Esport

ESL et DreamHack, les deux plus prestigieuses organisatrices de compétitions esportives au monde, ont annoncé mercredi leur fusion, avec pour objectif de continuer à construire ensemble le futur de l’esport.

ESLxDH
(© ESL)

L’Electronic Sports League (ESL) et DreamHack ont annoncé leur fusion ce mercredi 30 septembre. Les deux entités, qui sont connues et respectées dans le monde entier pour l’organisation de tournois esportifs de prestige, ont décidé d’officialiser leur fusion, avec pour objectif de poursuivre leur objectif : construire l’esport et le gaming de demain.

Cette fusion d’ESL et DreamHack, renommée ESL Gaming, est d’ores et déjà opérationnelle. Elle sera dirigée par les deux co-PDG Craig Levine et Ralf Reichert. Elle restera sous la tutelle de sa maison-mère, Modern Times Group (MTG).

Grâce à une coopération et une collaboration maximales, et à la fusion de certains des meilleurs esprits créatifs et visionnaires de l’industrie du jeu, nous allons, ensemble, continuer à faire progresser l’innovation qui anime cet espace via les produits et les événements les plus exceptionnels […] Pour nos partenaires, il y aura davantage d’opportunités de s’engager avec nous grâce à une gamme plus large d’activations à tous les niveaux d’esports, et dans tous les aspects du jeu. Et pour nos fans, cela signifie que nous offrirons l’un des portefeuilles d’esports et de jeux les plus étendus du marché.

Craig Levine, co-directeur général d’ESL Gaming

DreamHack a toujours rassemblé les communautés et créé l’expérience de jeu ultime pour ses fans du monde entier. Cela ne changera pas, mais en combinant nos ressources avec l’ESL, nous pouvons continuer à faire de ces événements quelque chose d’encore plus spectaculaire. Que ce soit pour les nouveaux venus ou les participants de longue date, nous avons toujours offert quelque chose à chacun en réunissant tous les jeux sous un même toit […] Avec ESL, nous serons en mesure d’offrir une approche plus adaptée à la fois à notre communauté et à nos partenaires dans toutes les régions grâce à un éventail de possibilités de jeux et d’activités sportives, tout en créant des expériences marquantes et mémorables. L’avenir du jeu démarre maintenant, et nous sommes enthousiastes à l’idée de créer l’avenir ensemble.

Marcus Lindmark, co-directeur général de DreamHack

Malgré la fusion d’ESL et DreamHack, elles conserveront leur nom pour l’ensemble des compétitions et festivals qu’elles mettent en place : ce sera le cas pour les DreamHack Masters, DreamHack Open, les DreamHack Open, les ESL One, les Intel Extreme Masters, l’ESL Pro League, les ECN, l’ESL Pro Tour ou encore l’Intel Grand Slam.

Les deux entités s’étaient positionnées sur de nombreux jeux esports : CS:GO, DotA 2, Hearthstone, les versus fighting comme Super Smash Bros ou Street Fighter. Dernièrement, les deux institutions avaient travaillé de concert pour relancer la scène esportive de Starcraft II, avec l’aval de Blizzard.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -