Hearthstone

Bonjour à tous, avant d’enchaîner sur les nouvelles deck-tech de Morrison et Dorgen, je tenais à faire un point pour les joueurs qui font leurs premiers pas dans Hearthstone.

Vous avez fini le tutoriel, vous avez débloqué tous les personnages dans le mode entraînement et certains sont déjà niveau 10, peut-être même avez-vous battu les IA en mode expert.
Vous avez donc quelques centaines de gold si vous n’avez pas encore craqué, et acheté des boosters.

Petite mise au point sur le fonctionnement d’Hearthstone.

On entend souvent des gens reprocher au jeu d’être un pay to win, c’est simplement infondé, on peut même dire que c’est triste à entendre. Le seul et unique avantage qu’aura un joueur qui paye dans ce jeu (par rapport un joueur restant free to play) est un gain de temps. Comprenez bien également que farmer avec vos jeux basiques est un très bon apprentissage. Quand on sait gagner et progresser avec des petites cartes, on joue les cartes puissantes avec bien plus d’efficacité ! (et oui quand on a eu la dalle, on ne gaspille plus )

tableauCraft
Rappel des coûts de création des cartes (cost) et du rapport à la destruction (reward).

 

Revenons-en au sujet qui nous interesse ici, l’optimisation de vos premières poussières.

La question qui revient le plus souvent à Hearthstone est « quelle légendaire dois-je crafter en premier ? ».
La bonne réponse est très souvent aucune, avec 1600 poussières vous préférez vous faire une bonne base de cartes communes et rares.
Une légendaire sur trente cartes, c’est joli, mais ça ne suffira pas pour monter. Ne grillez pas les étapes, d’autant plus que ces communes staples*, vous les jouerez encore dans vos decks de haut niveau.

Un petit rappel technique avant de continuer:

On voit clairement qu’une légendaire équivaut à quarante communes, seize rares ou quatre épiques, qui auront un impact plus important sur les parties (parce que vous les piocherez plus souvent!).

Quelles communes crafter en premier ?

Voici notre sélection:

[Écuyère d’Argent]/[Gnome lépreux]/[Sergent grossier]:
Les trois cartes pour bien commencer un jeu agressif, elles ont toutes les trois l’avantage de ne coûter qu’un mana mais sont toujours actives en milieu de partie.

[Chouette bec-de-fer]/[Brise-sort]:
On a tous sous-estimé à nos débuts les créatures qui « silencent », mais plus le jeu avance, et plus les minions ont des pouvoirs très précis (Crache-vase, savant fou, etc). N’en craftez pas deux de chaque mais gardez-en dans vos classeurs et dans vos jeux.

[Amasseur de butin]/[Acolyte de la souffrance]:
Les sublimes cartes de pioche. Vous trouverez des guides qui vous conseillent ingénieur novice, mais préférerez-lui amasseur de butin : le point de force supplémentaire l’emporte très largement sur le délai de pioche. Concernant Acolyte, il sera plutôt joué dans des decks contrôle, donc difficile à mettre en oeuvre au début.

[Golem des moissons]/[Déchiqueteur piloté] :
Les incontournables. Pour commencer, tous vos jeux aimeront disposer de ce genre de minions pouvant supporter les anti-bêtes adverses. Au début de Hearthstone, le Yéti (quel yéti?) était la référence pour les sorts à 4, le déchiqueteur vient maintenant lui prendre sa place. Golem des moissons a fait ses preuves depuis longtemps. Comme son grand frère il est moins impressionnant que son étalon en mana (char araignée), mais donnera souvent plus de fil à retordre à votre adversaire.

[Prophète du Cercle terrestre]/[Robot de soins antique]:
Deux bonnes cartes pour annuler le beatdown** adverse. Le prophète peut soigner vos créatures et arrive plus tôt, il sera joué par des jeux avec des armes qui se soignent non pour survivre mais pour continuer à taper. Robot de soins, lui, annule entre un et deux tours d’attaque de l’adversaire, une plaie pour les chasseurs ou les jeux à tendance OtK.

[Nain sombrefer]:
La première carte que l’on m’a conseillée de jouer à mes débuts. De très bonnes stats pour 4 et le cri de guerre du sergent, vous le jouerez longtemps dans vos démoniste, voleur et shaman.

logo2

Petit aparté sur les cartes Mécas :

On peut remarquer un bon nombre de ces minions dans le top des cartes à crafter. Toutes les classes peuvent jouer ces transformers, qui fournissent un deck très efficace à moindre coût. Il suffit de suivre la recette suivante :

2 [Gnome mécanique] 2 [Maître des rouages] 2 [Méca-téléporteur] 2 [Ennuy-o-tron] 2 [Golem des moissons] 2 [Technicien de Brikabrok] 2 [Char araignée] 2 [Yéti mécanique] 2 [Déchiqueteur piloté]

  • Vous faites un mix avec vos meilleurs sorts de classe.
  • Certaines classes ont des Meca affiliés de très bonne qualité (Souffle-neige dans le cas du mage), incluez-les.
    vous obtenez alors un jeu très agressif, jouable jusqu’au niveau 12/13 sans trop de souci !

Toujours dans l’optique d’optimiser le farming pour l’obtention de nouvelles cartes : vous pouvez relancer une quête qui ne vous convient pas (une fois par jour max), vous pouvez ainsi essayer d’obtenir une quête correspondant mieux à vos jeux optimisés du moment. De plus, certaines quêtes ne rapportent que 40, essayez d’en obtenir une à 60 ou 100 à la place.

N’achetez pas systématiquement un booster de cartes dès que vous obtenez 100 golds. Vous lirez partout que faire une arène rentabilise mieux 150 pièces qu’acheter un booster et demi, c’est vrai si vous atteignez 3 victoires au moins, mais quand bien même vous n’y arrivez pas, optez pour cette solution. Vos gains seront dépendants de votre résultat, ce qui est motivant et gratifiant, de plus l’arène est un jeu très formateur. Elle vous apprendra à optimiser vos cartes dans des situations nouvelles, vous saurez mieux évaluer l’impact d’une carte dans un cas précis. En bref vous vous forgerez les réflexes nécessaires pour mieux jouer.

Voilà donc pour vos trois ou quatre premiers mois de Hearthstone. Soyez patients, ne grillez pas les étapes, ne vous focalisez pas sur les légendaires. Faites des arènes, montez vos jeux avec plaisir, regardez des vidéos en ligne.

Et surtout, partagez. Je n’aurai jamais pu avancer aussi efficacement (et en m’amusant autant !), sans le faire avec un groupe d’amis avec qui confronter mes avis, construire mes decks et…

C’était Kaaféine pour CONNECTESPORT, A bientôt en ligne, sur le twitch COES ou autour d’un café.

 

*staples : cartes phares et incontournables d’un deck ou d’une stratégie.

**beatdown : pression infligée par un deck à optique agressive et basé sur un timing très soutenu.

Réagissez !

- 4 commentaires -