Fnatic « Targaryen », Pro League is coming

« Peu de gens le savent. Fnatic a été fondée en tant que société australienne. J’ai grandi là-bas » publiait Sam Mathews, dans un communiqué annonçant l’arrivée de son bébé dans l’univers de Rainbow Six Siège. Est-ce pour cette raison que l’une des meilleures structures e-sportives mondiales s’installe dans la zone Asie-Océanie ? Peut-être, mais il y a plus. En fait, la scène professionnelle de Rainbow Six pourrait actuellement trouver des similitudes avec Games of Thrones, la série d’HBO.

Fnatic - Rainbow Six Siège - APAC finals

Winter is coming

Dernièrement la scène Rainbow Six c’est ça : un Penta Lannister, dirigeant Westeros depuis Port-Réal, que tout le monde souhaite faire tomber pour s’emparer de ses trois couronnes de Pro League. Au nord, près de Winterfell, Evil Geniuses Stark qui tentait coûte que coûte de défier la capitale au Six Invitational tout en luttant, depuis ses terres, contre les marcheurs blancs de Rogue, Mousesports, SK Gaming, CLG et toutes les autres écuries d’au-delà du mur qui sont parvenus à traverser le bloc de glace les séparant de la scène R6. Et même au sud, Dorne, où s’est installé le clan Faze Martell.

Mais dans cette scène où toutes les maisons souhaitent s’emparer du pouvoir, certains ont zappé qu’à l’Est, il y a Essos. Ce « continent merveilleux et vaste » décrit par Oberyn Martell, qui fut longtemps oublié et considéré comme inoffensif. Dans le cas présent, on parle de l’Asie-Pacifique qui a jusqu’ici été boudé par une majorité de la scène Rainbow. De nombreuses critiques s’étaient même élevées à l’annonce de l’arrivée de la région dans le circuit professionnel de l’ESL. Au fait qu’on leur reproche de prendre des slots de Major pour se faire éliminer après deux matchs ? MindFreak a répondu avec un brillant Top 8 au Six Invitational en renvoyant Room Factory et Team Liquid à la maison.

Rien d’étonnant, donc, à voir Fnatic Targaryen s’emparer des Dothrakis australiens menés par le Khal Magnet pour entamer une traversée de la mer étroite, dans le but de récupérer le trône qui lui revient de droit. Une quasi-assurance de gouverner sa région — et d’être présent aux Finals de Pro League Season 7 —, une armée qui a fait ses preuves et une conquête qui a déjà commencé. Fnatic et Daenerys, même combat ?

Lire aussi :  L'hebdo Rainbow Six e-sport : La Pro League européenne aux couleurs de la France et les Apac Finals marquées par l'arrivée de Fnatic !

Fnatic surf  (déjà) sur les APAC finals

Sidney : un opéra mondialement connu pour son architecture, le pont Harbour Bridge, le zoo de Taronga et tant d’autres magnifiques visites touristiques à ne pas manquer si vous avez un jour la chance de vous rendre au pays des Koala. Et pour notre plus grand bonheur, ce week-end, la ville aux nombreux spots de surf et plus particulièrement l’ESL studio Auburn se sont imprégné de l’esprit Rainbow Six, en accueillant les finales de Pro League de la région Asie-Océanie.

Que dire d’autre sinon que Fnatic s’est amusé sur chaque vague qui venait à lui ? Sa session commence fort. Sur son shortboard, le cinq australien ne tremble pas au moment du take-Off sur les Sangoku Gaming. Au Kamehameha des anciens Eins — pourtant vainqueurs de l’édition précédente —, Fnatic, beaucoup trop swag, rentre dans son barrel et adresse un Genki Dama destructeur. Le résultat ? 10-0 pour le surfeur.

Le leash bien fixé à sa cheville, celui-ci poursuit sa série en abordant le déferlement Cryptik. Éliminés en ayant inscrit le même nombre de rounds que leurs opposants en octobre dernier, les Singapouriens s’inclinent cette fois-ci en ayant marqué plus de pions que leur bourreau du soir (12-11) ! Une statistique qui ne fait ni chaud ni froid à son adversaire australien qui domine l’Europe de LoL, remportait les ultimes IEM de CS:GO en mars et décroche, avec cette victoire, une place en finale tu tournoi.

Après un ride de fin et une figure réalisée finger in the nose sur Nora-Rengo (2-0), qui sera également du voyage aux États-Unis, Fnatic se laisse donc doucement porter jusqu’à la plage. Se préparant désormais pour l’embarquement, avec sa planche sous le coude, vers l’aéroport de Philadelphie et la phase finale de Pro League Season 7.

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.