100 Thieves remporte son premier titre de LCS

Contre toute attente, les 100 Thieves ont écrasé 3-0 les Team Liquid cette nuit, lors de la grande finale du Summer Split des LCS, validant ainsi leur seed 1 pour les Worlds 2021.

100 thieves
(© 100 Thieves)

C’était un scénario que peu d’analystes avaient pronostiqués, malgré les bonnes performances des Thieves au Summer.

L’équipe menée par l’ancien midlaner européen des Schalke 04, Felix « Abbedagge » Braun, s’est imposée face aux Team Liquid cette nuit. Une démonstration de force qui s’est clôturée par un 3-0 en faveur de l’équipe coachée par Reapered.

Une victoire décisive, grandement orientée par le talent de Closer sur son Viego et son Lee Sin, qui ont à eux seuls permis aux Thieves de l’emporter.

C’est la première fois de son histoire que 100 Thieves est sacrée championne d’un segment de LCS. En 2018, ils avaient été vice-champions de printemps et avaient terminé leur année sur une quatrième place au Summer.

Pour la deuxième fois de leur histoire, l’équipe de Nadeshot ira aux Worlds, trois ans après leur déroute aux championnats du monde de 2018, où ils avaient échoués en phase de groupe. Une contre-performance que l’on peut comprendre avec du recul, les Thieves ayant été placés dans le groupe du futur champion du monde et du vice-champion du monde.

Les trois équipes des LCS qui joueront aux Worlds 2021 et leur seeding sont désormais connues : 100 Thieves (seed 1 – Main Event), Team Liquid (seed 2 – Main Event) et Cloud9 (seed 3 – Play-In).

Comme ce fut le cas en 2018, Perkz devra repasser par la phase de Play-In des championnats du monde. Un parcours qui restera dans les annales et qui lui avait valu un top 4, après une victoire contre les favoris du tournoi Royal Never Give Up. Les G2 Esports avaient été ensuite défaits en demi-finale contre Invictus Gaming, les futurs champions du monde.

MAD Lions remporte le Summer Split 2021 du LEC

Les MAD Lions se sont imposés hier soir en grande finale du Summer Split du LEC face à Fnatic. Un doublé avec le segment de printemps, qui entérine leur domination en Europe et leur seed 1 aux Worlds.

mad lions champions lec summer split 2021
(© MAD Lions)

Les lions ont décidément marqué de leur empreinte les terres sauvages du LEC cette année.

Hier soir, les MAD Lions ont affronté Fnatic, sortis vainqueurs de leur BO5 face à Rogue – qui devra jouer le Play-In des Worlds pour espérer rejoindre ses collègues européens au Main Event.

Un match qui promettait d’être grandiose, Fnatic ayant incarné un jeu bien plus harmonieux en playoffs. Malgré un ex-aequo au bout de deux matchs, c’est finalement MAD Lions qui s’est imposé sur un score de 3 à 1.

Un doublé pour MAD et 3 superteam européennes aux Worlds

Un sacre qui fait suite à celui du segment de printemps, déjà explosif – l’équipe avait battu Rogue, G2 Esports et Rogue une nouvelle fois en playoffs du Spring pour mettre les mains sur le titre de champion.

Un premier doublé historique pour MAD, qui n’ont d’ailleurs pas démérité à l’international en 2021. Au MSI, ils ont profité d’un groupe largement abordable pour se qualifier en playoffs, où ils échoueront de peu face aux champions du monde en titre, DWG KIA. Un top 4 loin d’être annonciateur de perte de niveau pour les lions.

Impériaux en saison régulière, les lions ont calqué leurs performances en playoffs à celles du Spring : domination sans conteste dans le winner bracket, d’abord face à G2 Esports, puis Rogue, et enfin Fnatic.

Les seed de l’Europe sont désormais connus : MAD Lions (seed 1 – Main Event), Fnatic (seed 2 – Main Event) et Rogue (seed 3 – Play-In). Aux Worlds 2020, les MAD Lions s’étaient effondrés au Play-In, face à des SuperMassive Esports en pleine forme.

Ils feront de fait mieux cette année, mais devront réussir sortir vainqueur de leur groupe pour espérer se qualifier aux playoffs, et ainsi faire mieux qu’en 2019 lorsqu’ils jouaient encore sous le nom de Splyce.

FunPlus Phoenix se qualifie pour les Worlds 2021

Leur victoire face à Team WE a propulsé les FunPlus Phoenix en finale du segment d’été de la LPL. Une place qui les qualifie directement pour le Main Event des Worlds 2021 de League of Legends.

funplus phoenix

Deux ans après leur titre de champions du monde à Paris et leur dernière participation aux Worlds, les FunPlus Phoenix sont de retour au plus haut niveau de compétition de League of Legends !

L’équipe menée par le Super Carry Doinb s’est illustrée cette année parmi les meilleures équipes de la LPL : un titre de vice-champion de LPL au Spring et une première place en saison régulière au Summer.

Qualifiés directement en demi-finale des playoffs, FPX a stoppé net la miracle run des LNG Esports, qui ont eu l’occasion d’éliminer Suning, Top Esports et RNG lors de leur remontada.

Ce matin, les FunPlus Phoenix ont appliqué la même sanction à Team WE, qui avait aussi remonté tout le bracket des playoffs. Une victoire 3-0 qui les a envoyés directement en grande finale.

Retour aux Worlds après l’échec de 2020

En 2020, l’équipe avait importé Khan, toplaner chez T1, qui avait dû partager la voie du haut avec GimGoon. Malgré une qualification aux finales régionales, dernière voie d’accès aux Worlds, l’équipe avait échoué face à Invictus Gaming. Un échec face à TheShy et Rookie qui avait définitivement enterré leurs chances d’aller aux championnats de monde.

Lors du mercato d’off-saison, l’équipe s’est séparée de ses deux toplaners pour importer Nuguri, monstre de la toplane et champion du monde en titre avec Damwong Gaming. Une décision qui a fait ses preuves cette année.

L’équipe disputera la finale du segment d’été de la LPL face à Team WE ou EDward Gaming, le jeudi 2 septembre. Qu’ils gagnent ou perdent en finale, les FunPlus Phoenix sont automatiquement qualifiés pour le Main Event des Worlds 2021 puisqu’ils possèdent le plus de points du championnat.

Team Oplon est champion du summer split de la LFL Division 2 2021

En s’imposant 3-1 face aux Elyandra Esport hier soir, Team Oplon a remporté le titre de champion du summer de la LFL Division 2 2021. Les deux équipes affronteront IZI Dream et MCES lors des premiers up and down de la LFL en septembre.

team oplon champion lfl division 2 2021

C’est la consécration pour Team Oplon, qui avait déjà surclassé les autres équipes de la Division 2 lors du segment de printemps (14 victoires pour 4 défaites).

Un segment d’été dans la même ligne (15 victoires pour 3 défaites) et une place assurée en grande finale des playoffs. Sans grande surprise, c’est Elyandra Esport, une équipe sponsorisée par IZI Dream et seconde meilleure équipe de D2 qui les a rejoint, interrompant au passage la remontada des TPAA.

Des adversaires de taille pour Oplon, qui n’a réussi à gagner qu’une seule des quatre rencontres en saison régulière (en BO1).

Mais le BO5 est une autre affaire sur League of Legends, et les spartiates l’ont prouvé hier soir. Une victoire 3-1 qui entérine leur domination sur l’année 2021, et les sacrent champions de la Division 2.

Direction le promotion tournament

Au lancement de la LFL, Riot France avait spécifié que la ligue deviendrait à terme semi-ouverte, avec des sessions de promotions/relégations avec la Division 2 à chaque fin de saison.

On assistera en septembre à la première édition des Up & Down entre les deux meilleures équipes de la Division 2 et les moins performantes de la LFL.

Du 20 au 24 septembre, Team Oplon et Elyandra Esport affronteront Izi Dream et MCES pour espérer passer en LFL. Néanmoins, même si les deux équipes de D2 parviennent à vaincre MCES et IZI, elles ne sont pas automatiquement propulsées en LFL. Leur dossier doit être validé par l’organisateur.

De son côté, la Division 2 va elle aussi subir des Up & Down avec l’Open Tour France. Du 14 au 17 septembre, les deux moins bonnes équipes de la LFL Division 2 2021, MCES Academy et Zephyr Esport joueront leur place dans la ligue contre PCS Taran et Warthox, les deux meilleures équipes de l’Open Tour France.

G2 Esports est éliminée de l’ESL Pro League 14

Contre toute attente, G2 Esports s’est faite éliminer de l’ESL Pro League 14 dès la phase de groupes. Une contre-performance surprenante alors que l’équipe avait dernièrement retrouvé un excellent niveau.

jackz csgo esl
(© ESL)

Quatre défaites d’affilée auront eu raison des G2 Esports, pourtant placés dans un groupe dont ils auraient pu aisément sortir qualifiés. Actuellement troisième meilleure équipe du monde selon le classement d’HLTV, les G2 ont flanché face à des teams moins éclatantes sur le papier.

Dans le groupe B, seuls OG et Virtus.Pro faisaient véritablement office d’adversaires sérieux, alors que des équipes comme forZe, Sinners ou Complexity étaient bien en deçà du niveau affiché par les G2 Esports depuis le bench de kennyS et le retour de JaCkz dans la line-up.

Depuis, l’équipe avait enchaîné les bons résultats, des top 4, top 3 et top 2 aux dernières compétitions de CS:GO. Des performances qui avaient motivées la publication d’une interview du joueur français Audric « JaCkz » Jug par nos confrères de l’Equipe, en amont de l’ESL Pro League 14.

Après quatre jours de compétition et quatre défaites d’affilée, la formation franco-bosnienne est d’ores et déjà éliminée de la compétition de l’ESL Pro League 14. Ils joueront aujourd’hui leur dernier match de groupe face aux Virtus.Pro. Une dernière chance de sauver la face en terminant sur une victoire.

Un autre coup dur pour le club européen, qui vient de voir s’échapper une qualification aux Worlds 2021 de League of Legends, après son échec en playoffs du LEC face à Fnatic.

Les fans français·es de CS:GO pourront toujours suivre les prochains matchs de Team Vitality, qualifiée pour les huitièmes de finale des playoffs de l’EPL. Une belle occasion pour les abeilles de prouver que leurs derniers efforts ont été payants.

Prochaine échéance, la phase de groupes du BLAST Premier Fall 2021 qui débute le 16 septembre prochain.

Les Worlds 2021 de League of Legends se tiendront finalement en Europe

Les Worlds 2021 de League of Legends, qui devaient initialement se dérouler en Chine, se tiendront finalement en Europe. La faute aux restrictions sanitaires et aux difficultés pour l’éditeur de gérer l’événement dans les villes prévues.

worlds 2021 de league of legends

A deux mois du lancement officiel des championnats du monde de League of Legends, Riot Games a eu la lourde tâche d’annoncer qu’ils ne se tiendront plus en Chine mais en Europe !

C’est initialement via le journaliste Tyler Erzberger et son article sur Upcomer que la rumeur s’est propagée hier soir.

John Needam, le Global Head of Esports de Riot Games, a entériné la nouvelle aujourd’hui via une vidéo Youtube, partagée par les réseaux sociaux officiels de l’éditeur.

L’apparition et la pugnacité du variant Delta, le renforcement et la complexité des protocoles de sûreté sanitaire liés au Covid-19 ont entravé le bon déroulé des Worlds 2021 de League of Legends en Chine.

Riot Games n’était pas certain que toutes les équipes qualifiées pour la compétition puissent se rendre en Chine, et dans les cinq villes choisies pour les différents stages du tournoi. Des difficultés logistiques et sanitaires qui auraient pu mettre en péril l’événement et dégrader l’expérience de jeu des joueurs et des viewers.

Retour des Worlds en Europe, aucune ville annoncée pour le moment

L’éditeur a donc pris la décision de rapatrier les Worlds en Europe. Pour l’instant, et du fait de l’enchaînement rapide des décisions, Riot n’est pas encore en mesure de dire dans quelles villes vont se dérouler le tournoi.

Cette annonce a évidemment ravi les fans européens, qui vont accueillir une nouvelle fois les championnats du monde chez eux, deux ans après la victoire de FunPlus Phoenix à Paris. En 2019, Berlin, Madrid et Paris avaient eu l’honneur d’héberger la compétition la plus prestigieuses du MOBA de Riot Games.

A l’heure où ces lignes sont écrites, mardi 17 août 2021, les équipes qualifiées aux Worlds 2021 de League of Legends sont 100 Thieves (NA), Team Liquid (NA), Cloud9 (NA), DWG KIA (LCK), Gen.G (LCK), T1 (LCK), MAD Lions (EU), Rogue (EU) et Fnatic (EU).

FaZe Clan est champion du monde de Call of Duty

Les Atlanta FaZe ont remporté ce dimanche les championnats du monde de Call of Duty, après une saison 2021 placée sous le signe de la suprématie. Un trentième titre, et non des moindres, pour FaZe Clan.

faze clan champions du monde
(© FaZe Clan)

Vice-champions du monde en 2020, année de lancement de la Call of Duty League, les Atlanta FaZe avaient à cœur de marquer au fer rouge leur domination sur l’année 2021.

Première de la saison régulière grâce à ces performances, Atlanta FaZe a surpassé les New York Subliners (3-0) et les Dallas Empire (3-0) dans le winner bracket pour se hisser jusqu’en grande finale. Rejoints par les Toronto Ultra qui ont remonté tout le loser bracket, il aura fallu huit map pour que les FaZe ne soient sacrés champions du monde de Call of Duty.

Une revanche contre les Toronto, qui les avaient privés de sacre au Major du stage 2.

Les FaZe Clan repartent avec 1 million et 200 000 dollars de cashprize, le trophée ainsi qu’une bague pour chaque joueur, récompenses iconiques des champions de Call of Duty.

Une année de suprématie après un passage au format à 4 joueurs

Suite au nouveau format à quatre joueurs imposé pour la saison 2021, l’équipe a dû se séparer de MajorManiak et Priestahh – ce dernier faisait partie de l’équipe depuis 2017. L’écurie a recruté Arcitys, un ancien des Chicago Huntsmen et accessoirement champion du monde en 2019 avec eUnited.

Avec un quatuor pareil, FaZe Clan n’avait plus qu’à dérouler. En un an, le roster s’est emparé de trois premières places et a fait deux top 4 en saison régulière. Côté Major, c’est trois titres internationaux, une seconde place, et un top 8 au dernier stage.

Sauf changement de format, l’équipe devrait rester la même pour l’année prochaine. A moins que certains des joueurs aient décidé de tenter l’aventure ailleurs.

Team oNe eSports remporte le Major de Mexico

Les Brésiliens de Team oNe eSports ont contrecarré les plans des dieux pour s’imposer en grande finale du Major de Mexico face aux Russes de Team Empire. Un titre international pour une équipe construite de toutes pièces en début d’année.

team one esports remporte le major de mexico
(© Ubisoft/Kirill_Vision)

0.4 % de probabilités de passer la phase de groupes : voilà les chances infimes qu’avaient les joueurs de Team oNe eSports d’aller en playoffs, après avoir enchaîné trois défaites dès le début de la compétition du Major de Mexico.

Il aura suffi d’une remontada, trois victoires d’affilée, et d’une victoire décisive en tie-breaker face aux CYCLOPS athlete gaming pour que le cauchemar prenne fin.

Qualifiés en playoffs, les hommes de Lorenzo « Lagonis » Volpi surpassent les nord-américains de DarkZero Esports (2-0) et éliminent leurs compatriotes Brésiliens de Team Liquid, pourtant vice-champions du monde, lors d’un duel fratricide en demi-finale (2-1).

Le Brésil victorieux, BDS à deux doigts d’aller en finale

En finale contre Team Empire, meilleure équipe européenne de la saison régulière, les Team oNe Esports ne flanchent pas et s’octroient deux balles de mtachs, dès le troisième round. Les Russes recollent au score, mais s’effondrent complètement sur Villa, laissant le titre aux Brésiliens.

Une victoire pour l’écurie, qui avait lâché son roster à MIBR en début d’année, avant de reconstruire une équipe de choc en piochant des talents chez Singularity, FaZe, INTZ et Black Dragon e-Sports. Un pari payant en Copa Elite – troisième et deuxième places aux stages 1 et 2 – mais qui aura été trop soudain pour faire une belle performance au Six Invitational 2021 (9e place).

Team oNe eSports et Team Liquid sont les deux équipes qualifiées pour le Six Invitational 2022, une prouesse qui fait la part belle au Brésil.

Les français de BDS, quatrième d’Europe, ont réussi à se hisser jusqu’en demi-finale, où ils ont échoué in-extremis 2-1 face à Team Empire – avec une dernière map où ils perdent 8-7. Un BO3 désastreux pour le mental, dont la tournure inverse aurait pu les propulser en finale, et faire d’eux, peut-être, les champions de Mexico.

Fnatic et Adam se qualifient pour les Worlds 2021

Après un BO5 haletant contre leur ennemi de toujours G2 Esports, les Fnatic ont finalement réussi à valider leur qualification aux Worlds 2021 de League of Legends. Un parcours en or pour Adam, le prodige français.

fnatic se qualifie aux worlds 2021
(© Fnatic)

C’était certainement le BO5 le plus insoutenable de l’histoire de l’adversité entre les deux écuries européennes : celui qui allait décider qui se qualifierait aux championnats du monde, et qui allait repartir bredouille.

Il aura fallu cinq games pour départager les deux équipes, après une balle de match perdue pour G2 Esports. Un TF laissé ouvert à chaque fois pour Nisqy et un pick Darius iconique du jeune joueur français des Fnatic auront eu raison des vice-champions du monde de 2019.

Cette victoire décisive propulse Fnatic aux Worlds 2021 de League of Legends, un an après la perte de Rekkles, le passage en jungle de Bwipo et les arrivées d’Adam en toplane et de Nisqy au mid. L’équipe affrontera les Rogue en finale du loser bracket le 28 août prochain : un match important pour le club qui pourrait, grâce à une victoire, se hisser directement en phase de groupes des Worlds.

Pour Adam, c’est la consécration. En un an, il sera passé de la Division 2, à la LFL avec la KCorp, puis le LEC qui aura mené à une qualification aux Worlds. Un parcours exceptionnel notamment après une première entrée en ligue européenne, dans un club en pleine reconstruction.

Pour G2 Esports, c’est la fin d’un cycle. L’arrivée de Rekkles pour remplacer Perkz, vendu à Cloud9 en fin d’année 2020, n’aura pas comblé la perte de cohésion de l’équipe, et la montée en puissance de Rogue et MAD Lions.

Cerise sur le gâteau, Perkz s’est quant à lui qualifié pour les championnats du monde, après que Cloud9 ait vaincu les TSM dans la nuit.

A l’heure où ces lignes sont écrites, lundi 16 août 2021, les équipes qualifiées aux Worlds 2021 de League of Legends sont 100 Thieves (NA), Team Liquid (NA), Cloud9 (NA) DWG KIA (LCK) Gen.G (LCK), T1 (LCK), MAD Lions (EU), Rogue (EU) et Fnatic (EU).

Team Vitality se qualifie pour les playoffs de l’ESL Pro League saison 14

En parvenant à battre Astralis en phase de groupes, Team Vitality a assuré sa qualification aux playoffs de l’ESL Pro League saison 14. Une seconde place derrière Heroic, toujours impériaux au format online.

apex vitality (Epic Esports Events)
(© Epic Esports Events)

Les hommes de Neo ont passé d’une main de maître la difficile phase de groupes de la saison 14 de l’ESL Pro League. Avec seulement une défaite contre cadiaN et ses coéquipiers, et une victoire décisive hier contre Astralis, Vitality s’est qualifiée pour la suite de la compétition.

Un regain de confiance pour l’équipe, qui avait rencontré quelques difficultés après le remplacement de RpK. Le travail d’in-game lead d’apEX a désormais fait ses preuves, et les talents bruts de ZywoO, misutaaa, Kyojin et shox ont fait le reste.

Les V joueront leur dernier match aujourd’hui contre les russes de Spirit : une occasion de terminer leur groupe avec quatre victoires, juste derrière Heroic qui a une chance de clore les poules sans aucune défaite.

Il faudra attendre le 5 septembre et la fin des matchs du groupe D pour connaître l’adversaire de Team Vitality en huitième de finale – les premiers de chaque groupe étant directement propulsés en quarts. C’est à ce moment que les abeilles auront à prouver que les efforts des derniers mois n’auront pas été vains.

G2 Esports jouera son premier match demain, samedi 21 août, face aux Sinners.

ENCE probable troisième équipe qualifiée pour le groupe A

La dernière place de qualification pour les playoffs du groupe A se jouera entre Astralis et ENCE. Les hommes de Gla1ve devront vaincre Heroic et espérer une défaite d’ENCE, qui affrontent Bad News Bear, l’équipe la moins performante du groupe. En cas d’égalité entre Astralis et ENCE, ce sont ces derniers qui se qualifieront pour la suite du tournoi, puisqu’ils ont battu Astralis en poules.

Autant dire que la course aux playoffs est d’ores et déjà close pour Astralis.

Le français Super Akouma s’est qualifié à l’EVO 2021 sur Tekken 7

Le français Vincent « Super Akouma » Homan, spécialiste d’Akuma, s’est qualifié ce week-end à l’EVO 2021, en s’imposant face au britannique JoKa lors du qualifier européen online.

super akouma
Super Akouma au Tekken World Tour Finals (© Stephanie Lindgren – Esports Photographer)

Ils étaient cinq français à avoir réussi à se qualifier à l’EVO Online 2021 européen de Tekken 7, ces 14 et 15 août. Tous avaient comme objectif de remporter la compétition, seule chance de qualification pour l’EVO 2021 qui se tiendra à Las Vegas les 27 et 28 novembre.

Qualifié pour le loser bracket, Super Akouma a réussi à se frayer un chemin jusqu’en grande finale, en éliminant ses confrères français en chemin (Gunni, D.F.P. et Fuhito qui termine 3e).

Une finale éclair contre JoKa, qui s’incline par deux fois 3-0 contre le joueur français, impérial sur Akuma.

La semaine dernière, nos français avaient eu l’occasion de prouver leur valeur sur d’autres jeux.

Sur Guilty Gear Strive, Dai567 et Alioune ont eu le malheur de s’affronter dès le premier round du loser bracket. Un match fratricide laissant Alioune perdant, rejoint très vite par Dai567, battu par KenDeep au tour suivant.

Du côté de Street Fighter V, Olivier « Luffy » Hay, seul français en lice, s’est écroulé lui aussi dès le premier round du loser bracket face à GuN SLinGa.

Super Akouma sera donc le seul représentant français à l’EVO 2021 Showcase, l’occasion de faire briller la scène de Tekken 7 et le coeur des fans français·es.

Le français Clem remporte sa troisième DreamHack Europe sur Starcraft II

Un troisième titre européen d’affilée pour Clem, qui s’est imposé face à Serral en grande finale de la DreamHack Masters Fall Europe ce week-end. Un titre qui le place définitivement comme le meilleur joueur d’Europe cette année.

clem starcraft II
(© ESL)

Deux mois après avoir signé son doublé européen, le français Clément « Clem » Desplanches a remis le couvert ce week-end, en terrassant le champion du monde de 2018 Joona « Serral » Sotala en grande finale de la DreamHack Masters Fall Europe.

Sorti premier de son groupe, il a débuté ses playoffs par une défaite face à son compatriote Alexis « MarineLorD » Eusebio, après un match de Terrans de longue haleine.

En loser bracket, le français remonte jusqu’en quarts, où il réussit à éliminer le champion des Summer Finals, Riccardo « Reynor » Romiti, avant de faire de même avec MaxPax et HeRoMaRinE pour retrouver Serral en grande finale.

Malgré un point d’avance, Serral ne parvient pas à enrayer le jeu bien rôdé du français. Une victoire 4-2 pour Clem, qui lui alloue un troisième titre européen de DreamHack.

Qualifié avec Serral, MaxPax et HeRoMaRinE en phases finales, Clem doit encore prouver qu’il peut faire face aux meilleurs joueurs internationaux, notamment lors de la dernière ligne droite des playoffs. Après un échec en phase de groupes en Summer Finals, le français a à cœur de montrer qu’il a le talent nécessaire pour remporter un premier titre international.

Lors des phases finales des DreamHack en 2020, Clem avait pourtant réussi à accrocher deux top 4, ne trébuchant en demi-finale que contre Reynor et Stats.

Réponse le 9 septembre prochain, date de départ des phases finales du segment d’automne.

Rogue et MAD Lions sont qualifiés pour les Worlds 2021

Rogue et MAD Lions sont les deux premières équipes européennes qualifiées pour les Worlds 2021 de League of Legends. Avec la défaite de Vitality hier, le dernier slot se jouera entre Misfits, G2 Esports et Fnatic.

mad lions qualifiés pour les worlds 2021

Rogue et MAD Lions vont faire leur retour dans la compétition la plus attendue des fans de League of Legends. Avec leurs victoires respectives contre Misfits et G2 Esports, les deux équipes européennes, connues pour avoir grandement renouvelé leurs stratégies de coaching, ont prouvé qu’elles avaient toujours ce qu’il faut pour abattre les plus grands.

Fin de course pour Vitality

Leur rebranding « V for Villains » n’aura pas suffi hier contre Fnatic, malgré un BO placé sous le signe des silver scrapes (lorsqu’un BO5 va jusqu’à la dernière game). Du beau jeu certes, mais aussi beaucoup d’erreurs que l’on ne s’attend pas à voir à ce niveau de la compétition.

Vitality n’ira pas aux Worlds cette année, mais a su retrouver le chemin des playoffs. Pour l’année prochaine, le club devra tirer parti des forces et des faiblesses de ses individualités, capables du meilleur comme du pire.

Le 20 août prochain, Misfits et Fnatic s’affronteront pour décider qui parmi les deux sera opposée à G2 Esports. Le troisième slot du LEC pour les Worlds 2021 se décidera lors de ce dernier match.

Les Worlds 2021 se dérouleront en Chine, plus précisément dans cinq villes hôtes : Shanghai, Qingdao, Wuhan, Chengdu et Shenzhen qui accueillera la grande finale.

Pour rappel, et grâce à leurs dernières performances aux championnats du monde, la Chine (LPL) et la Corée du Sud (LCK) envoient leurs quatre meilleures équipes, contre trois pour l’Amérique du Nord et l’Europe.

A l’heure où ces lignes sont écrites, lundi 16 août 2021, les équipes qualifiées aux Worlds 2021 de League of Legends sont 100 Thieves (NA), Team Liquid (NA), DWG KIA (LCK), MAD Lions (EU) et Rogue (EU).

Misfits Premier championne de la LFL face à la KCorp

Les Misfits Premier ont détrôné hier la KCorp en finale des playoffs du Summer Split de la LFL, sur un score de 3-1, à l’Espot de Paris. Les deux teams et Vitality se retrouveront le 16 août pour le top départ des European Masters.

misfits

Pas de grand chelem pour la KCorp, qui a laissé filer hier le titre de champion du segment d’été face à des Misfits Premier impériaux.

Une victoire 3-1 devant un public complètement acquis à la cause de la KCorp, qui n’a pourtant pas manqué d’applaudir la nouvelle championne de la LFL.

Un beau parcours pour les hommes menés par Daniel « Sertuss » Gamani, qui ont enchainé et vaincu Solary et Vitality.Bee pour arriver jusqu’en finale.

Les équipes tricolores n’ont que trois jours de repos avant d’enchaîner directement avec le segment d’été des European Masters, où la KCorp tentera de signer le doublé.

Objectif European Masters

Les segments de printemps et d’été se ressemblent pour les équipes françaises qualifiées aux European Masters. Encore une fois, nos trois représentantes sont Misfits Premier (seed 1), KCorp (seed 2) et Vitality.Bee qui doit encore se dépêtrer de la phase de Play-In pour espérer rejoindre ses collègues en phase de groupes.

L’équipe académique des abeilles est d’ailleurs tombée dans un groupe extrêmement compétitif, avec AGO Rogue, mousesports et eSuba respectivement championne de l’Ultraliga au spring, vice-championne de la Prime League au spring et championne en titre des Hitpoint Masters au Spring et au Summer !

Un groupe de la mort qui n’a pas manqué de faire s’élever quelques sourcils.

Un challenge très relevé pour les Vitality, qui devront prouver que leurs performances en LFL sont à la hauteur des meilleures équipes des ligues régionales.

Coup d’envoi de la saison 14 de l’ESL Pro League

Du 16 août au 12 septembre, les 24 équipes parmi les meilleures du monde vont s’affronter lors de la saison 14 de l’ESL Pro League. Pour l’occasion, et suite à la reprise de la pandémie, la compétition se jouera au format online.

saison 14 de l'esl pro league

L’heure de la reprise a déjà sonné pour les équipes professionnelles de CS:GO, qui viennent de profiter, comme chaque année, d’un mois de vacances.

Un repos estival qui ne permet pas souvent de recharger à 100% ses batteries, mais qui a au moins le mérite de mettre un terme à la cadence infernale des compétitions.

La reprise commence sur les chapeaux de roue, avec le lancement de la saison 14 de l’ESL Pro League. Pour l’occasion, les 19 meilleures équipes du monde (12 équipes membres et 7 équipes qualifiées via le classement ESL) et 5 équipes qualifiées via le tournoi ESEA, vont s’affronter pour espérer être sacrée championne de la saison 14.

L’équipe des Heroic, impériale au format online et championne de la saison 13, remet son titre en jeu.

L’année où Vitality doit tout prouver

Après une saison 2019 et 2020 exceptionnelles, et deux titres de meilleur joueur du monde pour ZywOo, Team Vitality a perdu de sa superbe en 2021. Des mauvais résultats qui s’expliquent notamment par la nouvelle règle imposée par Valve, qui a réduit à néant la nouvelle stratégie de Vitality avec Nivera, et qui ont aussi mené au bench de RpK, au profit de Kyojin.

La nouvelle recrue n’aura pu jouer que trois mois avec l’écurie des abeilles, avant que le départ en vacances ne soit officialisé. Trois mois où on a observé des progrès, mais qui sont restés en deçà des attentes des fans et de la structure. Pour l’année 2021, Team Vitality doit retrouver le chemin des victoires. La saison 14 de l’ESL Pro League sera le premier défi de taille pour l’équipe, qui se trouve dans le même groupe qu’Astralis et Heroic, champions des deux dernières saisons.

Côté G2 Esports, le bench de KennyS au profit de JaCkz en mars dernier s’est révélé payant. L’équipe franco-serbe a trusté les podiums, ne s’inclinant que contre les hommes de Gambit et Natus Vincere. L’année 2021 sera pour eux l’occasion de montrer qu’ils ont conservé leur niveau.