DreamHack Summer Jönköping – Le retour des légendes

Une nouvelle étape de la DreamHack avait lieu ce weekend. En Suède, cette DreamHack Summer Jönköping est devenue incontournable car elle est souvent théâtre d’affrontements mémorables. Retour sur une compétition acharnée.

[bandeau-csgo][/bandeau-csgo]

SK et Fnatic, de retour au sommet

Comme vous en avez maintenant l’habitude, 8 équipes s’affrontaient pour 100 000$. Ce weekend, on pouvait noter une véritable différence de niveau entre les 8. D’un côté, SK, Fnatic ou encore Immortals et de l’autre, Singularity. Cette dernière est rentrée dans le top 30 du site HLTV grâce à sa victoire en Copenhagen Games. Très vite, les meilleures équipes ont pu sortir des poules. En première place des deux groupes, on retrouve Immortals et CLG. C’est une véritable surprise pour CLG : c’est un de leur meilleur résultat en offline. Mais cela s’est fait dans la sueur, en jouant un Overtime contre Gambit et 5 contre Fnatic !

DreamHack Summer Jönköping

Les deuxièmes places revenaient, dans l’ordre des choses, à SK et Fnatic. Les demi-finales se jouaient entre CLG et SK et entre Immortals et Fnatic. Dans les deux matchs, CLG et Immortals remportent la première map. Malgré cela, elles perdront toutes les deux. La finale opposait donc SK à Fnatic, les monstres brésiliens contres les régionaux de l’étape. Game d’anthologie en perspective. Et c’est le cas : il faut aller jusqu’à la troisième game, après que Fnatic ait puni SK sur Overpass 16-4. Mais finalement, c’est sans trop de problème que les brésiliens s’imposent et remportent un nouveau tournoi.

DreamHack Summer Jönköping

Point sur l’avenir

Cette DreamHack se place entre les phases finales de l’EPL et les ECS. En visant plus loin, on pourrait prendre en compte l’ESL One Cologne. Que nous apprend ce tournoi ? En premier lieu, Fnatic semble être revenue à un niveau satisfaisant. 6e au classement HLTV, les Suédois reviennent de loin et cette deuxième place reste encourageante. Ils se retrouveront dans le groupe d’Astralis et Cloud9 aux ECS. Ces derniers sont un peu inquiétants : tous les joueurs ne semblent pas être au niveau auquel ils peuvent prétendre. Pour l’ESL One Cologne, le format en ronde suisse (premiers matchs non révélés encore) peut réserver tout un tas de surprises. Mais là encore, seul le futur nous dira de quoi il retourne.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur CS:GO mais pas que : joueur, caster, et passionné. Salut à toi qui a un sens critique ^^

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.