Counter Strike

En s’imposant contre les Finlandais d’HAVU, les français de Double Poney ont gagné leur ticket pour la saison 3 de FLASHPOINT, l’un des circuits les plus prestigieux de la scène professionnelle de CS:GO.

nbk

Seulement trois mois après leur création, les frenchies de Double Poney ont décidément su tracer leur route dans le calendrier sinueux de Counter Strike.

Composée d’anciens de G2 Esports (Lucky, bodyy) et de The Dice (afro, Djoko), avec un soupçon de talent éphémère tout droit venu d’OG (NBK-), l’équipe dont le nom provient au choix d’un titre de Booba ou d’une fascination pour les gros poney a ravi les coeurs des fans tricolores.

Un parcours commencé par de belles performances en ESEA Cash Cup Europe, une deuxième place écœurante à la Fantasyexpo Cup Spring 2021 (la qualif pour le BLAST Spring Showdown ira à Endpoint) et dernièrement des victoires décisives contre ENCE (26e au ranking HLTV), Movistar Rider (35e) ou Endpoint (31e).

Qualification pour Flashpoint, premier match 100% français

Avec cinq équipes qualifiées via le qualifier fermé de FLASHPOINT, Double Poney avait deux chances de se qualifier : la première en l’emportant directement contre Anomymo, et la seconde en disputant le match pour la cinquième place qualificative face à HAVU en cas de défaite contre Anonymo.

La défaite contre les Polonais les forcera à jouer le tout pour le tout en dernière chance contre Havu. Une victoire 2-0 pas aussi simple qu’on ne l’aurait espérer (22-20 ; 16-11). Avec cette victoire de DBL Poney, les français seront légions pour cette troisième saison de FLASHPOINT ! Avec Vitality, la compétition comportera deux équipes 100% française, sans compter les trublions JaCkz et Amanek de G2 Esports. NBK- ne pourra pas être de la partie : le roster doit annoncer son dernier joueur.

Comble du désespoir, Vitality et Double Poney s’affronteront dès le premier tour. L’une d’entre elle sera envoyée en Loser Bracket, où plus aucune défaite ne sera tolérée. L’année dernière, DBL Poney n’aurait eu aucune chance de l’emporter, mais avec le remplacement de RPK par Kyojin, et les baisses de performances affichées jusque-là par les abeilles, toutes les estimations sont permises !

Les appels du pied à Kameto se font de plus en plus insistants. Quoi de plus normal, quand son roster League of Legends cartonne en France (champion de la LFL) et à l’international (pour le moment en demi-finale des European Masters).

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -