Addiction à l’ouverture de caisses – Comment ça se passe ?

Les caisses sont une pratique de plus en plus utilisée dans les jeux vidéo à vocation eSport. Pourquoi cette pratique est de plus en plus utilisée ? Pourquoi peut-elle amener à l’addiction ?

addiction

Comment marchent les caisses ?

En général, les caisses sont gratuites. Elles offrent aux joueurs une chance d’obtenir du contenu d’ordinaire payant. Cependant, et c’est là où ça commence à devenir intéressant, ces caisses sont aussi en général achetables et ce à des sommes relativement faibles. Assez faibles pour que certains joueurs commencent à vouloir tenter le pari de passer via les caisses plutôt que d’acheter directement les skins. Notons que pour Counter Strike, le cas est un peu différent. Les caisses sont bien données gratuitement mais il faut acheter des clés pour les ouvrir qui, elles, sont payantes. Mais, me direz-vous, cela ne nous explique pas pourquoi ces ouvertures de caisses peuvent nous rendre addicts. Pour cela il faut s’intéresser plus en détail à ce qu’il se passe dans notre esprit lors d’une ouverture.

La réaction stimuli/récompense

Soyons honnêtes, les ouvertures de caisses n’ont pas fait l’objet d’études. Cependant, les jeux d’argent eux en ont fait l’objet. En 2016, une équipe de l’institut des sciences cognitives Marc Jeannerod a étudié la réaction du cerveau lors de l’utilisation de machines à sous.  Cette équipe a mis en évidence trois temps importants. Le premier temps est la phase de prise de conscience de la probabilité de gagner. La deuxième phase est l’incertitude de la récompense lors du lancement de la machine. Enfin, la troisième phase est la récompense. On peut dès lors facilement projeter cela à l’ouverture des caisses.

Cette réaction va se passer dans une zone du cerveau qui va gérer la réaction stimuli/récompense. En somme l’ouverture de caisse ici est le stimuli et la récompense va être une libération notamment de dopamine et d’endorphine lors du résultat de votre ouverture. L’endorphine  (qui signifie morphine endogène) est appelée hormone du bonheur. Cela explique que vous soyez si heureux quand vous réussissez à avoir un skin que vous vouliez. La dopamine est un neurotransmetteur qui a aussi un effet euphorisant. Des études ont montré que les jeux de hasard augmentent la dopamine dans le cerveau. Ainsi par un mécanisme proche d’une addiction “classique”, le cerveau demande de plus en plus de dopamine et l’addiction s’installe.

addiction

Les moyens de protection

Si dans les jeux d’argent classiques quelques protections ont été mises en place, ce n’est pas vraiment le cas pour les ouvertures de caisses. En effet, mis à part Riot qui a limité le nombre de caisses achetables par jour, il n’y a aucune autre protection dans les jeux. On comprend donc pourquoi le système de caisses fleurit tant il peut rapporter. Cependant, on peut pointer du doigt la moralité des développeurs qui, sachant le risque d’addiction de leur système, ne font cependant rien ou presque pour protéger les utilisateurs.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur eSport sur League of Legends, PUBG et Fortnite

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

2 commentaires

Laisser un commentaire