Counter Strike

Inarrêtables, les Natus Vincere se sont une nouvelle fois emparés d’un titre hier soir, en s’imposant 2-1 contre les français de Vitality en finale du BLAST Premier Fall Finals.

natus vincere champion blast premier fall finals

Qui peut stopper la furie sanguinaire des Russes de Natus Vincere ? Tenante de l’Intel Grand Slam, victorieuse du PGL Major de Stockholm, l’équipe Russe a réitéré ses prouesses ce week-end, en battant les français de Team Vitality en grande finale des finales du segment d’automne du circuit BLAST Premier, à la Royal Arena à Copenhague.

Les NaVi n’auront lâché qu’une seule map pendant leur ascension jusqu’en finale : Mirage face aux Danois d’Heroic menés par cadiaN. En finale du winner bracket, ils ont balayés 2-0 les Vitality, qui ont été obligés de rejouer face à Astralis pour rejoindre la finale.

Comble de la compétition, Team Vitality a battu par deux fois Astralis, alors même que l’équipe française doit recruter trois des hommes Danois, désormais inactifs : le coach zonic et les deux joueurs Magisk et dupreeh.

En finale, malgré une première déconvenue sur Mirage, les hommes menés par apEX ont réussi à renverser la vapeur sur Nuke, stoppant dans la foulée la série de victoire des NaVi sur la carte – 20 victoires d’affilée. Inferno achèvera tout espoir français de vaincre les Russes, qui s’emparent d’un énième titre et marquent dans le marbre leur suprématie au plus haut niveau compétitif sur CS:GO.

Sur ces trois derniers mois, les statistiques des NaVi sont absolument folles : un taux de victoire supérieur à 92%, invaincus sur Nuke depuis près de 20 rounds avant que Vitality ne mette un terme à cette prouesse.

Cette année, Natus Vincere n’aura perdu que contre une petite poignée d’équipes (BIG, Spirit, Liquid, Furia entre autres), leurs compatriotes de Gambit s’imposant comme leur nemesis ultime – seulement quatre victoires en douze rencontres en 2021.

The last dance

C’était bel et bien l’un des derniers tournois pour la formation 100% française des Vitality. Les joueurs ont été mis au courant peu avant la révélation par 1PV des changements qui allaient impacter l’équipe, et shox est attendu chez Team Liquid de l’autre côté de l’Atlantique… L’équipe vivait très certainement sa dernière danse. C’est peut-être en partie ce qui a expliqué leur parcours au BLAST Premier : l’idée qu’ils n’avaient plus grand chose à perdre.

Leur performance de ce week-end a rassuré les nombreux fans qui savaient que l’équipe avait du potentiel et qu’il ne lui suffisait qu’un peu plus de temps pour se roder et viser la première place du classement mondial. Nous ne le saurons jamais.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -