Hearthstone

Lors de leur participation au tournoi Hearthstone du Games Tours Festival, Odemian et Vinz ont accepté de répondre à nos questions. Nous sommes revenus sur la meta d’Hearthstone, l’évolution d’Arma Team et la création d’O’Rigin.

odemian et vinz

Games Tours Festival

Q : Bonjour Vinz, bonjour Odemian. Nous voulions profiter de votre présence au tournoi Hearthstone du Games Tours Festival pour revenir avec vous sur celui-ci et son organisation.

Odemian : Globalement au niveau de l’organisation, c’était très propre. Ce que l’on aime bien lorsqu’on fait une ronde-suisse, c’est ce qu’on appelle un cut bien propre. C’est-à-dire prendre tous les 6-1 et tous les 5-2 par exemple. Là, on a bien pris tous les 6-1. On savait qu’il y avait un score à faire et c’était quelque chose d’atteignable et de précis. Ça, c’était quand même cool.

Il y a eu un petit peu de retard le premier jour mais c’est toujours le cas pour les LAN. Tout a été rattrapé, et ça s’est très bien déroulé. Pour la connexion, il y a eu une petite saute à un moment mais c’était rien de bien méchant. Donc c’était clean ! On a eu beaucoup de soucis d’organisation sur beaucoup de tournois cette année, et ça fait plaisir d’avoir quelque chose de bien propre.

Sinon pour ma performance, j’ai perdu contre Vinz et ça ne m’a pas permis d’aller plus loin dans le tournoi. Ça s’est mieux passé pour lui.

Vinz : C’est vrai que ça s’est bien passé. J’ai perdu en top 4 et fini 3e. Ce qui était bien, c’est que les gens étaient à l’écoute, que ce soit les arbitres ou les admins. Quand il y avait des choses qui n’allaient pas ou ne plaisaient pas, ils n’hésitaient pas à te poser des questions. C’était vraiment bien !

Après, je viens des TCG cartes et j’aime beaucoup que les tables soient numérotées. Un joueur à 2-0 sera par exemple table 20 contre un joueur en face de lui, mais ça c’est compliqué à faire en LAN en général. A part ça, c’était vraiment parfait, j’ai trouvé ça bien !

Q : Tu es plutôt content de ta performance Vinz ?

Vinz : Ouais ça va. Je suis vraiment content ! L’idée, c’est qu’il y a la saison qui reprend le 1er décembre avec la DreamHack Suède. Et vu qu’on était un peu en off saison, c’était important de reprendre. Et le gros tournoi pour la reprise, c’était celui-là. Il y a les WSG et l’HSTL qui arrivent, donc on est vraiment content d’avoir repris ce weekend. Je pense qu’on sera prêts d’ici l’HSTL.

Q : Et sur le format KOTH, comment avez-vous géré ça, avant le tournoi ?

Odemian : On est parti du principe que bannir Druide était toujours indispensable parce que le deck est presque toujours aussi fort qu’avant. Et c’est plus facile d’aller contrer Prêtre que de contrer Druide. Druide n’a pas réellement de contre, parce que quand il décide de gagner, il gagne. Donc on est un peu partis de ce postulat là. Après, moi j’ai pris une ligne où je voulais avoir un deck pour atomiser Prêtre. J’ai pris Mage Exodia géants. Vinz est plus parti sur un Bring Best Decks, il a rajouté Chaman sur la line up derrière pour juste avoir les meilleurs decks actuels du format. C’était deux visions de jeu différentes. Il y avait un peu de tout en top, donc c’était difficile de voir ce qui était le mieux. Dans tous les cas, ça a plutôt bien fonctionné.

Vinz : Le ressenti au niveau des rondes, c’est que, la semaine avant le tournoi, tout le monde pensait que Voleur, Druide et Prêtre allaient être chez tout le monde. Tout le monde pensait que la 4e classe serait Chaman. Donc il y en a qui ont rajouté quelque chose qui était soit fort contre Chaman et/ou fort contre Chaman et un des 3 decks forts. Et au final, au bout de la ronde 4/5, nous nous sommes tous regardés… Mais personne n’avait Chaman. Du coup, Chaman est passé du deck que les gens veulent contrer, à un deck que personne n’a. Donc pour moi ça s’est super bien passé et je n’ai rencontré personne avec Chaman lors des rondes-suisses.

Odemian : Moi j’en ai rencontré deux : Vinz et une autre joueuse.

Vinz : Mon Chaman était passé de pire deck à un des meilleurs dans la ronde.

Q : Odemian, est-ce que tu peux expliquer pourquoi tu as choisi la version Mage Quête avec les géants ?

Odemian : Mage quête, c’est très fort contre Prêtre et c’est à peu près tout. Après, c’est fort contre des decks tier 3 ou tier 4 donc tu t’en fiches un peu. Ça n’a pas réellement d’intérêt. Ça perd contre Rat qui est une carte tech très jouée en ce moment. Ça instaloose contre Rat une game sur 2 quasiment.

J’ai choisi les géants de lave parce qu’ils sont très bons contre Voleur et Chaman notamment. Ça te permet d’avoir une vraie réponse au moment où il t’envoie l’agression. Tu leur mets un flot de géants et ça permet de retourner l’agression à l’agresseur. Et le fait que le deck instaloose pas sur Rat comme je le disais juste avant. Parce que si on pull un géant, même si on pull Alexstrasza, t’as toujours la possibilité d’aller chercher l’OTK. Alors qu’avec l’autre deck, si on te pull une apprentie, ça va énormément te ralentir voire te faire perdre la game. Et si on te pull Antonidas, c’est juste terminé.

Q : Tu es moins puni sur la pioche aussi.

Odemian : Oui ! Le Mage Exodia normal se permet de jouer des murlocs là où tu ne peux pas vraiment en Exodia Géants. Parce que tu ne peux pas faire piocher les taunts mais ça reste ok. Et tu as quand même beaucoup de mécaniques de pioche en Mage donc ce n’est pas trop dérangeant.

Arma Team

Q : On souhaiterait revenir sur Arma Team. Vous êtes devenus, en un peu moins d’un an, la référence sur Twitch Hearthstone mais également de manière générale. Vous finissez chaque mois premiers en termes de vues en France. Comment expliquez-vous le succès d’Arma Team ?

Vinz : Pour le coup, c’est vraiment agréable de voir que la communauté nous a suivi quand nous sommes partis de Millenium. Et aussi, c’est que ce qu’on fait plait. On essaie de faire pas mal de petites émissions, de varier les contenus. Et nous avons beaucoup de profils différents.

On va avoir Oliech et Torlk qui en ce moment font de l’arène. Odemian qui va jouer des decks un peu plus lents, un peu plus contrôles. Ça va plaire à des profils. Felkeine et moi, on a tendance à être un peu plus agressifs lorsque l’on joue, tout en étant marrants. Je n’ai pas cité tout le monde, il y a aussi Maverick qui joue aussi super bien. Je pense qu’avec tous les profils combinés sur la chaîne, on arrive à toucher à peu près tout le monde et c’est ça qui plaît. Je me trompe peut-être…

Odemian : Oui, je pense que c’est en grande partie pour ça. Comme on est assez pro-actifs, on va chercher, créer de l’event, la communauté et leur proposer des choses. C’est ce qui plait beaucoup. Après, le travail, il faut dire qu’il est entamé depuis 2013 déjà, avec Millenium. Torlk et Marmotte en fer de lance. C’est un travail de longue haleine et on est content que ça ait évolué et que ça continue d’évoluer dans le bon sens.

Q : Tu parlais des profils de viewers, est-ce que vous notez une différence entre les viewers qui regardent les streams disons un peu drôles, type arène, et les viewers de compétition, où on va avoir du cast de compétition ? Que ce soit en matière de vues et d’interaction avec les viewers.

Vinz : Sur une compétition, pour le coup, il y a plus de gens. Parce qu’on a tendance à caster toutes les plus grosses compétitions. Il y a parfois même des gens qui ne parlent pas forcément français qui viennent regarder. Après, la communauté à tendance à suivre un peu tout le monde, c’est souvent les mêmes personnes. Mais après, en tournoi, j’ai l’impression qu’il y a plus de monde.

Odemian : Je pense que ça attire un peu plus de gens parce qu’on a réussi à créer plus de hype autour des tournois et de la communauté compétitive que n’a réussi à le faire Hearthstone à l’internationale. C’est une bonne chose. Après, je pense qu’effectivement il y a une audience légèrement différente. Tu as une base de quelques milliers de personnes qui regardent un peu tout le monde. Et après, tu vas avoir des fluctuations en fonction des gens. Après c’est normal, c’est ce qui fait la force de la télé comme disait Vincent. Comme tu as plein de profils différents, les gens y retrouvent leur compte. Ça fait qu’une personne ne va pas avoir 72h de la même chose et va pouvoir choisir. On se retrouve un peu comme à la télévision où les gens peuvent choisir l’émission qu’ils veulent regarder. Ça c’est plutôt une bonne chose pour l’audience dans son ensemble.

Q : Si on revient sur la spécificité d’Arma Team, c’est que vous proposez principalement du Hearthstone. Et souvent les gens disent que lorsqu’une télé est sur un seul jeu, on atteint forcément une sorte de plafond de verre, en termes d’audience. Est-ce que vous avez observé un tel phénomène où est-ce que vous pensez qu’on peut aller encore plus loin ?

Vinz : Aller plus loin, je pense que oui, après ça ne se fait pas en 2 jours. Mais l’idée, c’est qu’en plus d’avoir des gens qui nous retrouvent sur Internet, on organise aussi des tournois comme la LAN Arma Team. Ce qui fait qu’on retrouve aussi la communauté en physique ! Et parfois, les gens s’intéressent même à nos profils dans la vie, dont ils savent tout. Par exemple, quand on arrive un matin et qu’on s’est fait mal au pied, les gens en rient mais se sentent très concernés ! Dernièrement, un viewer podologue m’a aidé pour mon pied par exemple, pour te dire ! Mais le fait d’être sur un jeu, je ne pense pas que ce soit un souci.

Odemian : Plafond de verre ou pas, on s’en fiche un petit peu. L’idée c’est que nous allons continuer à faire du contenu. Si jamais à un moment, un plafond est atteint pour une raison x ou y, l’idée, ça va être de garder une communauté stable. Pour l’instant, il s’avère qu’en France le jeu continue de croître, donc le problème ne se pose pas. Donc nous n’avons pas vraiment de raisons de changer de modèle.

Q : Il y a d’autres échéances compétitives qui arrivent. Vous avez conservé la même line up depuis le départ de Pavel. Est-ce que vous souhaitez continuer dans l’optique de travailler avec les mêmes personnes où est-ce que vous êtes en recherche de joueurs ?

Vinz : Actuellement je dirais qu’on a un noyau qui est très stable. Oliech ne joue pas mais il en fait complètement partie ! Après on recherche peut-être des gens internationaux…

Odemian : On a un oeil ouvert on va dire !

Vinz : Voilà, on regarde. C’est un peu compliqué de remplacer le champion du monde, c’est quand même un joueur qui est arrivé et qui a tout gagné. Et qui, même en partant, continue de tout gagner !  Mais dans tous les cas on regarde. Parce qu’il y a pas mal de profils actuellement qui peuvent être très intéressants à l’international. Je pense à Neirea, Muzzy, Mitsuhide, il faut voir.

Q : Vinz, chez Arma, tu as aussi un rôle d’analyste. Tu as un œil sur la préparation des line up. Tu arrives à t’adapter aux joueurs, en fonction de leur style de jeu et de leurs attentes. Est-ce que tu peux expliquer un peu plus en détails comment tu travailles avant une compétition ? Avant une DreamHack Austin par exemple ?

Vinz : Globalement l’idée, c’est que j’ai un temps de jeu vraiment abusé. Alors que quelqu’un comme Torlk a pas mal de trucs à gérer. Je sais ce qu’il sait jouer ou ce qu’il ne sait pas jouer. Par exemple, je ne vais pas lui donner Prêtre, qui est le deck très fort de la meta, parce que dans ses mains il ne sera pas fort. Parce qu’il n’a pas de temps de jeu. Je vais plus lui donner quelque chose qui correspond à son profil, plus agressif… Plus dans la tête, on ne va pas se mentir. Je pense que c’est le temps de jeu qui permet de jauger. Odemian, si je lui dis, « prends 4 decks agressifs », je ne peux pas lui faire ça la veille d’un tournoi. Il va falloir qu’il ait une semaine pour jouer et au final, il les jouera à la perfection. Voilà comment ça se passe globalement.

Odemian : Il faut savoir s’entourer aussi pour la préparation. Tu prépares rarement un tournoi tout seul.

Vinz : En général, Hearthstone est un jeu individuel mais c’est souvent la victoire d’un groupe. Ce n’est pas trop mis en avant parce qu’on ne le voit pas trop. Mais en vérité, quand quelqu’un gagne, c’est plus la victoire de 2-3 personnes minimum.

Q : Tu fais aussi régulièrement des Open Cup, qu’est-ce que cela t’apporte comme regard sur la meta ?

Vinz : Les Open Cup, ça permet d’avoir une idée de ce qui va être le plus joué. Et en général, tu prends les meilleurs decks, qui vont être ramenés par la plupart des gens (donc beaucoup de miroirs). Ou alors tu te dis, les meilleurs decks sont tellement joués que si je prends une stratégie qui les contre, j’ai peu de chances de jouer contre autre chose, donc je vais être bien. Le problème, c’est que si tu joues contre autre chose, tu as perdu. Le fait de spammer et faire beaucoup de tournois en ligne, ça te permet d’avoir une réelle idée de ce que tu vas affronter.

O’rigin

Q : Nous souhaitions revenir sur la dernière annonce de Gamers Origin, que vous avez peut-être suivi. C’est-à-dire l’association entre O’Gaming et Gamers Origin pour créer la nouvelle TV Hearthstone O’Rigin. Ils essaient d’ailleurs de proposer d’autres contenus et organisent leurs propres cups. Qu’est-ce que vous pensez de cette nouvelle pour le paysage Hearthstone français ?

Vinz : Je pense que plus il y a de gens qui essaient d’organiser des choses, plus c’est bon pour le jeu. L’idée, c’est que s’ils organisent des tournois, les gens viendront. Après on verra, je n’ai pas trop suivi non plus.

Odemian : C’est un peu difficile à dire, parce qu’ils ont parlé de beaucoup de projets qu’on n’a pas encore vraiment vu. Donc on attend de voir si, effectivement, ils vont aller chercher des attentes que la communauté elle-même ne savait pas qu’elle avait. Peut-être que ça va permettre au projet de croître. Et si au contraire, s’il s’avère que les projets en question ne se font pas pour une raison x ou y, ça se passera moins bien. Après comme on le dit souvent, le mieux pour la scène, en général, c’est qu’il y ait une concurrence saine entre plusieurs acteurs et des projets qui soient proposés par plusieurs personnes. Donc c’est bien qu’eux soient là pour proposer du contenu. Donc on regarde avec attention ce qu’ils vont faire dans les prochains mois.

Hearthstone et les TCG/CCG

Q : Il y a un peu 2 tendances en ce moment au niveau des TCG. IL y a un noyau dur qui se cristallise autour d’Hearthstone, qui va faire vivre le jeu et le défendre. Même si Blizzard ne s’investit pas pleinement dans l’aspect eSport. Et d’autres personnes qui migrent vers d’autres jeux, le Gwent par exemple. On a vu Lifecoach quitter Hearthstone pour se consacrer au Gwent. Comment est-ce que vous voyez  l’évolution d’Hearthstone et sa concurrence avec les TCG/CCG.

Odemian : Je pensais que ce serait une bonne chose qu’il y ait de nouveaux TCG/CCG qui sortent. Parce que ça forcerait Blizzard à se bouger les fesses. Mais aucun autre TCG n’a réellement assez de succès pour ennuyer Blizzard. Celui qui a le plus de succès actuellement, c’est Gwent. Le jeu a environ 2 millions de joueurs, et essaie de mettre en avant l’eSport. Mais le fait est que Blizzard, rien qu’avec Hearthstone a environ 50 millions de joueurs en Chine.

Pour eux, c’est tellement anecdotique tout ce qui se passe à côté. Nous, on la perçoit parce qu’on est à la pointe de la réflexion sur le jeu. Mais elle est très peu perçue par 99 % de la communauté. Je pense que c’est dommage qu’il n’y ait pas une concurrence aussi forte. On a Shadowverse au Japon qui fait un peu bouger les choses, donc on va voir. Et on attend surtout le TCG de Valve qui peut peut-être mettre un coup de pied dans la fourmilière. Pour l’instant, il n’y a rien de suffisamment fort pour forcer Blizzard à proposer d’autres choses. Que ce soit sur la dimension eSport, le développement et la teamcreation sur le jeu en lui-même, du joueur le plus casu au plus tryhard.

Vinz : Puis là où ils ont fait fort, c’est qu’aujourd’hui les joueurs de cartes vont s’intéresser à tout. Sauf que les gens qui aiment juste Worlds of Warcraft, Warcraft 3, l’univers, vont s’intéresser à Hearthstone. Et je ne suis pas convaincu que l’univers des autres jeux soit aussi riche et ramène autant les gens qui n’ont jamais joué aux cartes. Si tu n’as jamais joué aux cartes, et que tu vas tuer Huffer ou Illidan, tu kiffes quoi ! Une des grandes forces de Blizzard, c’est ça aussi. Ils arrivent à amener des gens qui n’ont jamais joué aux cartes, là où les autres jeux vont plus intéresser les joueurs de cartes de base.

Odemian : Je prends Gwent parce que c’est celui qui est le plus pour les tryharder. Gwent ne pourra jamais atteindre la popularité d’Hearthstone, parce que le niveau d’entrée est trop élevé. Beaucoup plus austère, et le game design est vraiment fait pour quelqu’un qui a déjà plus poncé les CCG. Donc c’est un peu plus compliqué. C’est pour ça que quelque chose comme Shadowverse a peut-être plus ses chances parce qu’ils sont vraiment dans la même veine. Assez simple au début, relativement profond si tu vas assez loin et avec une interface de jeu assez ergonomique et simple à prendre en main. C’est visuel.

Tout cela va être amené à évoluer dans les 2-3 prochaines années parce que c’est une vraie mine d’or pour les éditeurs de jeux. Ca va être super intéressant à suivre !

Q : Sur la meta, on a pas mal critiqué le fait que la dernière extension Frozen Throne n’apporte pas assez de diversité, en tout cas au début. Que finalement, ça ne faisait que remplir des archétypes qui existaient déjà. Qu’est-ce que vous attendez de la grosse annonce de fin d’année ?

Vinz : Je pense que tout cela fonctionne par blocs. Un’Goro était la meilleure extension pour beaucoup de gens parce que c’était la première extension d’un bloc. La 2e ne pouvait pas être aussi bonne. Sinon ça aurait mis le bazar. Ils ont essayé de créer un équilibre et se sont vite rendus compte qu’il y avait des cartes trop fortes et d’autres trop faibles. Ils n’ont pas tendance à buffer les cartes, mais à les nerfer.

Là je trouve que c’est assez sympa. Il y a juste une ou deux classes vraiment en dessous et c’est à eux de trouver des synergies avec les cartes des anciennes séries qui ne sont pas jouées, de façon à les rendre plus fortes, tout en gardant un certain équilibre.

Aujourd’hui, ils ont nerfé le Druide. Je pense que le bannir est encore la meilleure solution aujourd’hui ! Mais il y a le retour du Chasseur que l’on n’avait pas joué depuis un moment. Même en étant quelqu’un de professionnel ou de très avancé, c’est très dur de faire le tour d’une série en une semaine. C’est pour ça que l’on commence à voir quelques cartes un peu mises en avant. Mais pour moi l’extension est bonne. Le Roi Liche, on pensait que c’était fou et en fait pas tant que ça. Et il y a d’autres cartes, par exemple Keleseth qu’on avait un peu mis de côté qui revient en force. Et aujourd’hui, c’est limite un problème pour le jeu.

Odemian : Le fait qu’ils soient très vite rentrés dans une logique de blocs est une bonne chose. Ca fait qu’ils n’auront jamais besoin de power creep. Le wild va devenir absolument n’importe quoi à plus ou moins court terme. Je pense qu’effectivement Frozen Throne, c’était une extension de transition entre Un’Goro et ce qui va suivre. Donc c’est normal qu’il y ait une extension qui équilibre un petit peu le jeu. Si tu as une logique de fonctionnement par année, tu ne peux pas avoir sur toute l’année une meta aussi équilibrée et riche qu’il y a eu après la sortie d’Un’Goro. Au niveau des nerfs, ils ont été plutôt cohérents.

Q : Merci beaucoup d’avoir pris de votre temps pour répondre à nos questions, on espère vous revoir aux prochaines LAN et events !

Odemian : On espère que cet event se réitérera aussi, parce que c’était bien sympa !

Vous pouvez retrouver Odemian et Vinz sur leurs réseaux sociaux, et également sur la TV Arma Team.

Pour ne pas manquer nos prochaines interviews, suivez-nous sur Facebook et Twitter !

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -