Counter Strike

Les IEM Katowice World Championship Saison XI sont terminés et ont livré des matchs d’anthologie ainsi que de grosses surprises. Ainsi, les phases finales se sont jouées sans SK et Virtus.Pro, mais cela n’en a rendu les matchs que plus intéressants. Retour sur ce weekend de folie.

IEM kATOWICE

Des étoiles, montantes ou installées

Les phases de groupe des IEM Katowice ont été ainsi surprenantes, pour ne pas dire choquantes. Ainsi, il a fallu mettre de l’ordre dans le groupe A par des tiebreaks. Dans le groupe B, ce sont des résultats très proches qui nous attendent et les derniers matchs ont été très importants. Les playoffs ne nous ont pas déçus.

Si Astralis élimine assez facilement Na’Vi (16-11 Mirage et 16-2 Nuke), il fut plus dur pour Immortals de passer sur une première escouade danoise. En effet, la deuxième map est allée à l’Overtime est a vu l’égalisation de North. Mais c’était sans compter la forme de Henrique ‘hen1’ Teles, AWPer d’Immortals. Sur Cobblestone (3e map), il élimine toute forme de résistance : 14 de ses 21 kills sont des openings, traduisant un impact systématique. Une faible résistance (16-6) permet aux brésiliens de passer en demi-finale.

Un bain de sang

Le duel danois a très vite montré qui avait l’avantage. Astralis s’impose sur Heroic de façon convaincante 16-12 sur Train et Nuke. Ici, on peut se dire que la première équipe au monde s’est « contentée » de confirmer sa forme. Mais de l’autre côté, l’affrontement FaZe/Immortals était juste brillant de talent. En effet, les deux équipes viennent de recruter chacune un talent de marque : Nikola ‘NiKo’ Kovač pour FaZe et Lincoln ‘fnx’ Lau pour les Brésiliens. Inferno s’est bien déroulée pour le conglomérat européen, 16-9.

Mais Mirage a été, peut-être, la map avec le plus de frags au Deagle au cours d’une mi-temps. Des retournements de situation constants, des « force-buy » gagnés de chaque côté et un ‘NiKo’ comme on le connaît : mélangez le tout et vous en sortirez un mi-temps de folie. Impériaux en défense, Faze ne concède qu’un round. 16-10 score final sur Mirage et ainsi, une place en finale.

Et un Bo5, un !!!

Grande nouvelle !!! C’est la première fois de l’année 2017 qu’une grande finale se jouait en Bo5. Et en effet, la dernière finale dans ce format était celle de la Gfinity Invitational en septembre. Et que dire lorsque cette finale accueille deux des meilleures équipes au monde (j’ose le dire) ! Un match sensationnel. En effet, pas moins de 715 kills sur les 4 maps jouées par ces 10 joueurs. Si vous voulez vraiment savoir ce qu’est l’élite mondiale de CS:GO, regardez la finale des IEM Katowice. A la fin de ce marathon, c’est Astralis, vainqueur du dernier Major qui s’impose 3-1. Si Andreas « Xyp9x » Højsleth a été désigné MVP du tournoi, Nicolai ‘dev1ce’ Reedtz a largement contribué à la victoire. Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que ces équipes sont vouées à se rencontrer à nouveau, pour d’autres affrontements éclatants.

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -