Esport

Comme vous le savez surement, Gob a fait parti du projet Avengers autour de Zerator et Athene. Entre ses projets de joueur professionnel et le développement de son streaming, nous avons pu le contacter et faire un point avec lui et ainsi mettre noir sur blanc les réponses aux questions il répond régulièrement.

Nous avons commencé en revenant sur son dernier projet d’équipe semi-professionnelle : Enigma.

Entretien avec Gob

Gob

Peux-tu nous expliquer pourquoi tu n’as pas accepté d’intégrer le projet Enigma malgré des tests et premiers entrainements qui paraissaient être un bon début?

Si je n’ai pas intégré le projet Enigma c’est avant tout à cause du contrat qu’ils proposaient (12 pages de contrat en anglais). C’était un contrat qui s’inscrivait dans un projet de joueur semi-professionnel car l’équipe avait pour objectif les Challenger Series. Premier fait, Enigma était la première équipe à vouloir me taxer sur le cashprizes à hauteur de 20%, aucune autre équipe avec qui j’ai joué ne faisait ça. Autre point très contraignant dans un monde où les choses évoluent vite, la clause de non concurrence qui nous bloquait durant 1 an. A la signature du contrat nous ne pouvions intégrer une autre équipe avant 1 an à moins que celle-ci rachète notre contrat pour 10 000€ ce qui est totalement aberrant car même à 1000€ peu d’équipes rachèteraient rachèteraient ce genre de contrat. Pour donner un ordre de comparaison chez Millenium il n’y avait pas de clause de rachat de contrat lorsque j’y étais joueur.

Au delà de l’aspect joueur, le contrat devenait intrusif dans ma vie de streamer que je voulais maintenir. Ils exigeaient que je place leur logo sur mes stream or je fais la distinction entre ma vie de joueur et ma vie de streamer. Et en terme de niveau de jeu, je suis lucide et admet que je ne suis pas le meilleur toplaner d’Europe. Je me demande donc si je n’aurais pas été une simple vitrine pour leur structure, ma fanbase étant plus importante que la leur. C’est pour toutes ses raisons que j’ai décidé de ne pas signé et j’ai d’ailleurs été le seul à refuser.


On a le sentiment que cette dernière expérience t’as légèrement refroidi sur tes envies de carrière professionnelle.

C’est un milieu très complexe. Il faut avoir de très bonnes relations avec les personnes déjà en place. Mais oui voir le jeu de transferts qu’il y a dans les équipes professionnelles et ce dernier contrat qui n’était pas dans mon intérêt m’a conforté dans mon idée de développer mon stream et laisser de coté l’aspect joueur à vocation professionnelle. Il est vrai que l’expérience de vivre ne serait-ce qu’un split en tant que joueur pro m’aurait vraiment plu.

Ce qui conforte ma décision c’est que pour la première fois, je préfère être dans mon coin et faire ce qui me plait (streamer) plutôt que tryhard dans des sessions de training, à part pour de temps en temps des projets ponctuels comme avec Melty pour la Gamer Assembly en tant que remplaçant.


Suite à ce projet avorté, tu t’es vraiment concentré sur ton stream et récemment tu as été contacté par Zerator pour répondre à l’appel d’Athene et du projet Avengers. Comment as-tu intégré et vécu ce projet ?Avengers

Alors Athene m’avait déjà contacté pour participer à son projet gaming for good.  C’est donc tout naturellement que j’ai répondu à l’appel de Zerator et des Avengers. La différence est que Zerator a décidé de nous convier, un maximum, chez lui pour créer une véritable ambiance plutôt que chacun le fasse de chez lui. Et je pense que cette initiative a grandement aidé dans les résultats inespérés que nous avons obtenu. (Nous rappelons que cette opération a permis de soulever 170 000€ pour lutter contre la sécheresse en Éthiopie).

C’était une excellente expérience pour ma part, même si du point de vue des viewers ça ressemblait à un gros club de vacances mais tout le monde était très pro. Grâce à ce genre d’action, j’ai rencontré d’autres streamers que je n’aurai sans doute jamais croisé autrement. Et comme je l’ai dit durant ce weekend : c’est hyper crevant mais je serais prêt à le refaire dés que possible (même si je m’endors en live). Je dois dire que je suis admiratif de la capacité de Zerator et des streamers à se mobiliser et qui ont répondu à l’appel en même pas une semaine. Et aussi je jalouse grandement sa connexion.

Cela a été l’occasion de croiser les communautés de tous les streamers présents, de découvrir d’autres domaines notamment Minecraft avec Aypierre et même Narkuss s’y est mis, c’est pour dire.


Justement étant donné que tu veux te concentrer sur ton stream, vas-tu sortir du LOL only pour t’orienter vers d’autres univers ?

Oui cela fait déjà un moment que j’y pense mais le tout c’est de se lancer sans avoir la crainte de perdre sa communauté et ce n’est pas simple quand on s’est construit sur un seul jeu. J’ai déjà une petite idée autour du nouveau Orks must Die et pourquoi pas le faire en duo. Je suis également ouvert à des projet Minecraft avec Aypierre. Ça serait pour moi l’occasion d’élargir mon public, mais je ne quitterai pas LoL pour autant qui restera le cœur de mon stream.


GobPour finir as-tu des projets d’avenir à court et moyen terme ?

Alors oui, certains le savent déjà, je l’avais annoncé en stream mais un site internet est en cours de développement. Il permettra de rassembler ma communauté, héberger mon stream, rajouter quelques fonctionnalités sympathiques pour pousser les viewers à venir mais je ne vous en dit pas plus.

Comme tout le monde le sait aussi je suis contraint à l’utilisation de la 4G pour mes streams et heureusement que j’ai le partenariat 4G illimité sinon ça serait ingérable pour moi. Du coup parmi mes projets : un déménagement courant 2016 mais toujours autour de Nantes.

Il ne me reste plus à qu’à remercier Gob pour son temps et ses réponses. Vous pouvez retrouvez Gob tous les jours de la semaine sur sa chaine Twitch, Facebook et Twitter.

J’espère que cette petite interview vous a plu, dites nous si elle vous a plu en commentaire et à bientôt sur CONNECTESPORT.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -