Noa devient la première commentatrice titulaire de la LVP

Le Summer Split de la LVP, la ligue nationale espagnole, s’est soldé par la victoire des Vodafone Giants. Les fans et autres spécialistes de la scène esportive de League of Legends ont encensé le travail du caster star espagnol Ibai “Ibai” Llanos. Hier, jeudi 5 septembre, la LVP annonçait le recrutement d’un autre caster. Une caster pour être plus précis : Ainhoa ​​”Noa” Campos. C’est une des rares femmes caster à accéder à une ligue aussi prestigieuse !

noa lvp

Les hommes sont surreprésentés dans l’esport. C’est une dure réalité de notre milieu, et si des initiatives sont portées pour faire changer les choses, la proportion de femmes (joueuses, coach, manager, caster) reste de loin inférieure à la proportion d’hommes pour les mêmes métiers.

On ne peut pas aborder cet article sans citer le travail d’Anykey, Combo Queens, Game’Her, Smash Sisters, Women of Esports, Women In Games – et tant d’autres ! – qui ont fait, et font encore pour promouvoir la mixité dans le jeu vidéo et l’esport. Pour le sujet qui nous intéresse, à savoir le métier de caster, on vous renvoie à l’excellent article fleuve d’Uppsala sur aAa.

Ainhoa ​​”Noa” Campos titularisée caster de la LVP

Le Summer Split de la LVP, la ligue nationale espagnole de League of Legends, a été remporté par les Vodafone Giants, après un match dantesque contre l’équipe académique des Origen. Moins d’une semaine après les qualifications des deux équipes aux European Masters 2019, la LVP a annoncé la titularisation de la jeune Ainhoa ​​”Noa” Campos au poste de caster, un travail qu’elle avait déjà réalisé en remplaçant certains des caster officiels.

Elle rejoint le crew composé de Ernesto “BarbeQ” Folch, Manuel “Cabra” Martínez, Ibai “Ibai” Llanos et Wolk. On la retrouvera donc au cast de la SuperLiga Orange dès la saison 2020, mais également sur toutes les compétitions internationales, comme les European Masters, le LEC et bien sûr les Worlds 2019 !

Après avoir commencé à jouer à des FPS (Quake, Unreal Tournament) et des jeux de versus fighting (Tekken, Soul Calibur), Noa s’est lancée sur League of Legends lors de la saison 4. Elle a commencé à cast avec Champi, et s’est énormément appuyé sur la LVP pour analyser les matchs et progresser en tant que caster.

Les casters femmes dans les grandes compétitions de League of Legends se comptent sur les doigts d’une main. On pense directement à Froskurinn, caster phare de la LPL depuis passé en LEC, et Riku en Asie. Noa fait désormais partie de cette petite équipe, et on espère qu’elles seront rejointes par d’autres femmes dans le futur.

Sa titularisation au poste de caster de la LVP renforcera son statut de role model auprès des jeunes femmes, pour qui l’entrée dans le monde esportif n’était peut-être pas envisageable. La multiplication des femmes aux postes  dans l’esport et le jeu vidéo (qu’elles soient devenues développeuse, coach, joueuse, manager, ou encore caster) les rend d’autant plus visibles et légitimes dans le milieu. Et cela ne peut être que bénéfique pour la mixité et donnera certainement conscience aux autres femmes qui désirent se lancer que c’est possible – mais que la route sera bien plus difficile que pour un homme avec moins ou autant de talent.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.