Fortnite World Cup – Des incohérences et des cas de tricherie pour les premières qualifications !

Le week-end dernier se sont déroulées les phases finales de la semaine 1 en Solo pour les qualifications à la Fortnite World Cup. Malheureusement plusieurs polémiques ont entaché cet événement d’envergure internationale. Deux régions, l’Asie et l’Océanie souffrent d’une participation faible, permettant une accessibilité aisée au cashprize. Un joueur professionnel a été signalé pour avoir utilisé un logiciel de triche pendant la compétition.

fortnite-world-cup-online-open-qualifier

Mise à jour du 30/04/2019

Depuis le premier weekend de qualification pour la Fortnite World Cup, de nombreux joueurs du monde entier ont manqué de fair-play en utilisant des logiciels tiers. Comme ce fut le cas d’un membre de l’équipe Team Kaliber, Jonathan “JonnyK” Kosmala. Entre wallhack et aim-bot, les joueurs ne manquent pas d’idées pour obtenir une place dans le top du classement et se garantir un cashprize. Sauf que d’autres formes de tricherie ont été révélées, qui ont conduit Epic Games à intervenir.

Le 19 avril dernier, dans un communiqué de presse, Epic Games a annoncé que plus de 1.200 comptes ont été bannis de la compétition pour des raisons diverses et variées. Parmi ces bannis, plus de 200 joueurs étaient lauréats à un cash prize dont ils ne bénéficieront pas :

  • 1.163 comptes ont été bannis pour avoir joué dans plusieurs régions
  • 48 comptes ont été bannis pour avoir partagé leur compte
  • 8 comptes ont été bannis pour avoir fait équipe dans un tournoi solo
  • 1 compte a été banni pour avoir utilisé un logiciel de tricherie (sans doute JonnyK)

Par cette déclaration, l’éditeur souhaite porter un avertissement à l’ensemble des compétiteurs. Epic Games souligne les moyens mis en œuvre pour éviter toute fraude : détection de joueurs faisant équipe, rediffusions et délation.

Un nouveau joueur professionnel surpris en train de tricher ?

La Fornite World Cup propose-t-elle beaucoup trop d’argent en jeu ? Avec 30 millions de dollars pour les finales et 1 million de dollars par semaine sur 10 semaines de qualifications, il y a de quoi faire tourner la tête à n’importe quel joueur souhaitant à tout prix être en tête du classement.

C’est peut-être cela qui a fait tourner la tête à un nouveau joueur professionnel. En effet, un membre de la structure RiseNation, Damion “XXiF” Cook, a été accusé par la communauté de tricher. Cette fois-ci l’accusation ne porte pas sur l’utilisation d’un logiciel de tricherie, mais d’un comportement d’équipe lors d’un tournoi solo. C’est du moins ce que démontrent les vidéos publiées par le joueur Fortnite de l’organisation Raised By Kings, Tyler “HighSky” Tereso :

Sur les vidéos présentées par HighSky, il montrait des scènes des matchs de qualification du serveur Amérique du Nord-Est où on peut apercevoir que dès le début de la partie, XXiF éliminait deux joueurs très facilement, peut-être trop facilement. Ces séquences pourraient être considérées comme une participation en équipe dans un tournoi en solo.

Lire aussi :  Des joueurs professionnels de Fortnite créent leur association, la FNPPA

Pour information, Epic Games en a également profité pour rappeler les règles :

Toute personne qui enfreint les règles sera disqualifiée et pénalisée. Les sanctions comprennent un avertissement, une interdiction temporaire de compétition (d’une durée définie par Epic), le retrait permanent de la scène compétitive ou l’interdiction permanente de jouer à Fortnite. Les sanctions peuvent s’aggraver si le compte en question a déjà commis des infractions similaires lors de précédents tournois.

Ne changeons pas une méthode qui gagne, pour mettre en avant son titre phare, Epic Games utilise une féroce communication autour de sa Fortnite World Cup et des 100 millions de dollars de cashprize. Malheureusement, dès la première semaine en Solo de la Fortnite World Cup, plusieurs points noirs sont à déplorer.

Incohérences par région

Pour commencer, le nombre de places qualificatives était particulièrement critiqué dans plusieurs régions (Asie, Brésil et Océanie). Ces trois régions avaient des places très limitées par rapport aux autres régions (Amérique du Nord Est/Ouest et l’Europe). En effet, une seule place était proposée pour l’Asie, le Brésil et l’Océanie. Ce choix arbitraire est surement dû aux manques de personnalités connues ou de la fréquentation des serveurs.

La fréquentation de leurs serveurs était aussi très faible. Suite au manque de participants, il était extrêmement facile d’atteindre les places ouvrant à un cashprize. Comme le prouve ce tweet ci-dessous, montrant le manque de joueurs sur certains serveurs des régions d’Asie et d’Océanie. La plupart des serveurs ne dépassaient pas la dizaine de joueurs connectés :

Pire encore, selon le tweet certains joueurs n’ont même pas eu besoin de jouer pour se qualifier en finale. Pour information, Epic Games récompense les joueurs à partir du TOP 2000. Il est donc évident qu’il ne suffit que de quelques points à ces régions pour pouvoir bénéficier du cashprize. Toutefois, il n’est pas dit que l’éditeur puisse changer ses règles en cours de route.

Lire aussi :  Tschiiinken, Stompy et Aqua remportent les Fortnite Champion Series

Un joueur professionnel qui triche ?

Pendant les qualifications de la Fornite World Cup, un membre de l’équipe Team Kaliber, Jonathan “JonnyK” Kosmala, a acheté et utilisé un logiciel de triche. La personne qui a dévoilé cette tricherie est le youtubeur The Fornite Guy. Le vidéaste s’est fait notamment connaître pour avoir informé la communauté Fortnite sur les arnaques d’un joueur de chez Luminosity, Nate “Kreo” Kou. La vidéo est accablante de preuves prouvant que JonnyK a acheté, installé et utilisé un logiciel de triche pendant les qualifications de la World Cup.

Suite à la publication de cette vidéo, la Team Kaliber s’est résolue à faire un communiqué officiel sur les réseaux sociaux. La structure a décidé de se séparer de JonnyK, précisant qu’elle était choquée par cette attitude et désolée.

Fortnite
En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.