Coupe de France Rainbow Six Siege 2018 : Battle Royale

La troisième édition de la Coupe de France R6:S prendra place ce week-end. Et des huit formations en course, il n’en restera qu’une. Un peu comme dans la nouvelle tendance des jeux vidéo : le Battle Royale.

Stephane Cochara - MilleniumL’équipe de Millenium parviendra-t-elle à réaliser le doublé DreamHack-Coupe de France Rainbow Six Siege ? (©Stéphane Cochara)

Émoustillé par ses vacances passées au pays de Donald Trump, Rainbow Six Siege posera de nouveau ses valises à l’entrée de la capitale, les 23 et 24 juin prochains. Somme toute, ce nouveau rendez-vous hexagonal sera un peu comme Noël en juin pour le futur vainqueur du tournoi. Avec une partie du Cashprize annoncé à 20.000 €, une place attitrée au Six Major de Paris, qui débutera dans pas moins de deux mois, mais aussi le droit d’avoir ce statut de « meilleure équipe de France », jusqu’à la prochaine LAN nationale. Alors, qui soulèvera la hotte ?

Le Top 1 n’a plus de secret pour eux

MOCK-IT

Trois des joueurs du roster, Panix, Enemy et Revan, feront le voyage munis d’un titre à préserver. En tant que détenteurs de l’édition 2017, remportée sous le blason de Vitality, ceux-ci auront à cœur de décrocher une première récompense pour leur nouvel employeur australien. Terminant sur la dernière marche du podium de la Gamers Assembly 2018, la line-up, rejoint par Voy en février, aura l’occasion d’évoluer avec son ultime recrue : Alive. En provenance de Supremacy, celui-ci pourrait apporter de la fraicheur à l’équipe qui s’est maintenue pour la prochaine édition de Pro League.

Les objectifs — Ramener une petite sœur à la coupe de 2017 ; valider une présence au Six Major de Paris autrement qu’avec un vote communautaire, tout en humiliant Vitality et Millenium au passage.

VITALITY

Les hommes d’Heaavens seront réunis à Auber pour adresser des piqûres de rappel. Primo : Biboo et Rafale figurent sur la liste des acteurs qui remportaient la première Coupe de France, en 2016. Ayant depuis signé un contrat avec Vitality, la structure tenante du titre de l’édition 2017, la route vers le sacre semble, symboliquement, plus ouverte que jamais, pour ces joueurs qui évoluent désormais aux côtés de Zephir, de Spark et de BriD. Et à quelques encablures de la Pro League Saison 8, enchaîner un combo Gamers Assembly-Coupe de France ne pourrait être que bénéfique pour la confiance.

Les objectifs — Rester le Champion de France de R6:S pour soigner le CV ; obtenir le précieux sésame du Major de Paris. Et pourquoi pas faire redescendre Millenium sur la terre ferme, en lui rappelant de mauvais souvenirs ? I know what you did last Gamers Assembly.

MILLENIUM

En attestent ses derniers résultats, l’équipe au M peut tout bonnement se positionner en grande favorite de l’épreuve. Depuis les arrivées de Hicks et de Risze, l’escouade nous a offert trois performances de rang : une place en finale de la Gamers Assembly 2018, un parcours en mondiovision jusqu’au dernier carré de la Pro League Saison 7, ponctuée d’un sacre à la DreamHack d’Austin. Rien que ça. Mais cette fois, Millenium devra se sublimer dans une compétition qui ne lui a pas encore réussi. Comme en 2017, lorsque l’escouade fut stoppée dès la phase de groupe, sans aucun succès.

Les objectifs — Prolonger le rêve américain en remportant une nouvelle LAN ; débloquer le compteur victoire en Coupe de France et prendre une revanche triomphante sur Vitality. En finale, bien sûr.

Lire aussi :  Millenium - Le film Hicks

Pas là juste pour construire des abris

SUPREMACY

On évoque ici une formation en constante évolution et nouvellement promue en Pro League Saison 8. Autant se l’avouer, retrouver cette équipe dans le dernier carré parait plus que probable. Reste à voir de quel côté de la balance feront peser les récents changements de joueurs de la line-up. Avec de grandes ambitions dans leurs bagages, Kriisko et Alphama devraient pouvoir se mettre en avant, essayant, dans le même temps, d’appliquer des automatismes de teamplay naissant avec leurs nouveaux coéquipiers.

Les objectifs — Assumer un rôle d’équipe de Pro League en livrant de grosses prestations ; ramener une seconde Coupe de France Rainbow Six Siege dans la vitrine de la structure. Mais surtout, éviter de lourdes campagnes de qualifications pour le Major de Paris et profiter un peu du mois de juillet.

DEATHROW

Voici l’équipe qu’il faudra surveiller lors de cette CdF 2018. En tant qu’esprit du couloir de la mort, DeathroW pourrait se servir de cet event comme d’un premier acte de sa rédemption. Auparavant Team Oplon et relégués de la Pro League Saison 7, Jahk, Spoken et Approx ont depuis fêté le recrutement de Rxwd et d’Aherys, tous deux anciens joueurs déchus de la Ligue des Pros. Par conséquent, cet abordage des Docks Haussmann sera l’occasion de se faire une idée sur le futur parcours de ces corsaires, lors de la prochaine saison de Challenger League.

Les objectifs — Réaliser le hold-up en remportant le tournoi au nez et à la barbe des envoyés de Pro League ; se rendre au Major de Paris avec un statut d’équipe de Challenger et prendre un excellent départ pour la suite de la saison. Puis surtout, venir sans clé USB. Les vrais comprendront.

Lire aussi :  Fear The Walking DeathroW

Ils voudront se faire une place dans la zone

Qu’elles soient issues du circuit Rising Stars ou qualifiées inattendues, ces trois équipes devraient, sans aucun doute, donner du fil à retordre à leurs adversaires et prétendre, elles aussi, à la consécration lors de la Coupe de France Rainbow Six Siege.

Les objectifs de DIZLOWN — Montrer qu’on peut être une bande de mineurs et battre les plus grands dans le même temps ; décrocher une place pour le Six Major de Paris, et la revendre ensuite sous le manteau à Barbes, car les moins de 18 ans ne pourront pas y participer. La légende dit qu’en contrepartie, les minots gagneraient le poids total, en bonbons, des joueurs que Krunch soulèvera durant tout le week-end. Gare aux caries.

Les objectifs d’AGAINST ALL AUTHORITY — Prouver que la persévérance finit toujours par rapporter gros ; emmagasiner davantage d’expérience en vue des prochaines qualifications de Challenger League. Et enfin, pour Bios, retrouver une finale après celles concédées en 2016 et 2017.

Les objectifs d’ENERGIZ — Ne pas se montrer fatigué, ce qui serait aux antipodes du nom de l’équipe ; jouer un jeu libéré et aller le plus loin possible. Avec le rétrécissement de la zone et un bon game sens, le Top 1 n’est jamais très loin.

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.