 7 équipes participantes
  • Les équipes ne s’affrontent qu’une seule fois entre elles
  • Matchs en BO1
  • Le premier du groupe se qualifie pour le Main Event
  • Les 2e, 3, 4e et 5e places avancent en phase de playoffs (en vert)
RangTeamsW – L
1Excel.UK6 – 0
2origen logo pngOrigen4 – 2
3Vitality.Bee4 – 2
4Berlin International Gaming3 – 3
5Rogue Esports Club2 – 4
6ASUS ROG ELITE1 – 5
7falknFALKN1 – 5

sep_lol

Playoffs du Play-In

  • 4 équipes participantes
  • Le second rencontre le 5e, tandis que le 3e rencontre la 4e place
  • Matchs en BO3
  • Les gagnants se qualifient pour le Main Event

Jeudi 12 septembre

18hVitality.Bee02BIG

 

21horigen logo pngOrigen BCN02Rogue Esports Club

ESL One New York 2019 – Programme, dates et résultats des matchs

L’ESL One New York 2019 signe son grand retour ! L’année dernière, c’est mousesports qui avait tiré son épingle du jeu et remporté le titre et une partie des 250 000 dollars de cashprize. Quelle équipe leur succédera ? Astralis et Team Liquid finiront-elles encore par s’affronter en finale ? A moins que les derniers transferts de joueurs fassent pencher la balance pour d’autres équipes. Retrouvez le programme, les dates et résultats des matchs dans notre article.

esl one new york 2019

Le mercato a fait son bout de chemin après le Major de Berlin et la victoire historique d’Astralis, et l’ESL One New York 2019 sera une belle occasion de tester les nouvelles recrues. Si rien n’a bougé du côté de Team Liquid, Astralis, NRG Esports et Optic Gaming, ce n’est pas le cas des autres équipes en lice.

Vous pouvez retrouver tous les transferts du top 20 des équipes dans notre article du mercato.

Format de la compétition

  • Phase de groupes
  • Dates – les 26 et 27 septembre
  • Matchs à double élimination (format GSL)
  • 2 groupes de quatre équipes
  • Match en BO3
  • Les deux meilleures équipes de chaque groupe avancent en phase de playoffs
  • Playoffs
  • Dates – les 28 et 29 septembre
  • Matchs à élimination simple
  • Demi-finales en BO3, grande finale en BO5

Phase de groupes de l’ESL One New York 2019

Groupe A

Rang 1
Team Liquid
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
G2 Esports
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
ENCE
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
eUnited
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée

Groupe B

Rang 1
Astralis
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
Evil Geniuses
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
Immortals
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
FaZe Clan
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée

Playoffs

Demi-finales

Samedi 28 septembre

19h
19h
Team Liquid
1 2
Astralis
22h30
22h30
G2 Esports
0 2
Evil Geniuses

Grande finale

Dimanche 29 septembre

19h
19h
Astralis
1 3
Evil Geniuses

Evil Geniuses hérite du slot LCS d’Echo Fox

C’est désormais officiel : le club des Evil Geniuses hérite du slot LCS d’Echo Fox. Le club signe ainsi son retour sur League of Legends, plus de six ans après leur dernière apparition en compétition.

evil geniuses lcs 2020

Après plusieurs rebondissements dignes des plus grands films d’Hollywood, ce n’est pas Kroenke Sports & Entertainment qui héritera du slot des LCS d’Echo Fox, mais bien le club nord-américain des Evil Geniuses !

L’annonce a été officialisée par la structure sur Twitter et dans un article, où le club a précisé ses intentions pour la ligue nord-américaine de League of Legends.

Aucune annonce n’a pour l’instant été faite concernant leur futur roster. Le club signe ainsi son retour sur la scène NA de League of Legends, après plus de six ans d’inactivité. En 2013, leur roster était composé de Froggen, Krepo, Wickd, Snoopeh et Yellowpete et a produit des résultats plus que corrects (3e et 4e du Spring et Summer Splits).

Cette nouvelle intervient en même temps que le retour d’Evil Geniuses sur CS:GO. Le club vient de mettre la main sur le roster des NRG Esports, qui ont semble-t-il décidé de tirer un trait sur CS:GO au profit de Call Of Duty.

G2 Esports se sépare de Shox

Les rumeurs des dernières semaines ont trouvé leur point d’orgue hier, jeudi 26 septembre. L’écurie européenne des G2 Esports a pris la décision de se séparer de leur rifler et in-game leader Richard « Shox » Papillon.

C’est désormais officiel : Richard « shox » Papillon ne jouera plus pour l’écurie G2 Esports. Une nouvelle qui était attendue des fans de tous bords de CS:GO, mais qui n’avait jusqu’alors jamais été officialisée, ni par G2, ni par shox.

Le joueur était devenue une des figures phares de G2 Esports, avec son compère de toujours Kenny « kennyS«  Schrub. Après plus de 3 années de bons et loyaux services, leurs chemins se séparent. Ils se retrouveront désormais adversaires lors des prochaines échéances compétitives, si shox est recruté par une autre équipe. Celui-ci devrait d’ailleurs être recruté par l’écurie de Team Vitality, en remplacement de Nathan « NBK- » Schmitt.

Selon les informations de nos confrères d’1PV, G2 Esports serait en passe de recruter les joueurs de CR4ZY Nemanja « nexa » Isaković et Nemanja « huNter- » Kovač, en remplacement de Richard « shox » Papillon et Lucas « Lucky » Chastang. Le départ de ce dernier n’a pour l’instant pas été communiqué.

Si ces informations s’avèrent exactes, G2 romprait ainsi avec une stratégie centrée sur une line-up entièrement composée de joueurs français. Un revirement qui s’explique par les résultats jugés insatisfaisants des différents rosters français de G2 Esports à l’international.

La prochaine saison compétitive de Fortnite se jouera en squad !

Epic Games a profité de la fin de la saison compétitive X en annonçant la couleur pour la prochaine saison compétitive. Et contre toute attente, c’est le format en squad qui a été choisi ! Une nouvelle qui agite le petit mondes des joueurs professionnel de Fortnite.

fortnite bandeau
Les Fortnite Champion Series se sont clôturés le week-end dernier sur une victoire du trio Tschiiinken, Stompy et Aqua. Une victoire qui vient récompenser les nombreux efforts de ces joueurs d’exception. Epic Games a profité de la fin du live de la compétition pour annoncer le format de la saison 11 de Fortnite : celle-ci se jouera en squad (soit quatre joueurs par équipe).

Après l’implantation du format en trio pour la première saison des Fortnite Champion Series, c’est donc au tour de la squad de jouir de son heure de gloire. Mais cette nouvelle n’a pas été forcément bien accueillie par les joueurs professionnels.

Mais les joueurs doivent néanmoins faire avec et les premières annonces de squad ont été révélés. Les joueurs Mongraal, Stompy, Benjyfishy et Aqua se sont alliés et forment une squad extrêmement compétitive. Benjyfishy et Mongraal sont les deux joueurs ayant enchaîné les top 1 et 2 avec mitr0 lors de la saison X des Fortnite Champion Series. Et Stompy et Aqua en sont les joueurs gagnants.

Le champion du monde en solo Bugha a lui aussi annoncé sa squad, qui est composée de Zayt, Saf et Stretch.

Zayt et Saf ont terminé quatrième des Fortnite Champion Series en Amérique du Nord-Est. Ils sont également les gagnants du tournoi duo de l’ESL Katowice Royale ! En bref, tous les joueurs s’agitent pour trouver très vite une squad, ce qui se fait au détriment des trios déjà en place. Certains trios vont très certainement se séparer, ce qui annonce quelques difficultés en termes de communication entre les joueurs.

Riot Games confirme l’arrivée de compétitions sur Teamfight Tactics en 2020

Le patch 9.19 est sorti hier et s’annonce comme le patch des Worlds 2019 de League of Legends. Riot Games en a profité pour sortir celui de TFT et teaser le futur de l’esport compétitif du jeu. Il y aura bel et bien des compétitions sur Teamfight Tactics en 2020 !

bandeau league of legends

Depuis la création de League of Legends, Riot Games n’a fait que tester et implanter de nouveaux modes de jeux. Certains sont restés à l’état de modes éphémères (Roi Poro, ARURF, Shurima…), d’autres sont tombés dans l’oubli (RIP Dominion) et certains se sont imposés comme des modes de jeux constants, à l’image de l’ARAM.

Teamfight Tactics fait partie de cette dernière catégorie, avec ce petit quelque chose en plus. Car à sa sortie, le mode a explosé tous les records et continue de s’imposer comme un jeu réellement compétitif. Les équipes de Riot viennent d’ailleurs de publier les premières statistiques sur le jeu.

heures de jeu modes league of legends

Chaque mois, 33 millions de personnes jouent à TFT. Le pic mondial moyen des joueurs a d’ailleurs subi une croissance de 30% lorsque TFT est sorti.

La Chine est la région comptabilisant le plus de joueurs et d’heures de jeu. Les statistiques en termes d’heures de jeu restent vraisemblablement stables, comme nous l’indique le graphique ci-dessus. Ces statistiques ont amené les équipes de Riot Games à travailler d’arrache-pied pour faire de Teamfight Tactics un mode de jeu qui vit et survit dans le temps. D’où l’annonce de compétitions sur Teamfight Tactics en 2020.

Les compétitions officielles sur TFT, c’est pour bientôt

Les compétitions sur TFT n’ont pas attendu l’annonce de Riot pour se mettre en place. Les Twitch Rivals sur TFT et les Teamfight Tactics ShowDown en sont un exemple tout à fait parlant. Mais en 2020, c’est Riot Games qui sera à la manoeuvre ! Aucune information n’a pour l’instant été délivrée par l’éditeur, et il faudra patienter jusqu’aux prochaines annonces pour en apprendre plus sur le format, le nombre de joueurs, la création de ligues sur Teamfight Tactics.

D’ici là, vous pouvez jeter un oeil au dernier patch 9.19 de Teamfight Tactics ici.

cvMax, le head coach de Griffin, quitte l’équipe avant les Worlds 2019

Coup de tonnerre sur la scène de la LCK : cvMax, le Head Coach mythique de l’équipe des Griffin, quitte l’équipe, moins d’une semaine avant le début des Worlds 2019 de League of Legends.

cvmax

Griffin devra faire sans son Head Coach pour les championnats du monde de League of Legends. La nouvelle est tombée comme un couperet ce matin, jeudi 26 septembre. C’est sur leurs réseaux sociaux que l’équipe des Griffin a annoncé la fin de contrat du coach, selon un accord mutuel. Byun « Chaos » Young-sub reste pour l’instant le seul coach de l’équipe.

Kim « cvMax » Dae-ho était l’un des instigateurs de la montée en puissance des Griffin, jeunes joueurs issus des Challengers Korea. En 2018, l’équipe dispute le Promotion Tournament pour monter en LCK. Ils viennent à bout tour à tour des Kongdoo Monsters et de MVP. Leur arrivée en LCK est tonitruante : ils écrasent les autres équipes sans sourciller et construisent une des plus belles histoires de la LCK. Malgré leur suprématie en saison régulière, ils n’auront jamais réussi à se qualifier aux grands événements de League of Legends, jusqu’à cette année.

Privés de Worlds 2018 par Gen.G, de MSI 2019 par SKT, et de trophée de la LCK par SKT à la fin du Summer 2019. Les points qu’ils ont amassés suffisent à les qualifier aux Worlds (seed 2).

L’équipe fait partie du Groupe A, où ils joueront contre les terrifiants G2 Esports, champions du MSI 2019, et Cloud9, l’équipe nord-américaine ayant atteint les demi-finales des Worlds 2018.

Mais le départ de cvMax vient chambouler les plans des analystes en herbe. Son remplaçant parviendra-t-il à faire aussi bien que son prédécesseur ? L’équipe, déjà sujette aux contre-performances en situation de stress, arrivera-t-elle à aborder sereinement ces Worlds 2019 ?

