Non classé

La colère de la communauté était très perceptible ces derniers jours, en particulier sur des sujets comme le matchmaking, le système de partie classée, les nouveaux héros ainsi que les comportements nuisibles. Blizzard, après un long silence, vient enfin face à la communauté pour proposer des alternatives et affronter la difficulté.

Heroes of the Storm

Des problèmes de communication ?

Tout d’abord, il est important de remettre dans le contexte les récents événements qui concernent Heroes of the Storm. Le jeu a proposé lors de la dernière Blizzcon un nouveau modèle de développement. Celui-ci concerne le système de matchmaking, mais aussi le rapport à la communauté. Le changement du calendrier, présenté comme une solution de valorisation des différents éléments proposés, s’est retourné contre son créateur, devenant un différend marqué entre joueurs et développeurs. L’attente entre les différents patchs et le manque de contenu proposé créent une atmosphère anxiogène. Les autres problématiques s’amplifient à vue d’œil tandis que la patience des joueurs s’amenuise.

En conséquence, l’attente entre la sortie de Maiev et de Fénix a donné lieu à des tensions fortes. La disparition du système de matchmaking suite au problème de partie classée du mois de décembre n’a pas permis une amélioration de la situation, mais seulement sa stagnation. Enfin du côté de la communauté et des comportements nocifs, le manque de retour et d’impact des décisions de Blizzard laisse dubitatif la majorité des joueurs. Ce bras de fer intense n’a jusqu’ici pas de solution. C’est dans un long erratum que Blizzard propose des changements. Il s’agit avant tout d’acquiescer poliment face à une communauté en colère pour calmer l’affaire.

En acceptant presque toutes les propositions faites par la communauté, il est possible que dans les semaines ou mois à venir, Blizzard mette en place l’intégralité des changements annoncés. Cependant, certains changements ne sont pas totalement décidés et parfois mis de côté. Cette déclaration est une prémisse, pour que le projet aboutisse, il faudra plus de la part de l’équipe de développement.

Système de matchmaking – Choisir l’attente ou la restriction 

Le premier problème soulevé concerne le matchmaking qu’il soit en partie classée ou non. Le système repose sur plusieurs critères qui de manière générale se traduisent par le niveau du joueur couplé au temps d’attente pour une partie. En soi, le système cherche à trouver les joueurs au niveau le plus proche dans un temps le plus court possible. Cependant, le manque de joueurs principalement à haut niveau force le système à sélectionner des joueurs de niveau peu similaire pour éviter une attente excessive. En conséquence, des parties sont peu équilibrées, désagréable à jouer et remette en cause tout l’intérêt du système.

quick match

À côté de ce problème, s’ajoute la notion de cotes, qui permet en partie classée d’affiner la sélection par niveau des joueurs. Cela se traduit généralement par les Ligues et divisions. Cependant, un joueur n’ayant joué que 15 parties durant une saison peut avoir le même classement qu’un joueur en jouant 100. En conséquence, sa cote se constitue sur un faible échantillon et peut ne pas représenter un niveau similaire. Le manque de précision donnée par la cote affirmait ainsi des joueurs de niveau inférieur à la cote dans des ligues ce qui biaisait totalement le matchmaking.

Afin de réguler ces deux éléments, le temps d’attente pour les parties sera allongé pour assurer la qualité de jeu. Pour le système de cote, les joueurs ne jouant pas durant une saison verront leur cote être rééquilibrée en conséquence. Une décroissance progressive diminuera alors la cote afin que le joueur ne soit pas au même niveau s’il ne joue pas régulièrement.

Le système d’association basé sur les performances

Le système d’association basé sur les performances a été présenté durant la Blizzcon 2017. Il devait être le principal ajout devant améliorer les conditions de matchmaking. Celui-ci permet à Blizzard de faire évoluer le classement d’un joueur selon son niveau individuel plutôt que sur la simple victoire ou défaite. Lors de son application en décembre dernier, les parties classées avaient eu un démarrage désastreux et le système avait été retiré afin d’assurer la pérennité de la saison. Ce système serait toujours pour Blizzard la meilleure solution pour améliorer l’expérience de matchmaking pour les Ligues précédant Maître et Grand Maître. En effet, sur ces deux ligues, le nombre de joueurs trop restreint ne permet pas au système actuel de développer une évolution correspondant au niveau individuel des joueurs. Ces deux ligues seront les seules à ne pas être soumises une fois le système relancé.

Matchmaking

Parties classées – Revoir le rôle des parties de placement

Certains changements ne concernent que les parties classées. Ce mode voulu compétitif a été très longuement critiqué par la communauté par des manques évidents. Le premier problème concerne les parties de classement qui pèse beaucoup trop sur le reste de la saison. Ces 10 parties au début d’une saison doivent permettre de juger le niveau potentiel d’un joueur. Cependant, les joueurs étant déjà très actifs dans la saison précédente sont déjà énormément analysés par le système de Blizzard et en toute logique, ne doivent pas subir un changement drastique de saison d’un jour à l’autre. En conséquence, le système évolue afin qu’un joueur ayant déjà un large échantillon de partie jouées reste fidèle à cet échantillon plutôt qu’aux parties de placement d’une nouvelle saison.

Pour les nouveaux joueurs, les parties de placements sont une première expérience à un niveau de jeu voulu compétitif. Les nouveaux joueurs peuvent avoir un niveau décent et atteindre des sommets. Jusqu’ici, les parties de placement permettaient au joueur d’atteindre Diamant 3 au maximum. Cependant, ce niveau de jeu recèle déjà des difficultés et particularités parfois difficiles à prendre en main pour un néophyte. La différence entre un joueur maîtrisant les mécaniques de son héros et un autre intégrant son héros dans une vision globale est très forte. Les nouveaux joueurs atteindront au maximum Platine 5 par les parties de placement. Cette limite permet d’éviter ce choc parfois frustrant entre des niveaux très différents.

bans

Ajout d’un troisième bannissement 

Une question que nous avons récemment mise en avant : Faut-il ajouter un troisième bannissement à Heroes of the Storm ? La réponse n’aura pas été très longue à attendre puisque Blizzard affirme sans hésitation que cette troisième exclusion va avoir lieu. Ce changement apporte beaucoup au jeu alors que la quantité de héros augmente, mais aussi son lot de problèmes. Blizzard propose que la troisième exclusion ait lieu durant la phase intermédiaire. Pour Blizzard, le but serait de mieux adapter la composition à celle de l’adversaire sans rallonger la durée de sélection.

Les joueurs et de nombreux professionnels des HGC se sont levés à l’annonce de ce changement. Une grande majorité considère que cette nouvelle exclusion devrait avoir lieu au début de la sélection. Elle serait d’autant plus pour Bakery, un moyen de forcer son adversaire à montrer son jeu sans pour autant étouffer le potentiel de héros sélectionnés.

Échange de héros et ouverture de la sélection

Cette annonce est suivie d’autres changements possibles pour la sélection. Depuis l’arrivée du mode de partie classée, la possibilité d’échanger un héros avec un coéquipier a été réclamée. Celle-ci est cruciale afin d’adapter sa composition et optimiser la sélection. Blizzard semble toujours s’opposer à cet ajout pour des raisons de durée de la sélection, mais aussi de potentielles conflictualités entre les joueurs. Ce dernier argument fait un écho difficile dans la communauté alors qu’un système de communication vocal a été inauguré. Cependant, l’équipe de développement recherche d’autres issues comme le changement de position dans la sélection. Celle-ci remplirait un rôle assez similaire durant la première phase d’exclusion. Une seconde possibilité serait d’ouvrir la sélection comme le propose la Ligue par équipe, permettant à n’importe quel joueur de prendre son héros à n’importe quel moment.

Qu’il s’agisse d’une possibilité ou de l’autre, Blizzard compte tester les différentes options avec la communauté à travers le mode non classé avant de se lancer sur les parties classées. Si les tests sont concluants, ces progrès majeurs devraient voir le jour pour la ligue héroïque.

Les nouveaux héros – Un déséquilibrage volontaire ?

Qu’il s’agisse de Maiev ou de Fénix, l’encre a coulé lors de la sortie de ces héros. Jugés trop forts et à raison, Blizzard a très largement limité l’action de développement pour éviter la débâcle. Jusqu’ici, Blizzard avait tenté d’équilibrer ces nouveaux héros afin d’éviter ce genre de situation critique. Une minorité de héros avait été problématique jusqu’ici. Cependant, les récents changements de calendrier jouent très largement en défaveur de l’équipe de développement.

Fenix

Blizzard se défend néanmoins en s’appuyant sur ce même calendrier. Celui-ci a pour but de donner assez de temps à l’équipe pour analyser et adapter les changements prioritaires. Il est vrai que suite au patch 2.31.0, l’équipe a sorti dans la soirée du 11 avril le patch 2.31.2. Celui-ci apportait énormément de changement nécessaire. Cependant, les deux semaines nécessaires de changements jouent sur la qualité de jeu perçue par les joueurs et ne peuvent pas être maintenues. Blizzard avait reconnu le problème avec Maiev en appliquant expressément le patch 2.30.1 pour le seul héros. Ce genre de patch n’est pas au goût de l’équipe et ne devrait plus se produire bien que la communauté soit en demande de modifications beaucoup plus réactives des développeurs.

Face à des héros surpuissants, les joueurs de parties classées se sont légitimement fait entendre. Les parties étaient faussées par des héros bien plus forts que la moyenne. Blizzard en refusant d’adapter son rythme d’équilibrage entend faire justice avec l’ajout de la troisième exclusion. Celle-ci sera donc un bouclier face aux erreurs de développement ? Possible, mais ce choix peu judicieux ne vient que combler une brèche qui a été que trop longtemps laissée ouverte.

Communication et comportement nuisible

Déjà mis en avant par le passé, Blizzard ne tolère en aucun cas les comportements nuisibles. Ceux qui outrepassent les règles sont traqués et écartés. Pourtant, alors que le discours semble ferme, la communauté trouve que Blizzard laisse trop de marge aux joueurs nuisibles. Les retours de Blizzard suite à une action de signalement sont jugés faibles ou inexistants par la majorité des joueurs. Blizzard avait mis en place un système de mail. Il devait permettre de faire savoir si un signalement avait abouti. Cependant, très peu de joueurs ont perçu ce retour.

Blizzard afin d’améliorer la communication et le ressenti de la communauté a donc décidé de mettre en place une mise en avant en jeu, une sorte de notification permettant de savoir qu’un signalement a bien été reçu et examiné. Cela fait écho au système d’automatisation des sanctions voulue par Blizzard. Ce système doit par son apprentissage automatique permettre par la suite de condamner tous les joueurs ayant été signalés. Les sanctions seront plus dures face aux récidivistes. Les joueurs actuellement réduits au silence pourraient progressivement voir leur compte banni.

report

De même, les joueurs absents seront pénalisés ainsi que ceux accusés de « feeding volontaire ». Pour les membres de l’équipe subissant ce comportement, une tolérance justifiée lors de la déduction de points de classement réduira la perte due au joueur. Ce changement sera dans un premier temps appliqué à chaque partie ayant un joueur absent.

Communication avec la communauté

Le dernier aspect évoqué concerne directement les développeurs. Ceux-ci comprennent que la communauté a besoin d’avoir plus de retour, une communication plus intense pour suivre l’évolution du jeu. Une comparaison avec League of Legends permet de comprendre certaines difficultés. On voit à travers les réguliers Patch PBE que la communauté cherche toujours l’actualité. Le manque de communication régulière joue en défaveur de Blizzard et ceux-ci apprennent des erreurs commises. Pour rectifier le tir, une séance de question-réponse sera mise en place dès ce vendredi 13 avril à 19h. Celle-ci aura lieu sur le Subreddit de Heroes of the Storm . Les questions de la communauté seront remontées aux développeurs présents.

Blizzard dans ce communiqué a laissé de nombreux aspects de côté : une ligue héroïque potentiellement disponible en duo, le changement du système de classe ou encore des modalités présentées, mais jamais abouties comme les clans. Ces potentiels changements ne sont pas dans le programme, certains évoqués l’étant déjà de manière très démarquée. Il s’agit pour Blizzard d’entendre sa communauté qui s’investit et réfléchit aux moyens de rendre l’expérience de jeu plus aboutie. Ce premier pas pourrait ne pas être le dernier si Blizzard compte étendre ses liens avec sa communauté.

Heroes of the Storm

Le communiqué officiel de Blizzard est disponible sur le site d’Heroes of the Storm.

 

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -