ECN Hearthstone – Disqualifications surprises de Lausanne Esport et Servette Geneva Esports

Gros scandale hier soir du côté de nos voisins suisses suite à la disqualification des deux équipes suisses, Lausanne Esports et Servette Geneva Esports, du championnat national Hearthstone France (ECN Hearthstone). Une décision prise non pas par ESL France, mais par ESL Suisse. Que s’est-il passé ? Pourquoi cette prise de décision ? Vérifions cela ensemble.

ESL-Suisse-Lausanne-Servette-Geneva-Esports-HearthstoneCredit : “Punch” par shoeskiss2

Avant-propos : Attention, cet article n’est pas destiné à être à charge contre qui que ce soit. L’intention est de mettre en lumière ce qui s’est passé, pourquoi ça s’est passé ainsi et dans quelles conditions. Il est important de faire un rapport des faits et de prévenir ce genre d’incident, qui aurait pu intervenir à n’importe quelle équipe hors France métropolitaine.

Hier avaient eu lieu les demi-finales du qualifier 2 des ECN Hearthstone organisés par ESL France. Les seules structures suisses présentes dans cette compétition étaient Lausanne Esports et Servette Geneva Esports. Lundi dernier, ces deux équipes ont réussi à vaincre leur adversaire dans des matchs très serrés (résultat 3-2). Au lendemain de leur victoire face à leur adversaire respectif, Arcaneum et GamersOrigin, les joueurs ont appris dans les dernières minutes leur disqualification du tournoi.  Et par la même occasion leur remplacement par les structures françaises Exalty & MaxTeam.

La raison de cette disqualification des ECN Hearthstone ?

Bien évidemment, les équipes concernées, ainsi que les autres participants, furent très étonnés de cette décision si soudaine. Surtout que selon le règlement officiel de l’ESL Championnats National (ECN), l’article 2.9.3 (Résidence / Nationalité et nombre de joueurs dans une équipe) confirme qu’une équipe doit être composée au minium de 3 joueurs résidant en France, ainsi qu’en Suisse. Ce qui est en effet le cas pour ces deux rosters suisses.

Le responsable fut annoncé par ESL France dans une mise à jour de leur article dédié aux ECN HS. À la demande de l’ESL Suisse, ESL France a disqualifié Lausanne Esports et Servette Geneva Esports des ECN Hearthstone France. ESL Suisse a invoqué l’article 1.2 (Participants) : cette règle stipule qu’il n’est pas autorisé à des joueurs de participer à deux championnats nationaux lors d’une même saison sur un même jeu. Évoquant par la même occasion que la Swisscom Hero League est un Championnat National suisse.

Swisscom Hero League, simple ligue ou championnat national ?

Actuellement trois joueurs suisses participent à la Swisscom Hero League : Hypno (membre Lausanne Esports), TheRabbin et Nights (membre Servette Geneva Esports). Selon l’update réalisée par ESL France, il semblerait que la Swisscom Hero League soit considérée comme un championnat national. Une réponse réfutée par les éliminés dans un communiqué conjoint entre les deux structures suisses :

Selon les deux structures, la Swisscom Hero League n’a jamais été officiellement annoncée comme étant un championnat national. Pour information, la Swisscom Hero League fut lancée, en collaboration avec l’ESL, par l’entreprise suisse de télécommunication, Swisscom. Pourtant ce qui est le plus frappant, c’est qu’il est indiqué à plusieurs reprises que la Swisscom Hero League est bel et bien un championnat national, comme le confirme l’ESL France. Sur la page Pro League d’ESL Suisse, le titre “ESL Swisscom Hero League, the new Swiss National Championship” précise bien que c’est un championnat national.

La faute aux joueurs ou à ESL ?

Malgré les informations indiquées ci-dessus, les joueurs continuent de démentir le fait que la Swisscom Hero League soit un tournoi national sur Hearthstone. Selon eux, l’organisation s’est autoproclamée comme telle sans jamais les avoir explicitement informés. De plus, en dehors de la compétition suisse sur League of Legends, il n’est nullement précisé que Hearthstone fasse partie des compétitions nationales. D’ailleurs, seul un article notifie les joueurs d’un tournoi national et c’est uniquement sur League of Legends, datant du 11 avril, soit hier. D’autre part, le format des deux compétitions est totalement différent, ce qui pourrait traduire ce flou.

Autre point à soulever, la communication entre ESL France et ESL Suisse, si les deux équipes étaient en faute, pourquoi les avoir laissées jouer les phases de qualification ? Est-ce dû à un manque de communication ? Le manque d’arrangement entre les organisateurs et les structures pourrait être aussi à blâmer. ESL Suisse aurait pu disqualifier Hypno (Lausanne Esports) de la compétition suisse et laisser l’équipe participer aux ECN HS France, mais ce ne fut pas le cas. D’après TheRabbin, il semblerait qu’il y ait eu un conflit par le passé avec ESL Suisse suite à une mauvaise gestion de leur ligue.

“Il est important que ladite clause est en contradiction avec la volonté de faire grandir les équipes suisses de faire rayonner la discipline”

Cette phrase du communiqué fait écho avec un article du site d’actualité Le Temps sur la difficulté qu’ont les acteurs suisses à reconnaître l’esport dans leur propre pays.

Bien sûr, d’autres se réjouissent de cette nouvelle, confortant ainsi leur protection nationale face à la concurrence étrangère.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.