Hearthstone

« Pourquoi jouer des sorts quand on peut jouer des pirates ? »

A peine trois semaines après la sortie de l’extension Main Basse sur Gadgetzan, on assiste déjà aux premiers tournois. Même si pour l’instant on ne dispute pas des enjeux officiels en vue de la BlizzCon, les joueurs iconiques de la scène internationale façonnent déjà la méta de manière très compétitive. Aujourd’hui, on s’intéresse à la decklist Guerrier Tempo Pirate de Orange qui a arraché la victoire lors la sixième édition de la Seat Story Cup. Cette classe s’impose dans le top-tiers de la méta et revient en force dans une version améliorée du tempo dragon. Ce deck se retrouve renforcé par l’arrivée en renforts des pirates, dont une légendaire qui fait déjà énormément débat :

Guerrier Tempo Pirate

Guerrier Dragon Pirate

Decklist

2 – [N’Zoth’s First Mate] 1 – [Patches the Pirate] 1 – [Sir Finley Mrrgglton] 2 – [Small-Time Buccaneer] 2 – [Alexstrasza’s Champion] 1 – [Execute] 2 – [Faerie Dragon] 2 – [Fiery War Axe] 2 – [Fierce Monkey] 2 – [Frothing Berserker] 1 – [Ravaging Ghoul] 2 – [Kor’kron Elite] 2 – [Twilight Guardian] 2 – [Azure Drake] 2 – [Blackwing Corruptor] 2 – [Drakonid Crusher] 1 – [The Curator] 1 – [Ragnaros the Firelord]

Courbe de mana

Coût en poussière

ArcaneDustIcon-62x90

   8440

Les bases tu apprendras

Le guerrier dragon possède une force conséquente sur le board et impose une pression constante avec ses serviteurs. Il dicte le rythme de la partie et va tenter par tous les moyens de submerger l’adversaire et de le placer en position réactive jusqu’à ce qu’il cède. Pour appliquer son plan de jeu, il s’appuie essentiellement sur 2 aspects : agresser d’un côté et gérer tout ce qui entrave cette agression de l’autre. Cette liste ne semble pas révolutionner celles qu’on connaissait avant le début de l’extension et celle-ci a pourtant intégré des armes de choix taillées pour l’agression : les pirates.

Parmi ces forbans on compte deux nouvelles recrues neutres qui donnent une force de frappe inégalable, au point d’être jouées de façon systématique par au moins trois classes du jeu. La carte qui fait le plus parler d’elle en ce début d’extension n’est autre que la nouvelle légendaire pirate et sa puissance justifie à elle seule le recours à l’archétype pirate.

Cartes et combos importantes

[Patches the Pirate] : Bien qu’il ne paye pas de mine au premier regard, ce serviteur offre un énorme avantage dès lors qu’il est invoqué gratuitement par son effet. Il creuse votre jeu et constitue d’entrée une pioche gratuite. Sur le terrain il sert de véritable couteau suisse, à la manière d’un pouvoir héroïque du mage. Il peut à lui seul gratter de précieux points de vie adverses ! Pour couronner le tout, il peut venir dès le tour 1 puisque les quatre pirates de la liste coûtent chacun 1 seul petit mana.

[Small-Time Buccaneer] : Comme nous venons de le voir, il synergise avec Patches mais également avec [N’Zoth’s First Mate], le troisième pirate du jeu. Ce serviteur représente tout simplement une 3/2 pour 1 mana et le guerrier n’a aucun mal à maintenir son boost de stats actif, ne serait-ce que grâce à l’arme fournie par [N’Zoth’s First Mate].

[Sir Finley Mrrgglton] : Dans la plupart des matchups, on cherche en priorité le pouvoir héroïque qui offre le plus d’agressivité. On pense évidemment au pouvoir du chasseur mais celui du druide peut vous offrir un bon compromis en donnant un peu d’armure. Lorsque la partie est déjà bien engagée ET qu’elle est amenée à durer, le pouvoir du démoniste est souvent salutaire pour récupérer les ressources nécessaires.

[Frothing Berserker] : Il n’a pas perdu de sa capacité à devenir monstrueux en l’espace d’un seul tour. Il rentabilise largement les trades en se boostant de façon indécente. Cette créature ne peut pas être ignorée par votre adversaire qui va devoir en faire une cible prioritaire s’il ne veut pas encaisser trop de dégâts d’un coup.

[The Curator] : Dans ce type de liste, cette légendaire démontre tout son potentiel. En plus de ses stats et de son effet de provocation déjà très utile, il peut vous faire piocher jusqu’à trois cartes : vous récupérerez potentiellement  un dragon, [Fierce Monkey] et [Sir Finley Mrrgglton]. Il offre donc un peu plus de value aux deux derniers serviteurs qu’on est généralement moins heureux de simplement piocher au-delà du tour 7.

[Ragnaros the Firelord] : Il est préféré à d’autres grosses légendaires comme [Grommash Hellscream] qui nécessite des activateurs qui ne trouvent pas leur place dans le deck. Ragnaros est choisi pour sa polyvalence dans tous les matchups : il est aussi bien capable d’éliminer un serviteur que d’infliger des dégâts directs. Même si son effet reste aléatoire, cette liste dispose largement de nombreux moyens de limiter les cibles de ce serviteur.

Une decklist propulsée aux dragons

La liste fonctionne de façon assez classique avec des dragons que l’on a l’habitude de retrouver, peu importe la classe. Pour activer certains effets comme [Blackwing Corruptor], il est important de conserver au moins un dragon en main. [Faerie Dragon] s’avère très bon dans cette fonction puisqu’il est à la fois peu contraignant de le garder en main et facile de le jouer une fois qu’il a servi d’activateur. Les dragons avec un coût plus élevé permettent également, de fait, de remplir ce rôle.

Le seul dragon qu’on voit de façon beaucoup plus rare est [Drakonid Crusher]. Il permet d’avoir un monstre 9/9 pour 6 manas : s’il est principalement utilisé pour viser les points de vie du héros, il est aussi une source non négligeable de trades sur des menaces présentes sur le board adverse. Grâce aux serviteurs comme [Twilight Guardian], son statut de dragon lui assure d’être utile même quand il n’est pas certain de le jouer sous sa forme 9/9.

Main de départ

Logo catégorie HearthstoneComme toujours, [Fiery War Axe] est LA carte que l’on veut garder au mulligan car elle permet des trades sans utiliser vos serviteurs et offre un bon avantage en terme de tempo. Pour ce qui est des serviteurs, on cherche les plus bas dans la courbe de mana en essayant de toujours privilégier les pirates pour un raison simple : on veut poser [Patches the Pirate] dès le tour 1 !

La synergie avec les dragons, bien qu’essentielle pour une sortie optimale, ne passe qu’en second dans les cartes en main de départ. Parmi les cartes autour de l’archétype dragon, on conserve le plus souvent [Faerie Dragon] qui va permettre d’activer dans les tours suivants [Alexstrasza’s Champion] ou [Twilight Guardian] selon la situation de jeu.

[Frothing Berserker] peut être gardé en vu d’agresser si l’early game est déjà consolidé par d’autres cartes entre le tour 1 et le tour 3 à 4.

Stratégie générale

L’enjeu principal dans la maîtrise de cette liste consiste à jauger et à alterner les phases de temporisation et celles d’agression. Un exemple parlant est celui des cartes à charge comme [Kor’kron Elite] et [Alexstrasza’s Champion] : avant de les jouer il faut bien se demander ce que l’on veut en faire (trade ou agresser) et si on veut vraiment les jouer à ce tour (en comparaison avec un autre serviteur) sachant qu’ils peuvent attaquer immédiatement.

De façon plus générale, il est capital d’agresser au moment où votre adversaire est en position de faiblesse et de savoir répondre à ses actions dès qu’il va tenter de se sortir de cette situation. Pour cela, deux stratégies principales s’offrent à vous : agresser encore plus et/ou poser plus de serviteurs pour le repousser dans ses retranchements / mettre des obstacles à ses réponses en tradant ou en posant des cibles qu’il va devoir gérer en premier comme les provocations.

Logo catégorie HearthstoneNous espérons que cet épisode de Master Decklist vous aura été utile et qu’il vous permettra de progresser en ladder. Cet article est rédigé en collaboration avec l’équipe eSport HearthStone de CONNECTESPORT. N’hésitez pas à poser vos questions et apporter votre expérience en commentaires. Nous vous donnons rendez-vous dès la semaine prochaine pour une nouvelle analyse de decklist.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -