Non classé

La première journée de ces HGC 2018 aura été intense pour les joueurs comme pour la foule. En Corée, le match entre le champion du monde KSV, et son meilleur concurrent Tempest a été électrique. Malgré tous les pronostics, Tempest a montré à KSV que pour ces HGC 2018 la place de champion n’était pas acquise !

HGC

HGC 2018 – Résumé de la rencontre KSV Black vs Tempest

La rencontre KSV Black contre Tempest était à marquer d’une pierre blanche pour ses HGC 2018. Contre toute attente, ce n’est pas le champion du monde des HGC 2017 qui sort vainqueur mais bien Tempest. Durant ces trois matchs, KSV n’a pas su garder la maîtrise du rythme de jeu face à Tempest. La première partie aura été la plus mitigée avec un renversement de situation alors que tout semblait perdu pour Tempest. Les deux partie suivantes, ont été particulièrement douloureuses pour KSV, qui a subi l’agression de Tempest, perdant ainsi le rythme de jeu, et l’ascendant psychologique sur les concurrents.

Partie 1 – Le val maudit

Val Maudit
KSVTempest
BANS

Hanzo E.T.CdividerTassadarAbathur

Sélection

Lucio Dehaka Grisetête Li-Ming MuradinFalstad Anub'Arak Rehgar Genji Sonya

Une draft agressive de Tempest

Dès la sélection des héros, il y a une différence très marquée entre les deux équipes. KSV Black est très rapidement dominé par la sélection de Tempest qui choisit l’agression en teamfight et le contrôle de la carte. Les joueurs Tempest Lockdown et Good, sont reconnus comme parmi les meilleurs joueurs de Sonya et Falstad. KSV mise sur la régularité de sa composition. Des rotations très réactives, font la force de l’équipe qui mise dessus.

Un early en faveur de KSV Black

Cependant, le début de partie donne un très net avantage à KSV. La poussée rapide sur les défenses de Tempest ne connaît que peu de répondant. À l’apparition du premier tribu, KSV possède un avantage d’expérience, dû aux camps de mercenaires. Une première tentative de contre attaque de Tempest, cible Li-Ming. Un échec qui coûte la vie à Genji et à Rehgar. Le second tribu est abandonné ainsi que le troisième. Tempest cherche à ne pas s’engager frontalement contre KSV qui possède déjà un avantage. Rich utilise avec brio la capacité Traqueur de la Jungle de Dehaka pour surprendre Tempest. La coordination des KSV offre deux éliminations. Suit alors le premier fort au bot, ouvrant la voie vers le château de Tempest.

KSV prend le contrôle de son boss, permettant l’ouverture du château au bot. Tempest ne peut pas défendre cet espace, mais parvient à limiter les dégâts en tuant Grisetête. Tempest ralentit le rythme de la partie, Falstad commence à avoir un impact important avec sa grande mobilité. Pour la première fois, Tempest va tenter de prendre le tribu, un échec, mais qui ne se caractérise pas par la domination de KSV. Une invasion du camp de chevalier donne à KSV l’occasion d’éliminer Anub’Arak et Sonya, ouvrant la voie sur le château du milieu.

Tempest renverse la balance

KSV avance sur la voie du bas, appuyée de son second boss et de la malédiction. Tempest en ignorant le boss, profite d’une ouverture, Falstad prend son envol pour se placer derrière les KSV. À l’aide de sa capacité héroïque, Bourrasque Violente, il envoie dans les bras de ses coéquipiers l’équipe entière, permettant de mettre à terre Li-Ming puis Grisetête, Lucio devant quitter le combat avant même d’avoir eu recours à Mur de son. Avant même que KSV ne se soit relevé, Tempest a repris l’avantage de l’expérience et prend possession de son premier tribu.

Une tentative de contestation sur le second tribu se paye cher pour KSV qui n’arrive pas à interrompre la capture du tribu avant d’engager les Tempest. En temporisant l’engagement de l’équipe adverse, Tempest améliore son positionnement. KSV force toute sa capacité d’agression en vain. La concentration des dégâts sur Li-Ming et Grisetête, ainsi que la mise en Cocon de Muradin, ouvre la voie à Tempest. Falstad, participe à tous les teamfights, contrôle toutes les voies et profite dès son niveau 20 du talent Monture équipe pour augmenter sa présence sur la carte. Il n’en faut pas plus pour Tempest, qui prend avant la réapparition de l’équipe adverse le boss du côté de KSV. S’ajoute le dernier tribu pour la malédiction. Dans un ultime teamfight, l’équipe KSV perd son château sans défense. Rapidement toute l’équipe s’écroule avec le Nexus donnant la victoire à Tempest.

Tempest HGC

Partie 2 – Le temple céleste

Le temple céleste
KSVTempest
BANS

Grisetête Anub'ArakdividerMalthaëlAbathur

Sélection

Genji Lucio Arthas  E.T.CLi-MingFalstad Tyraël Uther Sonya Hanzo

Tempest marque son territoire durant la sélection

Durant la sélection, KSV ne parvient pas à s’imposer. L’ouverture de Genji suite aux premiers bans, semble donner une occasion en or pour KSV, mais c’est une erreur qui coûtera cher. Tempest décide du rythme de la sélection. Le choix de Tyraël et Uther permet une agression toujours plus forte et assurée, tandis que le dernier choix de Falstad assure le contrôle de la carte. KSV se concentre sur la sécurité avec E.T.C pour avoir un étourdissement. Arthas doit permettre de protéger la seconde ligne de mage et assassin contre l’agression de Tempest.

