Esport

world esport

Un réseau social pensé pour les joueurs

World eSport est un nouveau réseau social accessible depuis septembre 2016 destiné à promouvoir le sport électronique et faciliter le contact entre ses différents acteurs. Il est le fruit de la collaboration de 2 passionnés de gaming : Marc « vazy » Berthold (joueur professionnel de Call of Duty) et Alexandra « Maxima » Merz (diplômée de droits). Le site fonctionne à la manière de LinkedIn avec l’ambition affichée de devenir un support de référence dans son domaine. Dans un contexte où l’eSport continue à gagner en popularité et à se démocratiser, World eSport entend se concentrer sur la professionnalisation de ce secteur et ainsi se démarquer des réseaux sociaux généralistes comme Twitter et Facebook.

world esport

Le Profil personnel se divise en 2 parties distinctes : « employé » et « joueur ». Pour chacune de ces sections on peut renseigner sa carrière, ses centres d’intérêt ainsi qu’un « résumé ». En quelques clics on a accès à l’historique personnel, les événements auxquels un joueur a participé, les jeux pratiqués et même le détail de l’équipement utilisé (souris, claviers, écran…) ! L’interface est à la fois simple d’utilisation et relativement sobre : elle mêle plusieurs outils déjà expérimentés sur  d’autres réseaux sociaux comme la timeline, les albums photos et une fonction « communauté » pour créer des groupes et recevoir des suggestions de profils.

Parmi les innovations à venir, on nous annonce une section « opportunités » qui permet de trouver une équipe eSport, proposer son CV et postuler pour intégrer une lineup. Dans la section lobby on retrouve tout l’aspect community management comme la création de fan pages publiques. Ces outils sont conçus pour « accélérer » la progression de l’eSport et s’adressent aussi bien aux structures expérimentées qu’aux néophytes souhaitant se faire une place dans cet univers.

Si le succès est au rendez-vous, on peut espérer avoir enfin un outil qui va simplifier la circulation d’informations et le recrutement. Ce nouveau site arrivera-t-il à se faire une place dans certains circuits plus restreints comme l’Asie où Twitter est par exemple ultra minoritaire ? Le site n’en est qu’à ses débuts et même s’il semble prometteur, il est encore trop tôt pour prédire son impact. Toutefois, une telle initiative, entièrement gratuite à l’heure actuelle, mérite qu’on s’y intéresse de près. Si vous souhaitez vous inscrire ou tout simplement vous renseigner, nous vous invitons à consulter la page d’accueil dans sa totalité. Vous y trouverez notamment les conditions générales d’utilisation, la politique de confidentialité et le code de conduite qui ont le mérite d’être clairs et concis et qui témoignent de leur conception du réseau social.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -