League Of Legends

Après EVOS Esport, traversons la carte et intéressons-nous à Kaos Latin Gamers. Après leur victoire en CLS, ils auront l’honneur de représenter l’Amérique Latine Sud au MSI au mois de mai prochain.

Kaos Latin gamers bannerCrédit : Kaos Latin Gamers

Une équipe qui domine la région… sauf au Spring Split dernier

Kaos Latin Gamers est LA team d’Amérique Latine Sud. Pour vous donner une idée de la domination de cette équipe sur la région, ils ont remporté cinq des six derniers splits. Paradoxalement, ce MSI 2018 sera le premier de l’équipe. En effet, l’Amérique Latine Sud est historiquement une, si ce n’est la région la plus faible de League of Legends. Ainsi, ils n’ont jamais réussi à se qualifier aux événements internationaux avec l’ancien système de tournois Wildcard. La saison passée était la première où ils auraient pu directement se qualifier mais ce ne fut pas le cas.

En effet, ce Spring Split ne fut clairement pas à leur avantage. Déjà, lors d’un tournoi pré-saison régulière, ils se feront sortir immédiatement 3-0 par des Last Kings largement à leur portée. On se disait alors que c’était un tournoi amical, qu’il fallait attendre la vraie saison pour juger. Malheureusement pour eux, la saison ne fut pas mieux. À la surprise générale, ils firent la pire saison de leur histoire, finissant dernière de la saison régulière. Ils n’accédèrent donc pas aux playoffs mais pire encore, ils eurent affaire au tournoi de relégation.

Kaos Latin Gamers préparationcrédit : LoL Esport

Du tournoi de relégation au retour au sommet de la région

Les Kaos Latin Gamers se retrouvent donc au pied du mur. Ils passent en un split de la première place de la région au tournoi de relégation. Leur adversaire sera Legatum. Si cet adversaire est sur le papier à leur portée, les fans n’abordent pas pour autant le match confiant. De plus, si le gagnant de ce Bo5 est directement qualifié, le perdant est lui directement éliminé. La tension est donc à son comble mais les KLG ne passent pas à côté de leur match et l’emportent 3-1.

Ce tournoi de relégation va même faire l’effet d’un électrochoc. Ils réalisèrent ensuite une saison régulière de très bonne qualité. Ils finirent largement premiers et retrouvèrent le statut de favoris de la région. Avec ce placement en saison régulière, ils s’assurèrent une place directement en finale. Là, ils affrontèrent Isurus Gaming, le champion en titre de la région. Cependant, ce n’était pas les mêmes Kaos Latin Gamers qu’au Spring Split et ils récupérèrent facilement leur couronne 3-1. S’ils ne passèrent pas les poules du Play-in aux Worlds, ils réalisèrent des performances correctes au vu de leur groupe. En effet, ils eurent la malchance de tomber sur un groupe très relevé composé de Young Generation et Fnatic.

Kaos Latin

Rebirth Gaming principal adversaire du Spring Split 

Kaos Latin Gamers est donc arrivé au Spring Split de nouveau avec un statut de favoris. Cependant, ils ont dû assez rapidement le laisser à une autre équipe. S’ils réalisèrent une saison plus que correcte en 16-5, Rebirth Gaming fit encore plus fort. Avec un 18-3, ils finissent largement premiers et se payent même le luxe de battre KLG lors de leurs trois rencontres. De plus, à la troisième place se trouvait Isurus Gaming qui est en 2-1 contre ces deux équipes. Dès lors, les playoffs s’annonçaient sûrement comme étant les plus serrés que la région ait jamais connus.

En demi-finale, Rebirth tombe contre Furious Gaming, s’impose facilement et fonce comme prévu en finale. L’autre demi-finale oppose Kaos Latin Gamers à Isurus Gaming. Alors que l’on s’attend à un match serré, Isurus Gaming va se faire détruire 3-0 et les KLG avancent en finale avec un statut proche de celui de favoris. La finale fut bien plus serrée mais à la fin, ce sont les Kaos Latin Gamers qui en sortiront 3-2 et représenteront l’Amérique Latine Sud lors de ce MSI 2018.

Crédit d’image à la une : Kaos Latin Gamers 

Réagissez !

- Il n'y aucun commentaire pour le moment -