Nielsen publie de nouvelles données sur la consommation des fans d’esport nord-américains

Jeudi 13 décembre 2018, la société Nielsen a publié une nouvelle étude sur le comportement des fans d’esport nord-américains sur Twitch. Selon le rapport, moins de 40% des téléspectateurs déclarent regarder la télévision chaque semaine et seulement 50% d’entre eux possèdent un service d’abonnement à la télévision payante.

Nielsen-logo

La société spécialiste en études de marché, Nielsen, a lancé un sondage en ligne fourni aux membres du groupe “Twitch Research Power” (ou “Twitch RPG”). Ce dernier est un groupe de discussion qui permet à Twitch de savoir comment et pourquoi la communauté utilise sa plateforme. Twitch RPG possède un panel exclusif de 50 000 téléspectateurs de Twitch aux États-Unis.

Nielsen a collecté ses données en se concentrant sur un groupe de 2 000 utilisateurs présélectionnés, âgés de 18 à 40 ans, ayant visionné des compétitions sur des jeux tels que Fortnite, League of Legends et Overwatch au cours de la dernière année.

Parmi les informations tirées de ces données, Nielsen rapporte plusieurs découvertes surprenantes :

  • Moins de 40% déclarent regarder la télévision chaque semaine. Néanmoins, 50% des fans d’esport disposent d’un service d’abonnement à la télévision payante.
  • Près de 60% des téléspectateurs d’esport sur Twitch suivent l’esport depuis plus de quatre ans. Par contre, parmi l’ensemble des utilisateurs américains, 23% d’entre eux ont découvert l’esport au cours de l’année écoulée.
  • 70% des utilisateurs consacrent plus de temps au sport électronique qu’aux sports traditionnels.
  • Plus de 60% des utilisateurs regardent et s’engagent activement avec des personnalités du net.
  • Près d’un tiers des utilisateurs ont visionné au moins 5 heures de stream du jeu Fortnite, au cours de la dernière année.

Twitch, une opportunité pour les annonceurs

Dans notre article sur l’esport à la télévision française, nous expliquions que la télévision se fait grandement distancer par internet et les nouveaux moyens de diffusion audiovisuels, notamment les contenus à la demande répondant directement à l’attente du spectateur. Pour illustrer nos propos, nous avons utilisé les chiffres du CSA datant de 2015. L’examen des données démontre que les français regardent de moins en moins la télévision. D’autres données intéressantes, les marques investissent de plus en plus leurs revenus publicitaires sur internet plutôt qu’à la télévision. Les annonceurs ont compris qu’il était nécessaire de s’adapter à l’évolution des nouveaux consommateurs du divertissement.

Bien sûr, l’étude effectuée par Nielsen a pour but d’aider les annonceurs à mieux comprendre les attitudes et les tendances comportementales de l’audience nord-américaine de Twitch. Ainsi qu’à expliquer pourquoi la communauté fan d’esport est un groupe démographique si précieux à cibler. Par ailleurs, 90% des personnes interrogées peuvent se souvenir d’au moins un sponsor non endémique à l’esport. C’est bon pour les marques qui pourraient parrainer des événements esportifs.

La vice-présidente affectée au sport électronique, Nicole Pike, a déclaré à AdExchanger :

« Nous avons pu voir tous les jours les personnes qui utilisent réellement Twitch et constater que 60% d’entre elles ne regardent pas la télévision chaque semaine. C’était encore plus drastique que prévu. »

En revanche, certains médias essaient plutôt d’amener ces nouveaux consommateurs de l’entertainement à la télévision. C’est le cas de la chaîne 100% esport, ES1. À contre-pied des indicateurs, Bertrand Amar, initiateur du projet chez Webedia, montre qu’il peut y avoir d’autres manières de consommer de l’esport en dehors d’internet.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.