Interview de Thijs à la DreamHack Tours 2018 – “C’est très difficile de se maintenir au meilleur niveau de jeu et être en même temps un streamer à temps plein”

CONNECTESPORT a eu l’occasion de rencontrer Thijs à la DreamHack Tours 2018. Invité pour caster le tournoi Shadowverse, il a accepté de répondre à nos questions sur ses activités en tant que streamer et joueur compétitif. Il revient également sur sa passion pour les CCG et sa relation à Hearthstone.

Thijs à la DreamHack Tours 2018

Tu es principalement connu en tant que streamer CCG et tes viewers sont habitués à te voir jouer à Hearthstone. Comment est-ce que Shadowverse a été reçu par ta fanbase dans un premier temps ?

Thijs – Je viens de Hearthstone et j’aime toujours Hearthstone. Hearthstone est mon premier jeu de cartes mais je suis aussi et avant tout un fan de jeux de cartes donc à chaque fois qu’un nouveau jeu sort, je ne passe pas à côté de l’occasion de le tester. Shadowverse est un jeu qui m’a beaucoup plu, j’ai vraiment aimé y jouer. C’est un jeu que je trouve bon et qui présente un réel intérêt pour moi. Certaines personnes qui me suivent habituellement peuvent ne pas aimer me regarder jouer à un jeu qu’ils n’apprécient pas mais c’est tout à fait normal. Chacun doit pouvoir exprimer ses choix à propos des jeux qu’il apprécie ou non. Actuellement, Hearthstone est toujours mon jeu préféré mais quand vous jouez 8 à 10 heures par jour au même jeu c’est vraiment agréable de quelquefois pouvoir changer.

C’est important pour toi de ne pas être lassé du jeu auquel tu te consacres tous les jours ?

Thijs – Oui, c’est toujours intéressant d’explorer les différentes caractéristiques et le gameplay de chaque jeu de carte. J’aime jouer à Hearthstone et Shadowverse, y compris en dehors des streams, mais je joue aussi régulièrement à deux ou trois autres jeux de cartes.

Quels aspects du cast est-ce que tu préfères ?

Thijs – Ce que je préfère en général c’est de mobiliser et partager mes connaissances sur les jeux de cartes parce que ça m’aide énormément dans cet exercice. J’ai par exemple du mal à centrer le cast sur ma personne mais je m’en sors en me servant de ma passion pour le jeu de carte et mon aisance à en parler.

Tu te reconnais donc plutôt dans la partie « analyse » ?

Thijs – Oui, c’est totalement ce style de cast et je pense que ce sera toujours le cas quoi qu’il arrive. On peut y ajouter du divertissement mais quand je commente une partie, je suis concentré dessus et je parle uniquement de cette partie.

Qu’est-ce que tu apprécies dans Shadowverse et qu’est-ce qui le différencie de Hearthstone ?

Thijs – Dans Shadowverse, j’aime énormément la mécanique d’évolution qui rend les decks aggro un peu moins forts en comparaison avec Hearthstone où il y a potentiellement plus de snowball. Le midgame reste équilibré, notamment en matière de prise de board.

Parmi les streamers TCG, tu es l’un des plus actifs, tu es connu pour jouer des decklists plutôt funs et exotiques, mais tu restes également un joueur compétitif. Comment est-ce que tu gères ces deux dimensions ?

Thijs – C’est extrêmement difficile. C’est très difficile de se maintenir au meilleur niveau de jeu et être en même temps un streamer à temps plein à raison de cinq à six jours de stream par semaine (au minimum). C’est très dur et ça demande un certain équilibre, à chaque fois que je veux prendre du temps pour moi je dois me demander comment gérer mon emploi du temps. Ça nécessite d’établir des priorités. Je ne peux pas participer à toutes les compétitions de Hearthstone, je voyage beaucoup moins mais je participe autant que possible aux compétitions online et au Majors européens. L’idéal est de pouvoir conjuguer l’entraînement avec le stream ; c’est vrai que je joue beaucoup et que je suis toujours à la recherche de nouveauté mais il m’arrive aussi de viser le haut du classement pour arriver top 50 et rester ce joueur compétitif.

Thijs à la DreamHack Tours 2018

Le chat est particulièrement actif sur tes streams : comment est-ce que tu fais en sorte de garder un certain contrôle sur ton contenu tout en restant très interactif ?

Thijs – Quand le chat est vraiment très actif c’est vraiment difficile de capter tous les messages. J’essaie de lire un maximum d’informations, je sélectionne parfois les questions les plus intéressantes et je m’efforce d’y répondre de mon mieux plutôt que d’essayer de traiter toutes les questions. En dehors de ça, c’est vraiment incroyable de voir autant de personnes regarder le stream tous les jours et de voir une telle communauté rassemblée autour. Il y a énormément d’interactions entre les personnes, parfois on n’a même pas besoin de rajouter quelque chose. Ça fait extrêmement plaisir à voir et ça me motive énormément. Ça me comble de joie de recevoir autant de reconnaissance de la part de toutes ces personnes qui regardent le stream.

Cette année, Blizzard a mis en avant sa volonté de développer davantage le circuit compétitif et les événements open : Qu’est-ce que tu attends personnellement de cette nouvelle année ?

Thijs – J’apprécie vraiment l’idée que Blizzard propose de plus en plus d’événements mais il y a parfois énormément de compétitions en même temps. À certains moments, j’arrive à peine à suivre le rythme avec des HCT Stop Tours chaque semaine dans un pays différent. Ça peut conduire à des dérives parce que ça pousse à rechercher le prestige et donc à ne manquer sous aucun prétexte le prochain événement. J’ai parfois du mal à jongler avec le calendrier. Il doit y avoir un certain équilibre entre cette abondance de compétitions officielles et peut-être davantage d’événements différents. Il y a d’un côté les Open Tours et de l’autre la possibilité de participer des événements sans gros enjeux en marge des compétitions. C’est ce que j’attends personnellement parce que quand vous êtes éliminés des HCT Tours, c’est fini pour trois mois entiers. Quand vous perdez, vous n’avez plus qu’à tout recommencer. Je pense que vous pouvez aussi avoir des tournois qui se suffisent à eux-même.

C’est vrai, d’autant plus que vous vous préparez pendant trois mois entiers à chaque fois.

Thijs – Oui, j’adorerais voir autre chose à côté de la compétition.

Pour conclure, quel(s) deck(s) ou quelle(s) classe(s) te plaisent le plus après la sortie de l’extension Le Bois Maudit ?

Thijs – Globalement, les classes qui me plaisent sont celles qui ne sont pas exclusivement centrées sur la curve (courbe de mana) comme le Druide qui offre de nombreuses possibilités comme des decks OTK. C’est un style de jeu que je trouve toujours très cool et le Druide Taunt s’est fait une vraie place avec la sortie de l’extension alors qu’on retrouve pas mal d’anciens decks qui ont juste reçu quelques modifications. Le Druide Taunt se démarque beaucoup, il demande une excellente maîtrise, en particulier dans le matchup contre le Mage Contrôle. Ce deck me plaît énormément.

En savoir plus sur l'auteur
Rédacteur HearthStone

Suivez le sur Twitter Suivez le sur Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.