Non classé

Dans un bref communiqué, Blizzard a annoncé la suspension de Aaron « Erho » Kappes, actuel tank de l’équipe Simplicity. Blizzard punit le joueur pour avoir outrepassé le règlement concernant les comportements toxiques et le harcèlement au sein des HGC.

HGC

Un comportement qui coûte cher à Erho

Blizzard n’aura pas tergiversé sur le cas de Erho. Le joueur a été suspendu jusqu’à la fin de l’année compétitive des HGC 2018. En cause, un comportement qui outrepasse les règles des HGC des articles concernant le bon comportement et le harcèlement. Ces deux règles stipulent que les joueurs doivent respecter un esprit sportif avec les autres compétiteurs. De plus, ils ne doivent en aucun cas avoir des altercations avec un individu de nature discriminatoire.

Du côté du joueur, celui-ci se défend d’avoir été banni pour des raisons extérieures aux HGC. Il suppose que son bannissement serait dû à la relégation sur Twitter de publications politiques d’extrême-droite. Le joueur a en effet une proximité assumée avec des réseaux de droite. Néanmoins, les HGC ne punissent pas les joueurs sur des critiques de discriminations politiques.

Pour faire un rapide historique, ce n’est pas la première fois que Erho est sous les projecteurs pour des questions de comportement abusif. Il avait déjà été abandonné par deux équipes par le passé pour des situations internes délicates. À la fin de 2017, un scandale avait eu lieu entre lui et sa conjointe, la streameuse Laurelania. Dans un cadre de rupture, le joueur l’aurait menacé de « la faire déporter », le tout appuyé par des membres de sa famille qui auraient aussi harcelé la jeune femme.

HGC Old Gods

Simplicity forcée de trouver un remplaçant à Erho pour les HGC

Sans que Blizzard n’ait besoin de plus expliquer le choix, la décision est irrévocable et Erho ne fera plus partie d’une équipe sur Heroes of the Storm jusqu’au début des HGC 2019. Pour l’équipe Simplicity, il va falloir mettre la main sur un nouveau tank. Blizzard laisse à l’équipe jusqu’à la reprise des HGC durant la semaine 6 pour trouver un joueur. Durant cette semaine 6, si l’équipe n’a pas trouvé de joueur, elle pourra faire jouer un remplaçant pour cette seule occasion, ensuite il sera nécessaire d’avoir fixé un nouveau joueur dans l’équipe.

Pour Erho, ce départ rime tout de même avec la somme de 1 500$ de dédommagement pour rupture de contrat de la part de Blizzard. La société est prête à mettre le prix afin de sanctionner le comportement des joueurs professionnels.

La toxicité des joueurs est un problème qui n’est pas encore résolu. Blizzard a très largement combattu ces comportements excessifs sur tous ces jeux. Qu’ils soient au sein d’un circuit esportif ou de simples joueurs, les comportements nocifs à l’expérience de jeu sont bannis par la société qui une nouvelle fois donne avec Erho un exemple fort.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -