Rdu remporte la DreamHack Summer 2016

DH

Un doublé inédit

Le mois dernier couronnait Chakki à l’occasion de la DreamHack Austin. Cette fois-ci l’Europe, et plus particulièrement la Suède, avait droit à son édition de l’été. Rdu, joueur de l’écurie Gamers2, arrache la victoire des mains de l’américain Fr0zen et décroche ainsi 8000$ et 15 points HCTNon content d’avoir obtenu le sésame pour la BlizzCon, Rdu s’offre une performance inédite en remportant pour la deuxième fois le titre de champion de la DreamHack lors de cette DreamHack Summer ! Il l’avait  inscrit pour la première fois à son tableau de chasse lors de la DreamHack Viagame en 2014 en battant Amaz 3 – 0.

Rdu est un joueur qui a connu une progression moins remarquée que certains joueurs médiatiques comme Xixo ou Thijs’Nl (également joueur chez Gamers2) mais sa régularité a de quoi inspirer le respect. Il se place comme un des joueurs les plus redoutables de la scène européenne, au point de se retrouver en tête du classement en terme de points HCT. Il a développé un esprit compétitif et un bon mental bien loin du Bad Manner et du troll, tout en étant un des plus jeunes joueurs du circuit pro. Le système de Rondes Suisses semble lui avoir été profitable : ce type de qualification est moins punitif et permet aux meilleurs joueurs d’accéder au tour suivant grâce à une régularité dans les BO5. Même si cela n’empêche pas les joueurs habitués aux tournois majeurs de partir avec un avantage reposant sur l’expérience, un joueur bien préparé possédant un bon niveau de jeu aura ses chances d’aller loin dans la compétition.

Lire aussi :  Casie remporte la saison 2 des Hearthstone Grandmasters !

Les decks du vainqueur

DreamHack Summer

Le joueur roumain a sélectionné une  lineup qui a déjà fait ses preuves lors du Championnat HCT Eu HearthStone avec un trio qui ne fait pas dans la dentelle ! Le Chasseur MidRange ascendant Bêtes offre de bonnes réponses à la meta aggro en imposant son rythme et ses serviteurs menaçants. Le Démoniste Zoo confirme son statut de Top Tiers tout en modifiant quelques cartes : on retrouve 2 Ecuyere d’argent mais surtout 2 [Garde Funeste] qui prennent la place de [Leeroy Jenkins] et [Géant des mers]. Pour contrer [Auspice funeste], tuer la plupart des totems ou profiter d’une inversion de statistique avantageuse, [Alchimiste dément] reste une excellente Tech Card. Le Chaman Face reste le roi incontesté du SMOrc grâce à la nouvelle extension et l’avènement du Mode Standard. Comme le Huntard en son temps, il est bien parti pour perdurer et Blizzard ne semble pas remettre en question son statut de deck ultra aggro.

Lire aussi :  Hearthstone Grandmasters Global Finals 2019 - Programme, dates et résultats des matchs

La vraie surprise de cette composition c’est le Mage Tempo avec Yogg-Saron, la fin de l’espoir ! La version choisie  par Rdu  ressemble énormément à la decklist de Heisnotaxel qui l’a popularisé durant le 2016 Asia-Pacific Spring Championship. Dans celle-ci on a enlevé les [Grimoire de cabaliste] au profit de cartes lategame. Une autre vertu de ce changement est le nombre plus réduit de sorts ainsi joués durant la partie pour limiter les effets de Yogg-Saron et sa tendance au troll massif. Malgré son potentiel très aléatoire, cette légendaire est capable de retourner des parties à lui tout seul !

Les contours du Championnat WCS HearthStone commencent à se dessiner avec le classement des joueurs par Région. De nouveaux joueurs se font un nom et il ne serait pas surprenant de voir un outsider arriver en finale de l’édition 2016. Qu’est-ce que vous attendez de la compétition officielle ? Venez donc en débattre en commentaires.

top 5

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur HearthStone

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.