Les phases finales de l’EPL Saison 5

Après plusieurs mois de Bo2, 6 équipes pour les régions NA et EU ont pu se qualifier pour les phases finales de l’EPL Saison 5. Retour sur ces 12 qualifiés qui en découdront le 31 mai à Dallas.

L’EPL en Europe, un classement difficile

En Europe, la compétition pour le classement fut acharnée jusqu’au bout. En effet, en guise d’exemple, G2 a commencé avec un score de 1-8 pour finalement finir avec un remarquable 16-10. Ils finissent deuxième, derrière North. Les Danois ont mis, ces derniers matchs, plus de cœur à l’ouvrage, notamment à cause de leur élimination précoce des IEM Sydney. Les autres qualifiés sont Fnatic (4e), Na’Vi (5e) et EnVyUs (6e). Les 3e sont Mousesports. Leur performance est à noter car ils sont eu affaire à un changement en cours de saison : Robin ‘ropz’ Kool a remplacé la star Nikola ‘NiKo’ Kovač, et ce changement fut payant.

Si vous prêtez attention au classement, vous verrez que les 7 et 8e sont au même nombre de points que le 6e. FaZe et Astralis ont été les perdants des matchs-up car ils ont perdu contre les mieux classés. Ainsi, deux équipes du top 5 monde ne seront pas à Dallas, tout comme Virtus.Pro qui devra affronter BiG en relégation. C’est une nouvelle mauvaise performance pour les Polonais qui n’arrivent pas à bien se placer lors des compétitions en ligue (ECS, EPL).

Lire aussi :  G2 Esports ouvre la voie à l'Europe pour les Worlds 2019

EPL Saison 5Classement EU

L’EPL en Amérique de Nord, confirmation des meilleurs

En NA, l’affaire fut différente. En effet, les 6 premiers spot d’EPL ont été déterminé sans heurt ni problèmes de points. Ainsi on retrouve de façon très logique SK (1er), Liquid (2e), Cloud9 (5e), Immortals (3e) et Optic (6e) dans le top 6. La légère surprise est la qualification de NRG pour les playoffs de Dallas. Il faudra simplement qu’ils se préparent à affronter des équipes européennes au style de jeu différent pour pouvoir être au niveau.

Le point négatif de la ligue américaine a été les soucis entre joueurs et organisations. Selfless Gaming a limogé ses joueurs début avril, mais ceux-ci ont décidé de continuer à évoluer ensemble. Autre gros problème, celui de Winterfox : la structure, australienne, n’avait pas renouvelé les visas des joueurs. Ils ne pouvaient donc pas retourner jouer sur le continent. La structure perdait donc ses joueurs qui évoluèrent sous le nom Animal Squad jusqu’à ce qu’ils déclarent forfait pour le reste de la compétition.

Lire aussi :  G2 Esports ouvre la voie à l'Europe pour les Worlds 2019

EPL Saison 5Classement NA

 

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur CS:GO mais pas que : joueur, caster, et passionné. Salut à toi qui a un sens critique ^^

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.