Esport

Après l’échec du Montpellier Esport Show, la ville accueille à nouveau une grande compétition esport, l’ESL Montpellier. Cet évènement, rendez-vous à ne pas manquer dans l’hexagone, se déroulera les 2 et 3 juin prochains.

ESL-Montpellier

L’ensemble des acteurs esportifs avaient annoncé une année 2018 extraordinaire pour le sport électronique en France. Comme chaque année, le mois de janvier est le moment des grosses annonces à venir. Entre autre, la création d’un groupe d’étude constitué autour du jeu vidéo et de l’esport, initié par le député LREM Denis Masséglia. Les premiers contrats de travail dédiés à l’esport en France, promulgué par le ministère de l’Économie et des Finances. Enfin trois majors, Rainbow Six Siège à Paris, la DreamHack Masters à Marseille et pour finir, l’ESWC FIFA 18.

Pour information, le Head of Esports de Riot Games France, Damien Ricci, avait annoncé, sur le plateau d’O’Gaming, la mise en place de l’Open Tour France. En déclarant ce projet, il a également dévoilé les différentes étapes de qualification, dont une étape qui a fuité, sans avoir été officiellement annoncée par ESL, à savoir l’ESL Montpellier.

A quoi s’attendre de l’ESL Montpellier ?

C’est dans l’émission présentée par Bertrand Amar, Le Mag ES1, un programme destiné à présenter l’actualité générale de l’esport et du jeu vidéo, que le Directeur général d’ESL France, Samy Ouerfelli, a communiqué plusieurs informations concernant l’ESL Montpellier.

Selon Samy Ouerfelli, l’événement se déroulera au « Parc Arena », en d’autres termes, La Sud de France Arena. Un endroit à la hauteur du tournoi. Soit la seconde plus grande salle multifonction de France. La salle a une capacité de 10.000 place assises, mais en plus elle a déjà accueilli de grands artistes internationaux, comme Beyoncé, Bruce Springsteen, Rihanna, Muse et Tony Parker.

Le directeur d’ESL France a précisé que la lan party accueillera bien des tournois LoL, CS:GO et Hearthstone. Mais aussi de la compétition sur le jeu Battle Royale, Fortnite, et du versus fighting, avec le nouveau jeu de Bandai Namco, Dragon Ball FighterZ.

Montpellier, un mauvais souvenir de l’esport

Montpellier-Esport-Show-2017

 

Pour les personnes ayant subi le syndrome post-Montpellier Esport Show, sachez qu’ESL France sera entouré des meilleurs partenaires pour l’organisation de la compétition. Notamment du savoir-faire de la société en charge de l’accueil des événements à Montpellier, Montpellier Events. La société se chargera d’offrir aux joueurs et aux spectateurs une magnifique scène. L’association Futurolan, organisateur de la Gamers Assembly sera elle aussi partenaire. L’association se chargera de l’organisation de la lan-party, dont la partie HearthStone sera gérée par la structure ArmaTeam pour une Arma’Cup. Autant dire que le risque de « fiasco » est sévèrement allégé.

Par ailleurs, Samy Ouerfelli a communiqué son souhait d’aider les personnes, ayant un projet, de pouvoir intervenir au sein de l’évènement, à moindres frais. De quoi embellir un passé que les joueurs et la ville souhaitent très vite oublier.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -