La belle histoire de Clutch Gaming, qualifiés in extremis aux Worlds 2019

Avant-dernier du classement au Spring Split, Clutch Gaming a réussi à remonter la pente comme aucune autre équipe auparavant. Parvenu au gauntlet des LCS grâce à leurs bons résultats au Summer Split, les joueurs sont venus à bout des TSM en grande finale et on gagné leur ticket pour le Play-In des Worlds 2019. Retour sur une équipe qui n’avait plus rien à perdre.

clutch gamingL’équipe des CG après leur qualification aux Worlds (© Clutch Gaming)

En 2018, les LCS NA passent au système de franchise et Clutch Gaming s’impose comme l’une des nouvelles équipes de la région nord-américaine.

Les débuts en LCS

L’équipe est alors composée de Solo, LirA, Febiven, Apollo et Hakuho, et est coachée par DLim.

En fin d’année, le mercato s’affole et presque tous les joueurs quittent la structure : seul LirA reste à son poste. Il sera rejoint par Huni et Damonte, qui nous viennent tout droit d’Echo Fox. Vulcan et Piglet de l’équipe académique sont titularisés. Ce mercato devait aider l’équipe à se recentrer sur les bons résultats, qui ont manqué au Summer 2018 (l’équipe a terminé avant-dernière, en 6-12).

Malheureusement, la nouvelle équipe n’arrive pas à trouver ses marques, et déçoit encore une fois (5-13, toujours avant-dernière). L’organisation aura pourtant tenté des changements au sein de l’équipe : Cody Sun est titularisé, et Piglet passe au mid, sans succès.

Le court mercato jusqu’au Summer est accompagné d’une nouvelle de taille : Team Dignitas rachète Clutch Gaming. Dès le début de saison 2020, Dignitas fera son retour en LCS après avoir acquis le roster de Clutch.

Peu après, Piglet quitte la structure et est remplacé par Damonte.

La période du Summer est inespérée pour l’équipe : ils gagnent tous leurs matchs, exceptés ceux contre les plus grosses équipes (Team Liquid, Cloud9, CLG et TSM), et font un ex-aequo avec Optic Gaming. L’égalité parfaite en fin de split, 9 victoires pour 9 défaites, leur assure une place de choix en playoffs !

En playoffs, Clutch Gaming aura montré un tout autre visage. Ils gagnent leur quart de finale contre TSM 3-1 (alors qu’ils avaient perdu contre eux en saison régulière) et mènent la vie dure à Team Liquid en demi-finale (ils finissent par perdre 3-2). Le beau match pour la 3e place contre CLG ne suffira pas, et ils finissent 4e du split, une prouesse par rapport au segment de printemps.

Leurs 40 points gagnés au Summer suffisent à les qualifier aux finales régionales, leur dernière chance de qualifications aux Worlds 2019 de League of Legends.

Gauntlet des LCS

La remontada porte un nom, et c’est bien celui de Clutch Gaming ! L’équipe menée par Huni devait tout gagner pour espérer aller aux Worlds. Ce sera chose faite face à FlyQuest et CLG, les deux équipes n’ayant pas pu opposer de véritable résistance face à Clutch (elles perdent toutes les deux 3-1).

La finale les opposaient à TSM, qu’ils avait déjà battus lors des quarts de finale. Et les premières games n’ont clairement pas tournées à l’avantage de Damonte et son équipe. Menés 2-0, ils nous ont fait une G2 et ont totalement reverse sweep les TSM, les privant de Worlds pour la deuxième fois sur toute leur carrière. En 2018, c’était les Cloud9 qui les avaient 3-0 en finale du gauntlet. Et on ne peut que souhaiter le même parcours pour Clutch Gaming.

Quelles chances pour les Worlds ?

Interviewé par Ovilee après leur qualification aux Worlds 2019, Huni a été très excité à l’idée d’affronter une certaine équipe, et surtout un certain coach.

Il semblerait que le passage chez SKT T1 n’ait pas laissé que des bons souvenirs au toplaner, plus habitué des Lucian top que des gros sacs à PV. Et la légende raconte que Kkoma a bien serré la vis à Huni pour lui imposer des picks tanks en toplane.

Clutch devra passer par la phase de Play-In des Worlds et devrait arriver à s’en sortir. Le Main Event sera bien moins tendre et il est fort peu probable qu’ils fassent aussi bien que les Cloud9 l’année dernière. Pour autant, on peut au moins s’attendre à ce qu’ils prennent des games surprises face à certains favoris. Car tout est possible pour les NA.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur en chef

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.