Des questions qui restent pour l’instant sans réponse. Il faudra attendre le 13 octobre prochain pour voir les Griffin à l’oeuvre au Main Event. Bémol, ils affrontent pour leur premier match les champions du MSI 2019, G2 Esports.

La LMS et la LST fusionnent dès 2020 pour former les Pacific Championship Series

Les rumeurs et bruits de couloirs étaient donc fondés : la LMS n’existera plus en 2020. En tout cas plus comme nous la connaissions ! La région wildcard la plus compétitive à l’international fusionnera avec la LST pour former la PCS (pour Pacific Championship Series).

lms-lol-fusion

C’est le compte Facebook League of Legends des Philippines qui a officialisé la nouvelle. La League Master Series (LMS) et la League of Legends Sea Tour (LST) vont fusionner dès l’année prochaine pour créer la Pacific Championship Series (PCS).

La semaine dernière, c’était le propriétaire de l’équipe des Honk Kong Attitude, Derek Cheung, qui avait laissé sous-entendre que la saison 2019 de la LMS allait être probablement la dernière de son histoire.

Pacific Championship Series, la nouvelle ligue de l’Asie du Sud est

Ces derniers mois, Riot Games et Garena (institution de Riot gérant League of Legends en Asie du Sud Est) ont évalué la compétitivité des deux ligues LMS et LST et se sont retrouvés sur l’accord suivant : fusionner les deux ligues pour augmenter leur potentiel compétitif.

La nouvelle ligue, sobrement intitulée PCS pour Pacific Championship Series, sera composée de dix équipes, toutes issues des régions de la Thaïlande, des Philippines, de l’Indonésie, de la Malaisie, Singapour, Hong Kong, Taiwan, Macau et l’Asie du Sud est.

C’est tout ce qui a été annoncé pour le moment. De plus amples informations seront communiquées aux fans de la région lors de la pré-saison 2020.

La LMS était considérée jusqu’à présent comme une des régions wildcard les plus coriaces à l’international. C’est l’équipe mythique des Flash Wolves qui représentait le plus souvent la région ces dernières années. Elle arrivait toujours à se qualifier aux grands événements tels que le MSI ou les Worlds de League of Legends, sans jamais arriver à sortir vraiment du lot (malgré quelques victoires et résultats décisifs, qui n’auront jamais suffi à les propulser dans le top 3).

Le LOSC Esports et MCES s’associent sur Fifa et présentent leurs joueurs

La section esport du club Lille Olympique Sporting Club, le LOSC esports et le club MCES viennent de s’associer sur le jeu EA Fifa. Un partenariat qui oeuvrera à mettre en valeur l’esport et sa pratique lors de nombreuses opérations.

losc esports mces

Après deux années d’existence, le LOSC Esports diversifie son activité en s’associant avec le club français MCES. Le club de football Lille Olympique Sporting Club précise une nouvelles fois son intention d’investir dans sa branche esportive.

Depuis sa création, la section du LOSC a remporté un titre de champion de France en 2018, grâce à son joueur de talent Corentin « Maestro » Thuillier, depuis passé dans l’équipe Fifa de Team Vitality.

Dès cette saison, le LOSC eSports et MCES fusionnent pour créer la team LOSC x MCES eSports sur le jeu EA FIFA. L’objectif du partenariat est simple : atteindre le plus haut niveau mondial et remporter des titres prestigieux sur FIFA 20, le prochain opus du jeu de football d’EA Sports.

L’association entre les deux entités œuvrera par ailleurs à mettre en valeur l’eSport et sa pratique via de nombreuses opérations : showmatchs au Stade Pierre Mauroy, tournois physiques dans la région lilloise, ainsi que des activations digitales via les streams et réseaux sociaux (eContest, conseils et astuces sur FIFA, ouvertures de packs…). D’autres projets devraient être dévoilés dans le courant de la saison.

Les joueurs ont été annoncés hier ! Florian « RayZiaah » Maridat et Stefano Pinna seront les fiers représentants de la nouvelle équipe LOSC/MCES. RayZiaah est le champion de l’Orange eLigue1 Printemps sur Xbox tandis que Stefano est le vice-champion du monde de la Fifa eWorlds Cup 2018 et champion du monde sur PS4.