Giants Gaming – L’équipe est au complet

Giants Gaming a officialisé son roster pour le Spring Split 2018. L’équipe est composée de nos deux français, Djoko et Steeelback, accompagné de Ruin, Betsy et Targamas.

Giants-Gaming-Lol-2018

Il ne manquait plus qu’eux pour clore le mercato des LCS EUGiants Gaming a enfin confirmé son roster pour la saison 2018. Alors que le Spring Split arrive à grands pas, la structure espagnole a dû composer une toute nouvelle équipe. Effectivement, quatre de leurs anciens joueurs ont été recrutés par Team Vitality ; à savoir Gilius, Jizuke, Minitroupax et Jacktroll.  Des départs survenu quelques jours après la victoire de Giants, en finale contre MAD Lions,  lors de la SuperLiga Orange.

Suite au tournoi de promotion d’août dernier, Giants fait son grand retour en LCS EU. La structure espagnole accueille l’ancien toplaner de Nerv, Kim “Ruin” Hyeong-min, l’ancien jungler de Team Vitality, Charly “Djoko” Guillard, l’ancien midlaner de Team ROCCAT, Felix “Betsy” Edling, l’ancien AD Carry de Team Vitality, Pierre “Steeelback” Medjaldi et l’ancien support de GamersOrigin, Raphaël “Targamas” Crabbé.

Ruin, le dernier survivant du roster 2017

Le coréen Kim “Ruin” Hyeong-min, est le seul membre restant de la précédente composition. Ruin s’est fait une belle réputation aux Challenger Series, celui d’être un toplaner solide et dominant. Il a fait ses marques en Europe en rejoignant l’équipe allemande, SK Gaming, lors du Summer Split des Challenger Series EU 2016. Malheureusement, il n’a pu permettre à son équipe de rejoindre les LCS EU. Malgré la maigre performance des SK, Ruin a su s’imposer comme rookie, attirant même l’attention de plusieurs structures.

Voyant ce formidable potentiel, Nerv en profita pour accueillir Ruin au sein de sa formation en août 2016. Néanmoins, comme pour SK Gaming, le coréen n’a pas réussit à qualifier son équipe pour les LCS EU. Fait notable, il a participé à la Gamers Assembly 2017, où il a terminé deuxième, perdant contre GamersOrigin.

C’est surtout en signant chez Giants Gaming lors du Summer Split des Challenger Series EU 2017, que Ruin a réellement brillé. C’est évident, depuis sa venue au sein de la structure espagnol, l’équipe a victorieusement su se qualifier pour les LCS EU, suite au tournoi de promotion des Challengers Series contre FC Schalke 04. Sur ce constat, Giants ne pouvait que renouveler le contrat du coréen.

Djoko, une année pour convaincre

Charly “Djoko” Guillard est l’un des deux français rescapés de la structure Team Vitality, avec l’AD Carry Steeelback. Sa carrière a commencé en janvier 2015 chez Millenium, où il est resté deux ans. Après avoir raflé l’ensemble des coupes de l’hexagone, Djoko a posé ses premiers pas, pendant un mois en LCS EU, en janvier 2016, chez Unicorns of Love. Cette première participation était un remplacement de dernière minute du jungler russe du roster UOL, Danil “Diamondprox” Reshetnikov, qui à l’époque essuyait les plâtres d’une nouvelle politique allemande concernant les visas pour les joueurs professionnels.

C’est en signant avec la structure française Vitality pour la saison 2017 qu’il s’est fait sa place en Europe. Hélas, il n’a guère réussi à convaincre, le français était en dessous des attentes estimées. Il était d’ailleurs souvent pointé du doigt comme coupable des déboires de Vitality. Pour rappel, l’équipe n’avait pas réussi à se qualifier pour les playoffs du Spring et Summer Split 2017, manquant de peu la relégation.

Gaints Gaming a tout de même fait le choix de miser sur lui pour reconstruire une équipe aux bases solides. Cette année sera donc pour lui une seconde chance en LCS EU.

Betsy, une année pour confirmer

Le midlaner Felix “Betsy” Edling fait partie des vétérans de la scène LCS EU. Le malaisien a notamment joué chez Gambit Gaming lors de la saison 2015, ou plus récemment dans la Team ROCCAT. Après 2 ans de loyaux service, il les a finalement quitté lors du mercato, suite à une décision de ROCCAT de remplacer la totalité de sa formation.

Betsy est arrivé sur la scène LCS comme un joueur prometteur, mais il n’a pas toujours pas entièrement exploité son potentiel après trois ans en LCS EU. Tout comme Djoko, Betsy a fait partie des équipes qui n’ont pas réussi à se qualifier pour les éliminatoires du Spring et Summer split 2017, approchant de la relégation.

L’étonnement Steeelback

A la surprise générale, le contrat de Pierre “Steeelback” Medjaldi n’a pas été renouvelé chez Team Vitality. L’ancien AD Carry de la structure française n’a pourtant pas manqué d’efficacité. Ses talents n’ont pas pour autant accompagné ses anciens coéquipiers à la réussite. Avec Vitality, Steelback et Djoko ont pris la 7-8ème place au Spring et Summer Split 2017.

Steeelback est le joueur le plus expérimenté de l’équipe. Il a traversé de nombreuses équipes réputées ses dernières années, telles que Fnatic, Gambit, UOL et ROCCAT.

Après l’annonce de Giants Gaming sur les réseaux sociaux, Steeelback s’est exprimé (traduction française) :

« Heureux de faire partie de cette nouvelle aventure avec Giants Gaming, je suis impatient que les LCS commencent. Targamas, es-tu prêt à montrer aux botlanes LCS comment on joue ? A très bientôt les gars. »

Targamas, ses premiers pas en LCS

L’ancien support de GamersOrigin, Raphaël “Targamas” Crabbé, est sans aucun doute la grosse surprise de cette formation. Le belge montera pour la première fois sur la scène LCS EU en ce début de saison 2018. Targamas est lenouveau pari de Giants. Le joueur n’a que 17 ans, et son expérience en compétition se résume uniquement avec la structure française, GamersOrigin.

Il ne faut pas pour autant le prendre à la légère. Targamas a excellé dans les tests menés par Giants ces derniers temps. Pendant toute la saison 2017, il a su s’imposer dans l’hexagone en remportant de nombreux titre français, comme l’ESWC Winter, le Spring Challenge France, les Underdogs et la Gamers Assembly.

Après l’annonce de Giants Gaming sur les réseaux sociaux, voici la déclaration de Targamas (traduction française) :

« Je suis tellement heureux d’annoncer que je jouerai chez Giants Gaming pour la prochaine split, je suis vraiment excité d’être en LCS. Je suis déjà impatient de commencer à jouer avec ma nouvelle équipe et je ferai de mon mieux pour en faire une excellente année. »

Se servir des leçons du passé pour rebondir

Après un départ inquiétant lors du Spring des Challenger Series 2017, les Giants ont su gagner le tournoi de promotion des Challengers Series. Ils ont donc remporté le droit de retourner dans “la cour des grands”, les LCS EU.

Sur le papier, l’équipe n’a pas l’air de pouvoir concourir au même niveau que les grosses équipes européennes comme Fnatic, G2 ou Splyce. Elle pourra tout de même nous réserver quelques surprises, notamment avec Ruin que l’on a vu parfaitement à l’aise sur sa toplane. Djoko, Steeelback et Betsy incarneront l’expérience de cette nouvelle line-up Giants. Ils auront l’obligation de performer pour que l’équipe reste à flots en LCS EU. Targamas devra quant à lui se faire une vraie place sur la scène européenne. Avec un camarade de botlane francophone également, il bénéficie de conditions idéales pour démarrer en LCS.

Nous serons en mesure de voir la nouvelle équipe des Giants débuter au LCS EU les 19 et 20 janvier, contre UOL et Vitality, dans les studios de Riot Games à Berlin.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur freelance pour Connectesport • Community Manager et rédacteur chez Team Oplon

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.