Une partie de patience

Jusqu’à 6 minutes de jeu, l’intérêt se fait autour du soaking. La première apparition de temple, se fait sans accrochage. Le léger avantage d’expérience donne à Tempest le niveau 10 ainsi que les capacités héroïques juste avant KSV. Cela permet à l’équipe de forcer le boss, KSV ne peut pas réagir contre Tempest. L’apparition du second temple est plus violente, Good avec Sonya vient contester la prise d’objectif d’Arthas. Pour les KSV, c’est Falstad qui fait les frais du focus, mettant hors d’état de nuire Tempest.

Tempest change le rythme en sa faveur

À partir de 11 minutes de jeu, c’est Tempest qui va guider le reste de la partie. Une Flèche du dragon d’Hanzo va étourdir E.T.C, ce qui laisse l’espace nécessaire à Sonya et Tyraël pour rentrer dans la mêlée. Lucio tombe, sans avoir utilisé son Mur de son. Bien qu’E.T.C revienne avec un Pogo sur 3 ennemis, son équipe est anéantie. Tempest prend ainsi une grande part de la jungle, un temple, et détruit le château du bot.

Une tentative d’agression un peu faible de KSV, est portée par le Mur de son avant d’engager Tempest. Les concurrents acceptent le challenge. E.T.C fonce dans la mêlée avec son Pogo mais Tyraël, en utilisant son Jugement, annule la capacité héroïque. Rien ne sépare plus les dégâts de Tempest des assassins de chez KSV. L’équipe est renversée et l’écart de niveau se marque à 20-17 pour Tempest. Une dernière tentative à l’apparition des temples pour KSV se mue en échec. Genji est maintenue à distance par les flèches de Hanzo. Tempest conquiert le teamfight sans difficulté et remporte la victoire en détruisant le Nexus adverse.

Tempest HGC

Partie 3 – La tombe de la reine araignée

Tombe de la reine araignée
KSVTempest
BANS

Hanzo MalthaëldividerLucioTassadar

Sélection

Sonya Genji Malfurion  ArthasFalstad Ragnaros Jaina  Anub'ArakUtherGrisetête

La guerre du burst et du sustain

Dans cette sélection, KSV s’assure la sélection de Sonya dès le début afin de bloquer le personnage à Tempest. Le choix de Grisetête pour Tempest assure le dépush avec le cocktail tout en ayant une très forte position en teamfight. le ban de Malthaël protège Sonya et assure la première ligne de KSV. Le choix de Jaina et Ragnaros permet de punir les agressions et d’avoir une capacité de burst très élevée. KSV cherche à maintenir une équipe sur le long terme avec Malfurion, tout en profitant du global de Falstad.

Guerilla sur les rotations

Les premières secondes de jeu marque le ton de cette partie avec une mêlée générale au centre de la carte. Sans succès pour les deux équipes, la prise de gemmes et les escarmouches lors des rotations, marque les premières minutes. Au milieu, Sonya cherche à attraper Jaina, un échec. Les Tempest veulent en profiter pour s’attaquer à Sonya, mais Falstad, Arthas et Genji sont concentrés pour tuer Jaina. Dans cette opération, KSV prend ainsi Jaina, Grisetête et Ragnaros, contre Falstad.

Tempest malgré son léger retard, cherche alors des cibles isolées. Arthas lors d’une rotation tombe, alors que le reste de son équipe entamait le camp de siège au bot. Tempest envahit le camp et le capture, prenant au passage Genji suite à un mauvais positionnement, et reprend l’avantage.

Renversement de l’équilibre – la toile se referme

Tempest effectue le premier paiement, obtenant ainsi ses araignées. Ils soutiennent celle du milieu, profitant du fait que Falstad soit au top pour laisser Ragnaros appuyer le bot. En tentant de défendre, Arthas perd la vie et les forts du bot et du milieu sont pris. Rapidement, Tempest appuie le push du bot et tente une élimination sur Sonya. Cet échec suffit néanmoins à prendre le camp de chevaliers de KSV pour ouvrir l’accès au milieu. Les nombreux objectifs pris permettent à Tempest de mener la partie avec 3 niveaux d’avance, 12 à 9.

Tempest engage son second paiement, KSV cherche à contester et s’engage avec un focus sur Uther. Le Bouclier divin le sauve et réduit à néant les efforts de KSV. Sonya et Malfurion sont écrasés. Genji joue sur l’escarmouche pour prendre Ragnaros mais Jaina le poursuit et l’achève. Arthas, en première ligne, n’arrive pas à se dépêtrer de la mêlée. La coordination décousue des KSV durant ce teamfight marque le poids de la rencontre sur les joueurs.

KSV parvient à payer pour la première fois le tribut, ce qui permet de prendre un premier fort au top. Les Tempest payent un nouveau tribu. Un teamfight éclate alors qu’Arthas facecheck la zone de paiement. Ragnaros envoie instantanément sa Frappe de Sulfuras. Le roi-liche est tué dans les secondes qui suivent. Malfurion, retenu dans un Cocon, assiste à la mort de ses coéquipiers. Tempest profite des araignées qui viennent d’apparaître pour ouvrir le château du milieu et attaquer le nexus. Malgré les tentatives de défenses de KSV, l’objectif tombe et Tempest remporte la partie et la rencontre.

Tempest HGC

Suivez l’évolution des HGC 2018 sur notre portailHGC 2018

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -