DreamHack Valencia 2018 – Rainbow Six Siege, entre croisade et Saint Graal

En cette fin de semaine, R6:S fera un tour du côté de Valencia, ville côtière de l’est de l’Espagne. Pendant que certains baigneront tranquillement dans les eaux de la méditerranée, d’autres s’affronteront dans une nouvelle joute e-sportive de taille : la DreamHack Valence 2018 !

DreamHack - Rainbow SIx Siege

L’Espagne. Ce pays ensoleillé, le foyer de Jackal et de Mira, des anciens GBots et… du Saint Graal. Bien que sa possession soit revendiquée par plus de deux cents lieux à travers l’Europe, il semblerait que l’un des derniers verres pris par Jésus-Christ soit bel et bien entreposé dans la Cathédrale de Valence. En conséquence des croisades, la quête de ce Saint Calice a vu se confronter plusieurs royaumes en quête de l’objet unique. Un peu comme les équipes qui espèrent remporter cette première LAN, estampillée Rainbow Six Siege, organisée en terre ibérique.

Le Six Major de Paris : envoyez le menu

Bien que l’événement soit pour le coup incomparable, il y a d’office un semblant d’avant-première du prochain Major de R6:S, dans cette DreamHack Valencia 2018. Une sorte d’apéro dinatoire, revisité façon tapas, tortillas et frittatas. Ainsi, sur les 12 formations engagées pour cette DreamHack, plus de la moitié seront également présentes à Paris, en août prochain ; soit Penta Sports, Mock-It, NiP, Rogue, Millenium (vainqueur de la dernière DreamHack) et les deux orphelins sans structure, I don’t Know et Orgless (renommé Charity Nerd, pour l’occasion). De quoi faire un premier relevé de température avant le rendez-vous mondial tant attendu ? Évidemment que oui.

La Reconquista de Vitality

Seule équipe française présente à ne pas avoir encore validé son ticket pour le Major de Paname, Vitality devra lutter contre des armées étrangères, venues en masse pour conquérir El Reino de Valencia. En provenance du monde entier, Chaos, Ence, End Gaming, Cloud 9 et les meilleurs spadassins du BYOC feront tout pour avoir la légitimité de louer un appartement Airbnb, dans la capitale parisienne, durant les grandes vacances. Les V sont donc prévenus : sans vote communautaire, cette fois, tout se jouera sur cet événement.

La dynastie Penta

Lire aussi :  L'Ogre Penta Sports en route pour un nouveau festin ?

Un royaume ? Non. Penta, sur la scène Rainbow Six Siege, c’est un empire. Pire, lorsque ses cinq joueurs sont réunis dans leur plus grande forme, c’est Exodia l’Interdit. Si bien qu’aucune relique n’a pu lui échapper jusqu’à présent. La Pro League, le Six Invitational ou plus récemment l’OGA PIT Series sont, de facto, passés dans les mains de la structure allemande. Cette première DreamHack à laquelle Penta Sports participe, pourrait donc fortement devenir une nouvelle ligne inscrite au palmarès de l’empereur Fabian et de ses princes. Sauf si une équipe française parvenait enfin à faire tomber l’ogre. Chose qui n’est plus arrivée depuis 4 saisons. N’est pas brésilien qui veut.

Les Ninjas en Pyjamas vont (enfin) sortir de leur chambre

Lire aussi :  Peut-on parler d'un Rainbow Six Siege 2.0 ?

Cette DreamHack de Valence sera l’occasion de voir des maillots NiP se balader dans un tournoi de Rainbow Six Siege. Et ce, pour la première fois. En perte de vitesse, après avoir été les premiers à faire tomber Penta Sports dans une phase finale, les anciens Black Dragons ont raté bon nombre d’échéances à la grande importance. Non qualifiés pour les Finals de Pro League Saison 7, éliminés dès le premier tour de l’OGA PIT Series sud-américain, mais surtout à la ramasse en championnat, avec deux défaites et un nul pour une position de bon dernier ; les nouveaux ninjas pourraient se remettre en piste et envisager plus sereinement la suite de leur saison.

Ence eSports, un retour au premier plan plus tôt que prévu ?

L’ex-mastodonte de Pro League a quitté le gratin e-sportif de R6:S par la plus petite des portes. Une porte que l’équipe s’est d’ailleurs occupée de fabriquer elle-même, au sortir de son sacre de São Paulo. D’abord, l’encadrement, au Six Invitational 2018 où — sans encaisser le départ de Sha77e —, les Finlandais ont aligné de ternes prestations. Puis, elle a ensuite raboté les coins pour l’avoir aux bonnes dimensions : avec une relégation en bon et due forme de la Pro League Saison 7. Enfin, elle a fixé la poignée, en ratant le coche durant le qualifier européen du Major de Paris. Mais pour sa première LAN sans envoyer un roster100% finlandais, Ence pourrait se servir de cette DreamHack pour remettre les pendules à l’heure et jouer le rôle d’invité de dernière minute au bal parisien. À un mois du Major de Paris, cette bataille qui prendra lieu à moins de 10 km du Saint Graal — via la CV35 —, s’annonce donc sanglante.

En savoir plus sur l'auteur
#R6ISLIFE, Life is crazy ! Chris «LuziTano» Lima | Journaliste eSport passionné de @Rainbow6Game @Ubisoft ✍️

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.