Selon le CEO de l’ESL, l’esport va dominer l’industrie du divertissement !

Indéniablement, l’engouement pour l’esport ne cesse de croître et celui-ci est devenu un système quasi irréversible. Selon les propos du patron de l’ESL, Ralf Reichert, l’esport dominera l’industrie mondiale du divertissement dans les années à venir.

Ralf-Reichert-ESL Credit : The Esports Observer

D’après le site ESPN, le fondateur et patron de la plus ancienne et la plus importante organisatrice de compétition esportive (ESL, acronyme d’Electronic Sports League), Ralf Reichert, s’est exprimé en affirmant que dans quelques années, l’esport sera l’un des principaux sports qui s’imposera dans le monde du divertissement. Des propos qu’il a affirmé à de nombreuses reprises, ceci depuis des années. Notamment en 2016, lors de l’annonce de la création de la première télévision 100% esport, nommée esportsTV, il avait déclaré (traduction française par Make Your Destiny) :

« Nous avons toujours rêvé de faire de l’esport, le sport le plus populaire des sports au monde, et c’est les opportunités comme celles-ci qui nous amènent à une étape encore plus proche de rendre ce rêve réel. Diffuser du contenu existant et nouveau sur le plus d’écrans possible dans le monde entier est la clef pour accélérer la croissance et la popularité de l’esport, et notre objectif est de toucher tous les gamers de la planète. »

Cette affirmation a même été partagée par le président et fondateur  MTG (sigle de Modern Time Group), Jørgen Madsen Lindemann, compagnie suédoise spécialisée dans le “divertissement numérique” (traduction française) :

« Chez MTG, nous aimons le sport et nous aimons les fans de sport. Nos chaînes de télévision et nos plateformes hébergent les plus grandes marques de sport au monde et sont regardées par de jeunes publics. L’esport est en passe de devenir l’une des catégories de sport mondial les plus regardées et les plus suivies parmi les jeunes publics. Il y a maintenant presque autant de joueurs dans le monde que de fans de sports traditionnels, et l’esport était presque aussi grand que le hockey sur glace en 2014 en termes de nombre de passionnés. »

L’année dernière, le journal nordiste, Nord Eclair, a rapporté les dires de Ralf Reichert sur la place de l’esport dans un proche avenir :

« Le football est bien plus important et cela ne changera sans doute pas, mais si l’esport devient demain le deuxième sport majeur, nous en serons tous très heureux. »

Pour être un sport mondial majeur, encore faut-il changer les préjugés…

Le patron de l’ESL a assuré que l’esport sera la nouvelle normalité du monde du divertissement, certifiant que ce sport proposera toujours plus d’événements, plus de lieux, plus de prix, plus de fans et plus l’excitation. Les e-athlètes sont des sportifs de très haut niveau. Ils sont devenus des stars incontestées et incontestables. Ralf Reichert  se permet même de comparer le développement de l’esport par rapport au foot, « si vous regardez en arrière 40/50 ans au football, il a commencé comme un sport participatif, puis comme un sport de spectateur ».

Lire aussi :  L'accord de diffusion Riot Games/ESPN sous le signe de l'opacité ?

Mais avant d’atteindre ce but ultime, l’esport doit être adopté officiellement et par tous comme un sport, afin d’être qualifié comme “une star du sport”. Or, suite aux nombreuses critiques de personnalités vis-à-vis de la compétition de jeux vidéo, il n’est pas dit que cela sera de si tôt. Comme l’a indiqué le commentateur Dota 2, Kevin “Purge” Godec, que ce soit un sport ou non est un débat stérile et non pertinent :

« Les connotations négatives autour de l’esport sont souvent par ignorance, les gens qui disent « qu’est-ce que c’est ? » et « ce n’est pas un sport » est une réaction stupide, et ils se concentrent sur le mauvais côté de l’esport. Évidemment, c’est une compétition, peu importe que ce soit un jeu ou un sport, ce n’est pas pertinent. »

Un raisonnement qui sonne comme un rappel à la vidéo de Riot Games sur les réactions publiques de certaines personnalités vis-à-vis du sport électronique.

Lire aussi :  L'accord de diffusion Riot Games/ESPN sous le signe de l'opacité ?

Qu’il soit considéré comme un sport ou non n’est pas un problème en soi. L’important, c’est que les centaines de milliers voire les millions de fans puissent toujours jouir de cette passion. A présent, il reste des pas à franchir pour rendre l’esport accepté par tous.

En savoir plus sur l'auteur
Formé chez InFamouS eSport [I4L] (2012 - 2016) en tant que directeur media, puis par la suite rédac' chef ▓▓▓ Je possède la 1ère chaîne française de #tuto dédiée à la plateforme YouTube [ShowMeHowTV] ▓▓▓ Rédacteur généraliste, vous pouvez aussi voir mes articles sur LoL et CS:GO.

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.