L’EVO 2021 est annulé à cause du Covid-19

Les équipes de l’EVO 2021 ont décidé d’annuler l’événement qui devait se tenir à Las Vegas les 27 et 28 novembre prochains. En cause, le Covid-19 et les différences de permissions de voyage des pays dont provenaient les joueurs qualifiés.

evo 2021

Nouveau coup de théâtre pour la scène professionnelle de versus fighting : l’EVO 2021, qui devait initialement se dérouler en physique à Las Vegas les 27 et 28 novembre, a été annulé.

C’est hier, mercredi 29 septembre, que le compte Twitter officiel de l’événement a annoncé la nouvelle.

La raison invoquée, c’est la persistance de la pandémie du Covid-19 et la propagation du variant Delta. Entre les lignes, on comprend rapidement que ce sont les différences de permission de voyage selon les pays qui ont incité les équipes à annuler l’événement phare de la scène des jeux de combat.

En fonction des conditions sanitaires de leur pays, tous les joueurs n’étaient pas assurés de pouvoir se rendre à l’événement en novembre.

Avec 40 joueurs qualifiés sur cinq jeux différents (Street Fighter V, Tekken 7, Mortal Kombat 11, Guilty Gear et Skull Girls) et 125 000 dollars de cashprize, l’EVO 2021 était, comme chaque année, le tournoi à suivre pour tous·tes les fans de versus fighting.

Un coup dur pour la scène qui voit une nouvelle fois s’envoler l’événement prestigieux. En 2020, l’EVO avait lui aussi été annulé, cette fois pour des raisons bien différentes : les accusations d’agressions sexuelles qui visaient son PDG de l’époque.

La France devait être représentée par Super Akouma, seul français qualifié, qui venait de gagner son ticket pour l’EVO 2021 sur Tekken 7 via le qualifier européen.

Les conditions sanitaires mondiales repoussent la tenue de l’EVO à l’année prochaine. D’ici là, les aficionados de versus fighting devront se contenter du Smash World Tour – et de la présence des français Glutonny et Tomberry – en fin d’année.

Les Shanghai Dragons sont champions du monde d’Overwatch League

L’équipe chinoise des Shanghai Dragons s’est imposée 4 à 0 face aux Atlanta Reign en grande finale des playoffs de l’Overwatch League 2021. Un titre de champion du monde mérité pour une équipe qui reste connue pour n’avoir gagné aucun match en première saison.

shanghai dragons champions overwatch league 2021

Tristement célèbres pour avoir inscrit dans le marbre la pire prestation d’une équipe en Overwatch League, les Shanghai Dragons ont déjoué leur malédiction ce week-end, en devenant championne du monde de la saison 2021 de l’Overwatch League.

Un titre qu’ils avaient déjà laissé échappé en 2020, où ils s’étaient inclinés en finale du winner bracket face aux Shock, puis en finale du loser bracket face à leurs compatriotes des Seoul Dynasty. Une médaille de bronze qui est venue réconforter les joueurs de l’équipe maudite, mais qui a aussi laissé un goût d’inachevé.

Il aura fallu quatre ans pour que l’équipe des dragons mette enfin la main sur le titre ultime. Quatre ans de défaites, de remises en questions, de mercato, sublimés enfin par un sacre en 2021.

Vers Overwatch 2 sous perfusion

Les équipes de Blizzard ont profité de la finale de l’Overwatch League pour présenter les premiers travaux d’Overwatch 2 au public – dont la sortie est prévue pour le premier semestre 2022 aux dernières nouvelles. Une façon aussi de gonfler les chiffres de la ligue, qui a subi de plein fouet une chute de son viewership et l’abandon de plusieurs de ses sponsors et partenaires suite à la plainte déposée contre l’éditeur Activision Blizzard pour des faits de harcèlements et de discriminations.

La saison 2022 de l’Overwatch League devrait se faire sur la première ébauche d’Overwatch 2, selon les informations de la journaliste Liz Richardson.

Néanmoins, la question de la viabilité de la ligue se pose depuis déjà plusieurs années. La sortie d’Overwatch 2 ne pourra pas suffire à elle seule à contrebalancer les casseroles de Blizzard, les départs des sponsors et des cadres de Blizzard, ni la chute du nombre de joueurs sur Overwatch. La ligue reste sous perfusion, la question est de savoir pour encore combien de temps.

Team Oplon se qualifie pour la saison 2022 de la LFL

En s’imposant 3-0 face à Elyandra Esport en finale des Up & Down de la LFL, Team Oplon est devenue la première équipe de Division 2 à se qualifier pour la LFL !

team oplon
(Team Oplon)

C’était le match décisif pour les deux équipes venues de la Division 2. Hier, Elyandra Esport et Team Oplon s’affrontaient pour une place en saison 2022 de la LFL, la Ligue Française de League of Legends.

Les deux équipes étaient parvenues à se défaire sans aucun mal des deux équipes de LFL, Izidream et MCES (double victoire 3-1).

En fin de soirée, c’est finalement Team Oplon qui s’est illustrée en remportant la rencontre 3-0. Une victoire qui compte plus que toutes les autres, puisqu’elle permet à Team Oplon de monter en LFL pour la saison 2022.

L’équipe doit encore voir son dossier validé par Riot Games France. Comme nous l’avions rappelé dans cet article, Oplon a huit semaines pour se mettre en conformité avec les attentes de l’éditeur si elle souhaite valider définitivement son entrée en ligue française.

Fin de parcours en LFL pour MCES

Team MCES ne repassera pas en LFL pour la saison 2022.

Acculée en loser bracket contre Izidream, l’équipe marseillaise n’a malheureusement pas su mener son jeu. Une défaite cinglante (3-0) qui permet à Izidream de continuer son chemin dans ces Up & Down, mais prive MCES de LFL pour l’année prochaine.

De son côté, Izidream a encore une chance de faire son retour dans la cour des grands. L’équipe affrontera les Elyandra Esport aujourd’hui, vendredi 24 septembre, à 18h. Une rencontre qui déterminera si les deux équipes de Division 2 ont été meilleures que celles de la LFL.

Pour rappel, Elyandra a déjà battu Izidream au premier tour du tournoi de promotion. Une victoire 3-1 que comptent bien réitérer les joueurs menés par Evaan.

Les groupes des Worlds 2021 de League of Legends sont connus !

Aujourd’hui, le jungler de G2 Esports, Jankos, a tiré au sort les groupes des Worlds 2021 de League of Legends. Rogue, l’une des trois équipes européennes en lice, a hérité du groupe de la mort.

jankos rogue groupes des worlds 2021 de league of legends

C’étaient les minutes les plus attendues de la journée pour tou·tes les fans de League of Legends. Aujourd’hui, dès 14h, le jungler des G2 Esports, Jankos, a tiré au sort les équipes des groupes des Worlds 2021 de League of Legends.

Pour le Play-In, Hanwha Life Esports (4e seed LCK) et LNG (4e seed LPL) se retrouvent dans le groupe A avec Infinity (seed 1 Amérique Latine), PEACE (seed 1 Océanie) et RED Canids (seed 1 du Brésil).

Beyond Gaming (seed 2 Taïwan, Honk Kong et Asie du Sud) et Cloud 9 (seed 3 Amérique du Nord) se retrouvent dans le groupe B avec Unicorns of Love (seed 1 Russe), Galatasaray Esport (seed 1 Turquie) et DetonatioN FocusMe (seed 1 japonais).

Lors du Play-In, chaque équipe affrontera toutes celles de son groupe. Le gagnant de chaque groupe sera qualifié pour le Main Event, tandis que les 3e et 4e de chaque groupe s’affronteront pour déterminer l’équipe qui affrontera le top 2 de l’autre groupe.

Ces quatre équipes rejoindront les 12 équipes qualifiées au Main Event pour la sempiternelle phase de groupes.

Rogue hérite du groupe de la mort

Le tirage des groupes du Main Event des Worlds 2021 de League of Legends n’a malheureusement pas été tendre pour Rogue. Le troisième seed du LEC a hérité du groupe de la mort, et se retrouve face aux champions du monde en titre DWG KIA et aux champions du monde de 2019 FunPlus Phoenix.

Groupe A

  • DWG KIA (seed 1 LCK)
  • FunPlus Phoenix (seed 2 LPL)
  • Rogue (seed 3 LEC)
  • Equipe du Play-In

Groupe B

  • EDward Gaming (seed 1 LPL)
  • 100 Thieves (seed 2 LCS)
  • T1 (seed 3 LCK)
  • Equipe du Play-In

Groupe C

  • PSG Talon (seed 1 Taïwan, Honk Kong et Asie du Sud)
  • Fnatic (seed 2 LEC)
  • Royal Never Give Up (seed 3 LPL)
  • Equipe du Play-In

Groupe D

  • MAD Lions (seed 1 LEC)
  • Gen.G Esports (seed 2 LCK)
  • Team Liquid (seed 3 LCS)
  • Equipe du Play-In

Si les quatre équipes de régions majeures ressortent vainqueurs de la phase de Play-In, alors Cloud9 sera dans le groupe A, Beyond Gaming dans le B, Hanwha dans le C et LNG dans le D.

Globalement, MAD et Fnatic ont hérité de groupes abordables, à contrario de Rogue qui devra se démener pour vaincre les ogres que sont FPX et DWG.

Team Oplon et Elyandra Esport sont en route pour la LFL

Les deux équipes de Division 2 Elyandra Esport et Team Oplon ont remporté leur match respectif contre IziDream et MCES lors des Up & Down de la LFL. La prochaine saison de la ligue française devrait donc accueillir au moins l’une de ces deux équipes, si leur dossier est accepté par Riot Games.

elyandra esport
(Elyandra Esport)

Cette semaine se tient le tournoi de promotion de la Ligue Française de League of Legends. Celui-ci va décider du sort des quatre équipes en lice, les deux équipes de Division 2 Elyandra Esport et Team Oplon, ainsi que des deux teams de la LFL, Izidream et MCES.

Depuis la création de la LFL en 2019, c’est la première fois qu’intervient le système de Up & Down. Les deux équipes qui sortiront vainqueurs de cette compétition seront reversées en LFL, tandis que les deux autres devront descendre en Division 2. C’est une chance inouïe pour les équipes de D2 de prouver leur talent et de remplacer les équipes les moins performantes de la LFL.

Cette semaine, Elyandra Esport et Team Oplon – les deux équipes de Division 2 – sont sorties vainqueurs de leur match face à Izidream et MCES (double 3-1).

Par leur victoire respective, elles forcent les deux équipes de la LFL à s’affronter en loser bracket, et donc à en éliminer une au passage.

A 18h ce jeudi se jouera le match décisif entre Team Oplon et Elyandra Esport. Il décidera de l’équipe qui gagnera son premier ticket théorique pour la prochaine saison de la LFL. La perdante devra affronter le gagnant du match IziDream/MCES pour espérer ne pas retomber en Division 2.

Tout n’est pas encore écrit pour Oplon et Elyandra

Malgré leurs victoires face aux deux équipes de la LFL, ni Oplon, ni Elyandra ne sont assurés à 100% de pouvoir rejoindre la Ligue Française de League of Legends.

Leur dossier doit encore être validé par Riot Games France, qui précise vaguement les conditions d’acceptation dans le règlement de la LFL.

Dans le cas où une (ou plusieurs) équipe de Division 2 est promue, elle aura 8 semaines pour se mettre en conformité avec les demandes administratives de la LFL. Les conditions du revu administratif seront communiquées en amont du tournoi. Dans le cas où elle ne serait pas en mesure de le faire avant le début de la période de transfert (mi novembre), elle perdra automatiquement sa place au profit de la première équipe de LFL reléguée lors des barrages.

Règlement de la LFL

Il y a donc une possible échappatoire pour Izidream et MCES dans les cas où Oplon et Elyandra ne parviendraient pas à se mettre en conformité avec les attentes de l’éditeur.

Glutonny et Tomberry représenteront la France au Smash World Tour

Les Français William « Glutonny » Belaïd et Valentin « Tomberry » Bosch-Cano ont validé hier leur qualification en finale du Smash World Tour, les championnats du monde de Super Smash Bros.

glutonny
(Solary)

Ce week-end, les meilleurs joueurs européens de Super Smash Bros Ultimate se sont affrontés pour déterminer les huit qualifiés pour les Worlds. A l’issue du tournoi, deux joueurs Français ont remporté leur ticket pour la compétition ultime : William « Glutonny » Belaïd, meilleur joueur européen sur SSBU, et Valentin « Tomberry » Bosch-Cano, un habitué de Snake.

Les deux Français se sont retrouvés en demi-finale du winner bracket, où Glutonny s’est imposé 3 à 1 face à son compatriote. En grande finale, le joueur de Solary a préféré jouer Wolf plutôt que Wario face au Dark Samus de sisqui. Une stratégie qui a payé, puisqu’il a remporté ses deux BO5 sans perdre une seule manche – double 3-0 en finale du winner et en grande finale – confirmant son statut de meilleur joueur européen de la scène SSBU.

Ils représenteront les talents européens aux championnats du monde avec sisqui, Tarik, Sintro et Peli. Les prochains mois seront l’occasion de connaître les qualifiés d’Amérique du Nord (côte Est et Ouest), d’Asie de l’Est et d’Océanie.

Les dates des World Tour Finals n’ont pour l’instant pas été communiquées. Elles se dérouleront forcément après le 21 novembre, date des dernières qualifications pour l’Asie de l’Est sur Melee.

En début d’année 2020, peu avant la pandémie du Covid-19, la scène de Super Smash Bros avait annoncé le lancement de son nouveau circuit compétitif. Les premiers championnats du monde devaient initialement se dérouler en décembre 2020, mais ont été reportés en fin d’année 2021, Covid oblige. On peut donc prévoir les championnats du monde pour décembre 2021.

Doublé historique pour la KCorp en European Masters

La KCorp est définitivement rentrée dans l’histoire hier soir, en remportant le titre de championne du segment d’été des European Masters 2021. Un doublé historique avec leur victoire au segment de printemps.

kcorp double european masters
(KCorp)

En s’imposant 3-2 en grande finale des European Masters hier soir face à Fnatic Rising, la Karmine Corp a inscrit dans le marbre sa domination sur la scène européenne de League of Legends.

Un back to back avec leur sacre aux European Masters en printemps dernier qui les fait rentrer dans l’histoire comme la première et seule équipe à avoir remporté les deux segments de la compétition européenne lors de la même saison.

Pourtant en avance de deux matchs à zéro, la KCorp a bien failli se faire peur hier en laissant passer deux balles de match. Il aura fallu disputer une cinquième et dernière game pour déterminer le champion du segment d’été des European Masters 2021.

Vingt minutes auront suffi pour venir à bout des Fnatic Rising, complètement dépassés lors de cette dernière game, pour valider la victoire de l’équipe menée par Saken.

Cette suprématie en 2021 n’aura pas échappé aux yeux des chasseurs de tête : il y a fort à parier que les noms des joueurs de la KCorp se retrouvent dans le mercato d’off-saison pour une possible rentrée en LEC la saison prochaine.

La France a remporté la moitié des éditions des European Masters – quatre sur huit, via les sacres de Misfits, LDLC OL et KCorp – faisant de l’Hexagone la cible à abattre ou égaler pour les autres ligues régionales.

Vers le titre de champion de France

La KCorp affrontera Misfits Premier en finale du championnat de France le lundi 4 octobre prochain. Une revanche sur la finale des playoffs du Summer, qui avait sacré champions les lapins de Misfits.

La scène française de League of Legends se renouvelle pour la première fois cette année. Du côté de la Division 2, l’équipe académique de MCES a réussi à conserver son slot pour la saison 2020-2021, à contrario des Zephyr qui ont échoué face à PCS Taran qui montent en D2.

Le tournoi de promotion de la LFL se jouera dès aujourd’hui, et se clôturera le 24 septembre. Izidream et MCES affronteront Team Oplon et Elyandra Esport pour espérer conserver leur place en Ligue Française.

Fnatic Rising affrontera la KCorp en finale des European Masters 2021

Les champions du Summer de la LFL, Misfits Premier, se sont inclinés 3-2 face aux Fnatic Rising en demi-finale des European Masters 2021. L’équipe académique de Fnatic affrontera la KCorp en grande finale, ce dimanche à 18h.

fnatic rising european masters 2021
(Fnatic)

Il n’y aura pas de finale 100 % LFL pour ce segment d’été des European Masters 2021. Les Misfits Premier, tenaillés par des Fnatic Rising énergiques, n’ont pas réussi à reverse sweep leurs adversaires hier soir en demi-finale des European Masters.

Distancés 2-0, les hommes menés par Daniel « Sertuss » Gamani ont néanmoins réussi à recoller au score, forçant l’équipe académique de Fnatic à jouer une dernière game.

En remportant cette demi-finale face aux champions d’été de la LFL, les Fnatic Rising ont fait mieux que leurs meilleurs résultats en European Masters (top 3-4). Ils affronteront les KCorp ce dimanche 19 septembre à 18h.

Cette ultime confrontation déterminera le champion du segment d’été des European masters 2021. Ce sera, au choix, un premier sacre pour les Fnatic Rising, ou un doublé historique pour la KCorp. Un match France-Angleterre qui aura tout pour faire soulever les foules, des hooligans britanniques aux ultras de KC.

Dans tous les cas, la KCorp affrontera Misfits Premier en finale du championnat de France le lundi 4 octobre prochain.

La KCorp file en finale des European Masters

En s’imposant 3-2 face aux BIG hier soir, la KCorp a validé sa place pour la grande finale des European Masters 2021. Une preuve supplémentaire de la suprématie de la LFL en Europe.

cabochard lol kcorp
Cabochard élu MVP par les ultra de la Karmine Corp (KCorp)

Il aura fallu cinq games pour que les français de la KCorp l’emportent face à l’équipe allemande des BIG. On savait la rencontre difficile, mais peut-être pas au point d’en arriver aux fameux Silver Scrapes.

Pourtant, la Karmine Corp aurait pu se passer d’une dernière game. Lors du quatrième match, malgré une courte avance des BIG, les joueurs menés par Saken ont failli enfoncer la base adverse. C’était sans compter une petite erreur de placement du midlaner, qui a permis au français Akabane d’enchaîner les kills avec son Viego et de retourner la partie à l’avantage des allemands.

La cinquième et dernière game fit office de démonstration de force des Français. Une victoire avec 25 kills pour seulement 8 pour les BIG, qui entérine la suprématie de la KCorp en Europe.

C’est la première fois dans l’histoire des European Masters qu’une équipe parvient à se hisser en finale deux fois dans la même saison. Si l’équipe de Kameto et Prime l’emporte ce dimanche, elle rentrera une nouvelle fois dans l’histoire de League of Legends.

Prochaine échéance pour les fans de la LFL, ce soir à 18h pour le match qui oppose Misfits Premier aux Fnatic Rising. Ce sera là-aussi une rencontre acharnée entre les deux équipes. Si Misfits l’emporte, les deux équipes de la LFL se rencontreront en finale, prouvant une bonne fois pour toute que la France est la ligue régionale la plus compétitive d’Europe.

Victoire de Serral en DreamHack Masters Fall, Clem échoue en quarts

Serral a été sacré champion de la phase finale de la DreamHack Masters Fall, après une victoire quatre à zéro contre le sud-coréen Trap en grande finale. Clem s’est malheureusement incliné en quarts contre PartinG.

serral dreamhack masters fall finals
(© ENCE)

Serral a renoué hier soir avec un titre de champion, presque un an après son dernier titre en phase finale de la Dreamhack Masters Winter en 2020. Depuis le début d’année 2020, le champion du monde de 2018 s’était fait discret en Europe, où il a à chaque fois laissé échapper le titre à Reynor ou dernièrement à Clem.

C’est à l’international qu’il se révèle – trois titres internationaux en 2020 et 2021 – notamment contre des adversaires sud-coréens. Il l’a prouvé une nouvelle fois hier soir, en terrassant 4-0 Cho « Trap » Sung-ho en grande finale des DreamHack Masters Fall Finals.

Le Finlandais n’a perdu qu’une seule carte pendant tout le tournoi, contre Zoun en phase de groupes. En playoffs, il n’a laissé aucune chance à ses adversaires – double 3-0 contre HeRoMaRinE et Bunny.

Clem échoue une nouvelle fois à l’inter

Conquérant en Europe, le Français Clément « Clem » Desplanches rencontre plus de difficultés lorsqu’il passe à l’international. Il est ressorti in-extremis des poules, où il nous a fait peur d’entrée de jeu en perdant contre MaxPax, et s’est retrouvé du côté de l’arbre le plus difficile en playoffs.

Malheureusement, il ne parvient pas à s’imposer face à PartinG, qui remporte 3-1 son match de quart de finale.

Pourtant, il y a du mieux pour Clem. Lors des finales d’été, il n’avait pas réussi à sortir de la phase de groupes. Pour autant, il n’a pas réussi à faire aussi bien qu’en fin d’année 2020, où il avait par deux fois réussi à se qualifier en demi-finale.

Il ne lui manque qu’un petit déclic. Prochaine échéance en fin de mois, lors de la compétition européenne de la DreamHack Masters Winter.

Natus Vincere remporte l’Intel Grand Slam en s’imposant face à Vitality en ESL Pro League

En remportant la finale de l’ESL Pro League 14 face à Vitality, Natus Vincere est devenue la troisième équipe du monde à gagner l’Intel Grand Slam et son million de dollars de récompense. Une consécration pour l’équipe russe.

natus vincere intel grand slam 2021
(© Natus Vincere)

C’est l’une des plus belles récompenses qu’un joueur de CS:GO puisse espérer remporter dans sa carrière. L’Intel Grand Slam est un prix honorifique qui récompense d’un million de dollars l’équipe qui remporte quatre compétitions de tiers S – dans une fenêtre de dix compétitions organisées par ESL ou DreamHack.

Un exploit réalisé hier par les Natus Vincere, qui ont remporté la grande finale de la saison 14 de l’ESL Pro League face aux Français de Team Vitality.

Une victoire aux IEM Katowice face à G2 Esports, une en DreamHack Masters Spring face à Gambit, une en IEM de Cologne face à G2 et enfin en ESL Pro League face à Vitality. Un exploit collectif qui pourrait aussi ravir le prodige Oleksandr « s1mple » Kostyliev, qui a vu par deux fois le titre de meilleur joueur du monde lui échapper au profit de Mathieu « ZywOo » Herbaut. Le parcours de NaVi en 2021 pourrait peut-être le re-hisser à la première place de ce classement.

Dans toute l’histoire de CS:GO, seule deux autres équipes ont réussi l’exploit de remporter l’Intel Grand Slam : Astralis et Team Liquid. Désormais, il faudra aussi compter Natus Vincere.

Parcours inachevé pour Vitality, mais plein d’espoir

Evidemment, cette excellente nouvelle pour NaVi a un prix pour les fans français·es : la défaite de Team Vitality en finale, malgré un excellent parcours en groupes et en playoffs de cette quatorzième saison d’ESL Pro League.

Malgré cela, les Vitality gardent la tête froide. Leurs bonnes performances sont le signe d’un retour en force, après plusieurs mois d’errements, le bench puis le départ en retraite de RpK, et son remplacement par le jeune Kyojin.

Prochaine échéance pour les abeilles : le segment d’automne des BLAST premier, où ils affronteront d’entrée de jeu les Team Liquid, le 16 septembre prochain.

KCorp et Misfits Premier passent en demi-finale des European Masters

Misfits Premier et la KCorp se sont débarrassés ce week-end de leur opposantes espagnoles en quarts de finale des European Masters Summer 2021.

misfits premier et kcorp en demi-finale european masters 2021

Ce week-end, c’était France-Espagne. KCorp contre UCAM Esports Club d’un côté, Misfits Premier face à Vodafone Giants de l’autre.

Sur Twitter, les meme et les provocations bon enfant ont échauffé les esprits de tous les ultras, français comme espagnols, pour préparer le terrain mental avant les deux confrontations.

Comme une réminiscence du segment de printemps des European Masters, l’Espagne a échoué. Une leçon infligée d’abord par la KCorp, impériale face aux Ucam. Une victoire 3-0 expéditive suivie le lendemain par celle des Misfits face aux Vodafone Giants. Une rencontre attendue entre les deux anciens de Vitality, Attila et Jactroll, désormais adversaires.

Malgré leur trashtalk respectif, c’est le fair-play et le respect qui l’ont emporté hier, avec ce tweet du support des Misfits Premier.

Un échec cuisant pour les trois formations espagnoles qui avaient réussi à valider leur ticket pour les quarts de finale : aucune d’entre elle n’accèdera en demi-finale cette fois-ci.

Encore une victoire pour une finale 100% LFL

Demain, mardi 14 septembre, la KCorp affrontera l’équipe allemande BIG pour une place en grande finale des European Masters Summer 2021. Ils auront la dure tâche d’affronter un autre de nos frenchies, le jungler Philippe « Akabane » Le.

De leur côté, les Misfits devront se défaire des Fnatic Rising pour espérer se qualifier en finale. BIG et Fnatic Rising sont sortis plus que victorieux de leurs rencontres en quarts – respectivement sur un 3-0 et un 3-1. Les demi-finales risquent d’être bien plus sérieuses.

L’étau se resserre entre les meilleures équipes régionales d’Europe. Une victoire des deux équipes de la LFL nous offrirait un match retour de la finale du segment d’été de la ligue française : un affrontement Misfits Premier/KCorp sous haute tension.

Les Worlds 2021 de League of Legends se tiendront en Islande

L’annonce a été officialisée par Riot Games : c’est bien l’Islande et sa capitale Reykjavik qui accueilleront cette année les Worlds 2021 de League of Legends, après que l’éditeur ait décidé d’abandonner l’idée de produire la compétition en Chine.

worlds 2021 de league of legends

Deux semaines après avoir annoncé que les Worlds 2021 de League of Legends ne se tiendraient pas en Chine – la faute aux restrictions sanitaires et aux difficultés pour l’éditeur de gérer l’événement dans les villes prévues – Riot Games a enfin révélé le pays d’accueil de ses championnats du monde.

C’est encore une fois en Islande, au stade sportif de Laugardalshöll à Reykjavik, que se tiendront les Worlds, quelques mois après qu’il ait accueilli le MSI 2021.

Riot Games en a profité pour révéler les dates définitives de l’événement, qui se tiendra du 5 octobre au 6 novembre. Compte tenu de la rapidité des prises de décisions, tous les stages des Worlds se tiendront au stade de Laugardalshöll.

Le format s’établit comme suit :

  • Play-In : 5-9 Octobre
  • Groupes : 11-13 & 15-18 Octobre
  • Quarts de finale : 22-25 Octobre
  • Demi-finales : 30-31 Octobre
  • Finale : 6 Novembre

Rogue qualifié directement au Main Event

C’est la conséquence directe de la non-participation du Vietnam aux Worlds 2021 de League of Legends – la deuxième fois d’affilée pour le pays à cause des conditions sanitaires et des restrictions de voyage. Rogue n’aura pas à concourir à la difficile phase de Play-In et a été propulsé directement au Main Event, avec Fnatic et MAD Lions.

Les dix équipes restantes du Play-In seront regroupées en deux groupes de cinq, où chaque équipe affrontera toutes celles de son groupe. Le gagnant de chaque groupe sera qualifié pour le Main Event, tandis que les 3e et 4e de chaque groupe s’affronteront pour déterminer l’équipe qui affrontera le top 2 de l’autre groupe.

Ces quatre équipes rejoindront les 12 équipes qualifiées au Main Event pour la sempiternelle phase de groupes.

Les titres esportifs des Jeux Asiatiques 2022 ont été annoncés

Pour les Jeux Asiatiques 2022, huit titres esportifs ont été choisis par le Comité Olympique d’Asie pour représenter la discipline. Parmi eux, des jeux comme League of Legends, FIFA ou PUBG.

asian games 2018
L’équipe League of Legends chinoise en 2018 (Asian Games)

On savait depuis 2020 que les prochains Jeux Asiatiques allaient promouvoir la pratique esportive au rang de discipline reconnue et dont les médailles allaient compter comme toutes les autres. Lors des Jeux Asiatiques de 2018, la pratique n’était considérée que comme un « sport de démonstration » – comprendre que les médailles gagnées n’allaient pas être comptabilisées dans les statistiques.

Hier, mercredi 8 septembre, le Comité Olympique d’Asie a révélé la liste des huit jeux esportifs qui auront l’honneur d’être mis en avant lors des Jeux Asiatiques 2022.

League of Legends, Arena of Valor et Hearthstone de retour

Des titres faisant l’unanimité ont été placés avec des titres très prisés des communautés asiatiques. League of Legends, Arena of Valor et Hearthstone, déjà présents en 2018, signent leur retour.

FIFA, PUBG et Street Fighter V remplacent PES, Clash Royale et Starcraft II, tandis que DotA 2 et Dream Three Kingdoms 2 font leur entrée dans la compétition. A ces huit jeux (deux de plus qu’en 2018) s’ajoutent deux jeux de démonstration, AESF Robot Masters et AESF VR Sports.

Cette annonce fait suite à celle des Jeux Olympiques d’Asie du Sud Est, première compétition à avoir reconnu l’esport comme une discipline officielle et médaillée en fin d’année 2018.

En 2018, lors des Asian Games, c’est la Chine qui avait remporté la médaille d’or sur League of Legends, après une finale décisive contre la Corée du Sud. L’occasion de signer le doublé avec leur victoire sur Arena of Valor.

Vu les niveaux annoncés par les joueurs chinois et sud-coréens, nul doute que la finale de 2022 sur League of Legends se jouera encore entre ces deux pays.

Réponse à partir du samedi 10 septembre 2022, coup d’envoie des Jeux Asiatiques 2022.

KCorp et Misfits Premier en quarts de finale des European Masters 2021

Après KCorp, c’est l’équipe des Misfits Premier qui a validé sa qualification en quarts de finale du segment d’été des European Masters 2021. Les deux équipes de la LFL, opposées dans l’arbre des playoffs, peuvent se rencontrer en finale.

kcorp cabochard
Cabochard, toplaner de KCorp (Riot Games)

C’est désormais acté : les deux équipes de la Ligue Française de League of Legends sont qualifiées pour les quarts de finale du Summer Split des European Masters 2021.

C’est d’abord la KCorp qui avait validé son ticket le 4 septembre dernier, sur un score de cinq victoires pour une seule défaite contre les Vodafone Giants. Les Misfits Premier ont suivi la marche hier, en terminant eux-aussi premiers de leur groupe sur le score de cinq victoires pour une défaite – face à UCAM Esports Club.

Direction les quarts, avec un espoir de finale 100% française

Les 11 et 12 septembre prochains se joueront les deux quarts de finale incluant nos deux équipes de LFL. La KCorp d’abord, qui devra se défaire en BO5 des UCAM Esports Club, adversaires des Misfits en poules.

De leur côté, les Misfits vont tenter de s’imposer face aux Vodafone Giants, eux-aussi adversaires de la KCorp en poules.

Deux duels France-Espagne, normalement à l’avantage des Français, mais dont l’issue n’est pourtant pas marquée dans le marbre. Vodafone et UCAM ont été les seules équipes à infliger une défaite aux deux représentantes françaises en poules.

Opposés dans l’arbre des playoffs, Misfits Premier et KCorp peuvent se rencontrer en grande finale. Une finale 100% LFL, qui décidera du prochain doublé : celui de la KCorp, deux titres d’European Masters en 2021, ou des Misfits, champions de la LFL et des European Masters au segment d’été.

Misfits Premier et KCorp s’affronteront quoiqu’il arrive en finale de la LFL le 4 octobre prochain, pour sacrer le champion de France.