Esport

Il ne vous aura pas échappé, mais la semaine dernière a éclaté un drama sur Twitter entre Duke, le coach de la team LoL PSG eSports, et Eclypsia. Cet altercation a fait s’enflammer la twittosphère. Mais qu’est-ce qu’un drama, quel est son but et surtout est-il sein pour le développement de l’eSport.

Il n’est pas rare de voir apparaître sur Twitter ce qu’on appelle des dramas. Il n’existe pas de définition exacte du drama mais on peut revenir sur l’étymologie du mot pour en comprendre la signification. Le drame, vient du mot grec drama qui signifie « action ». Dans l’histoire de la littérature et selon le trésor de la langue française, le drame est un « genre théâtral dont l’action [est] généralement tendue et faite de risques, de catastrophes, [et] comporte des éléments réalistes, familiers[…] »

Les dramas coréens et japonais peuvent eux aussi comporter des éléments dramatiques et de divertissement.

Et le drama twitter comporte bien souvent ces deux dimensions. A la fois le côté dramatique : une personne va entrer en conflit avec une autre. Et le côté divertissement, qui existe car un, les tweet sont visibles par tous et deux, parce que les acteurs ont des communautés. On pourrait donc qualifier le drama comme une interaction entre plusieurs individus, qui prend des dimensions divertissantes (pour ceux qui n’y sont pas impliqués) et dramatiques.

Et si l’on pousse l’analyse un peu plus loin, on peut considérer les acteurs du drama comme des acteurs d’une pièce de théâtre (le théâtre étant Twitter). Avec ces rebondissements, ces prises à parti, son public…

duke dramaDuke, coach PSG Esports

Le contexte

Il faut revenir à la Lyon E-sport 10 pour bien comprendre les origines de l’altercation. Le PSG, après leur défaite contre LDLC en winner bracket, décide de déclarer forfait pour des raisons de calendrier. La décision de forfait s’explique par le désir du PSG de s’entraîner en prévision de leur match contre Millenium aux Challenger Series (qui se déroulait le lendemain). Ci-dessous, le tweet officiel explicatif :

Mais c’est ce tweet d’Eclypsia qui a provoqué la réponse incisive de Duke.

Pourquoi ce tweet est dérangeant ? Parce qu’il est rédigé de manière à ce que ceux qui le lisent comprennent la chose suivante : la team EC a gagné contre la team PSG, qui a du coup, déclaré forfait. En termes de communication pure, la tournure du tweet est très habile. Zaboutine parle lui de malhonnêteté intellectuelle, tant la formulation laisse penser que la team du PSG Esports a perdu contre EC et ensuite déclaré forfait.

Et pour ceux qui auraient encore des doutes, le tweet officiel de la Lyon E-sport qui indique que EC ne jouerait pas leur match contre le PSG.

Ce retour sur cet accrochage entre Duke et EC posait les bases pour comprendre ce qui se joue dans les dramas.

Les usages du drama en question

Depuis, beaucoup de tweet ont été supprimés, tant du côté de Duke que d’Eclypsia (streamers compris).

Pourquoi alors revenir sur cette affaire ? Et bien, essentiellement pour démontrer que les dramas ne sont pas de simples histoires de clash sur Internet/Twitter. Derrière l’aspect simplet des dramas, se jouent des enjeux et des luttes entre des personnes et/ou des structures. Le cas Duke/EC en est un exemple très flagrant.

C’est la légitimité et l’image des structures qui étaient ici mises en cause. Eclypsia, par leur tweet, gonflait faussement son image, tout en rabaissant celle du PSG. Leur communication maladroite (pour ne pas dire malhonnête) transformait la vérité à leur avantage.

Récemment encore, c’est Skyyart qui interpelle publiquement Eclypsia sur Twitter (EC ayant vraisemblablement des retards dans des versements de salaire).

En rédigeant cet article, ce que nous souhaitons faire, c’est redonner aux lecteurs de l’esprit critique. Il s’agirait d’en finir avec l’imaginaire collectif qui consiste à penser que « drama = truc drôle ». Ne restons pas naïfs devant les dramas, surtout lorsqu’ils concernent des structures aussi imposantes que le PSG et Eclypsia. Il faut dépasser ce qui à première vue est un clash pour comprendre les enjeux, stratégies de communication, de légitimité qui se jouent en arrière-plan.

Mais est-ce possible quand les consommateurs de l’eSport sont pour une grande majorité jeunes voire très jeunes ?

Aller plus loin…

L’usage qui est fait des dramas, qu’il soit conscient ou non, interroge sur l’image que renvoie les acteurs de l’eSport aux politiques, et au delà de ça, à la société. Et une question se pose : quelles conséquences des actions de certaines personnes et/ou structures sur l’eSport ? La putaclic et la course aux chiffres sont-elles l’avenir de l’eSport ? Nous tenterons d’y répondre dans une prochaine publication.

En attendant, n’hésitez à partager vos avis constructifs en commentaire !

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -