League Of Legends

La LPL, la ligue chinoise de League of Legends fêtait hier ses sept bougies. Double championne du monde d’affilée, la région fait pourtant de faibles chiffres en Occident. Une hérésie pour la meilleure ligue de League of Legends, alors on s’est dit qu’on allait vous donner 5 bonnes raisons de regarder la LPL.

Invictus Gaming
Les champions du monde Invictus Gaming après avoir fessé Fnatic 3-0

Parce que c’est la région la plus agressive de League of Legends

Vous en avez marre des LCS ou de la LCK et ses 3 kills au bout de 30 minutes de jeu ? Vous devez attendre les matchs de G2 pour espérer avoir un morceau d’agressivité – et de folie – en Europe ?

Pas de panique, on a ce qu’il vous faut du côté de la LPL.

Premier match du Spring entre les deux champions du monde Invictus Gaming et FunPlus Phoenix : 57 kills en 44 minutes de jeu. C’est plus de kills qu’en une soirée de LCS.

« There is no macro in LPL, only fights »

Il y a absolument aucune autre phrase qui décrit aussi bien ce qui se passe en Chine. Les équipes chinoises traînent bon gré mal gré leur réputation d’hyper agressivité, qui dévie parfois dans l’absurdité la plus totale et n’a pas grand chose à envier à vos plays de soloQ.

Les joueurs n’ont qu’une obsession : les effusions de sang. S’ils ont le choix entre deux objectifs et deux kills ? Les kills. Toujours.

La réputation est telle que même le compte Twitter de la LPL en joue dans sa réponse à Meriadoc Brandeb… Dominic Monaghan.

Parce que c’est du BO3

On n’a pas pris pire décision en Europe que de passer aux BO1. Alors certes ça nous aide à passer les poules des Worlds, mais si c’est pour se faire humilier 3-0 en demi ou en finale… bon.

Surtout qu’en termes de hype, c’est zéro pointé. On doit se coltiner des BO1 immondes, au risque parfois de voir une équipe aussi rincée que Schalke 04 gagner contre G2. On ne parlera pas de l’Amérique du Nord, qui réussit à nous prouver chaque jour qu’elle devrait être reléguée au rang de wildcard – exception faite pour une Cloud9 boostée par des joueurs talentueux et un Reapered qui smurf le coaching.

La LCK a compris depuis longtemps que le BO3 reste la quintessence de League of Legends. Et la LPL l’a elle aussi mis en place.

Chaque jour de la semaine, vous avez le droit à deux BO3 – trois maintenant puisque la Chine doit rattraper son retard à cause du coronavirus. Les stratégies sont conçues pour du BO3, et une erreur sur un match ne vous coûte pas forcément la défaite.

Parce qu’il y a du cast en français !

Cette année, et pour la première fois en France, la LPL est cast en français ! Alors oui, O’Gaming nous avait déjà fait plaisir avec les émissions Fed in China qui présentait les best of de la ligue chinoise, mais les ultras de la ligue chinoise en voulait plus.

C’est chose faite avec la création de la chaîne twitch ritOgaming qui cast tous les jours les trois BO3 de la LPL – dès 7h du matin, une pensée pour les casters qui doivent se coucher tôt la veille. Il faut être matinal pour regarder la LPL !

On a en plus la chance d’avoir Krok, un caster talentueux et un véritable amoureux de la scène chinoise – qui n’a malheureusement pas compris qu’il fallait soutenir IG et pas RNG, mais personne n’est parfait.

Il n’y a en France pas plus passionné et plus compétent sur la LPL que Krok, donc si vous voulez en apprendre plus sur la ligue chinoise, ses joueurs et leurs histoires, on vous conseille de mater l’émission « Zoom sur la LPL« , avec Noi, Nono et Krok en distributeur d’insights sur la région.

Parce que c’est mécaniquement exceptionnel… et un grand foutoir

La Chine, c’est un milliard 300 millions d’habitants. Presque deux fois plus que toute l’Europe. Et si on a la chance inouïe d’avoir un joueur aussi talentueux que Caps chez nous, en Chine ils en ont littéralement 30. Trente monstres mécaniquement époustouflants, et derrière des joueurs « simplement » exceptionnels.

Uzi, Rookie, Doinb, Lwx, Crisp, Ming, Knight9, TheShy, Karsa et tant d’autres (tous ne sont pas chinois d’ailleurs).

En un split, chaque équipe joue au minimum 32 parties (et un maximum de 48). Un nombre qu’il faut multiplier par deux pour une saison complète (hors playoffs et événements internationaux). L’Europe ou les NA ne jouent à côté que 18 parties (36 pour une saison complète).

Les joueurs chinois doivent aussi participer en plus à certaines compétitions comme la Demacia Cup ou le NEST. Des événements qui viennent grossir leur temps de jeu et leur offre un avantage considérable pour s’améliorer tant sur leurs mécaniques de jeu que sur la compréhension totale du jeu.

Mais parfois – souvent – ces génies laissent place à leur double maléfique, caractéristique de la LPL : le int le plus total.

TheShy

TheShy est le toplaner des Invictus Gaming, et probablement le joueur professionnel le plus impressionnant de League of Legends. Un monstre mécaniquement irréprochable, qui ne perd jamais sa lane, et outplay n’importe lequel de ses adversaires.

Pas le genre à jouer des tanks, même si on le voit parfois sur Ornn vu que LE PERSO EST PETE. On se souvient tous de son Aatrox et de son Jayce – surtout si vous êtes fan de G2 ou Fnatic vu que votre équipe a pris 3zer – mais il excelle aussi sur Kennen, Akali, Vladimir, Fiora. Dernièrement, il a rendu célèbre le pick Kalista top.

En 2018, il était considéré comme le meilleur joueur du monde, la faute à tous les highlights de ses plays qui tournent et ce qu’il a prouvé sur toute une saison de LPL. Personne ne lui arrive à la cheville, et il forme avec Rookie un des duo de sololaner les plus performants.

Alors si vous voulez regarder la LPL, et que vous êtes fan de mécaniques de jeu et d’excellence, on vous conseille de jeter un oeil à TheShy. On s’excuse par avance de vous avoir rendu fan.

Bonus : les chants des fans

Les débuts de match entre les grosses équipes sont un véritable bonheur pour les oreilles. Lorsque les joueurs font leur premiers pas sur la faille de l’Invocateur, les fans entonnent les chants de leur équipe.

Ce qui a le don de vous hyper comme jamais pour le BO (surtout lorsqu’il s’agit d’une finale de split entre RNG et IG, qui ont une fanbase énorme).

Il ne vous reste plus qu’une chose à faire maintenant : suivre la chaîne Twitch de ritOgaming et regarder la LPL !

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -