Immortals se sépare de Zaboutine et Keaton

Après deux semaines de compétition composée de défaites, et malgré un ajustement du roster, Immortals a décidé de se séparer de son head coach Thomas « Zaboutine » Si-Hassen et de son General manager Keaton « Keaton » Cryer.

zaboutine immortals
(© Riot Games)

C’est la fin du storytelling de la Zabouteam. L’organisation nord-américaine des Immortals, qui avait remplacé feu Optic Gaming, a annoncé ce matin sa séparation avec son Head Coach Thomas « Zaboutine » Si-Hassen et de son General manager Keaton « Keaton » Cryer.

Le duo avait pourtant tenté de commencer le segment d’été en promouvant plusieurs joueurs académiques dans le roster des LCS. Une stratégie qui n’aura pas payé sur les deux premières semaines de compétition (zéro victoire pour quatre défaites).

C’était probablement le coup de la dernière chance pour Zaboutine et Keaton, qui devaient avoir reçu l’ultimatum d’Immortals en cas de mauvaises performances. Le caoching staff et les joueurs de l’équipe ont été constamment mis sous pression par la communauté de fans nord-américaine. Les mauvais résultats et les critiques n’ont certainement pas aidé l’équipe à aller dans le bon sens.

Immortals ne s’est pas fendu d’un communiqué très personnel pour annoncer les départs du Head Coach et du General Manager.

Le français Adrien « GotoOne » Picard passe d’assistant coach à coach académique et contribuera avec Paul « Malaclypse » Decsi au coaching du roster LCS. C’est Mike Schwartz, l’ancien General Manager des Los Angeles Valiant qui officiera en tant que GM d’Immortals.

Aucun changement dans le roster n’a pour l’instant été annoncé, mais il est probable que le coaching staff continue de chercher un cinq de départ avec une cohésion d’équipe irréprochable.

Immortals est actuellement dernière du classement des LCS avec Dignitas, avec zéro victoire et quatre défaites. L’équipe devra vite se relever si elle souhaite espérer participer aux playoffs. Les espoirs d’une qualification aux Worlds semblent très compromis.

Les streameuses s’organisent dans le cadre du Twitch Blackout

Suite aux nombreux témoignages de femmes ayant subi des violences sexistes et sexuelles dans le milieu du jeu vidéo, le monde du streaming a décidé d’organiser un Twitch Blackout, à savoir ne pas streamer pendant une journée pour inciter Twitch à prendre des mesures sur sa plateforme.

Twitch logo

Ce week-end, des femmes du monde entier, travaillant ou ayant travaillé dans le secteur du jeu vidéo ont pris la parole pour dénoncer les actes de harcèlement, d’agressions sexuelles et les viols qu’elles ont subi de la part d’hommes influents du milieu.

Dans la foulée, Twitch a publié un communiqué dans lequel il indique prendre en compte les accusations et mises en garde faites par les professionnelles du milieu du jeu vidéo. L’entité détenue par Amazon assure mettre tout en oeuvre pour condamner les streamers qui lui sont affiliés. Un tweet renforcé par la publication des images d’un mail du PDG de Twitch, Emmett Shear, envoyé à toutes les équipes internes.

Un mail dont les propositions restent insuffisantes pour les concerné·es.

Une première version d’un boycott encore fragile

Car les streameuses de la plateforme n’ont pas oublié que leurs dernières revendications – suite à des cas de raids sexistes, racistes ou transphobes – sont restées sans réponse. Surtout que le PDG est en porte-à-faux suite à la révélation de la streameuse Starling, qui explique qu’Emmett Shear n’a pris aucune sanction malgré les preuves. Des propos validés par l’ancien vice-président de Twitch, Justin Wong.

Les bannissements et les suspensions de compte des personnes concernées restent proches de zéro, et l’impunité règne. Un plan d’action clair ainsi que des sanctions sont attendues par la communauté.

Pour appuyer leurs revendications, les personnalités du streaming ont décidé de créer un mouvement pour l’instant éphémère, le Twitch Blackout.

Le Twitch Blackout a lieu aujourd’hui, mercredi 24 juin, et consiste à ne pas streamer sur la plateforme Twitch. Par ce boycott, les streameuses souhaitent mettre en avant leurs demandes et obliger Twitch à prendre de vraies mesures contre les comportements toxiques sur sa plateforme.

La pétition lancée par la streameuse Gemma B vient d’ailleurs centraliser les demandes de nombreuses streameuses et streamers vis-à-vis de Twitch.

Pourtant, le principe même du Twitch Blackout est remis en question. Il faut dire que les streamers ont eu peu de temps pour se préparer à ce boycott, et les stratégies d’insubordination vis-à-vis de Twitch ne font pas consensus. Certains préfèrent l’approche du Blackout, tandis que d’autres préfèrent utiliser la plateforme pour sensibiliser les viewers à ces questions.

La critique de l’institution Twitch ne saurait d’ailleurs prendre de poids qu’avec l’aide des gros streamers de la structure, qui ne sont pas tous et toutes sensibilisées aux questions de violences sexistes.

Les femmes témoignent de violences sexistes et sexuelles dans le secteur du jeu vidéo

Ce week-end, des femmes du monde entier, travaillant ou ayant travaillé dans le secteur du jeu vidéo ont pris la parole pour dénoncer les actes de violences sexistes, de harcèlement, d’agressions sexuelles et les viols qu’elles ont subi de la part d’hommes influents du milieu.

metoo

Elles ont été nombreuses à franchir le pas ce week-end : plusieurs femmes professionnelles du milieu du jeu vidéo et du streaming ont pris la parole sur Twitter pour dénoncer des actes de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols dont elles ont été victimes.

Les prises de parole se sont succédé via plusieurs Twitlonger (un outil qui permet de ne plus être restreint aux 280 caractères d’un post Twitter), et les femmes qui n’avaient jamais osé témoigner publiquement ont fini par leur emboîter le pas.

La streameuse JessyQuil a condensé une grande partie des Twitlonger sur son Medium ici.

Des témoignages qui s’insèrent dans la lignée du mouvement #MeToo

De ces récits, où se mêlent harcèlements sexuels, abus de pouvoir, sexisme, agressions sexuelles et viols, ressortent plusieurs pseudonymes et noms bien connus du milieu du streaming (anglophones surtout). Tous ont été indiqués dans le lien Medium que nous avons placé ci-dessus.

Les faits mis en lumière par les femmes du secteur ne sont pas une nouveauté et ne sont pas propres au secteur du jeu vidéo. En 2017, les mouvements #Balancetonporc (hashtag créé par la journaliste Sandra Muller) puis #Metoo (lancé par la militante Tarana Burke et repris par l’actrice Alyssa Milano dans le cadre de l’affaire Harvey Weinstein) avaient cristallisé la libération de la parole des femmes.

De nombreuses femmes avaient alors témoigné pour dire qu’elles aussi avaient été victimes de violences sexistes et sexuelles.

Tout comme le mouvement #Metoo, que les révélations de ce week-end viennent amplifier, les professionnelles du secteur du jeu vidéo ont décidé de ne plus se taire, et de révéler parfois le nom de leurs agresseurs. Les développeuses de jeux vidéo l’avaient déjà amorcé en 2019. La lecture des Twitlonger est sans équivoque : les soupçons pesaient déjà sur certains d’entre eux. Lorsque leurs actes n’étaient pas déjà connus et sus de tous, le bouche à oreille entre femmes faisait office de mise en garde puisque leurs témoignages n’avaient pas été écoutés à l’époque.

Twitch n’a pas attendu longtemps avant de publier son communiqué, comme il l’avait également fait dans le cadre des manifestations du mouvement #BlackLivesMatter.

La plateforme de streaming prend acte des accusations et des mises en garde faites par les professionnelles du milieu du jeu vidéo, et assure qu’elle mettra tout en oeuvre pour condamner les streamers qui lui sont affiliés.

Pour de nombreuses personnes, ces propos sonnent creux et elles attendent des actes plutôt que des professions de foi dans le vent. Twitch reste critiqué pour avoir pris à la légère – quand les personnes en charge n’ont parfois pas du tout agi – plusieurs cas de revenge porn, de violences sexistes et de vagues de harcèlement misogynes, racistes, homophobes, validistes ou transphobes sur sa plateforme.

Déjà en février 2019, l’article de Cecilia d’Anastasio sur le média Kotaku prévenait l’opinion sur ces problématiques dans le milieu du streaming.

Le double discours de Twitch est ainsi pointé du doigt par une partie de la communauté, entre d’un côté une stratégie de communication (compréhension et prise de position) et de l’autre la protection de ses influenceurs les plus importants, qui font office de pancartes publicitaires en or pour la plateforme.

Les enquêtes journalistiques et les retours des streameuses ont prouvé à plusieurs reprises que les streams et les chats sur Twitch restent des espaces où les propos néfastes sont légion. Et la modération peut s’avérer inutile dans des cas de raids massifs.

Le milieu du jeu vidéo est essentiellement constitué d’hommes et les postes d’influence et à responsabilité sont majoritairement détenus par des hommes. Cet entre-soi masculin favorise au mieux la tactique de l’autruche « je ne vois rien, je ne sais pas » et au pire une protection systémique et systématique de ceux qui font partie du cercle.

Un dernier mot

Il est extrêmement important que les hommes lisent les Twitlonger des victimes. Relayer leurs récits, retweetez, likez leur post, et servez-vous de vos réseaux pour apporter plus de poids à la révolution en cours. L’objectif n’est pas de vous accaparer leurs luttes et le mouvement qu’elles sont en train de construire, mais bien de profiter de vos privilèges d’hommes pour pousser encore plus dans le bon sens.

Croyez les femmes qui témoignent, prouvez leur qu’elles sont écoutées, comprises, et crues. Ne donnez pas de poids aux commentaires sexistes et misogynes qui apparaissent parfois sous leur tweet.

Informez-vous, écoutez et croyez les victimes des violences et surtout restez critiques vis-à-vis de vos influenceurs préférés.

Aux femmes qui lisent cet article, qui ont été victimes de violences dans le milieu, qui ont failli ou qui ont peur d’y être confrontées : nous vous croyons et nous vous croirons quoiqu’il advienne. Vous avez bien fait de parler, vous n’y êtes pour rien et vous n’êtes en aucun cas coupable de ce qui a pu vous arriver.

Les seuls coupables sont les hommes qui ont agi comme ils l’ont fait, et il est de bon ton de rappeler que leurs actes sont répréhensibles et punis par la loi.

J’en profite pour dire qu’il existe une multitude de réseaux safe dans le milieu du jeu vidéo (que ce soit des communautés, des discord en non-mixité ou des sites d’entraide). Vous pouvez en retrouver une centaine sur le document que France Esports a mis en place.

Selon votre implication dans le milieu, vos valeurs et votre militantisme, vous devriez pouvoir trouver un réseau qui vous convienne.

Patch 10.13 Teamfight Tactics – Tous les changements officiels de TFT !

Le patch 10.13 Teamfight Tactics est désormais live ! Découvrez les différents nerfs et buffs des champions, items et traits.

Buff des champions

kogmaw Kog’Maw

Buff des PV (500 → 550), réduction du mana (40 → 30) et buff des dégâts de la compétence (2/4/7% des PV max de la cible → 2/4/8% des PV max de la cible).

aurelion sol Aurelion Sol

Buff des dégâts de la compétence (80/150/750 → 110/150/1000).

Augmentation du mana drainé (10/25/50 → 15/25/50).

darius Darius

Buff de l’armure (35 → 40), de la résistance magique (20 → 30) et des dégâts de la compétence (400/500/750 → 400/550/800).

cassiopeia logo Cassiopeia

Buff de la durée du poison (12s → 14s).

Gnar Gnar

Nerf de la durée du stun (2s → 1.5s).

Buff des PV de Mega Gnar (750/1250/2500 → 750/1250/4000) et de ses dégâts d’attaque à la transformation (100/175/400 → 100/175/550).

Illaoi Illaoi

Buff des PV (650 → 700), de l’armure et la résistance magique volées (20/30/50 → 30/40/60). Buff de la durée du vol (4s → 6s).

Nautilus Nautilus

Ajustement de la durée du stun (3/3.5/4s → 3/3/5s) et réduction du mana (60 50).

nocturne Nocturne

Buff de la vitesse d’attaque (0.70 → 0.75) et des dégâts de la compétence (200/250/350 → 200/250/400).

xayah Xayah

Réduction du mana (70 → 60).

Nerf des champions

ekko Ekko

Nerf des dégâts de la compétence (100/200/2000 → 100/150/2000).

 Fizz

Réduction du mana de départ (60 → 50).

 Jayce Jayce

Nerf des PV (850 → 800).

Jinx Jinx

Nerf de la vitesse d’attaque (60/75/100% → 50/70/100%).

maitre yi Maître Yi

Nerf des dégâts bruts (75/100/200 → 75/100/175).

Riven Riven

Nerf de la valeur du bouclier (250/400/1000 → 225/375/1000).

logo teemo Teemo

Nerf des dégâts des champignons (125/175/600 → 125/175/550). Réduction du ralentissement (4s → 3s).

Thresh Thresh

Augmentation du mana total (75 → 90).

Items

Soif de sang

Buff du soin (40% → 45%).

Pistolame Hextech

Buff du soin (40% → 45%).

Gantelet précieux

Buff des dégâts critiques supplémentaires (20% → 30%).

Poignard de statikk

Buff de dégâts (80 → 90).

Portail de Zz’Rot

Buff des PV (1000/2000/3000 → 1500/2250/3000).

Patch 10.13 Teamfight Tactics – Classes et origines

Prototype

  • 2 champions : Buff du soin ou des dégâts (70 → 80).
  • 4 champions : Buff du soin ou des dégâts (160 → 180).
  • 6 champions : Buff du soin ou des dégâts (325 → 480).
  • 8 champions : Buff du soin ou des dégâts (600 → 880).

Cyborg

Nerf des dégâts d’attaque supplémentaire (80 → 75).

Infiltrateur

  • 4 champions : Buff du bonus de vitesse d’attaque (70% → 80%).

Atomiseur

  • 4 champions : Buff des attaques supplémentaires (5 → 6).

Maître des lames

  • 6 champions : Nerf des chances d’avoir des attaques supplémentaires (70% → 65%).

Mystique

  • 4 champions : Nerf de la résistance magique (125 → 120).

Pulsar sombre

  • 4 champions : Buff de l’AP et de l’AD (16 → 18).
  • 6 champions : Buff de l’AP et de l’AD (24 → 28).
  • 8 champions : Buff de l’AP et de l’AD (32 → 38).

Pour les fans de League of Legends, vous pouvez aussi retrouver ici le patch 10.13.

Patch 10.13 League of Legends – Découvrez toutes les nouveautés de la faille

Le patch 10.13 League of Legends est désormais live ! Découvrez les différents nerfs et buffs des champions, items et runes, ainsi que les nouveaux skins.

bandeau league of legends

Retrouvez l’ensemble des patchs officiels sur le site de League of Legends et toutes les news sur le jeu League of Legends sur notre site.

sep_lol

Buff des champions

Gnar Gnar

Rebond (E) – Buff de la vitesse d’attaque (20/30/40/50/60% → 40/45/50/55/60%). Buff de la durée du buff (3s → 4s).

kogmaw Kog’Maw

Bave caustique (A) – Buff du ratio AP (50% → 70%).

Artillerie vivante (R) – Buff du ratio AP (25% → 35%).

Lucian Lucian

Lumière perforante (A) – Buff de la portée (900 → 1000).

nocturne Nocturne

Lames d’ombre (Passif) – Les attaques sur les monstres doublent la réduction de CD du passif (comme pour les attaques sur les champions).

 Nunu

Voracité (A) – Buff du ratio AP (50% → 65%). Buff du ratio AP du soin sur les monstres et les sbires (70% → 90%).

Zéro absolu (R) – Le bouclier a désormais un ratio AP de 150%.

rakan Rakan

Entrée triomphale (Z) – Buff des dégâts (70/120/170/220/270 → 70/125/180/235/290).

Ryze Ryze

Buff de l’AD de base (56 → 58) et de la résistance magique de base (34 → 36).

 Vi

Brise-coffre (A) – Réduction du CD (12/11/10/9/8 → 12/10.5/9/7.5/6).

Yorick

Elégie des îles (R) – Réduction de la distance nécessaire pour que la Vierge retourne auprès de Yorick (900 unités → 600 unités)

Nerf des champions

Aphelios Aphelios

Nerf de l’AD par niveau (2.2 → 2).

Crescendum – Les attaques sur les monstres épiques ne rafraîchissent plus la durée des chakram.

Veille au clair de lune (R) – Nerf des dégâts critiques de l’attaque qui suit (50% des dégâts supplémentaires → 20% des dégâts supplémentaires).

cassiopeia logo Cassiopeia

Nerf de la résistance magique de base (34 → 32).

Kalista Kalista

Nerf de la vitesse d’attaque par niveau (4 → 3.5).

Ornn

Forgeron ambulant (Passif) – Les objets de PV et de mana créés sur le terrain octroient 100% de leurs valeurs en PV et mana → Les objets de PV et de mana créés sur le terrain préservent vos pourcentages de PV et de mana (retourner à la base vous rend toujours l’intégralité des PV et du mana de vos objets).

Syndra Syndra

Sphère noire (A) – Augmentation du coût en mana (40/50/60/70/80 → 60/65/70/75/80).

Ajustements des champions

Yuumi Yuumi

Zouuu (E) – Modification du coût en mana (100/115/130/145/160 → 40/45/50/55/60 + 15% du mana maximum).

sep_lol

Items

 Danse de la mort

Nerf du pourcentage de dégâts subis en saignement par les champions range (20% → 10%).

sep_lol

Runes

conqueror Conquérant

Augmentation du nombre de stacks maximum (10 → 12). Nerf des dégâts adaptatifs par stack (2-5 → 1.74.2).

guardian Gardien

Nerf du bouclier (80-200 → 70-150).

sep_lol

Patch 10.13 league of legends – Nouveaux skins et Splash Art

pool party orianna pool party taliyah
Pool Party Orianna et Taliyah

pool party heimerdinger jarvan et syndra
Pool Party Syndra, Heimerdinger et Jarvan IV

G2 Esports devient la meilleure équipe du monde sur CS:GO, Vitality est deuxième

Les bons résultats de notre équipe franco-serbe ont finalement payé ! G2 Esports est devenue hier la meilleure équipe du monde sur CS:GO, après l’actualisation du classement du site HLTV.

g2 esports meilleure equipe du monde sur csgo

Mise à jour du 23/06

Après l’actualisation du classement HLTV, G2 Esports est toujours première, malgré ses déboires en BLAST Premier, mais la bonne surprise pour les fans français, c’est que Vitality est classée deuxième !

C’est la première fois de l’histoire de CS:GO que deux équipes françaises sont classées première et deuxième du ranking HLTV. Les excellents résultats de l’équipe menée par apEX en DreamHack Masters et surtout aux finales européennes du BLAST Premier leur ont permis de truster la seconde place du classement.

hltv ranking vitality g2

Le règne des Natus Vincere n’aura duré qu’en temps avant que le drapeau de la France ne vienne récupérer son dû !

La mise à jour du classement d’HLTV, le site référence de Counter-Strike, a évincé Navi de la première place au profit de l’équipe franco-serbe des G2 Esports !

L’année 2019 a été plutôt mitigée pour l’équipe d’Ocelote, qui a enchaîné les bonnes et mauvaises performances. On retiendra notamment la finale de la saison 9 de la Pro League de l’ESL au Sud de France Arena à Montpellier, devant un public acquis à leur cause. Une deuxième place oblige face aux ogres de Team Liquid, sacrés champions devant des fan français dépités.

G2 au sommet de CS:GO, pour un temps

2020 aura été une nouvelle année pour les G2. L’année du changement, puisque Ocelote a décidé de tirer un trait pour de bon sur un roster 100% français, considérant qu’il n’arriverait jamais à truster les meilleures équipes du monde.

Les derniers résultats de G2 Esports lui donnent finalement raison, et les recrutements de l’in-game leader Nemanja « nexa » Isaković et du rifler Nemanja « huNter- » Kovač en septembre 2019, tous deux venus des CR4ZY, n’y sont pas étrangers.

Leur dernier titre compétitif date du tournoi de la Champion Cup Finals, qu’ils ont remporté face à des équipes nettement moins fortes sur le papier et après une finale gagnée 2-0 face aux Spirit.

Depuis, l’équipe avait enchaîné les secondes places : deuxième des IEM Katowice derrière NaVi, deuxième de l’ESL One Road To Rio derrière Astralis et dernièrement deuxième de la DreamHack Masters face aux BIG.

Des presque victoires qui ont malgré tout porté leur fruit et permettent aujourd’hui aux G2 Esports d’être la meilleure équipe du monde sur CS:GO.

La première place aurait pu être prise plus tôt par une équipe 100% française il y a quelques mois. Team Vitality avait réussi à se hisser à la deuxième place du classement, malheureusement très loin derrière les Liquid (472 points contre 1000 points).

Ce qui n’avait pas empêché les Vitality de gagner sur un autre terrain : le meilleur joueur du monde est lui aussi français, puisque c’est Mathieu « ZywOo » Herbaut qui avait été sacré roi de CS:GO, devant Oleksandr « s1mple » Kostyliev.

zywoo-meilleur-joueur
Le meilleur joueur du monde après une seule année compétitive de haut niveau (© Vitality)

Il faut remonter au mois de novembre 2015 pour retrouver une équipe française à la première place du classement. A l’époque, c’était l’équipe des Envy, composée de Kioshima (désormais chez Team Heretics), kennyS (qui reprend sa place avec G2 Esports), NBK- (OG), apEX (Vitality) et Happy (free agent).

L’équipe venait de réaliser une année grandiose, et avait remporté plusieurs compétitions de renom à l’époque : les IEM Gamescom 2015, deux DreamHack Open (London 2015 et Cluj-Napoca) et les Gfinity 2015 Champion of Champions.

Ninja participera au tournoi VALORANT de T1

Le célèbre streamer de Fortnite, Ninja, participera ce week-end au tournoi VALORANT T1 x Nerd Street Gamers ! Il sera le capitaine d’une équipe de vétérans des FPS compétitifs et de Battle Royale.

ninja valorant t1

L’organisation sud-coréenne des T1 a annoncé hier une des équipes de son tournoi VALORANT T1 x Nerd Street Gamers – toujours dans le cadre du circuit des Ignition Series. A la surprise de tous, c’est Ninja, le streamer rendu célèbre par Fortnite qui officiera en tant que capitaine de l’équipe !

L’équipe est composée de Michael « Sonii » Sherman, joueur professionnel de T1 sur le Battle Royale Apex Legends, du joueur Fortnite Austin « Morgausse » Etue, grand vainqueur du Summer Skirmish Series en 2018, de Greg « Grego » McAllen, ancien jouer compétitif de Cloud9 sur Overwatch et de Alex « LeX » Deily, ancien joueur pro sur Counter Strike.

Avec la fermeture de Mixer, Ninja est désormais agent libre, et devrait très probablement faire son retour sur Twitch. Dans sa bio, il indique désormais streamer du Fortnite et du VALORANT ! Une aubaine pour l’éditeur Riot Games, qui va pouvoir compter sur une plus grande visibilité sur son FPS.

Lors de l’édition G2 Esports x Ignition, c’est l’équipe de Mixwell – le nouveau joueur professionnel de G2 sur VALORANT – qui a remporté la compétition haut la main ! Ils se sont imposés sans grande difficulté face à leurs adversaires, terminant premiers de leur groupe, et ne lâchant aucune map en playoffs.

Toutes les informations sur le tournoi T1

T1 x nerd Street Gamers : 16 équipes, 50 000 $ de cashprize pour une compétition qui se déroulera du 26 au 28 juin prochain ! La confrontation débutera par deux épreuves de qualification, les 20 et 21 juin, qui sont ouvertes à tous les joueurs. Les gagnants des éliminatoires s’assureront quatre places dans les 16 équipes du Showdown, où ils auront la chance d’affronter les meilleurs joueurs de VALORANT. Les fans pourront suivre la compétition sur le stream de T1 ici. Ce sera l’occasion de voir à l’oeuvre la nouvelle équipe des T1 !

Mixer ferme ses portes et s’associe avec Facebook Gaming

Mixer n’aura pas réussi à faire le poids face à Twitch, malgré les contrats en or passés avec les plus grands streamers de la plateforme d’Amazon. Mixer a annoncé hier sa fermeture et dans le même temps son partenariat avec Facebook Gaming.

mixer facebook gaming

Les streamers et viewers de Mixer vont devoir trouver une autre maison d’accueil. La plateforme de Microsoft, lancée en 2017 pour contrer l’hégémonie de Twitch, la plateforme rachetée un milliard de dollars par Amazon, n’aura pas réussi à tenir ses engagements.

Mixer a publié un communiqué hier, annonçant sa fermeture définitive – qui prendra effet le 22 juillet prochain – et son partenariat avec Facebook Gaming. Les contrats d’exclusivité que l’entité avait passé avec plusieurs streamers pour s’assurer un départ sérieux ne lui ont pas permis de venir concurrencer Twitch comme elle l’espérait.

Les superstars du streaming Ninja et Shroud, pour lesquels Microsoft aurait dépensé plus de 40 millions de dollars (30 pour Ninja et 10 pour Shroud) sont désormais agents libres, et peuvent décider de revenir sur Twitch. Facebook Gaming a bien tenté de proposer presque le double du contrat de Mixer pour espérer faire migrer Ninja et Shroud, mais ces derniers auraient refusé l’offre selon les sources de Rod Breslau.

Les deux streamers ont déclaré réfléchir à l’avenir, et prendre en compte les liens qu’ils ont tissé avec leur communauté de Mixer pour prendre leur décision.

Si les deux stars sont à l’abri – et ont entre temps fait le casse du siècle – ce n’est pas le cas de tous les streamers de la plateforme, qui avaient construit leur communauté au fil des mois. La migration vers Facebook Gaming se fera dans la douleur, avec la perte potentielle de plusieurs viewers, et ce malgré les avantages que propose Facebookg Gaming aux anciens partenaires de Mixer.

Avec l’abandon de Mixer, la guerre des plateformes de streaming est relancée, Twitch ayant la balle dans son camp pour rester la numéro un du marché.

La DreamHack présente sa nouvelle compétition : la DreamHack Open Fortnite

Après les FNCS et les Ninja Battles, les joueurs d’Europe et d’Amérique du Nord vont pouvoir participer à la DreamHack Open Fortnite, le nouveau circuit du Battle Royale made by DreamHack !

dreamhack open Fortnite

Dès le 17 juillet, les joueurs et joueuses d’Europe et d’Amérique du Nord vont pouvoir prendre part à la nouvelle compétition de la DreamHack Open Fortnite !

Le début de saison 2020 avait été assez pauvre en compétitions sur Fortnite, jusqu’à l’instauration des FNCS Invitational Solo et des Ninja Battles. L’annonce faite par la DreamHack hier sur Twitter vient récompenser l’attente des joueurs du Battle Royale.

Etalée du mois de juillet 2020 jusqu’à janvier 2021, cette nouvelle compétition en partenariat avec la DreamHack permettra aux joueurs de se confronter tous les mois, pour espérer remporter le titre de champion et une partie des 250 000 dollars de cashprize.

Format et programme des tournois

  • Dates – Chaque mois (la première session a lieu du 17 au 26 juillet)
  • Format – Solo
  • Cashprize – 250 000 dollars par mois répartis entre les joueurs des différentes régions (Europe, Amérique du Nord Est, et Ouest)
  • Aucune invitation ! Ce sont les joueurs et joueuses les plus méritants qui seront qualifiés pour les différentes étapes des tournois chaque mois.

Stage 1 – Les joueurs doivent marquer le plus de points en 10 matchs maximum. Ces phases d’échauffement, au nombre de deux et d’une durée de 3h, permettent de qualifier 500 joueurs au Stage 2.

Stage 2 – Les joueurs doivent marquer le plus de points en 10 matchs maximum. Les 100 meilleurs joueurs sont qualifiés pour la grande finale.

Stage 3 – La grande finale confrontera les 100 meilleurs joueurs pendant 8 games. Les gagnants repartent avec une partie des 250 000 dollars de cashprize, répartis entre toutes les régions compétitives (Europe, Amérique du Nord Est et Ouest).

Pour l’Europe, la première phase nommée Heat (Stage 1) débutera le 17 juillet de 17h à 20h et la deuxième phase de 21h à 00h.

Les demi-finales auront lieu le 18 juillet de 19h à 22h et la grande finale le 19 juillet de 17h à 22h.

Système de points

Les éliminations rapportent 5 points.

ClassementPoints
160
253
349
448
547
501

CS_Summit 6 Europe – Programme, classement des équipes et résultats des matchs

Le CS_Summit 6, qui se déroulera du 24 juin au 5 juillet est la deuxième compétition du Regional Major Ranking de l’année ! Elle permettra aux équipes de gagner des points nécessaires pour la qualification au Major de Rio. Retrouvez tout le programme, le classement des équipes et les résultats des matchs dans notre article.

cs_summit 6

Après l’ESL One Road to Rio remporté par Astralis, les équipes professionnelles de Counter Strike se préparent pour la deuxième compétition de l’année, étape essentielle pour une qualification au Major de Rio – qui aura lieu en novembre.

Comme le Road to Rio, le CS_Summit 6 allouera aux équipes des points qui compteront dans le classement général du Regional Major Ranking. A l’heure où ces lignes sont écrites, les trois représentantes françaises sur CS:GO, G2 (top 2), Vitality (top 3) et Team Heretics (top 6) sont pour l’instant qualifiées pour le Major de Rio.

Programme de la compétition

Phase de groupes

  • Dates – du 24 au 28 juin 2020
  • Quatre groupes de 4 (format GSL)
  • Matchs en BO3
  • Les deux meilleures équipes de chaque groupe avancent en phase de playoffs

Phase de playoffs

  • Dates – du 29 juin au 5 juillet
  • Tableau à double entrée (Winner et Loser Bracket)
  • Tous les matchs en BO3 (finale en BO5)

Vous pouvez aussi suivre le compte Twitter Beyond The Summit CS:GO, pour vous tenir au courant des futures annonces pour le CS_Summit 6.

sep_cs

Playoffs

Winner Bracket

Quarts de finale

Lundi 29 juin

15h
15h
OG
2 1
North
18h
18h
Vitality
2 1
Heroic
18h
18h
Ninjas In Pyjamas
0 2
Fnatic
21h
21h
Godsent
0 2
BIG

Demi-finales

Mercredi 1er juillet

15h
15h
OG
0 2
Vitality
18h
18h
Fnatic
0 2
BIG

Finale du winner bracket

Vendredi 3 juillet

18h00
18h00
Vitality
3 1
BIG

Grande finale

Dimanche 5 juillet

17h
17h
BIG
3 2
Vitality

Loser Bracket

Round 1

Mardi 30 juin

15h
15h
North
0 2
Heroic
18h
18h
Godsent
2 0
Ninjas In Pyjamas

Round 2

Jeudi 2 juillet

15h
15h
Heroic
2 1
Fnatic
18h
18h
Godsent
1 2
OG

Round 3

Vendredi 3 juillet

15h0
15h0
Heroic
1 2
OG

Finale du Loser Bracket

Samedi 4 juillet

18h
18h
BIG
2 1
OG
sep_cs

Phase de groupes

Les onze premières équipes du classement par points du Major sont directement qualifiées pour la phase de groupes. Astralis ne participera pas à la compétition pour éviter des pénalités liées à leurs derniers changements de roster. Ce sera aussi et surtout l’occasion pour l’équipe de travailler sa cohésion, Gla1ve et Xyp9x s’étant mis en retrait du roster principal suite à des symptôme de burn-out.

BIG, Fnatic, x6tence, Fate et OG sont les cinq équipes à avoir passé les qualifiers.

Groupe A

Rang 1
Godsent
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
Fnatic
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
G2 Esports
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
Mousesports
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée

Groupe B

Rang 1
Vitality
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
North
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
Movistar Riders
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
Fate Esports
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée

Groupe C

Rang 1
Ninjas In Pyjamas
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
Heroic
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
ENCE
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
x6tence
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée

Groupe D

Rang 1
OG
2 0
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 2
BIG
2 1
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 3
FaZe Clan
1 2
Qualifiée Relégations Reléguée
Rang 4
Team Heretics
0 2
Qualifiée Relégations Reléguée
sep_lol

Dates et résultats des matchs

Groupe A

Mercredi 24 juin

15h00
15h00
G2 Esports
2 0
Fnatic
15h00
15h00
Godsent
2 0
Mousesports

Match éliminatoire

Vendredi 26 juin

15h00
15h00
Fnatic
2 0
Mousesports

Match gagnant

Samedi 27 juin

15h00
15h00
G2 Esports
0 2
Godsent

Match décisif

Dimanche 28 juin

15h00
15h00
Fnatic
2 0
G2 Esports

Groupe B

Mercredi 24 juin

18h00
18h00
Vitality
2 0
Fate Esports
18h00
18h00
North
2 1
Movistar Riders

Match éliminatoire

Vendredi 26 juin

15h00
15h00
Fate Esports
0 2
Movistar Riders

Match gagnant

Samedi 27 juin

15h00
15h00
Vitality
2 0
North

Match décisif

Dimanche 28 juin

15h00
15h00
Movistar Riders
0 2
North

Groupe C

Jeudi 25 juin

15h00
15h00
ENCE
1 2
Heroic
15h00
15h00
Ninjas In Pyjamas
2 0
x6tence

Match éliminatoire

Vendredi 26 juin

18h00
18h00
ENCE
2 1
x6tence

Match gagnant

Samedi 27 juin

18h00
18h00
Heroic
1 2
Ninjas In Pyjamas

Match décisif

Dimanche 28 juin

15h00
15h00
ENCE
1 2
Heroic

Groupe D

Jeudi 25 juin

18h00
18h00
FaZe Clan
0 2
BIG
18h00
18h00
Team Heretics
1 2
OG

Match éliminatoire

Vendredi 26 juin

18h00
18h00
FaZe Clan
2 0
Team Heretics

Match gagnant

Samedi 27 juin

18h00
18h00
OG
2 1
BIG

Match décisif

Dimanche 28 juin

18h00
18h00
FaZe Clan
0 2
BIG

Complexity s’impose face à Vitality en finale européenne du BLAST Premier

Après une remontada exceptionnelle en Loser Bracket, les Vitality se sont inclinés face aux Complexity en grande finale européenne du BLAST Premier. Les deux équipes sont qualifiées pour les Global Finals du circuit, qui se déroulera en janvier 2021.

rpk vitality image
Vitality défaits, mais qualifiés pour les Global Finals (© HLTV)

Ascenseur émotionnel pour les fans français de Counter Strike ce week-end. Perte de G2, victoires en boucle de Vitality, une qualification aux Global Finals, et pour terminer, une défaite en grande finale contre les Complexity.

On aurait pu rêver mieux, avec un titre et deux équipes françaises qualifiées aux Global Finals, mais on ne va pas cracher dans la soupe. Le parcours des Vitality pendant ces finales européennes du BLAST Premier a été grandiose pour le public mais terriblement éreintant pour les joueurs.

Après s’être défaits des Ninjas in Pyjamas et de Natus Vincere, l’équipe menée par apEX a pris sa revanche face à FaZe, les mêmes qui les avaient envoyés en loser bracket. Une victoire 2-0, doublement récompensée par l’accès en grande finale des European Finals et par la qualification aux Global Finals du BLAST Premier !

Exténués, les Vitality s’inclinent en finale

Après leur victoire en finale du loser bracket, les Vitality ont dû enchaîner directement avec le match contre Complexity. Le mental encore acéré par un BO3 serré contre FaZe (19-15 ; 16-14), l’équipe des abeilles a décimé l’ensemble des forces de Complexity lors du premier round (victoire 16-2).

Une annihilation en bonne et due forme qui laissait présager une victoire éclair, surtout que les Vitality espéreraient finir vite pour ne pas subir les retombées de la fatigue sur leurs performances. Mais c’était sans compter sur Complexity, qui sont enfin rentrés dans leur jeu sur Mirage, malgré un overtime (19-16).

C’est Nuke qui décidera du sort des deux équipes. Un dernier match qui tournera à l’avantage des Complexity, qui remportent le titre de champion des finales européennes du BLAST Premier ainsi que les 335 000 dollars de cashprize.

La communauté de fans en a profité pour critiquer le calendrier des matchs, qui oblige le vainqueur du loser bracket à enchaîner directement avec la finale. Un fait mis en lumière par l’interview d’apEX, incapable de répondre à une question à cause de la fatigue.

Malgré leur défaite, les Vitality sont qualifiés pour les Globals Finals du circuit, qui se dérouleront en janvier 2021.

Côté Amérique du Nord, c’est Evil Geniuses qui a remporté son ticket pour les Global Finals, après une victoire 2-0 face aux MIBR, devant plus de 320 000 viewers sur Twitch.

Schalke 04 titularise Neon et Dreams pour la deuxième semaine du LEC

Schalke 04 a décidé d’aligner ses deux joueurs académiques Han « Dreams » Min-kook et Matúš « Neon » Jakubčík pour cette deuxième semaine du Summer du LEC. L’équipe a mal commencé son split, et reste dernière du classement avec un score de 0-3.

neon dreams schalke 04

Leurs défaites contre Vitality, SK Gaming et Rogue semblent avoir donné un petit coup de fouet aux Schalke 04. L’équipe vient d’annoncer qu’elle allait remplacer sa botlane titulaire (Innaxe et Nukes) par leurs deux joueurs académiques Han « Dreams » Min-kook et Matúš « Neon » Jakubčík.

Le club a tenu à rappeler dans sa vidéo d’annonce qu’il ne travaillait non pas avec seulement cinq joueurs, mais bien avec l’ensemble des joueurs représentés par la marque, à savoir les titulaires et les joueurs académiques. Schalke fait donc bon usage du principe des academy, qui ont été implantées en même temps que le passage au système de franchising de la région européenne.

C’est via Darius Matuschak, nouveau responsable de contenu de Schalke 04 et ancien co-fondateur du média The Shotcaller, que nous apprenions aujourd’hui la nouvelle.

Les bons résultats de la botlane académiques en Prime League ont donc incité le coaching staff à bench Innaxe et Nukes pour cette deuxième semaine de compétition.

Schalke 04 est actuellement dernière du classement du LEC avec Excel, avec un score de 0 victoire pour 3 défaites. Ils affrontent G2 Esports ce soir et Misfits demain. L’équipe a terminé huitième du classement lors du segment de printemps, et doit à tout prix se qualifier pour les playoffs pour avoir une opportunité de se qualifier aux Worlds 2020 de League of Legends.

Les rencontres du LEC sont à suivre en français sur la chaîne Twitch d’O’Gaming TV.

Découvrez les Ignition Series de Valorant

Les Ignition Series de Valorant, c’est la nouvelle offre compétitive du FPS de Riot Games ! Deux compétitions ont pour l’instant été annoncées : l’une en partenariat avec G2 Esports, et l’autre avec RAGE.

ignition series valorant

Après le VALORANT Launch Showdown, c’est au tour des Ignition Series de pointer le bout de leur nez pour offrir aux viewers les meilleurs rencontres sur VALORANT !

Les Ignition Series de VALORANT, c’est un ensemble de tournois créés en partenariat avec les joueurs et les joueuses, les équipes, les créateurs de contenu et divers organisateurs du monde entier, unis pour bâtir l’écosystème compétitif de VALORANT.

Selon les propres mots de l’éditeur, c’est leur premier pas depuis le lancement pour favoriser le jeu compétitif organisé à grande échelle. Riot Games a ouvert l’accès aux meilleures organisations esportives pour mettre à l’épreuve différents formats et poser les bases de la compétition sur leur FPS.

En d’autres mots, après un départ officiel moins réussi que la bêta, Riot cherche encore à formaliser son offre compétitive. Tout comme ils le font sur Teamfight Tactics, avec le lancement des championnats du monde.

Pour l’instant, trois compétitions Ignition Series ont été annoncées :

G2 x IGNITION : les Ignition Series de VALORANT avec G2 sont en préparation. Huit capitaines d’équipe intrépides mèneront leurs troupes aux combat. Les joueurs et joueuses n’apprendront l’identité de leurs partenaires que la veille du tournoi ! Une seule équipe sortira victorieuse et embrasera le flambeau de la victoire.

La compétition débute le vendredi 19 juin à 15h, heure française !

RAGE x IGNITION : le plus grand événement d’esport japonais, RAGE, accueillera le premier tournoi VALORANT officiel du Japon au sein des Ignition Series de VALORANT. 16 équipes célèbres à la réputation technique bien établie, comme DetonatioN Gaming et JUPITER, s’affronteront pour remporter le prix unique de 500 000 yens (plus de 4 000 €). Le tournoi se tiendra les 20 et 21 juin à partir de 15h, heure standard japonaise, et jusqu’à 23h les deux jours.

T1 x nerd Street Gamers : 16 équipes, 50 000 $ de cashprize pour une compétition qui se déroulera du 26 au 28 juin prochain ! La confrontation débutera par deux épreuves de qualification, les 20 et 21 juin, qui sont ouvertes à tous les joueurs. Les gagnants des éliminatoires s’assureront quatre places dans les 16 équipes du Showdown, où ils auront la chance d’affronter les meilleurs joueurs de VALORANT. Les fans pourront suivre la compétition sur le stream de T1 ici. Ce sera l’occasion de voir à l’oeuvre la nouvelle équipe des T1 !

G2 et Vitality aux portes de l’élimination du BLAST Premier

Après G2 Esports, c’est au tour de Team Vitality d’être envoyée en Loser Bracket des finales européennes du BLAST Premier, après leur défaite contre FaZe Clan hier. Si elles remportent leur match aujourd’hui, elles devront s’affronter dans un match fratricide.

team vitality
XTQZZZ fait le point avec l’équipe lors de la saison régulière du BLAST Premier (© HLTV)

On aurait pu rêver d’une finale 100% française pour clôturer ces finales européennes du BLAST Premier. Malheureusement, la défaite de Vitality hier face aux FaZe (2-0) vient sacrifier tous nos espoirs.

G2 Esports, la meilleure équipe du monde sur CS:GO, affrontera aujourd’hui à 16h30 l’équipe des Natus Vincere. La dernière rencontre entre les deux équipes s’était soldée par une victoire 2-0 de l’équipe franco-serbe (22-19 ; 16-12).

Vitality de son côté devra encore une fois affronter les Ninjas in Pyjamas, ceux-là même qui les avaient éliminés lors du segment de printemps de la DreamHack Masters. Les deux équipes se sont affrontées à de nombreuses reprises ces derniers mois, et elles se renvoient à chaque fois la balle, chacune prenant l’ascendant sur l’autre selon les tournois.

Vers une deuxième rencontre franco-française ?

La bataille sera rude pour les deux équipes françaises, mais on peut au moins espérer qu’elles accèdent toutes les deux au troisième round du Loser Bracket.

Si c’est le cas, G2 et Vitality devront s’affronter pour déterminer celle qui rejoindra la finale. Lors de leur dernière rencontre, c’est Vitality qui avait surpassé l’équipe franco-serbe 2-0. Il ne restera donc qu’une seule représentante française pour la finale du loser bracket.

Si elles perdent leur match aujourd’hui, elles sont définitivement éliminées de la compétition et perdent leur possibilité d’accéder aux Global Finals. Tout ne sera pas perdu, puisqu’elles auront encore plusieurs chances de se qualifier aux Global Finals.

Si elles parviennent à remporter le Major de Rio, la compétition des Fall, ou terminent dans le top 3 du classement du BLAST Premier, alors elles pourront rejoindre les phases finales du circuit BLAST.

Team Liquid est éliminée des finales nord-américaines du BLAST Premier

Coup dur pour les Liquid, qui se sont inclinés dans la nuit face aux FURIA, et qui sont officiellement éliminés des finales nord-américaines du BLAST Premier.

team liquid stewie2k
Stewie2K aux IEM Katowice 2020 (© HLTV)

C’est une nouvelle défaite face aux FURIA qu’on dû essuyer cette nuit les Team Liquid. Ils avaient déjà dû subir le courroux cinglant de l’équipe brésilienne en grande finale de la DreamHack Masters Spring (3-0).

Les deux équipes avaient été envoyées en loser bracket du BLAST Premier American Finals par MIBR et Evil Geniuses plus tôt cette semaine, et ont dû s’affronter lors d’un BO3 décisif. Une défaite signifiait une élimination de la compétition.

Début des hostilités avec une première map remportée par l’équipe menée par Andrei « arT » Piovezan (16-10). Egalisation des Liquid sur leur pick Nuke (16-10). Mirage était à l’avantage des FURIA, qui ont 100% de taux de victoire sur la map sur ces trois derniers mois. Une statistique qui valu aux Liquid de se faire éliminer (16-8).

FURIA remporte son ticket pour la finale du loser bracket, où elle affrontera Evil Geniuses ou MIBR. Les Liquid repartent vaincus, tandis que la communauté de fans restent abasourdis de leurs derniers résultats.

Tout n’est pas fini pour Team Liquid

Team Liquid, Evil Geniuses, FURIA et MIBR participent en ce moment aux finales américaines du circuit du BLAST Premier. Les quatre équipes s’affrontent pour une seule place qualificative aux Global Finals, la compétition regroupant les meilleures équipes du circuit du BLAST.

Les Liquid ont encore plusieurs chances de se qualifier aux Global Finals, puisque parmi les huit slots, cinq ne sont pas liés à des qualifications européennes ou américaines.

Si l’équipe menée par Jacky « Stewie2K » Yip parvient à remporter le Major de Rio, la compétition des Fall, ou termine dans le top 3 du classement du BLAST Premier, alors ils pourront rejoindre les phases finales du circuit BLAST.

Mais la lutte sera rude, tant leurs derniers résultats sont à des années-lumières de leur domination de 2019.