Esport

L’année 2017 arrive à son terme et tout le monde commence à faire son bilan. L’esport fait également le sien en cette fin d’année. 2017 fut très riche pour le secteur, tant sur les aspects économiques, médiatiques que sportifs. Voici notre rétrospective esport des faits marquants de 2017.

esport photo

Un bilan économique qui dépasse les attentes

L’industrie de l’esport a déjà dépassé le milliard de dollars. Superdata, dans son dernier bilan publié le mardi 12 décembre, révèle en effet que l’esport a atteint cette fameuse barre du milliard, pourtant prévu pour fin 2018. Un palier atteint et même dépassé car la valeur estimée est de 1,5 milliard. Plusieurs facteurs viennent expliquer cette accélération des revenus générés dans l’esport.

Les investisseurs font désormais confiance au milieu et cela se ressent. Ils représentent désormais 50 % du marché. Cette progression des investissements vient notamment des éditeurs qui ont su rassurer les plus sceptiques. L’Overwatch League et la franchise nord-américaine vont en ce sens. Même si l’investissement de départ est très lourd (10 millions de dollars pour la franchise NA et 20 pour l’Overwatch League) cela rassure les investisseurs. Ces deux ligues seront franchisées et donc l’investissement a plus de chance d’avoir un retour. Sans crainte d’être reléguées, les équipes auront un avenir beaucoup plus radieux.

La naissance de géants de l’esport

Comme nous venons de l’évoquer, les éditeurs Blizzard et Riot Games ont franchisé leurs compétitions majeures. Cela a favorisé l’arrivée de structures déjà existantes dans le monde du sport traditionnel. C’est le cas pour trois équipes de NBA : Cleveland Cavaliers, Golden States Warriors et Houston Rockets. Ces trois équipes sont arrivées en LCS NA suite à l’arrivée des franchises. Pour l’Overwatch League, les choses sont encore différentes car ce sont des villes qui vont être représentées. Chaque équipe présente dans l’Overwatch League représentera donc une ville. On peut d’ailleurs regretter que Londres soit l’unique ville représentant l’Europe pour cette première année.

Mais il y a un autre géant qui se crée dont vous n’avez peut être pas entendu parler. Nous l’avons évoqué récemment, il s’agit de KSV esports. Pour vous donner une idée, KSV esports est l’alliance entre des fonds de la Silicon Valley et les talents esports de la Corée du Sud. Le groupe a déjà racheté l’équipe championne du monde en titre de League of Legends : Samsung Galaxy. Mais avant cela, deux autres équipes ont été rachetées sur deux jeux différents. L’ancienne équipe des Lunatic Hai (une des plus titrées) sur Overwatch a été récupérée par KSV. Celle-ci jouera sous le nom de Seoul Dynasty pour l’Overwatch League. Dernière équipe captée par le géant : MVP sur Heroes of the Storm.

Si ces géants vous paraissent déjà colossaux, soyez sûrs que 2018 en amènera de nouveaux, potentiellement encore plus puissants.

lunatic hai

L’émergence des Battle Royale 

L’année 2017 a été marquée par l’explosion d’un genre qui était mineur jusqu’à présent : Battle Royale. Deux jeux ont fait leur apparition cette année provoquant un véritable raz-de-marée sur le monde de l’esport et du streaming.

PlayerUnknown’s Battleground est le premier d’entre eux. Arrivé en early access sur Steam au mois de mars, le jeu a rencontré un engouement exceptionnel. Étiqueté comme jeu de l’été, certains ont cru simplement à une mode passagère. Mais les chiffres se sont vite enflammés notamment sur Twitch et Steam. PUBG a d’ailleurs devancé League of Legends durant quelques semaines sur la plateforme de streaming Twitch. Certaines compétitions de grande envergure ont déjà eu lieu et ont rassemblé les plus grosses équipes comme TSM ou Cloud9. Toujours en développement, sa version 1.0 est sortie depuis le 21 décembre.

Le second jeu Battle Royale venu concurrencer PUBG est Fortnite. Sorti le 25 juillet, il n’a fait que confirmer que le genre Battle Royale disposait d’un marché gigantesque. Gratuit et au design plus cartoonesque, Fortnite parvient à se différencier de PUBG. Chaque communauté prêche pour sa paroisse et une concurrence saine commence à se développer. Phénomène intéressant, Fortnite Battle Royale est actuellement en train de rattraper PUBG sur le temps d’audimat Twitch. Fortnite monte mais PUBG reste stable faisant du genre Battle Royale le style de jeu le plus regardé en cette fin d’année. En espérant qu’ils pourront tous deux confirmer en 2018.

L’explosion des TCG concurrents d’Hearthstone

La dernière extension d’Hearthstone, Kobolds et Catacombes, bat son plein et les joueurs du célèbre TCG redécouvrent les plaisirs du jeu. L’année 2017 a aussi été l’occasion pour certains éditeurs de prendre une place sur le marché du TCG. La popularité de The Witcher 3 a permis à CD Projekt de lancer son propre TCG, Gwent. Le jeu a pris de l’ampleur et investit dans de nombreux tournois. Il est d’ailleurs cité par certains comme le 2e TCG derrière Hearthstone. Krosmaga et Hand of the Gods se sont également étendus, reprenant des éléments de gameplay propres aux TCG, tout en développant des éléments et des identités uniques.

Malgré cela, difficile à l’heure actuelle de surpasser le géant Hearthstone et son univers bien connu et apprécié de tous. En effet, Blizzard a fait depuis longtemps le pari du TCG et a permis une démocratisation de ce système de jeu. Aujourd’hui, il dispose d’un circuit de tournois esport très développé et dont les rouages sont bien huilés.

La tâche sera rude pour ces nouveaux prétendants, mais leur développement permet aux adeptes des TCG d’appréhender d’autres systèmes de gameplay. Gwent reste pour l’instant le principal concurrent d’Hearthstone.

Nous étions d’ailleurs revenu sur ces éléments dans notre interview d’Odemian et Vinz, lors du Games Tours Festival.

La création des HGC – Circuit compétitif Heroes of The Storm

Heroes of The Storm, le MOBA de Blizzard, a pris son temps avant d’émerger en tant que véritable jeu esport. En mai 2017 était mis en place la version 2.0. Celle-ci a véritablement permis au jeu de connaître sa place en tant qu’acteur légitime du MOBA. Le début des HGC, premier circuit compétitif d’Heroes of The Storm, n’a pas attendu cette mise à jour. Les premiers affrontements ont en effet débuté en janvier.

Le format des HGC est proche de ce qui existe déjà sur d’autres MOBA. On pense évidemment aux LCS sur League of Legends. Les HGC ont donc trouvé leur place cette année et repartiront de plus belle en 2018. Cela marque la volonté de Blizzard, avec la version 2.0, de faire d’Heroes of the Storm une référence du MOBA dans le monde.

League of Legends – la légende SKT est tombée

L’année 2017 sur League of Legends fut marquée par la chute d’un géant. Après deux titres consécutifs, l’ogre SKT a été vaincu cette année par sa grande rivale de toujours : Samsung Galaxy. Cette chute fut d’autant plus retentissante que personne n’imaginait voir perdre les équipiers de Faker sur le score de 3-0. Plus grande encore que la défaite de son équipe, c’est la détresse de Faker qui a marqué l’événement, lui qui a démontré une nouvelle fois sa supériorité en lecture de jeu. En cas de victoire, le titre de MVP lui aurait été destiné.

faker-crying-legends-never-die

Même si beaucoup de points faibles avaient été mis en exergue, cette défaite aux championnat du monde paraissait inimaginable. Bien qu’SKT avait déjà perdu son titre coréen, ce n’était pas la première fois. De fait, rien de choquant, alors que cette équipe n’avait jamais perdu un BO5 en phase finale des championnats du monde de League of Legends. Elle avait été mise en difficulté dans le match le plus intense de ce championnat face à Misfits puis face à RNG. La défaite face à Samsung fut donc la surprise et l’événement esport de cette année 2017 sur League of Legends.

Evidemment, cette liste peut être agrandie, chacun ayant son propre bilan de l’esport en 2017. Les français s’attachant aussi à mettre en lumière les formidables finales du Summer Split des LCS EU à l’AccorHotels Arena, qui ont fait vibrer de nombreux fans d’esport. Cette année 2017 se termine, et emporte avec elle beaucoup de bons souvenirs. L’esport nous réserve encore des surprises, et saura nous faire vibrer pour longtemps.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -