Le premier festival d’esport d’Abidjan, la FEJA.

Le 11 et 12 novembre dernier, les acteurs du secteur du sport électronique se sont donnés rendez-vous au festival esport d’Abidjan (FEJA), en Côte d’Ivoire. Ceci afin de partager leur passion et aussi échanger sur un marché encore inexploité en Afrique.

FEJA

Le Festival de l’Électronique et du Jeux vidéo d’Abidjan (FEJA), organisé par Paradise Game, s’est passé au Palais de la culture de Treichville. Ce festival a été marqué par des tournois esport doté de 6,5 millions F CFA. Un événement qui a attiré des participants venant d’autres pays du continent : Ghana, Niger, Nigeria, Sénégal, Burkina Faso, Cameroun et même la France. 256 qualifiés issus de différents pays africains qui se sont confronté à la FEJA.

A travers cet événement, les organisateurs souhaitaient promouvoir les entreprises africaines qui évoluent dans l’industrie du jeu vidéo et de l’électronique. La FEJA souhaitait présenter les opportunités d’emploi et d’affaires que représente ce secteur d’activité. Le jeu vidéo est devenu en 2016 la première industrie culturelle au monde devant le cinéma et la musique.

Comme l’a précisé Malkier Sanya, de la délégation des joueurs béninois présents au FEJA :

« Pour les joueurs béninois présents, c’était la première expérience dans un tournoi d’une telle ampleur avec des enjeux réels. Le monde est très grand. On se croyait forts. C’est dommage pour ceux qui n’ont pas pu faire l’expérience. Les joueurs avaient un niveau très élevé dans la plupart des jeux

Le FEJA est bien la preuve que dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, “gamer” c’est un métier, ce qui est normal quand on sait que les jeux vidéo forment la principale industrie ludique de la planète. »

Il est important que tous les acteurs du secteur esportif puissent promouvoir ce type d’évènement à portée internationale. Ceci malgré les difficultés d’infrastructures que peut représenter le continent africain.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.