Esport

L’événement annuel des 24H du Mans va accueillir les Forza Racing Championship. La compétition prendra une envergure nouvelle encore jamais vue dans l’eSport automobile.

eSport automobile 24H du Mans Forza

Un tournoi digne des 24H du Mans

Le studio Turn 10, développeur du jeu Forza, s’associe avec une grande marque de voiture pour faire l’événement. C’est la marque Porsche qui investit dans l’eSport à travers les 24H du Mans afin d’étendre son marché. Cet investissement se fait en partenariat entre la marque et le studio. Les deux intervenants ont intérêt à voir l’eSport croître du côté de l’automobile. Le genre étant peu développé, beaucoup de place est disponible et la clientèle ne manque pas.

Le partenariat entre les deux industries se doit principalement à l’essor de l’eSport. Il est attractif pour les entreprises de pouvoir mettre en avant leur image auprès d’un public difficilement atteignable. Porsche mise donc avec Forza sur l’installation durable de la société dans le milieu. En se plaçant comme l’organisateur, Porsche devient un acteur majeur pour cette édition, mais aussi pour les futures courses à venir.

L’événement aura lieu du 17 au 18 juin, depuis les 24H du Mans. Un stand, la Virtual Room, existait déjà et avait pour principal objectif d’attirer les enfants. Aujourd’hui, c’est un espace dédié à l’eSport qui s’installe dans le village des 24H. Ce développement, fait avec l’aide de la société Microsoft, donne une nouvelle visibilité à l’eSport et aux possibilités de l’automobile dans le milieu.

Les Forza Racing Championship n’en sont pas au coup d’essai. Cette compétition prend part dans la 3e saison et se sont 100 participants qui seront en compétition pour le prix. Les vainqueurs seront récompensés juste après la remise des prix du double tour d’horloge, sur le podium officiel.

Redonner une place à la simulation automobile

L’enjeu de cet événement reste assez mineur. La portée d’une compétition comme celle-ci sur les plateformes de diffusion habituelle reste faible, mais apporte une première pierre à l’édifice. La renommée des 24H du Mans, permet à cette compétition, d’obtenir l’attention des amateurs de sport automobile. Cette population, déjà passionnée par l’univers de l’automobile, est susceptible d’adhérer à ce genre de compétition.

L’eSport automobile serait alors une nouvelle branche du domaine bien que déjà en développement. On retrouve à mi-chemin le jeu Trackmania, plus arcade, qui possède une communauté eSport. Des événements, comme la Trackmania Cup, sont à mi-chemin entre les deux univers, avec comme liaison, le travail de Zerator, streamer largement reconnu par le public. Cet exemple et le succès qui en découle, permettent de voir les perspectives disponibles pour l’eSport automobile.

eSport automobile 24H du Mans Forza

Les enjeux autour de la compétition sont forts, puisque le sport automobile est coûteux. À l’inverse de la plupart des sports, l’automobile demande un matériel de pointe hors d’atteinte des particuliers. Le jeu vidéo, propose une alternative à ceux qui apprécie le sport automobile. De plus, les simulations automobiles sont de plus en plus développées et les périphériques comme les volants, assurent une immersion de plus en plus poussée.

Depuis plusieurs années, la simulation permet déjà de faire une liaison entre le jeu vidéo et le sport automobile. Dès 2008, Sony avait procédé au GT Academy, un tournoi de joueur en simulateur sur Gran Turismo. Ceux-ci suite à plusieurs rencontres, parvenaient lors des finales à une rencontre au volant de véhicule sur le circuit de Silverstone en Angleterre. Cette initiative permettait aux écuries de dénicher de jeunes talents potentiels pour devenir pilotes. Dans le sens inverse, des amateurs pourrait à l’aide de la simulation, s’intégrer à la compétition eSportive.

Introduire une nouvelle catégorie dans l’eSport

Ces quelques éléments, pourraient suffire à faire basculer plus d’un amateur dans la passion de l’eSport. L’automobile n’a pas encore rencontré son public dans le streaming. En revanche, il est tout à fait pensable de voir croître une communauté de passionnés venant du sport automobile. Cette proximité entre les deux univers peut être une très bonne passerelle qui enrichirait la diversité des catégories de jeux eSportifs.

Le pas que fait Porsche vers l’eSport est une marque d’intérêt des grandes entreprises pour le milieu. Un geste qui pourrait à l’avenir être répété par d’autres sociétés. En donnant le mouvement, Porsche pourrait apporter assez d’énergie à l’eSport automobile pour que celui-ci s’inscrivent au sein des autres genres et redynamise l’attrait des jeux de voiture.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -