Esport
[nextpage title= »Présentation »]

Pour sa deuxième édition Orleans Games Show s’agrandit et affiche son projet de promouvoir l’eSport et de se faire connaître. Rappelons que cet événement est à l’initiative de l’association OREGAMI et se présente comme une organisation à petite échelle, encore à mille lieues de mastodontes professionnels comme la Gamers Assembly ou la DreamHack France.

Pendant le weekend du 17 au 19 février, le Palais des Sports se partage entre la LAN, réservée aux joueurs inscrits, et des stands accessibles aux gamers avertis comme aux visiteurs curieux. Cinq tournois vont rythmer la compétition sur des titres phares de la scène eSport : CS:GO, League of Legends, HearthStone, Street Fighter V et Fifa 17.

CONNECTESPORT à travers ses différentes rencontres et observations vous propose de découvrir le salon avec ses stands, ses animations et son ambiance.

[nextpage title= »Stands et animations »]

Retro Gaming

Un espace entièrement dédié aux consoles rétro accueille les visiteurs voulant se frotter à des jeux mythiques des années 80-90. Le thème de cette année retrace la guerre des consoles de salon entre Sega et Nintendo. Cette période charnière a vu les consoles s’immiscer dans les foyers et suscite autant la nostalgie que la curiosité. Les deux firmes se sont livrées une lutte acharnée, notamment  au travers de mascottes comme un plombier moustachu ou un hérisson bleu aux baskets rouges.

Orleans Games Show

Oregami a choisi de présenter quelques pièces de collection marquantes sous vitrine. La collection de consoles d’anciennes générations a débuté dès l’arrivée de la PlayStation de Sony mais elle a connu un énorme boom à partir des années 2000. Depuis, la cote des jeux rétros ne cesse de grimper et intéressent de plus en plus de joueurs.

Orleans Games Show

On a pu admirer des exemplaires dans un excellent état de conservation, issus de la collection personnelle de Nico, le responsable du stand. Il a successivement joué à toutes les consoles présentes mais n’a réellement commencer à les collectionner qu’il y a une dizaine d’années. Récemment, on a encore pu constater l‘engouement pour le retro gaming avec l’épuisement des stocks de Mini Nes.

APLEAST : information santé sur le jeu vidéo

Cette association orléanaise est dédiée aux questions autour de l’addictologie et de la toxicomanie. Elle est présente à l’OGS pour informer les parents et les jeunes sur le jeu vidéo. Elle traite notamment des pratiques adaptées aux joueurs pour profiter de leur loisir dans les meilleures conditions, de manière sereine et positive. Les deux intervenants, une psychologue et un éducateur spécialisé, animent un jeu sous le forme d’un escape game. Dans une chambre d’ado fictive, les spectateurs doivent rechercher les indices sur la disparition d’un ado appelé John. Ce jeu de rôle ludique amène les spectateurs à suivre son parcours jusqu’à l’association APLEAT. Ce genre d’initiative ouvre le débat sur des questions souvent mal connues. Contre la stigmatisation, la structure promeut et promet une écoute bienveillante aux jeunes jusqu’à 22 ans.

Orleans Games ShowPour plus d’informations : www.apleat.com

Académie de Sabre Laser Orléanaise

Cette association concilie d’un côté la pratique d’une discipline sportive et de l’autre la passion pour l’univers de Star Wars.  Elle compte actuellement une quarantaine d’inscrits et continue à croître sous la direction de 6 instructeurs. Depuis 2 ans, ils dispensent des cours de maniement du sabre laser avec des techniques inspirées du kendo, de l’escrime moderne avec une forte empreinte esthétique de l’escrime japonais.

Les élèves sont ainsi encadrés par des professeurs aguerris dans différentes pratiques martiales classiques. Les enseignants sont soucieux de proposer une expérience construite et nourrie de leur expérience tout en s’assurant de rester dans une ambiance conviviale. Parmi les adhérents, des cosplayers poussent plus loin l’expérience. On ainsi pu les voir dans des cinémas pour animer des soirées dédiées à la saga mythique de Georges Lucas. Lors d’exhibitions, ils exécutent des chorégraphies ainsi que des combats réels arbitrés.

Orleans Games Show

Le sabre laser est l’accessoire indispensable à cette pratique et aucun aspect n’est négligé. De l’embout au manche en passant par la lame en polycarbonate, tout est fait pour assurer la sécurité des utilisateurs. Les équipements sont entretenus, systématiquement vérifiés et même adaptés spécifiquement à leur utilisateur. Si l’expérience vous tente, allez faire un tour sur leur page facebook.

Pandor’Arts Cosplay

Cette boutique internet propose plus de 1200 références de matériaux tout en mettant leur expérience au service des cosplayers de tout niveau. Ils défendent avec passion et enthousiasme la démocratisation du cosplay et mettent un point d’honneur à rendre ce hobby accessible au plus grand nombre.

Orleans Games Show

Ils mettent par exemple en avant l’utilisation de pigments plutôt que bombes de peinture pour un travail à la fois plus subtil et moins onéreux. De plus, ils s’ouvrent à tous les thèmes et  ne rechignent pas à tenter des réalisations inédites en mettant à l’épreuve leur créativité et leur savoir-faire.

Orleans Games Show

Les deux fondateurs de Pandor’Arts sont basés à Paris où ils forment au cosplay 3 fois par semaine avec leur atelier Kame’N Crea :

  • Elaryth Hikari est une cosplayeuse qui a fait ses armes en autodidacte. Elle en garde une forte proximité avec ce qu’elle appelle « la grande famille du cosplay ». Elle se spécialise dans les accessoires et aime particulièrement intégrer des effets de lumières à ses créations. Elle produit aussi des animatronics et autres dispositifs nécessitant ses compétences en programmation et en électronique.
  • Kamui Shiro s’est formé de façon professionnelle pendant plus de 10 ans. Entre autres, il a longtemps travaillé au Moulin Rouge où il s’est notamment exercé au travail délicat avec les plumes. Il a acquis des savoirs-faire tels qu’ils sont  pratiqués par les costumiers de cinéma. Il a récemment travaillé sur le film Valerian et la Cité des mille planètes de Luc Besson eou encore la série Versailles.

Pandor’Arts a fourni les lots du concours cosplay et faisait parti du jury qui a couronné un Kled (League of Legends) de toute beauté !

Orleans Games Show

La présence de stands participe activement à l’intérêt suscité par ce genre d’événement, en particulier auprès des visiteurs.

Merci encore aux exposants de nous avoir accordé des entretiens !

[nextpage title= »OGS côté joueurs »]

L’organisation de la Lan

De manière générale, le retour des joueurs sur l’accueil et le support matériel est positif. La configuration de la salle permet de s’installer dans de bonnes conditions et d’avoir suffisamment de place pour jouer. Malgré quelques soucis avec la connexion réseau, celle-ci assure une performance appréciable sur l’ensemble de l’événement.

Orleans Games ShowL’espace était suffisant pour les joueurs pouvant circulant librement

Pour cette deuxième édition, le manque d’expérience des admins dans le suivi des tournois se fait parfois sentir. Cela a pu entraîner quelques confusions dans les scores et des retards ont décalé le planning initial.

Parmi les points à mettre au crédit de l’OGS, l’organisation des phases de poules CSGO a contenté la plupart des joueurs. Le jeu est très présent sur le salon et représente un nombre de participants conséquent. L’instauration d’une map déterminée par les organisateurs permettant d’équilibrer les parties.

Orleans Games ShowCertaines machines pouvaient faire peur

Dernière journée

La dernière journée est consacrée aux finales avec HearthStone pour ouvrir le bal. On a eu droit à un BO5 assez rapide sur le score de 4-1 qui nous a laissé sur notre faim. La différence de style entre les deux finalistes a penché en faveur du plus contrôle. Les gradins se sont vite remplis à l’annonce de la finale League of Legends. Eclypsia était particulièrement attendue face à Oserv mais n’a pas eu la tâche facile pour autant. Le public était réactif et on sentait l’énergie monter à chaque teamfight important.

[nextpage title= »Jour 3 : Les finales »]

HearthStone

La finale opposait OKLM à Teuz en BO7 sans ban. Alors que le premier joueur affichait un style porté sur l’aggro, Teuz s’est démarqué par des choix de listes « contrôles » dont un prêtre Dragon qui a démontré sa solidité. Dans l’ensemble, le vainqueur des 500€ de cashprize paraissait particulièrement concentré, y compris lorsque OKLM lui a arraché une manche.

Orleans Games ShowTeuz et OKLM finalistes de cette OGS 2 sur Hearthstone

Notre équipe a pu discuter avec Teuz de son expérience lors de cette Lan. Le joueur orléanais était davantage habitué à disputer des tournois en ligne. OGS était le premier event de ce type pour lui. Et malgré quelques cafouillages sur le bracket, il s’est déclaré satisfait du niveau de jeu et du challenge offert par le tournoi.

Orleans Games ShowTeuz grand vainqueur

League of Legends

En grande finale du tournoi League of Legends, nous avons retrouvé les deux équipes favorites de ce tournoi : Eclypsia et Oserv eSport. Eclypsia ayant remporté la finale du winner bracket, elle se présentait le dimanche avec une manche d’avance sur leur adversaire dans ce BO5.

Orleans Games Show

Alors qu’Eclypsia avait une manche d’avance, ils sont dominateurs sur la première map mais se sont fait surprendre permettant à Oserv de remonter au score. Les deux maps suivantes ont été remportées assez aisément par une équipe Eclypsia de gala. Elle n’a commis que très peu d’erreurs, réalisé des drafts solides et disposait d’un Melon très largement au dessus de son adverse direct et d’un Caëlan hyper présent produisant des calls toujours gagnants. C’est donc logiquement qu’EC a remporté cette finale sur le score de 3-1.

Orleans Games ShowVictoire méritée pour Eclypsia lors de cette événement

Counter Strike

L’équipe CSGO a vu Thunder Auk s’imposer face à BZK eSport. Il n’aura fallu qu’une map à Thunder Auk pour s’imposer dans ce BO3 étant arrivé vainqueur du winner bracket et par conséquent ayant une victoire automatique.

Par cette finale, l’Orleans Games Show 2017 s’est achevé. Le spectacle fut riche et les équipes fort sympathiques nous offrant toujours un bon divertissement, sourires, et disponibilités. Ainsi fut l’OGS saison 2.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -