League Of Legends

Pendant ce weekend très chargé des phases finales du MSI 2018, nous avons pu poser quelques questions au crew d’OpTic Gaming présent sur place, à savoir les très adorés Romain Bigeard et Zaboutine.

OpTic-Gaming-Lol-2018

On commence tout de suite par l’interview avec Romain Bigeard, Manager des OpTic Gaming et chauffeur de salle.

Qu’est-ce que ça fait d’être encore une fois sur scène après les LCS ?

Romain Bigeard : Je brille littéralement de mille paillettes ! J’adore toujours autant aller chercher le public français, qui est hyper réactif et à fond. On a eu du très beau jeu, même si je suis forcément triste parce que l’Europe n’est pas en finale.

Qu’as-tu fait pour en arriver là, tant sur scène qu’en tant que Manager des OpTic ?

Mon show sur scène représente une partie infime de ce que je fais, mais c’est souvent la seule face de mon travail que les gens retiennent. J’ai déjà participé à certains events, et Riot a compris qu’ils pouvaient me faire confiance, donc c’est comme ça que j’en suis arrivé là côté show.

En tant que Manager, mon travail est de faire en sorte que le coach et les autres membres puissent s’occuper du jeu dans les meilleures conditions. Zaboutine est coach, donc il gère toute la partie In Game, et moi toute la partie IRL. Je le faisais déjà chez les Unicorns of Love et c’est comme ça que les OpTic ont décidé de m’engager. Le marché NA est très compétitif, et on a beaucoup d’espoir pour le Summer Split.

La plus grosse différence entre EU et NA ?

L’argent et la capacité à recruter de nouveaux joueurs, car en Europe c’est plus facile.

En NA, vous n’avez pas une Gaming House mais des bureaux, est-ce que cela change le travail de l’équipe en terme d’efficacité ?

Les bureaux permettent de considérer le jeu comme un vrai travail, donc la façon de s’entrainer est clairement différente. Le fait de se lever pour aller au travail, d’arriver dans les bureaux responsabilise les joueurs, donc ça correspondrait à des joueurs plus âgés. La Gaming House est plus infantilisante, parce que les joueurs ont tout à disposition, donc cela correspondrait aux joueurs plus jeunes qui n’ont encore jamais vécu seuls. Les deux systèmes sont bons, et certaines équipes font même des mix. Par contre si tu arrives en retard dans les bureaux, le retard sera plus grave que si tu fais la grasse mat’ en Gaming House, parce que le coach va te chercher partout.

Le système de franchises serait-il une bonne idée en EU ? Riot l’a planifié pour 2019, mais qu’en penses-tu ?

Cela va faire énormément de bien aux équipes et à la scène Esports, donc je pense que c’est une étape fondamentale.

romain bigeard

 

séparateur league of legends

Puis c’est Zaboutine, le coach d’Optic Gaming, que nous avons pu questionner sur son travail.

Comment se passe ton travail de coach chez OpTic ?

Zaboutine : Le travail de coach, c’est essentiellement de la création d’une identité de jeu, et ces problématiques de performance sont inhérentes à tous les sports et à tous les domaines. En soi, la connaissance du jeu c’est peut-être 30 à 40% du travail de coach, parce que c’est beaucoup de gestion au quotidien de l’individu. Il faut mettre les joueurs dans une certaine synergie, car même si ils savent ce qu’il faut faire, il faut les coordonner au mieux.

Est-ce que la scène européenne te manque ?

J’ai pas vraiment cette sensation là, dans le sens ou ça na pas le temps de me manquer. Je regarde les EU, les Best-Of, j’ai ma chaîne YouTube sur laquelle je fais des analyses de game des EULCS, donc je garde un contact avec cette scène européenne. Mon meilleur ami est Duke, le coach stratégique des Splyce et quand je reviens chez Ogaming je cast les playoffs EU, donc j’ai quand même une grosse connexion avec ce qui se passe. Et puis j’adore ma vie aux NA, j’ai pu découvrir un nouvel écosystème et de nouvelles personnes.

Est-ce que ça a été difficile de quitter ta vie française pour aller t’installer aux US ?

Oui c’est toujours difficile. La vie que je menais en France avant de partir était le fruit d’une dizaine d’années de travail dans l’esport, j’avais réussi à tout arranger, mais l’opportunité était tellement grande que j’ai voulu la saisir. J’ai donc deux vies, deux endroits où vivre, deux langues, deux métiers et j’adore les deux. Mais partir dans un système ultra compétitif que tu ne connais pas trop était un gros pari. Et si les OpTic avancent bien, ce sera en plus de cela un pari réussi !

zaboutine msi 2018

Qu’est-ce que tu attends du Summer Split prochain ?

J’aimerais faire mieux, étant donné que je prépare le Summer Split bien à l’avance. Et puis ce n’est pas au coach d’avoir des attentes mais aux joueurs de le sentir, et selon le changement des patchs, mais j’espère aller au moins en quarts de finale.

J’ai aussi posé la question Romain, quel système est le mieux entre Gaming House et bureaux ?

Je pense que les bureaux sont bien mieux. En Corée par exemple, ils lâchent petit à petit le système de Gaming House, qui impose d’avoir juste une maison. En NA les moyens sont suffisants, donc tout le monde transite vers ce système de bureaux. Cela laisse une frontière pour le joueur et ça définit des exigences précises, parce que dans une GH le joueur ne sait jamais quand il travaille ou quand il est à la maison, alors que les bureaux mettent une frontière entre les deux. Par contre ils sont habitués au système de GH où ils ne s’occupent que de jouer, alors qu’aujourd’hui ils sont un peu obligés d’être plus autonomes. Mais avec le temps ça ira.

Quel est le plus grand challenge que tu as eu en tant que coach ?

D’avoir confiance en moi. Quand tu commences tu as des convictions sur le jeu, mais t’es plus dans la proposition que dans l’exigence, ce qui est normal en démarrant. Mais le joueur a besoin qu’on le pousse, et cette exigence vient de son coaching staff. Et une exigence crédible vient de la confiance en soi du coach, et ça se construit au fur et à mesure des semaines. C’est parfois lent de savoir prendre le contrôle de son équipe, mais c’est nécessaire.

Tu comptes continuer les podcasts et les vidéos ?

J’aimerais beaucoup continuer, mais mon matos est à Paris et quand je suis coach je travaille du mardi au dimanche, de 10h à 22h. Ensuite après les LCS on a un « media day », donc j’ai du dimanche soir au lundi soir pour avoir du temps, sans compter le décalage horaire. Autant dire que c’est très compliqué, donc je préfère garder des sujets en tête et poser l’audio à des moments où je peux vraiment interagir, sinon je ne vois pas les réactions après le podcast et c’est dommage.

Est-ce qu’une stratégie est meilleure q’une autre ?

Il y a plein de stratégies dans League of Legends, et chacune dépend des joueurs. Certaines stratégies sont meilleures que d’autres certes, mais tout dépend de quelle est ta force. Avant tout il faut définir comment tu veux jouer par rapport au potentiel de tes joueurs et pas seulement par rapport à l’idée que tu te fais du jeu. Certains vont plutôt jouer sur l’ADC, la Midlane ou au Topside, mais il n’y a pas de manière absolue. Il faut juste trouver la bonne recette pour tes joueurs.

interview zaboutine msi 2018

Nous remercions Romain Bigeard et Zaboutine pour leur participation à ces interview riches, et nous leur souhaitons bonne chance pour le prochain Summer Split !

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -