Boycott de 3 équipes finalistes de l’ESL Proximus League of Legends !

Coup de tonnerre chez nos voisins belges ! Trois structures qui ont réussi à se qualifier aux phases finales de l’ESL Proximus LoL, ont décidé de boycotter leur participation à cette dernière. Les concernées sont Sector One, Brussels Guardians et ToxicFalcons eSports. Ces organisations dénoncent un favoritisme de l’ESL à l’égard de l’équipe Defusekids.

ESL-Proximus-Championships-Spiroudome-Charleroi-LoL

Trois jours après que la Team Vitality Academy ait été sacrée championne de France de League of Legends, c’est au tour du championnat belge de LoL de nous apporter son nouveau champion le week-end prochain. Malheureusement, un drama sans précédent a mis le doute sur la bonne tenue de l’événement. En effet, Sector One, Brussels Guardians et ToxicFalcons eSports ont conjointement posté un communiqué sur leurs réseaux sociaux, pour signaler leur non-participation aux playoffs de l’ESL Proximus LoL. Une décision prise, car il semblerait que l’ESL favoriserait la quatrième équipe, Defusekids.

Une équipe one shot ?

Dans cette déclaration postée sur les réseaux sociaux, Sector One, Brussels Guardians et ToxicFalcons eSports affirment que les règles régissant l’enregistrement du nombre de joueurs belges ont été modifiées. Auparavant, les règles stipulaient que chaque équipe devait avoir au minimum trois joueurs résidant en Belgique, aux Pays-Bas ou au Luxembourg avec deux joueurs résidant en Belgique et/ou au Luxembourg. Cette norme censée permettre de promouvoir la scène et les joueurs belges a été rectifiée récemment. À présent, une line-up doit maintenant avoir au moins deux membres qui résident en Belgique, Luxembourg ou Pays-Bas.

Lire aussi :  ESL France change de Direction pour toujours plus de compétitions !

L’agissement de ces trois structures fait suite à l’annonce de la nouvelle composition de Defusekids. Les plaignants sont persuadés que c’est une stratégie de one shot pour rafler la première place et obtenir le cashprize. Dans le jargon esportive, un “one shot” désigne l’intégration d’une équipe ou de membre par une organisation, pour participer à un événement dans le but d’y être représenté, et si possible de la gagner.

Comme on peut le constater, Defusekids a recruté l’ancien jungler de l’ASUS ROG Army, le néerlandais Kadircan “Kadir” Mumcuoğlu. Ainsi que l’ex-midlaner de HWA Gaming, l’autrichien Marcel “Scarlet” Wiederhofer (également appelé telracS). Ces deux membres ont une expérience professionnelle de haut niveau qui dépasse de loin ceux des joueurs locaux. Puis surtout, la formation propose uniquement deux joueurs belges.

ESL Proximus dans le collimateur

Le communiqué est bien clair, si l’ESL n’annule pas cette modification de règle au plus tard ce vendredi, les trois équipes en cause ne se présenteront pas aux phases finales. Un coup dur pour l’un des plus grands organisateurs d’événements esportifs. Mais au-delà de ça, c’est aussi la mise en péril de l’image de marque du sponsor officiel de l’événement, la plus grande entreprise belge de télécommunications, Proximus. C’est la première année où le groupe Proximus sponsorise les tournois ESL Benelux. Il est possible qu’ils ne souhaitent plus reconduire l’année prochaine.

Lire aussi :  ESL France change de Direction pour toujours plus de compétitions !

Ajoutons à cela que si les organisations n’arrivent pas à trouver une solution, l’événement tournerait au désastre. Effectivement, l’ESL Proximus a souhaité faire les choses en grand en organisant les playoffs au Palais des sports du Pays de Charleroi (Spiroudome). De plus ils ont fait appel à la présence de Eefje “Sjokz“Depoortere, figure emblématique de la scène LCS EU.

Cependant, malgré les tensions, il semblerait que le directeur de l’ESL Benelux ait entrepris plusieurs démarches et négociations avec les structures concernées. Il est possible que ces acteurs trouvent un arrangement, en espérant que cela puisse convenir à tous. En attendant, l’avenir de l’événement est incertain.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.