Patch 6.1.3 : Il est venu le temps de Nerfs

Une nouvelle vague d’équilibrages

Souvent accueillis assez froidement, les équilibrages représentent une dynamique indispensable au renouvellement et à la stabilité d’un TCG aussi jeune que HearthStone : c’est en quelque sorte un “mal nécessaire”. Blizzard a toujours fait le choix du nerf plutôt que du up en se concentrant sur les cartes les plus jouées ou celle dont la mécanique pose ou posera problème à l’avenir. Jusqu’à ce jour, cela n’a pas nui au succès du jeu, notamment grâce à l’influence des joueurs les plus populaires de la scène eSport qui réinventent régulièrement la méta. Ces nerfs seront appliqués très bientôt mais seront rapidement suivis de la prochaine rotation Standard. Nous vous proposons de voir ensemble quelles cartes sont concernées dans ce patch qui devrait arriver avant les tournois de la dernière chance du championnat du monde (dès le 3 octobre) :

Arme croque-roc

La force du chaman face n’est plus à démontrer et son pendant totem midrange n’est pas en reste. Quelle que soit la version jouée, [Rockbiter Weapon] se retrouve dans toutes les decklists. Elle est souple d’utilisation et permet de nombreux combos dont le plus dévatstateur : [Doomhammer] + [Rockbiter Weapon]. On peut y voir une manière de retarder l’arrivée des combos et de minimiser son utilité en early game sans pour autant rendre la carte inutile.

patch 6.1.3

Rohart totémique

L’invocation de [Totem Golem], [Mana Tide Totem] et dans une moindre mesure [Flametongue Totem] peut suffire à verrouiller la partie dès les premiers tours. Cela rend la carte assez déséquilibrée et finalement assez peu technique puisqu’il est très difficile voire inutile d’anticiper le totem invoqué. Si ce nerf réduit beaucoup le potentiel de la carte, il ne la rend pas moins intéressante à jouer. Elle n’aura plus vraiment sa place dans chaman face, ce qui est encore un coup porté à cet archétype aggro.

patch 6.1.3

Appel de la nature

Même avec un board vide, l’impact de cette carte est toujours très fort. On peut comparer ce sort à [Dr. Boom] qui, en son temps, était systématiquement attendu au Tour 7. Rajouter un cristal de mana permet avant tout de créer un ou deux tours de répit après l’arrivée de [Savannah Highmane] et oblige à davantage de réflexion quant à l’utilisation de La pièce. Jusqu’à présent, on la gardait essentiellement pour jouer [Savannah Highmane] dès le Tour 5 ; désormais on y réfléchira à 2 fois et cela pourrait décaler la curve du chasseur vers le end game. Cette modification est loin d’être anodine car elle punit les mauvais choix stratégiques lors d’une partie.

Lire aussi :  Liooon devient la première femme championne du monde de Hearthstone

patch 6.1.3

Exécution

Le guerrier possède énormément d’anti-bête et autres sorts de gestion. Et [Execute] est sans aucun doute sa meilleure optrion. Son très faible coût permet de jouer d’autres cartes dans le même tour sans trop de contrainte. Une fois de plus, il s’agit de rendre son utilisation plus décisive car elle conditionne davantage le reste du tour. Blizzard nous laisse aussi entendre que son équilibrage est également lié au futur contenu : “Nous portons donc le coût d’Exécution de 1 à 2 cristaux de mana afin de rapprocher le niveau de puissance de cette carte des autres options de suppression existantes et à venir.”

patch 6.1.3

Charge

La sanction est claire et irrévocable : Blizzard  ne veut plus des guerriers OTK. On se retrouve avec l’équivalent de [Icehowl], soit une carte totalement injouable en compétition. Ce type de combo suit le même chemin que Grim Patron qui régnait en maître : direction la poubelle. Il reste maintenant 2 options viables pour cette classe : contrôle ou tempo.

patch 6.1.3

Sergent grossier

Un cas d’école comparable au nerf de [Knife Juggler]. Blizzard cherche à enrayer le dynamique aggro qui revient encore et toujours se faire une grande place dans les lineups de tournoi. Avec seulement 1/1, il devient difficile d’envisager de jouer ce serviteur au Tour 1 ou pour sa présence de board. Il est ramené à son effet : alors qu’on le trouve dans une majorité des listes aggro, il ne sera plus qu’une option destinée aux trades plutôt qu’aux dégâts directs.

Lire aussi :  Hearthstone Grandmasters Global Finals 2019 - Programme, dates et résultats des matchs

patch 6.1.3

Yogg-Saron, la fin de l’espoir

Certainement LA carte qui a le plus divisé la communauté et créé le plus de débats ! A l’origine conçue comme une carte fun, cette légendaire a fini par conditionner une bonne partie de la méta. Ses effets aussi divers qu’imprévisibles sont censés rendre son utilisation totalement aléatoire. Malgré cela, le gros problème est qu’il y a au moins un effet constant et quasi fiable qui survient lorsqu’on l’invoque : au-delà d’un nombre suffisant de sorts lancés (8-10) on est assuré de raser tout ou partie du board. Rien que cet aspect justifie qu’on le joue et que l’on construise une decklist autour de [Yogg-Saron, Hope’s End]. Si en plus on ajoute les possibilités démentes qu’il déploie et que cela joue rarement en la totale défaveur du lanceur, on a bien affaire à un gamebraker surpuissant.

patch 6.1.3

Pour y remédier, Blizzard a apporté plusieurs corrections à la carte. La première est plus minime puisque Yogg va désormais appliquer la surcharge des sorts du Chaman. La deuxième, beaucoup plus importante, interrompt l’effet de Yogg s’il est détruit, métamorphosé, silence ou retiré du terrain.

Blizzard affirme une nouvelle fois sa volonté de créer la diversité dans la construction des decklists et de favoriser le skill des joueurs à la part d’aléatoire inhérente à HearthStone. Au regard de ces équilibrages, on est en droit d’attendre un spectacle de qualité qui fait la part belle aux meilleurs joueurs internationaux, figures populaires ou outsiders. Ces décisions profitent avant tout à l’eSport et même s’ils ne mettent pas tout le monde d’accord, ils prouvent le succès du TCG online et laissent entrevoir un avenir à long terme pour ce type de jeu vidéo.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur HearthStone

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.